Le marché boursier entame la semaine sur une note d'optimisme    Coronavirus : 4 décès et 179 nouvelles contaminations, Bilan du 26 septembre    Tunisie Telecom réitère sa disposition à poursuivre le dialogue avec son partenaire social    Ooredoo soutient l'initiative « La classe digitale » au gouvernorat de Jendouba    Flat6Labs réalise le second closing de Anava Seed Fund pour le porter à 30 millions de dinars et accueille Sawari Ventures comme nouvel investisseur    L'INM appelle à la vigilance à cause des pluies attendues dans la soirée    Des organisations nationales appellent à fixer des échéances pour mettre fin à l'état d'exception    Huawei annonce un investissement de 150 millions $ dans des programmes inédits    Le sénateur Murphy: Tant que la démocratie n'est pas rétablie, nous devons revoir notre programme d'aide à la sécurité pour la Tunisie    Monde- Daily brief du 27 septembre 2021: Emmanuel Macron ciblé par un homme qui lui a lancé un œuf    Ministre de l'Education: Plus de 450 écoles seront réaménagées dans les prochains mois    La Tunisie s'illustre au Championnat d'Afrique d'échecs    Retour du Salon de la Création Artisanale du 1 au 10 octobre 2021 au Kram    Chiffre du jour : 141 millions de dinars, seulement, sont les crédits extérieurs nets mobilisés par la Tunisie    Démission collective à Ennahdha - Abdellatif Mekki : Nous n'étions plus qu'un fardeau    Slaheddine Dchicha: De «l'exception tunisienne» à l'état d'exception    Olaf Scholz, le probable chancelier d'Allemagne    Parti des Travailleurs: Kais Saied s'est donné tous les pouvoirs    Exposition Ouatann de Chiara Montenero, du 1er au 30 octobre 2021 à la galerie Alain Nadaud    Dernière minute- Affaire S17: Mandat de dépôt à l'encontre de Seif Eddine Makhlouf    Tunisie – Coronavirus: le taux de positivité des tests baisse à 6,62%    STEG: Des compteurs intelligents à partir de janvier 2022    Attaque de Kasar Hellal : le Parquet ordonne une instruction pour homicide volontaire    Décès du rédacteur en chef du journal Echaâb, Mokhtar Ghriss    Tunisie – ONU : Jerandi s'entretient à New York avec Lacroix    Ons Jabeur se hisse à la 16ème position au classement WTA    Ons Jabeur monte à la 16ème place du classement mondial !    Ali Larayedh: Les dernières mesures présidentielles menacent l'entité de l'Etat    Samir Dilou : Même notre prophète avait moins de prérogatives que Kaïs Saïed !    Covid-19 : 5 millions de tunisiens primo-vaccinés    Foot-Europe: le programme du jour    Supercoupe 2020-2021 (EST-CSS 1-0) : Les déclarations d'après-match    Clermont vs Monaco : Où regarder le match en direct et live streaming ?    La Fondation Orange lance la 4e édition du Prix Orange du Livre en Afrique    Photo du jour : 2 millions de dinars dé    De retour à l'opéra: Une série de pièces de théâtre à la cité de la culture du 1 au 7 octobre    3 membres du congrès américain appellent Biden à intervenir en vue de rétablir le Parlement tunisien    Manchester United vs Aston villa en direct et live streaming : Comment regarder le match ?    Foot-Europe: le programme du jour    La Fondation Orange lance la 4e édition du Prix Orange du Livre en Afrique    Tout savoir sur Les Araméens    JCC 2021 : Listes des films sélectionnés dans le cadre de Chabaka et Takmil    Envirofest à Bizerte en marge du Forum Mondial de la Mer (Programme)    Libye: Dbaïba rejette le retrait de confiance    Abu al-Bara al-Tounsi tué dans un raid à Idleb    Crise des sous-marins: Quelques leçons pour les Arabes    Pêcheurs tunisiens interpellés par les garde-côtes libyens : Le ministère de la Défense rappelle la réglementation    Comment comprendre les prochaines élections en Allemagne et quel impact sur la Tunisie du départ d'Angela Merkel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Du banal à l'intéressant...
Exposition — Palais El Ebdellia
Publié dans La Presse de Tunisie le 29 - 05 - 2014

L'esthétique du banal : 50 artistes plasticiens exposent leurs œuvres... Une initiative de l'association ArtCom, qui engage une réflexion sur le rapport entre art et quotidienneté.
De la peinture aux installations, en passant par les créations graphiques, la photographie et la mise en scène de toutes sortes d'objets plus ou moins ordinaires, «l'esthétique du banal» est une exposition originale et inédite regroupant les travaux récents de 50 artistes-peintres, tunisiens et étrangers, et donne à voir un panel varié des différentes tendances de l'art contemporain.
D'après les organisateurs, l'objectif de ce travail est de réfléchir sur la question de savoir comment, au XXIe siècle, les pratiques issues de la «quotidienneté» ont contribué à l'émergence de ce qui est qualifié d'«esthétique du banal». Ce phénomène, qui a débuté avec Marcel Duchamp, puis avec le mouvement dadaïste, a pris toute son ampleur dans l'art contemporain.
A travers leurs œuvres, tout en ayant des regards opposés, les artistes donnent leurs définitions personnelles du «banal» tout en impliquant des dimensions historiques, esthétiques et «poétiques».
Les artistes nous imposent ainsi de garder les pieds sur terre. Les tonalités sont celles qui colorent notre environnement habituel ; les thèmes sont ceux qui animent notre compagnie ordinaire. Pourtant, par la fougue de leur art, ils nous font quitter notre quotidien. Les pieds sont sur terre, mais la tête est déjà dans les nuages.
Salle après salle, on étale de manière tout à fait inédite un grand nombre de thématiques diverses, telles que l'espace géométrique, la défiguration, le chaos, le monochrome, le conceptualisme, la transparence, l'aléatoire, le miroir/l'entropie, le primitivisme/l'archaïsme, la subversion, etc. Tous ces travaux s'essaient donc à une relecture attentive de la culture en sa totalité, afin de valoriser l'importance qu'a l'idée de la création d'une œuvre qui donne au réel une dimension surréelle. C'est également oser mettre en scène le «banal» représenté par un objet quotidien et en tirer un côté extravagant et esthétique.
En effet, la notion même de quelques disciplines et leurs techniques habituelles liées aux matériaux nobles se trouve bouleversée par le choix de matériaux inédits : chiffons, stylos, crayons de couleurs, brosses, mèches de cheveux, pinces à linge, briques, tissus, ustensiles, poudre, sable, liquides, plâtre, miroirs, fils, boutons, etc.
Le banal, d'après Imen Mansouri, réalisatrice d'une œuvre intitulée «calendrier», «pourrait être... un passage aussi simple que complexe d'un objet appartenant à un champ commun et partagé par tout le monde dans un quotidien commun, dans un autre champ sur lequel la transformation, dans sa signification et dans son sens en tant que banal, qui s'oppose au sens de l'intéressant, peut aboutir à de nouvelles valeurs culturelles.»
L'exposition a le mérite de produire ,également, un catalogue qui reconnaît mieux les possibles dimensions esthétiques et conceptuelles du «banal» et pose des questions incisives et profondes à propos de la valeur de l'Art, sa fonction opérante au sein du milieu social, culturel et philosophique.
A découvrir jusqu'au 6 juin prochain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.