Slim Riahi est concerné par le référendum et les élections législatives    Noureddine Ben Ayed: Kais Saied m'a demandé d'écarter Abdelmajid Ezzar de la présidence de l'UTAP    Ukraine : La boulette signée Bush, il condamne sa guerre en Irak…    Football : Sur quelles chaînes suivre les matches de jeudi ?    Parution de l'ouvrage "Les dérives contraires en Tunisie" de Hatem M'rad    La BCT relève son taux directeur pour maitriser l'inflation : Coup dur pour les ménages et les entreprises !    L'investissement étranger n'a pas retrouvé son niveau d'avant la pandémie    USBG : Dans la peau d'un trouble-fête...    EST :Continuer à faire le plein    Ligue 1 | Play-out – 3e journée : L'OB retrouve son rang de leader    Tunisie – météo : Temps clair à peu nuageux    High Tech & Innovation    Le journaliste Mahmoud Ben Jemâa n'est plus    Ce soir, à la Salle Tahar-Cheriaa à la Cité de la Culture Chedli-Kélibi : Courez (re)voir «Le pas suspendu de la cigogne» d'Angelopoulos !    Tolérance et ouverture...Ce qu'a dit l'ambassadeur de France à propos de la Tunisie    Zied Mallouli : à Sfax, nous avons des sangliers en plus des ordures    Démarrage à Djerba du pèlerinage juif après deux années d'interruption : Un message de paix et de tolérance    Comité de défense de Slim Riahi: Conférence de presse [Vidéo en direct]    EXCLUSIF: Najla Bouden participe au Forum de Davos    Artes propose la distribution d'un dividende de 0,8 dinar par action    Ghazi Maherzi: Le représentant du géant ukrainien de produits métallurgiques    NBA – Finale Conférence Ouest : Golden State maîtrise Dallas pour le 1er match    Près de 135 mille candidats passeront les épreuves du baccalauréat    Des Israéliens à la Ghriba    Ezzahrouni: Arrestation d'un individu condamné à 15 ans de prison pour trafic de drogue    FTF : Un nouveau renfort pour l'EN avant le mondial (photos)    Prévenir la pénurie alimentaire    Bassem Trifi : il faut qu'il y ait un vrai dialogue pour en parler    Le président de l'Instance générale des prisons et de la rééducation démis de ses fonctions    Match amical: USA-Maroc le 1er juin à Cincinnati    Isie, USAID, commission de Venise …Les 5 infos de la journée    Libye : Bach Agha annonce Syrte comme siège de son gouvernement    Le PDL saisit la Commission de Venise pour dénoncer des ''irrégularités'' dans le processus électoral    match Eintracht Francfort vs Glasgow Rangers: Regarder la finale de l'Europa League 2022    Motus après le missile de l'USAID, Tunis attend qu'on coupe le robinet du FMI    Imed Hammami: Un remaniement ministériel est nécessaire    Le Festival de l'Amandier débute ce vendredi à Sfax    Tahar Bekri: Aboulkacem Chebbi et la revue Forge    Ben Slama : le projet de calendrier du référendum a été élaboré par des parties étrangères à l'Isie !    La hausse du taux directeur ne nous aidera pas    Master International Film Festival : Un nouveau festival cinématographique tunisien en juin à Hammamet    Du Cap-Vert, au Cap Bon, Elisabeth Moreno part à la conquête des électeurs français de Tunisie    La nuit des musées tunisiens: Ouverture exceptionnelle de 15 musées la nuit le 18 mai    L'artiste Mondher Jebabli n'est plus    Le consulat tunisien à Tripoli appelle les Tunisiens à la vigilance    Taïeb Dridi: Toujours à Odessa pour exporter des céréales et des féculents    Des amis d'enfance juifs ouvrent un restaurant de couscous tunisien à Paris    Lancement du PREMIER MEDIA FEMINISTE de la MEDITERRANEE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La relance se fait attendre
Industrie du bois
Publié dans La Presse de Tunisie le 01 - 01 - 2000

Les entreprises opérant dans le secteur de l'industrie du bois sont souvent confrontées à un problème épineux relatif au manque de matières premières et notamment de certaines variétés de bois suite à la destruction d'une partie de nos forêts.
L'industrie du bois en Tunisie s'est développée d'une façon timide et la production n'a pas été abondante, compte tenu de plusieurs facteurs, dont le manque de matières premières et l'indisponibilité d'une main-d'œuvre qualifiée. Cependant, le secteur a acquis de l'expérience au fil des ans grâce à la bonne volonté de certains industriels dont les perspectives peuvent être prometteuses, moyennant la prise de certaines mesures audacieuses. Les unités de fabrication se sont mobilisées pour la confection de produits destinés essentiellement au bâtiment, dont les logements, les établissements hôteliers et autres structures collectives. Les professionnels du bois fournissent également la matière première aux petits fabricants comme les menuisiers. Toutefois, durant les dernières années et de l'avis de certains professionnels, les matières premières ne sont pas toujours disponibles en quantités suffisantes. La production locale en bois d'ébène, à titre d'exemple, est très limitée compte tenu des superficies forestières qui ont subi un grand dommage au cours de la dernière période à cause de l'intervention abusive de l'homme et des aléas de la nature.
En effet, les superficies forestières, qui sont limitées par rapport à celles qui existent dans d'autres pays, ont fait l'objet d'actes de vandalisme endommageant plusieurs hectares situés dans différentes régions au couvert végétal étendu et notamment dans le Nord et le Nord-Ouest. De plus, les incendies – qui se sont déclarés particulièrement au cours de la saison estivale – ravagent une grande partie de nos ressources forestières.
Miser sur la production locale
D'où la nécessité de protéger les ressources naturelles pour en tirer le meilleur profit et relancer les activités relevant du secteur du bois. L'abattage des arbres ne se fait pas d'une façon anarchique. Des professionnels sont mobilisés pour abattre de façon optimale les arbres et leurs branches. Une utilisation abusive des forêts favorise la désertification et l'appauvrissement de la terre en éléments biologiques. L'utilisation des ressources forestières doit se faire sous la surveillance des spécialistes agréés et sur autorisation du ministère de tutelle. Le bois est devenu, de nos jours, une matière précieuse et rare qu'il faut sauvegarder jalousement. Le bois se décline en plusieurs variétés qui ne sont pas toutes disponibles en quantités suffisantes en Tunisie. Le choix de la variété se fait en fonction du produit ou de l'objet à fabriquer.
La dynamisation de l'industrie du bois ne peut se faire que si tous les intervenants dans le secteur coordonnent leurs actions sur la base d'un plan de développement qui implique l'administration publique, les industriels, les menuisiers ainsi que le tissu associatif qui représente les citoyens habitant près des zones forestières. Des solutions urgentes devraient être identifiées afin de permettre aux habitants des forêts d'améliorer leurs revenus et de bénéficier d'un certain confort de vie sans massacrer les forêts qui demeurent l'un des stimulants des activités économiques et notamment de l'industrie du bois. Le bois d'ébène est considéré sur le marché international comme une matière première noble dont le prix est assez élevé. C'est pour cela qu'il faut protéger nos ressources forestières et les utiliser rationnellement en prenant en compte les études scientifiques.
Pour relancer les activités des unités de production locale, il est nécessaire de fournir les encouragements nécessaires, ne serait-ce que pendant une période définie. Les établissements hôteliers, les administrations publiques et privées ainsi que les logements doivent être équipés en produit local au lieu de recourir à l'importation. C'est que certains promoteurs préfèrent importer les objets ou produits en bois de l'étranger en payant le prix fort et en devises. Pourtant, l'industrie tunisienne est en mesure de fournir des produits de qualité en bois qui répondent aux exigences des clients. Les produits en bois sont fabriqués selon des modèles commandés par les acheteurs ou proposés par les industriels qui ont effectué leur mise à niveau et ont investi dans la qualité. Le nombre des unités de production dans le secteur de l'industrie du bois doit se développer par la création de nouvelles entreprises pour pouvoir augmenter et la production et le nombre de postes d'emploi. La formation dans l'industrie du bois, qui est disponible, nécessite une mise à niveau pour préparer les compétences nécessaires, et en nombre suffisant, prêtes à travailler dans des entreprises modernes et compétitives.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.