Justice transitionnelle — Abdallah Kallel et d'anciens cadres sécuritaires interdits de voyage: La lenteur de la justice bafoue les droits des victimes et ceux des accusés    Entretien téléphonique Saïed-Macron: « Les réformes aspirent à préserver la liberté et à établir la justice »    Syrie : 4e jour de combat entre Daech et les Kurdes, plus de 120 morts    Foot-Europe: le programme du jour    CAN 2021 : L'historique des matches en CAN opposant les Aigles aux Super Eagles    CAN 2021 — Huitièmes de finale — Tunisie-Nigeria (Ce soir à 20h00) : Sauver la face    Coronavirus : 10 décès de plus et 10031 contaminations en 24h    Tunisie-coronavirus : Plus de 14 mille vaccinés en 24H    Mes odyssées en Méditerranée | Michel Giliberti: «Tunisie. L'inhérence d'une errance»    On a vu pour vous : « Are you Lonesome Tonight ? », de Shipei Wen : Thriller chinois    CAN 2021 — Huitièmes de finale — Tunisie-Nigeria (Ce soir à 20h00): Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir !    Médecins, dentistes et pharmaciens de la santé publique en grève, le 25 janvier    Tunisie: Ali Abdi testé positif au Covid19    Récupération politique    La Fédération Nationale des Urbanistes Tunisiens (Fnut) lève le voile sur les défis de l'urbanisme en Tunisie: Un chantier en cache un autre...    Urbanisme et planification urbaine    Des astuces pour protéger les plantes du froid    Les perroquets    Migraine : la covid-19, un facteur déclencheur    Ali Graja, ancien attaquant international du CSS: «Dans la vie, il n' y a pas que l'argent ! »    La Presse Magazine du Dimanche 23 janvier 2022 consultable sur notre site    Loi de finances : Bouden corrige le tir avec la Conect après l'avoir zappée    Sur quelles chaînes regarder les matches européens de dimanche ?    Rapport – BCT : Les risques des crédits de l'Office des céréales pèsent lourdement sur le secteur bancaire    Nigeria – Tunisie : Sur quelle chaîne et à quelle heure regarder le match en direct – 23 janvier 2022    Etude – Le changement climatique diminuera la production céréalière de 30 à 50% par an    Saïed a parlé à Macron, a donné des gages mais droit dans ses bottes    Steg : plusieurs quartiers à Sousse, Monastir et Sfax sans électricité dimanche    Meurtre du commandant Houimli : 3 condamnations dont une peine de mort    STEG : Des coupures à Sousse, Monastir et Sfax ce dimanche    Les membres du CSM pleurent-ils pour leurs privilèges ou pour l'atteinte au pouvoir judiciaire ?    Semaine boursière : Le Tunindex en mauvaise posture    Antonio Guterres espère un rétablissement des institutions démocratiques en Tunisie    Mouhiba Chaker, romancière : «Ecrire en français n'est pas pour moi un choix réfléchi !»    Industrie : Les obstacles n'ont pas freiné le développement du secteur aéronautique en Tunisie    BNA Bank réalise un PNB en hausse de 20% en 2021    Evènement "Les Nuits de la lecture" en ligne: 6ème édition sous le thème de l'AMOUR    11 Tunisiens meurent noyés dans le naufrage de leur embarcation    Le chanteur hip-hop Balti et Elyanna réunis dans une chanson tuniso-palestinienne (vidéo)    Syrie: Daech attaque une grande prison et libère plusieurs terroristes    Sculpture sur un minéral ancestral, le lapis specularis    Gabès Cinéma Fen 2022: les inscriptions pour les films sont ouvertes    Tunisie-La Marsa : Kobbet Lahoua classé monument historique national    Les crises en Tunisie se sont aggravées depuis que Saïd a limogé Mechichi, selon la Confédération Syndicale Internationale    Coronavirus :Fin des mesures sanitaires en Grande-Bretagne    L'histoire de détermination de la nouvelle conseillère de Kais Saied    Un astéroïde "potentiellement dangereux " passera prés de la terre mardi soir    Le combat d'un résistant septuagénaire palestinien écrasé par une voiture de police de l'occupant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Pr Slaheddine Sellami - Hôpital Charles Nicolle : Cadeau de bienvenue
Publié dans Leaders le 23 - 09 - 2017

Le nouveau ministre de la Santé a été obligé de s'occuper de l'affaire de cette jeune dame victime d'une greffe rénale qui s'est mal terminée. Cette affaire aurait dû être traitée par son prédécesseur, qui aurait pu nommer une commission d'enquête au lieu de continuer à limoger et à nommer des responsables alors qu'elle savait très bien qu'elle était partante.
Devant es réactions pas toujours objectives des médias et au sein de la communauté médicale, il est important de s'éloigner à la fois des dérives populistes, des réactions corporatistes et des règlements de compte qui ne servent ni les patients ni le personnel de la santé et d'une manière générale le secteur de la santé.
1. S'attaquer au journaliste Hamza Belloumi qui a produit l'émission « ce qui est non-dit » est ridicule car nous avons besoin de journalistes d'investigation qui dénoncent les affaires de corruption, de malversation de fautes professionnelles et qui doivent permettre à la population de faire entendre sa voix. L'exemple de la viande avariée et de la Shaw arma de chat en est l'exemple typique. On peut cependant lui reprocher de ne pas demander aux différents protagonistes de venir s'exprimer sur le plateau qu'il s'agisse de l'équipe soignante ou de médecins experts en greffe rénale.
2. Le ministre de la Santé devait absolument réagir et sa visite aux différents hôpitaux le soir même ne pouvait être comptée qu'à son actif.
3. Sa décision de suspendre la directrice générale du CHU Charles Nicolle pourrait être considérée comme hâtive. Elle ne pourrait être justifiée que par les insuffisances qu'il aurait pu constater le soir en visitant cette institution. Cependant et malheureusement à ce rythme, il risque de limoger l'immense majorité des directeurs des hôpitaux qu'il aura à visiter vu l'état de délabrement du secteur de la santé et en particulier des institutions publiques.
4. Tout en compatissant avec la jeune dame et toute sa famille et tout en étant solidaire avec elle car il s'agit d'un véritable drame, il faudrait que tout le monde sache qu'il n'y a pas de risque zéro en matière de greffe rénale. Seule la commission d'enquête pourrait déterminer la cause de ce drame, l'existence ou non d'une faute médicale et l'existence éventuelle d'un défaut de prise en charge dans le post opératoire ou même dans la prise en charge psychologique de la patiente et de son entourage. Dans tous les cas la directrice générale de l'hôpital n'y est pour rien et à ce moment elle doit être réhabilitée. Dans tous les cas des conclusions doivent servir à prendre les mesures nécessaires avec des sanctions pour les fautifs s'ils existent.
5. Cette affaire va obligatoirement retentir négativement sur l'avenir immédiat de la greffe en Tunisie, cependant cette affaire sera aussi l'occasion d'auditer nos hôpitaux et d'apporter je l'espère les corrections nécessaires car la situation actuelle ne peut pas durer longtemps. L'important c'est de ne pas étouffer les véritables problèmes et de clore rapidement les gros dossiers sous la menace ou suite à l'intervention des différents groupes de pression. Je pense entre autres au dossier des stents périmés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.