Tunisie – Baisse des dépenses d'infrastructure de 50.5%, fin mars dernier    Championnat d'Italie : deux dates de reprise envisagées en Serie A    Création bientôt d'une agence de gestion des biens confisqués    723 feux déclarés en mai et aucune perte en vie humaine    Kamel Lazaar en hommage à Cheikh Salah Kamel : Un bâtisseur… samaritain    Exclusif : Les tunisiens voulant être rapatriés devraient prendre en charge les frais de leur période de quarantaine dans un hôtel ?    25 Mai, Journée Internationale de l'Afrique: Achref Chargui et Samia Orosemane ce soir au WAN Music Show    Coronavirus : Nouvelle guérison à Gafsa    Nouvel horaire de travail pour la période allant du mardi 26 Mai au 5 Juin    Tunisie: A partir de demain, les restaurants et cafés autorisés à servir des plats à emporter    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 25 mai à 11H00    INTOX : Décès de Roger Lemerre    Météo : beau temps !    Club Africain : Fabrice Ondama refuse les négociations    Les 12 grands foyers épidémiologiques enregistrant le plus de morts et de cas positifs du Coronavirus    Les vœux de l'Aïd en fléchettes de Kais Saïed : De fermes mises en garde, à bon entendeur…    Samir Marzouki - Mort d'Albert Memmi, le Tunisien tourmenté    Arabie Saoudite: 2399 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures    Tunisie : The Orangers Beach Resort et The Orangers Garden Villas certifiés « Site Compliance with WHO guidelines »    Le Chef de l'Etat dans une adresse aux Tunisiens à l'occasion de l'Aïd El Fitr: « Il n'y a qu'un seul et même président à l'intérieur et à l'étranger »    Covid-19: 193 nouveaux cas et 8 décès en Algérie    9 nouveaux cas de guérison au centre Covid-19 de Monastir    10670 infractions économiques au cours du mois de Ramadan    Le Président du CNOT et les Sportifs les plus en vogue du sport national vous transmettent leurs vœux à l'occasion de Aïd El Fitr    Albert Memmi est décédé : la Tunisie perd en lui l'un de ses illustres écrivains    Chronique : Les avantages indéniables du Télétravail    Insolite – [ Images] : L'attachée de presse de la Maison-Blanche dévoile les coordonnées bancaires de Trump    Par Samir Hamza – L'enseignement à distance : un apport majeur pour l'après Covid-19    Covid-19: Un nouveau décès enregistré, et un bilan total de l'ordre de 1048 personnes contaminées    Un mur d'acier contre les Palestiniens    Afrique : la Tunisie, 4e pays le plus performant en matière d'intégration productive    Tunisie – VIDEO : Imed Ben Halima appelle à assigner Rached Ghanouchi à la résidence surveillée    Ce qu'il faut retenir du discours prononcé par Kais Saïed à l'occasion de l'Aid Al Fitr    Football – Espagne | Reprise de la Liga le 8 juin    Lina Ben Mhenni rejoint Samir Kassir dans le panthéon de la liberté d'expression et de la presse !    Boîte d'archives│La révolution 2.0 vs « 3ammar 404 » : la blogosphère m'a « tuer »* !    Faouzi Benzarti n'est plus sélectionneur de la Libye depuis avril dernier    Le PDL lève son sit-in    Tunisie: Repêchage d'un corps et 12 secourus après le naufrage d'un bateau de migrants au large de Sfax    Sfax : Un mort et 6 disparus dans le naufrage d'un bateau d'émigration irrégulière    Le syndicat des radios préoccupé par l'attaque de la coalition d'Al Karama        En vidéo : Rassemblement des partisans du PDL devant le parlement    Festival de Sousse 2020: La 62ème édition aura lieu en Août 2020 avec 15 sepctacles    L'Alecso publie une version en ligne du "Dictionnaire Terminologique Covid-19"    Nouba, le culte du bonheur !    Le grand poète francophone Salah Stétié n'est plus    Tribune | Art, culture et loisirs, le malentendu    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Gilles Kepel : Tout repose sur l'ordre social, à maintenir ou à rompre
Publié dans Leaders le 17 - 06 - 2013

Les mouvements islamistes qui s'installent dans les pays du «printemps arabe», peuvent espérer promettre la prospérité, mais n'ont pas un modèle social à proposer et capables de rallier autour d'eux les masses, surtout les plus défavorisées. Tout reposera alors sur le maintien de l'ordre social pré-établi ou sa rupture et son renversement. C'est ce qu'estime Gilles Kepel, lors de sa présentation, vendredi à Tunis, de son dernier ouvrage «Passion arabe». Fruit de recherches sur le terrain à la faveur de 35 déplacements, depuis 2011, dans les pays de la région, dont 8 fois en Tunisie, il y consigne un journal riche d'observations, d'entretiens avec les principaux acteurs et de commentaires croisés, recueillis ici et là, souvent en première ligne, à Sidi Bouzid, Place Tahrir, Gaza, Jérusalem, Doha, Damas, et ailleurs.
S'il a préféré se limiter dans son livre à «offrir des matériaux utiles à la réflexion », il ne se prive pas, dans ses conférences-débats, de partager ses analyses. Invité à la tribune de la jeune et dynamique Fondation Averroès (présidé par Ghazi Gherairi), Gilles Kepel a tenu en haleine un public très nombreux, en remontant aux déclencheurs des révolutions arabes, décortiquant leurs phases successives et soulignant leurs enjeux spécifiques. Rappelant les grandes sécheresses qui avaient précédé en 1788, la révolution française, ou tout récemment la chute du mur de Berlin, il a placé les difficultés économiques, la précarité et le chômage au cœur des déclencheurs, attisés par des régimes à bout de souffle, prédateurs, n'apportant aux préoccupations politiques et revendications sociales que des réponses sécuritaires déclenchant une spirale de répression, solidarité et expansion.
Le mythe fondateur
Kepel s'interrogera pourquoi parle-t-on de printemps arabe alors que tout a commencé en automne-hiver, pourquoi c'est de la petite Tunisie et non dans la grande Egypte Oum Eddounia, tout est parti, ou pourquoi encore on attribue à Bouazizi le prénom de Mohamed alors qu'il s'appelle en fait Tarek. Revenant sur le mythe-fondateur de la révolution tunisienne, il évoquera les différentes versions détaillées, parfois peu cohérentes entre elles, mais retiendra surtout l'alliance de toutes les couches sociales et familles politiques dans un même élan qui a fait chuter la dictature, quitte à voir cette alliance s'effriter par la suite.
Trois grands phénomènes sont alors observés. Le premier est la montée en puissance des islamistes, forts d'une organisation solide qui s'est forgée tout au long des années de résistance, avec des dispositifs de solidarité et un sens de la discipline, d'une image de victimisation et d'un statut de légitimité propagé par Al Jazeera. Le deuxième est le retour, quelques mois après, des sociétés civiles. En Tunisie, l'assassinant de Chokri Belaid en marquera un point d'orgue singulier. Quant au troisième, il concerne le développement des salafistes qui ont su récupérer les frustrations sociales. La rupture que porte leur discours devient l'expression des couches les plus défavorisées, une rupture nourrie d'un sentiment d'exclusion.
La Syrie, ligne avancée de l'Iran
Gilles Kepel poursuivra sa lecture du monde arabe en s'attardant sur le cas de la Syrie où selon lui se joue actuellement le round le plus important des transitions en véritable ligne de front, évoquant le clivage attisé Sunnites-chiites, l'affrontement Iran – pays du Golfe. L'Iran, dit-il, a fait du Hamas, Hezbellah et la Syrie, sa ligne avancée, avec une deuxième ligne au Sud, à Gaza. Il relève d'une part, une coalition harmonieuse, menée par l'Iran, appuyée par la Russie et, en face, un regroupement hétérogène, formé par l'Arabie Saoudite, le Qatar, d'autres émirats du Golfe, les Etats-Unis, des pays occidentaux et Israel. Ces derniers, espérant rééditer l'exploit de la chute de l'ex URSS, suite à l'attaque de l'Afghanistan, compte sur un effet domino, provoqué par la chute du régime de Bachar Al Assad, pour affaiblir l'Iran, si non le faire tomber.
Kepel ne livre aucun pronostic, mais invite à suivre attentivement l'évolution de la situation dans la région. Son ouvrage, « Passion arabe », offre cependant des clefs de décodages utiles.
Passion arabe, Journal 2011 - 2013
de Gilles Kepel
Editions Gallimard, 2013, 27 DT

Tags : Tunisie Gilles Kepel Passion arabe Bouazizi


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.