Les Présidents des blocs parlementaires se réunissent pour examiner les moyens d'assurer le fonctionnement des travaux du Parlement    ATB : Un PNB de 195,2 millions de dinars (30 09 2020)    La Tunisie, une position géographique mal exploitée et une corruption élevée    PLF 2021 : La Tunisian Automotive Association critique l'augmentation de l'IS    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 27 Octobre 2020 à 11H00    Tunisie – Que se passe-t-il au Club Africain ?    Tunisie: Oussama Khelifi appelle le gouvernement à citer les auteurs des décisions responsables de la dégradation de la situation sanitaire    Mouldia 5: Célébrer la fête du Mouled sur le net avec les meilleures troupes de Stambali    ARP | Séance de dialogue avec le gouvernement : La politique agricole dans l'œil du cyclone    La Tunisie a l'appui de la Banque mondiale pour le développement des énergies renouvelables (Verheijen)    Inviter certains au dialogue inter-libyen annonce un véritable désastre, déclare Nasser Said    Affaire Garnah, avocate victime d'agression au poste de police d'El Mourouj 5 : Menaces d'escalade    Jarry devant la commission d'éthique    Bilan de la première année d'investiture de Kaïs Saïed | Développement économique et social : Quelle dynamique enclencher ?    Jeunes et couvre-feu : Se résigner et s'adapter    Fiscalité : Les recettes en baisse dans un contexte difficile    Vient de paraître | « Langue française, écrivains francophones » : Une nouvelle référence pour les chercheurs sur les littératures francophones    On nous écrit | Emel Mathoulthi invitée de Maya Ksouri à Des/Confinés : «Chanter est une bénédiction»    Contrepoint | Naâma... comme un abandon    Monsieur le président arrêtez vos déclarations accablantes envers les partis, déclare Ahmed Nejib Chebbi    Tunisie : Le ministre de la Justice s'entretient avec l'ambassadeur du Sultanat d'Oman    Coronavirus : 89 nouvelles guérisons à Ben Arous    A Sfax, un Ivoirien tué par deux Maliens: les remous d'une tentative de migration foireuse    Présentation des résultats du projet "amélioration de l'accès aux soins des migrants en Tunisie"    Kasserine enregistre au total 793 cas de coronavirus    Tunisie: 27 nouvelles infections au Covid-19 à Tozeur    Espace: Pour la première fois, la NASA découvre de l'eau sur la surface ensoleillée de la lune    NEWS | Nassim Hnid, buteur sur penalty    Volleyball | CAVB – Elections : Bochra Hajij, nouvelle présidente    Judo | Grand Slam de Budapest : Médaille d'argent pour Nihel Cheikhrouhou    Le développement régional, objet de réunions ministérielles en novembre    Tunisie-Météo : Baisse remarquable des températures et pluies orageuses dans les régions    Affaire FTF – CS Chebba : Le ministre de la Jeunesse et des Sports intervient    Espace | La NASA découvre de l'eau sur la surface ensoleillée de la lune, pour la première fois !    Tunisie | La hausse des prix de certains produits est due à la période de transition saisonnière    Encore des combats au Haut-Karabakh    Faute de mieux, on visitera les galeries    Tunisie: Accord pour le stockage de 20.000 tonnes de dattes pour deux mois    Une start-up russe se prépare à nettoyer l'espace    Prix artistique "Create to Connect" en réponse à la crise de la Covid19 lancé par l'ICTJ    Evolution du Budget du patrimoine en Tunisie 2016/2022 (Tunelyz)    Turquie : Erdogan appelle au boycott des produits français    Signature d'une convention entre la FTH et l'Association Edhiafa    "Mindfulness" de Sawsen Laouiti, un voyage onirique dans un univers fait d'origamis et de papier    Oscars 2021 : l'appel à candidature pour les producteurs de films tunisiens prolongé au 15 novembre    Tribune | TRUMP-16 vs COVID-19 : La démocratie américaine entre le marteau et l'enclume    Erdogan a insulté Macron après le meurtre d'un enseignant près de Paris. La France rappelle son ambassadeur en Turquie.    Samsung annonce le décès de son patron, Lee Kun-hee    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Léo Ferré : La Mémoire et la Mer
Autrement dit
Publié dans La Presse de Tunisie le 27 - 11 - 2013


Par Bady BEN NACEUR
Qui se souvient encore de Léo Ferré en Tunisie, les années soixante-dix et quatre-vingt ?
Amour-Anarchie, La vie d'artiste, Avec le temps, La mémoire et la mer (55 strophes, de 8 octosyllabes chacune, soit 440 vers), La solitude, La chanson du Mal Aimé (hommage à Appolinaire), Les Fleurs du mal (du grand Charles), C'est extra, Est-ce ainsi que les hommes vivent... et j'en passe et des meilleurs ?
Au festival de Tabarka, durant l'université d'été, quand on n'y bronzait pas idiot ? Au théâtre romain de Carthage où il aimait bien prendre son bain de foule avec son Y en a marre des «flics du détersif» qui ceinturaient la scène (de peur des débordements) et auxquels Léo avait intimé l'ordre de quitter les lieux, sous peine d'annuler le concert ? Et cette jeunesse qui fut la nôtre, mettant le feu aux poudres ?
Je reçois, cette semaine — avec quel retard ! — le 11e volume des Cahiers d'études, qui lui sont consacrés à ce jour*. Un numéro dédié à la famille Ferré et des thèmes récurrents autour de l'œuvre magistrale, de cet artiste saltimbanque médierranéen, anarchiste de cœur et d'esprit : La Mémoire et la Mer.
Ce énième numéro est donc paru à l'occasion du 20e anniversaire du décès de l'artiste, un certain 14 juillet — eh oui!...— 1993. Et c'est, bien évidemment, au théâtre Toursky à Marseille, chez son compagnon de route Richard Martin que l'on a fêté ce grand poète-chanteur-compositeur-musicien, de talent. Le 14 juillet dernier beaucoup d'artistes et de saltimbanques, de la Méditerranée lui ont ainsi consacré la Grande Nuit Léo Ferré suivie d'un bal populaire, digne de la fratrie libertaire. On citera pêle-mêle, Pierre Arditi, Michel Bouquet, Micheal Lonsdale, Richard Martin (son alter ego), mais aussi Sapho, Rufus, Marie-Claude Pietragalla, Sonia M'barek, la cantatrice tunisienne, Touria Hadnaoui et bien d'autres artistes, poètes, acteurs remarquables. Sans la rencontre mémorable de Mai 68, Léo Ferré et Richard Martin, à l'époque du maigre public du théâtre Massalia, l'aventure du théâtre Toursky qui tient encore le haut du pavé dans la ville des Phocéens, n'aurait été qu'une simple utopie. Mais cette «folie» a très bien marché «Une folie qui autorise les aventures du cœur et de la raison, qui conscent à créer et prendre les risques nécessaires pour l'amour et la fraternité entre les hommes». C'est ce qui s'est passé entre ces deux Méditerranéens sauvages comme, dans nos murs, les Fadhel et les Taoufik Jebali, les Gannoun et les Moncef Saïem, et tous nos saltimbanques de talent et de courage qui ont fait — et font encore — de la résistance contre la dictature et l'indignité.
Et cette «Mémoire et la Mer» qui fait le titre de ces Cahiers d'étude, à travers un sommaire d'une richesse inouïe, consacré à l'étude de l'œuvre magistrale du poète et l'artiste, est bien la preuve que les utopies sont réalisables. Cela, contrairement à l'idée faussement répandue des politiques hargneux et du capitalisme sauvage.
«Léo Ferré a travaillé pensé et repensé La Mémoire et la Mer sur un espace-temps d'une quinzaine d'années» nous renseigne Luc Vidal, responsable des «cahiers d'études ferréens, et d'ajouter». «Selon les circonstances de sa vie, les paysages de la géographie de Bretagne, les humeurs du temps, les intermittences du cœur, les fluctuations des amitiés, les exigences de sa création. «Le poète a remodelé, remixé son poème, un des sommets de son œuvre». Des vers, comme ceux-ci, parmi les 440 dits par Richard Martin, son frère de cœur, des octosyllabes d'une beauté surprenante et rare, dans la chanson française :
C'est fini la mer c'est fini
sur la plage le sable bêle comme des moutons d'infini
Quand la mer bergère m'appelle
Il faut réécouter cette chanson comme toutes les autres pour mieux saisir l'âme ferréenne.
* Cahiers d'études Léo Ferré, supplément de la revue Séghers publié par les éditions du Petit Véhicule


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.