Les USA affirment n'avoir fourni aucun financement pour soutenir la campagne de Saied lors de la présidentielle de 2019    Hichem Ajbouni dénonce la nomination de Lazhar Loungou    UBCI : Un PNB de 63,460 MDT au 1er Trimestre 2021    Coupe de la CAF-Phase de groupes-5ème journée: Le CSS se qualifie aux quarts de finale, l'ESS éliminée !    Bilan Covid-19 : 2603 nouveaux cas et 75 décès en Tunisie    « Mahdia, chroniques d'une ville heureuse », le récit enchanteur de Alya Hamza    Syrie : Bashar Al-Assad présente sa demande de candidature aux élections présidentielles    Accord trouvé dans le dossier Shems Fm    Monde: Daily brief du 21 avril 2021    Tunisie [Vidéo + Photos]: Ambiance de Ramadan, les fromages, une particularité de Béja    Tunisie-Le ministre des affaires sociales fustige la non contribution des grandes surfaces aux efforts nationaux    BCT : Augmentation des billets et monnaies en circulation    BCT : Hausse du solde du compte central du gouvernement fin 2020    BCT : les réserves en devises sont constituées, principalement, de crédits extérieurs...    PSG vs Angers: Où regarder le match des quarts de finale de la Coupe de France du 21 avril?    CNRPS : Une application pour payer les cotisations en ligne    Manque de solidarité : Trabelsi fustige les grandes surfaces    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 21 Avril 2021 à 11H00    Arrestation à Mahdia de trois personnes impliquées dans des affaires terroristes    Tunisie – météo : Brouillard local le matin et hausse des températures    Le Synagri fustige la hausse des prix des carburants    MEMOIRE : Khalifa BOULAARES EL HERZI    L'ambassadeur Moez Mahmoudi renforce le cabinet du ministre de l'Economie, Ali Kooli    Billet | Relais de croissance    BCT : Les avoirs en or de la Tunisie s'élèvent à 675 MD, à fin décembre 2020    Foot-Europe: le programme du jour    CONDOLEANCES    Coupe de la CAF | Salitas-CSS (17h00 à Ouagadougou) : Mettre les bouchées doubles    Foot – Les clubs anglais disent "stop" à la Super League !    Expatriés : Aïssa Laïdouni champion de Hongrie    Mechichi irait-il à Washington, avec Majoul et Taboubi ?    Le virus en terrain favorable !    News | Retour en octobre pour Dahmen    Tunisie: Accident mortel à Bouhajla    Abir Moussi [EN DIRECT]: "Je dénonce l'acharnement judiciaire orchestré par Ennahdha à mon encontre"    Un blessé dans l'explosion d'une mine à Châambi    Un citoyen perd une jambe dans l'explosion d'une mine au Mont Chaâmbi    Dernière minute- Kasserine : Etat de santé du citoyen blessé dans l'explosion d'une mine    Israël : 73 ans d'existence mais que de nuages sur la fête !    Décès du président du Tchad Idriss Déby    Exposition collective «L'espace du dedans, livres d'artistes» à la galerie A. Gorgi : Un médium d'art total    Espace | Vol d'un hélicoptère sur Mars    Mood Talent organise sa 36e édition à Dar El Marsa du 23 au 25 avril    "Covid'Art Espoir" s'engage pour CoviDar    Tunisie : Le mois du patrimoine en ligne du 18 avril au 18 mai    Les indiscrétions d'Elyssa    «Le Cadeau» de Farah Nabulsi: Court simple et très émouvant    Par Henda Haouala – La série TV « Ken ya Makenech » : délicieuse, grave et soignée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sacrifier un projet ?
ST
Publié dans La Presse de Tunisie le 01 - 01 - 2000

Pris entre le marteau et l'enclume, le ST négocie le mercato hivernal avec plein d'interrogations
D'une part, il y a les impératifs de la gestion financière qui rejaillissent sur les grands choix sur ce marché. De l'autre, le projet sportif empêche d'avoir les coudées franches, imposant certaines contraintes. «C'est toute la donne qui risque de pâtir d'un départ massif de joueurs, prévient l'entraîneur Lassaâd Dridi. Je ne suis pas là pour uniquement gérer le quotidien. Enfant du club, je vois plus loin et entends marquer mon passage. Depuis vingt ans, le Stade vit les mêmes problèmes, je crois que nous avons là l'opportunité d'opérer une profonde restructuration. Toutes les catégories s'entraînent sur une même pelouse. On peut rester un grand club sans forcément être riche. Mais il faut à cet effet former des joueurs de qualité pour les vendre plus tard. A l'image d'un Ajax Amsterdam, on peut être un club formateur, tout en jouant pour les titres. Ceci ne contredit pas cela. Le ST n'a pas un président richissime capable d'éponger toutes les dettes. Anouar Haddad et son bureau font de leur mieux, personne ne peut douter un seul instant de cela. Mais il faut une solide Académie des jeunes capable d'assurer un retour d'argent : la qualité du produit doit primer. Cela n'est guère utopique quand on sait que le club a ses grands dirigeants, capables de tracer une stratégie pour le futur, celle de s'investir à fond au niveau des jeunes. Le vivier est là, inépuisable. Les quartiers environnants grouillent de jeunes talents. D'ailleurs, nous disposons aujourd'hui d'une génération talentueuse : onze joueurs de l'équipe première viennent de nos équipes élites et juniors. Si chaque nouveau président s'amuse à débarquer avec un nouvel effectif construit sur la base des recrutements, on ne s'en sortira plus. Jadis, du temps de la présidence de Jalel Ben Aïssa, des fonds très importants furent drainés, et cela a permis de prendre des joueurs et de gagner des titres : Coupe de Tunisie, Coupe arabe, Coupe de la Ligue... Partout dans le monde, il y a des clubs formateurs et d'autres qui jouent pour les titres. En fait, les gens ne retiennent que les résultats, oubliant le fait que le ST dispose de très peu de ressources».
Le technicien stadiste craint aujourd'hui que l'effectif soit vidé par un nombre considérable de partants à ce mercato, crise financière oblige. Il trouve qu'un ou deux partants ne bouleverseraient pas trop le travail effectué : «Notre joueur le plus prisé à l'heure actuelle reste le jeune demi offensif Elyès Jelassi, quelqu'un capable de faire la différence, observe-t-il. Je sais qu'on parle le plus souvent de Karim Awadhi, le stabilisateur de l'équipe, celui qui assure un certain équilibre. Mais il faut savoir que sa clause libératoire est de l'ordre de 150 mille euros. Et cela risque de rebuter et de faire réfléchir beaucoup de clubs du pays».
Jerbi, Jaziri, Louati et Dramé
En contrepartie, le coach «rouge et vert» s'emploie à protéger ses jeunes pousses lancées dans le grand bain par ses propres soins. Et avoue vouloir renforcer son compartiment offensif où le Ghanéen Thierry-Ernest Anang ne parvient pas à s'imposer. Il a coché sur son calepin les noms de quelques avants-centres, demandant à ses dirigeants d'en recruter au moins un : Seif Jerbi, Lassaâd Jaziri, Houssam Louati, Dramé Michailou, ce dernier évoluant actuellement dans le championnat saoudien, au club Al-Najrane : «Il y a deux mois, ce même club d'Al-Najrane m'avait fait une proposition pour aller le coacher», révèle-t-il. «Nous avons eu la chance de réussir des recrutements ciblés la saison dernière : Awadhi, Abdi, Abbès, Marzouki, Kasraoui... Cela a continué cette année avec un excellent gardien, Kaïs Amdouni. Et cela nous a d'une certaine façon aidés à tenir le coup et à jouer un rôle intéressant», rappelle-t-il. Bref, au tournant du marché qui s'ouvre, une interrogation lancinante revient sur toutes les langues du côté du Bardo : faut-il sacrifier le projet sportif sur l'autel du nécessaire équilibre budgétaire et rigoureuse gestion financière ?
Dridi était qualifié
Dimanche dernier, l'Etoile Sportive du Sahel a formulé une réserve de qualification à l'encontre du défenseur central du ST Emir Dridi qu'elle soupçonne de n'avoir pas purgé la totalité d'une suspension remontant à la fin de la saison dernière.
«Dridi se trouve au contraire dans une posture disciplinaire cent pour cent régulière, assure le secrétaire général stadiste, Ayatollah Hlaïem. La gestion de ce volet ne peut souffrir aucune omission, un logiciel nous permettant d'avoir à jour tout ce qui concerne les cartons jaunes et rouges, les suspensions à purger...», relève-t-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.