Tunisie-Ligue 1 : Classement général avant les matches de la 14ème journée    Lancement digital d'OPPO Reno 5 | Reno5 5G : une première en Tunisie    Un nouveau système informatique intégré pour la douane tunisienne    Kais Saied connait déjà le prochain chef du gouvernement selon Walid Jalled    Vers une légalisation du cannabis au Maroc    Abir Moussi à Gafsa    Sur 3 961 analyses 666 contaminations détectées hier    Augmentation des prix des tickets des bus et métros? Chakchouk clarifie    Pour le FMI il faut réduire la Masse Salariale et de limiter les Subventions    Météo : Un temps brumeux et ciel peu nuageux pour ce week end    CA: Réagir ou périr !    CAN U20 — Quarts de finale — Maroc-Tunisie (0-0 ; 1-4 aux TAB): Du cœur... et de la chance    Billet: Un univers déconnecté    CONDOLEANCES: Abdallah BOUGUENNA    CONTROLE DES UNITES DE PECHE PAR SATELLITE: Période expérimentale jusqu'au mois de juin prochain    Le FMI met en garde contre le risque d'insoutenabilité de la dette publique à défaut de réformes en Tunisie    Tunisie-Ligue 1 (J14): les matches de ce samedi    Leader du courtage en assurance et réassurance : Aon Tunisie, change de nom et devient ARS Tunisie    Huile d'olive: Pas d'augmentation des prix pendant Ramadan    CONDOLEANCES: M. Kameleddine OUALI    Remerciements et 40e jour: Feu Ahmed BOUZRARA    Scandale des déchets italiens : Mandat de dépôt à l'encontre de l'avocat de la société importatrice    « ADN » de Maïwenn à l'Institut français de Tunisie: Une quête de descendance    « Shayatine » de Amel El Fargi et Wael Merghni: Ecritures croisées, territoire commun    Concours de Miss Tunisie 2021: Le challenge de l'humanitaire    50 migrants se sont noyés et les survivants accueillis en Italie    Report de la manifestation des Nahdhaouis, Mohamed Gouméni révèle le vrai du faux    66.23 dollars/baril    Exit les corrompus, les hommes de médias et les dirigeants d'associations    Coup d'Etat et grande instabilité en Arménie    Deux personnes tuées lors des troubles et 468 arrestations    Le Festival de la médina n'aura pas lieu en 2021    Le salon pour l'amour de l'Art    La danse comme partie prenante d'une pièce de théâtre    Fethi Slaouti: L'école publique est aujourd'hui menacée plus que jamais    Covid-19 | Sousse : 70 nouveaux cas de contamination    Les professionnels de la santé ne donnent le bon exemple pour la campagne de vaccination (Ministère)    Enfin le dégel entre le Président et son chef du Gouvernement ?    Tunisie Telecom réalise la meilleure performance sur l'Internet mobile en 2020    Détournement partiel de la circulation au niveau du tunnel de la Rue Yasser Arafet    Mort d'avoir bu... trop d'eau?    La Chine fera don de 100 mille doses de vaccin à la Tunisie    La FTF va tester l'utilisation du VAR dans les compétitions tunisiennes    Habib Ammar préside une rencontre sur le suivi des projets culturels bilatéraux Tunisie-UE    Top 5 des personnes les plus riches au monde    En vidéo: In Style With Rym, la nouvelle émission présentée par Rym Saidi    12 pays aux manoeuvres militaires «African Lion» qui auront lieu en Tunisie en juin prochain    La Tunisie abrite l'exercice militaire multinational "African Lion", en juin 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Un crime odieux, lâche et ignoble»
CONDAMNATION UNANIME DE LA SOCIETE CIVILE
Publié dans La Presse de Tunisie le 18 - 07 - 2014

Vigilance et détermination à éradiquer le terrorisme et ses auteurs
Des organisations professionnelles et économiques nationales ont condamné hier, «fermement», l'attaque terroriste survenu au mont Chaâmbi et appelé « à identifier une approche nationale pour éradiquer le terrorisme ».
Pour ces organisations au nombre desquelles figurent l'Union tunisienne de l'industrie, du commerce et de l'artisanat (Utica), l'Union tunisienne de l'agriculture et de la pêche (Utap) et le Syndicat des agriculteurs de Tunisie (Synagri), il s'agit «d'un crime odieux qui vise à saper le moral du peuple tunisien, de l'armée et des forces de sécurité et faire avorter le processus de transition».
Elles ont également appelé tous les Tunisiens, le gouvernement, les partis politiques, les organisations et les composantes de la société civile à «appuyer les efforts des forces de l'armée et de la sécurité dans la lutte contre le terrorisme et les terroristes et «à identifier une approche nationale pour déraciner les facteurs du terrorisme et ses causes».
Pour sa part, la Confédération des entreprises citoyennes de Tunisie (Conect) a lancé un appel urgent à l'Assemblée nationale constituante (ANC) à «promulguer la loi relative à la lutte contre le terrorisme, dans les délais les plus courts».
La Confédération générale tunisienne du travail (Cgtt) a condamné, dans un communiqué rendu public hier, l'attaque terroriste perpétré mercredi lors de la rupture du jeûne contre des membres de l'Armée tunisienne dans la zone Henchir Ettalla au mont Chaâmbi qui a fait 14 martyrs et 30 blessés.
Après avoir présenté ses condoléances aux familles des martyrs, la Cgtt a appelé le gouvernement «à accorder plus d'importace au dossier sécuritaire et fournir l'Armée nationale et les forces de sûreté en équipements nécessaires pour éradiquer définitivement le phénomène de terrorisme».
Elle a également appelé les partis politiques, les organisations nationales, les associations et les médias «à placer l'intérêt de la Tunisie au-dessus de toute considération et à s'unir afin d'appuyer l'Armée nationale et les forces de sûreté dans la lutte contre le terrorisme».
De son côté, le président de l'Assemblée nationale constituante, Mustapha Ben Jaâfar, a exprimé sa «grande indignation» de l'attaque terroriste qui eut pour cible deux points de contrôle de l'Armée nationale au mont Chaâmbi.
Il a qualifié cette opération de «lâche et ignoble», dans une déclaration publiée mercredi, y voyant «un grave développement sans précédent dans les annales des crimes et forfaits terroristes commis contre les vaillants fils de l'Armée nationale» et «un acte désespéré destiné à briser leur volonté et à saper leur moral», eux qui sont toujours prompts à défendre l'intégrité de la patrie».
Le président de l'Assemblée nationale constituante a d'autre part réitéré sa haute considération aux unités militaires et sécuritaires stationnées au mont Chaâmbi, saluant les «efforts considérables» qu'elles déploient dans leurs campagnes de ratissage malgré les obstacles et les difficultés, dans le but d'éliminer les éléments terroristes et de détruire leurs sanctuaires.
Ben Jaâfar a appelé les Tunisiens et les Tunisiennes à la cohésion et à rester vigilants pour faire front à pareils crimes terroristes et à tout ce qui pourrait porter atteinte à la stabilité et à l'intégrité du pays.
La faute à tout le monde
Quant au secrétaire général du parti Al-Massar (la voie démocratique et sociale), Samir Taieb, il a imputé la responsabilité de ce qui se passe aujourd'hui en Tunisie d'actes terroristes au gouvernement, à l'Assemblée nationale constituante et aux partis politiques.
S'exprimant, hier, à Tunis, lors d'une conférence de presse, il a appelé les élus de l'ANC à accélérer l'adoption de la loi antiterroriste exhortant toutes les forces de la nation à l'union pour combattre le terrorisme.
Samir Taïeb a appelé les parties parrainant le Dialogue national à hâter la tenue d'une conférence nationale sur la lutte contre le terrorisme, précisant que la priorité devra être accordée à l'application de la feuille de route, notamment en ce qui concerne la neutralité des mosquées et la révision des nominations. L'objectif, a-t-il dit, est de réunir les conditions adéquates pour organiser les élections dans les délais impartis.
Le SG d'Al Massar a accusé certains partis d'obédience religieuse ainsi que des éléments takfiristes légitimés par le gouvernement de la Troïka de contribuer à la prolifération du phénomène du terrorisme.
«Des groupes d'individus appartenant au courant salafiste ont fêté, mercredi, l'attaque terroriste qui a fait 14 morts et plusieurs blessés dans les rangs de l'armée», a-t-il regretté.
Samir Taïeb a souligné que jusqu'à présent, la Tunisie ne dispose ni d'institution ni de cadre juridique pour combattre le terrorisme réitérant son appel à la dissolution de l'ANC qui, a-t-il dit, a achevé sa mission.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.