Tunisie: Deux nouvelles infections au coronavirus à Kasserine dont l'une d'origine inconnue    Tunisie : L'arbitre Karim Khemiri annonce sa retraite    Tunisie – Mechichi s'intéresse demain au dossier de l'économie    Israël et les Emirats arabes unis ont signé un accord historique pour normaliser pleinement leurs relations    Covid-19 | 6 nouvelles contaminations locales enregistrées à Ben Arous    Retour sur la cérémonie officielle organisée au Palais de Carthage à l'occasion de la Fête nationale de la Femme    Méchichi promet de renforcer les moyens de la Justice, selon l'AMT    Nul équitable    Frappes israéliennes intensives sur Gaza    Athènes multiplie les efforts diplomatiques    Kamala Harris colistière de Joe Biden    Hommage à celles qui donnent la vie...    La galerie Essaadi célèbre la femme    Quatre œuvres lauréates dont un roman en Français    Une exposition en hommage à sa ville natale    Le président de la République au chevet de la comédienne Dalanda Abdou    Mercato – Handball : Nouveau challenge pour Marouène Maggaiez au Qatar    En vidéo: Kmar Ben Soltane parle de son rôle dans l'Albatros    Tunisie: Mutation de la Première Dame à Sfax, explications de l'ancien juge Ahmed Souab    Espérance de Tunis – Majdi Traoui [Audio] :"Nous méritons de gagner contre le CS Sfaxien"    FA Cup: la fédération anglaise supprime les 'replays'    Tunisie: Anas hammadi s'exprime sur le mouvement dans le corps des magistrats [vidéo]    Hssouna Nassfi : ça sera un gouvernement ami des partis politiques    Tunisie: Arrivée du 1er vol charter de Pologne à l'aéroport Djerba-Zarzis    Ces femmes tunisiennes, tireuses d'élite, qui sécurisent les prisons    A Kairouan, l'eau qui donne soif    Tunisie : Kais Said accorde la grâce présidentielle à 73 détenues    Quand Facebook nie avec constance les droits des palestiniens    Fête nationale de la femme | Saïed se rend à Mraïdeya et rencontre les ouvrières agricoles    Un décès dû au coronavirus à Gabès    Algérie : Secousse tellurique à Blida    Tunisie: BicyClean: Opération Mer Propre    Le Président Buhari finalise l'adhésion du Nigeria à l'Agence pour l'Assurance du Commerce en Afrique (ACA)    1499 nouveaux cas confirmés et 23 décès en 24 heures au Maroc    Chine : Le coronavirus découvert sur du poulet brésilien    CONDOLEANCES: Tarak BEN AISSA    Technopole de Gabès: Aménagement de la zone industrielle de Matmata    EST-CSS : 0-0: Il ne manquait que les buts !    Ligue 1 — 19e journée: Favorable à l'ESM et à l'UST    Athlétisme — Journée Nationale de la Femme: Le corps médical à l'honneur    « Certified Mail » de Hisham Saqr à Cinémadart et Ciné Amilcar: La dépression post-partum en toile de fond    GEOPOLITICUS | Le drame du Liban profitera-t-il aux intérêts de la France ?    Tunisie: 600 millions de dinars de manque à gagner pour la SNCFT    BCT : Hausse de la masse salariale de l'administration 13,5% en 2019    Salon International de la Bande Dessinée de Tazarka 2020: 24e édition digitale du 13 au 16 Août    Economie tunisienne : Le diagnostic de Marouane El Abassi    Tunisair : Nécessité de mise en place d'un plan de sauvetage    Prix Zoubeida Bchir 2019 : Quatre œuvres lauréates dont un roman en français    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Cettex lance son nouveau laboratoire d'analyses et d'essais
Secteur du textile-habillement
Publié dans La Presse de Tunisie le 01 - 01 - 2000

Les essais et les analyses réalisés par le laboratoire «Santé Sécurité Consommateur» (SSC) du Cettex permettront d'identifier et de quantifier les substances nocives sur les textiles, les vêtements et les accessoires de vêtements.
Le Centre Technique du Textile (Cettex) lance, le 25 mars, son nouveau laboratoire «Santé sécurité consommateur», au sein de son siège à Bir El Kassaâ, Ben Arous.
La création de ce laboratoire est une réponse à un besoin des entreprises du secteur textile & habillement (T&H), qu'elles soient exportatrices ou orientées vers le marché local, mais aussi pour les autorités publiques en charge du contrôle des marchandises écoulées en Tunisie.
En effet, le consommateur et les autorités européennes sont de plus en plus exigeants sur les aspects liés à l'environnement, à la santé et à la sécurité. Ces exigences deviennent même des éléments fondamentaux pour la mise sur le marché des produits. Cela s'est traduit par l'émergence de plusieurs labels, certifications, réglementations et cahiers des charges mis en place, à cet effet, par des organismes privés et par le législateur européen.
On cite notamment la réglementation Reach (enregistrement, évaluation, autorisation et restriction des produits chimiques). Il s'agit d'une réglementation européenne, entrée en vigueur en 2007. Elle impose aux producteurs et aux importateurs de substances de rassembler et de diffuser des informations sur les caractéristiques des substances chimiques utilisées. Cela permet d'assurer la maîtrise des risques liés à leurs usages et d'éliminer à terme les substances les plus dangereuses pour les substituer par des substances plus saines.
Qualité et respect
de l'environnement
Reach a pour objectifs d'assurer un niveau élevé de protection de la santé humaine et de l'environnement contre les risques que peuvent poser les produits chimiques, de promouvoir des méthodes d'essais alternatives et de renforcer la compétitivité et l'innovation. Cette réglementation vise à faire disparaître les produits chimiques présentant un risque toxicologique pour l'Homme ou l'environnement, et sera applicable à tous les secteurs industriels d'ici 2018.
Ceci étant, la montée en puissance des exigences se poursuit, notamment par la mise en place par les distributeurs et les donneurs d'ordre de cahiers des charges toxicologiques plus contraignants. Les marchés administratifs européens suivent, également, cette logique. Par conséquent, les entreprises opérantes pour l'exportation sont appelées à apporter la preuve de la non-nocivité de leurs produits pour l'Homme et pour l'environnement.
En outre, la qualité des produits est devenue un critère essentiel dans la décision d'achat des vêtements, témoignant de l'importance grandissante accordée aux facteurs santé et sécurité. Le consommateur est devenu très attentif à la question écologique, et éprouve un besoin croissant de mettre un habit certifié, sécurisant et sain. Le consommateur tunisien est, au même titre que le consommateur européen, concerné par la non-nocivité des produits T&H présents sur le marché local. Cela est d'autant plus important face à l'importation croissante en Tunisie de produits T&H d'origines très diverses et parfois inconnues.
Les risques provoqués par des produits textiles non conformes aux exigences de santé et de sécurité peuvent êtres parfois très dangereux pour la santé du consommateur. Les substances nuisibles (métaux lourds, certains colorants et produits chimiques) peuvent, par exemple, être introduites dans les fibres naturelles à partir du sol ou lors des différentes étapes des processus de production.
Les essais et les analyses réalisés par le laboratoire « Santé Sécurité Consommateur» (SSC) du Cettex permettront d'identifier et de quantifier les substances nocives sur les textiles, les vêtements et les accessoires de vêtements. Cela permettra aux industriels d'attester de la sûreté de leurs produits vis-à-vis des réglementations en vigueur et des cahiers des charges de leurs clients, surtout que les entreprises T&H en Tunisie collaborent avec de grandes enseignes internationales de l'habillement. Ces dernières ont un système de contrôle qualité bien défini et une image de marque bien élaborée. Il en va également de la réputation des entreprises tunisiennes, connues pour leurs performances et pour leur respect des réglementations internationales.
Dans ce sens, certains produits textiles sont particulièrement concernés, notamment ceux en contact direct avec la peau, les vêtements de nuit, les sous-vêtements, les maillots de bain, les vêtements pour bébés & enfants, les textiles dans les jouets, le linge de lit et le linge de bain.
Enfin, le laboratoire SSC du Cettex est une partie intégrante de l'infrastructure nationale de la qualité et constitue un outil indispensable du fait des exigences des marchés cibles et de l'harmonisation croissante de la législation tunisienne en la matière avec celles de l'Union européenne. Par ailleurs, ce nouveau laboratoire contribue dans l'attractivité du site tunisien par la disponibilité, la proximité et la qualité des services d'analyses et d'essais.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.