Tunisie – Démarrage de l'exploitation du champ gazier Nawara dans quelques semaines        Cogite partenaire régional de RiseUp Egypte pour la compétition Pitch by the Pyramids    Tunisie- Youssef Chahed revient sur les raisons de sa défaite au premier tour de la présidentielle    Programme TV du vendredi 20 septembre    Championnat du Monde du Couscous 2019: L'EPI D'OR soutient 3 chefs tunisiens    TASDIR+: Lancement de Son 4ème Appel à Candidatures sous le thème La conquête des marchés extérieurs    CS Sfaxien : le Malien ‘Chato" officiellement qualifié pour le match face à la JS Kairouan    La circulation du métro sur une seule voie entre Bab Saâdoun et Essaîdia    Tunisie- Youssef Chahed appelle Zebidi à tourner la page des élections présidentielles    JMC 2019: ERKIZ HIP HOP    Le Conseil Supérieur de la Magistrature prend au sérieux le conflit entre Avocats et Magistrats    Concertations entre le Président de la République et le Chef du Gouvernement    Sousse: Lancement du Centre d'Innovation et de Développement de Compétences en Industrie 4.0 de Novation City    Youssef Chahed explique les raisons de sa défaite à l'élection présidentielle    Aménagement de la Boucle Centrale du métro léger de Tunis et du pôle d'échanges multimodale de la place de Barcelone: Bouclage du financement du projet    Lancement des smartphones Redmi Series en Tunisie    Match amical: Tunisie – Cameroun le 12 octobre à Radès    Tunisie: Evolution exceptionnelle des indicateurs relatifs aux revenus du tourisme    Le président de l'association Shams annonce son soutien à Nabil Karoui    La BCT annonce des réserves de devises de 18327 millions de dinars couvrant 103 jours d'importations    CITROËN OUVRE SES PORTES A GAFSA !    K2 Rhym révèle les derniers mots de ben Ali avant sa mort    Un député français : Ben Ali était un dictateur comme tous les dirigeants arabes    L'UGTT condamne ''l'agression'' contre le collectif de défense de Belaid et Brahmi    Le Tribunal administratif annonce avoir reçu 6 recours en Appel concernant les résultats préliminaires de l'élection présidentielle    Tunisie – VIDEO : Le comité de défense de Belaïd et Brahmi accuse !    Evènement du Compact with Africa : [email protected]    Tunisie : Zine El Abidine Ben Ali n'est plus    Opération anti-terroriste menée par Interpol en Tunisie    Journée Européenne des Langues 2019 en Tunisie le 25 septembre (Programme)    JTC 2019 : Prolongation du délai de dépôt des candidatures au 25 septembre    Classement FIFA : la Tunisie conserve sa 29e place mondiale    QUAND LE CIEL SE MIT A CRIER    Club Africain : la FIFA sanctionne l'équipe à nouveau    Tunisie – Météo : Ciel nuageux avec quelques pluies sur le nord et le centre    Ligue 1 [Vidéo] : Le public sportif évalue le mercato d'été et les chances des clubs dans le championnat    Projection du film Tunisien “Fataria” dès le 25 septembre (B.A. & Synopsis)    Football : Programme TV de ce jeudi    « MBC5 – Cinq": La nouvelle chaîne satellitaire de divertissement familial exclusivement dédiée aux pays du Maghreb    Run In Carthage 2019, 5ème Edition dimanche 29 septembre    En vidéo : MBC Cinq, la nouvelle chaîne dédiée aux pays du Maghreb    Le sommet et le forum économique Russie-Afrique    4 prix pour la Tunisie à la Mostra de Venise    Confirmation du décès de l'Adjudant-chef de la Garde nationale Najiboullah Cherni dans les affrontements de Hydra    Corée du Nord- Pyongyang effectue de nouveaux tirs de missiles    Mohamed Ali Chihi – Ambassadeur de Tunisie à Moscou – décoré de la médaille de la Coopération russe    Fin de la cavale du meurtrier de Farès, le jeune serveur tunisien d'origine Djerbienne tué par balles pour un sandwich    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les enseignants du secondaire en colère
Corps de métier
Publié dans Le Temps le 17 - 01 - 2013


Grève les 22 et 23 janvier
Tergiversations au ministère de l'Education et sourde oreille au ministère de la Jeunesse et des Sports
Me Abdennaceur Lâaouini, chargé de porter plainte contre le ministre de l'Education
Après avoir épuisé toutes les démarches d'usage, les enseignants du secondaire se verront obligés à recourir à une grève de deux jours les 22 et 23 janvier courant, pour protester contre la non application par le ministère de la Jeunesse et des Sports des accords convenus et l'intransigeance manifestée par le ministère de l'Education à vouloir reproduire les anciennes pratiques et le manque de sérieux à engager des réformes conformes aux attentes des enseignants et de l'ensemble de la population.
Lassâad Yâakoubi, secrétaire général du syndicat général de l'Enseignement secondaire, a précisé hier, que « cette grève ne sera pas la dernière, si les revendications des enseignants ne sont pas satisfaites ». Après la grève du 22 novembre dernier qui avait été largement observée avec un taux de participation dépassant les 90%, les initiateurs de la nouvelle grève se montrent optimistes. La commission administrative réunie le 8 décembre dernier avait décidé de tenir cette grève. Les revendications sont pratiquement les mêmes que celles qui avaient été à l'origine de la grève du 22 Novembre. Lors de la rencontre du 2 décembre la délégation gouvernementale s'est contentée d'enregistrer les revendications. Lassâad Yâakoubi, rappelle que les enseignants d'anglais et d'informatique du secondaire détachés dans le supérieur ont bénéficié d'augmentations spécifiques variant entre 140 et 160 dinars. « Cela prouve que les ministères peuvent négocier des revendications qui ont des incidences financières. Notre ministère s'entête à nous refuser ce que les autres ministères accordent », dit le secrétaire général. Il déplore le silence radio du ministère de la Jeunesse et des Sports qui ne répond pas au courrier du syndicat appelant au dialogue. Une autre réunion de conciliation a eu lieu le 13 Janvier courant. Toutefois, le ministère des Affaires sociales, le ministère de la Jeunesse et des Sports et les représentants du chef de Gouvernement n'ont pas daigné y prendre part. Seul le ministère de l'Education nationale y était. Il cherchait à reprendre les négociations sur des points sur lesquels il y avait déjà eu un accord. « On nous a répondu qu'un décret concernant les promotions professionnelles sera promulgué prochainement, alors que le concours avait été déjà lancé et tout est gelé faute de lois. Concernant les accords sur le nombre d'heures de travail, on nous a rétorqué que le projet sera soumis à un Conseil de ministres », dit-il.
Le syndicat général de l'Enseignement secondaire appelle à la publication de tous les décrets concernant les procès verbaux d'accords signés avec le ministère de la Jeunesse et des Sports et le ministère de l'Education nationale. Il tient à l'application du PV d'accord du 21 octobre 2011 dans son article reconnaissant la pénibilité du travail d'enseignant et permettre aux enseignants de bénéficier de la retraite à 55 ans après 30 ans d'ancienneté. Les enseignants demandent la révision de l'incidence financière des promotions professionnelles dans toutes les catégories, conformément aux accords du 14 septembre 2011 et 18 avril 2012. Les enseignants doivent jouir de la prime de pénibilité conformément à la proposition faite par le Syndicat le 3 décembre 2012. La prime de rentrée scolaire a été instaurée pour faire face aux dépenses pédagogiques. « L'enseignant est le seul fonctionnaire qui achète ses outils de travail en puisant dans son salaire », rappelle le secrétaire général. Cette prime s'élève à 180 dinars par an, soit neuf dinars brut, par mois. Le ministère propose de la doubler pour l'échelonner sur trois ans, soit 3 dinars par mois. Le ministère refuse d'accorder cette prime aux enseignants appelés à occuper des tâches administratives.
Par ailleurs, les enseignants demandent la généralisation de l'octroi de la bourse d'enseignement supérieur, master compris, à tous leurs enfants.
Le syndicat revendique la régularisation de la situation des enseignants contractuels. Ce problème a été à l'origine de beaucoup d'opérations de malversations et de corruption. Les enseignants vacataires sont dans une situation d'asservissement. Ils doivent être intégrés selon des critères objectifs et transparents. Ces vacataires gagnent 250 dinars par mois, qu'ils ne touchent qu'une fois l'an. Quelle misère ! Le syndicat est décidé à militer pour mettre fin aux situations précaires. De même les enseignants non-voyants, recrutés de façon irrégulière, doivent connaître la régularisation de leur statut. Le syndicat appelle à achever les négociations concernant les Conseils d'établissements et les Conseils pédagogiques.
Concernant les enseignants bénéficiant de l'amnistie générale, le syndicat tient à la régularisation de leur situation, tout en insistant sur la nécessité de ne pas le faire sur le dos des autres enseignants. Le décret les concernant, stipule qu'ils bénéficient de la première promotion après cinq ans, la seconde entre cinq et dix ans et la troisième après dix ans. Un grand nombre d'enseignants n'ont pas bénéficié de leur 1ère promotion, 12 ans après leur recrutement. Il y a aucune justice dans cette manière de procéder.
Concernant les mutations, le syndicat a relevé beaucoup d'irrégularité. L'avocat Abdennaceur Lâaouini, a été chargé par le syndicat pour porter plainte contre le ministre de l'Education.
Pour conclure, le syndicat considère que le ministère de l'Education nationale continue à tergiverser et le ministère de la Jeunesse et des Sports à faire la sourde oreille.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.