Tunisie-Variant britannique: Le nombre de contaminations s'élève à 5    En Vidéo: Advans sensibilise ses micro-entrepreneurs à l'utilisation les canaux digitaux    La justice Française a refusé d'expulser Belhassen Trabelsi à cause de Sihem Ben Sedrine, selon Jeune Afrique    Le porteur du variant britannique du Coronavirus a été contaminé en...    Transition de l'économie digitale | Digitalisation des entreprises – régions intérieures : encore un effort...    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 03 Mars 2021 à 11H00    Impact de la dégradation de la note souveraine sur les IDE, le financement, les banques et les entreprises    Transition de l'économie digitale | Menace et opportunité    Ils ont dit    Ons Jabeur – Karolina Pliskova : sur quelle chaîne voir le match ?    beIN SPORTS, tout savoir sur les nouvelles formules    Tunisie: La Haica suspend pour une semaine l'émission d'Amine Gara    MEMOIRE : Abdelhafidh SADDAM    Gammoudi : Une plainte a été déposée dans le cadre de la falsification de l'IVD du rapport sur la BFT    La grève de deux jours s'est transformée en sit-in ouvert : Les jeunes médecins engagent un bras de fer avec le gouvernement    Exposition 3en1 "Hommage aux légendes" de Zenjebil au Café Culturel Liber'Thé    Tunisie: Le FMI réitère l'appel à établir un programme de réforme économique globale    Exposition «La cité, art & urbanisme » à l'IHEC : Cibler la vie estudiantine    La BAD veut ériger l'industrie pharmaceutique tunisienne en pôle régional dans ce domaine    Allemagne : Schalke nomme son cinquième entraîneur cette saison    Ouverture de l'inscription pour les entreprises impactées par la Covid-19    La défense de Nabil Karoui demande un report d'audience    Judo | En prévision des J.O. de Tokyo : Nihel Cheikhrouhou au Grand Slam de Tachkent    JSK : Faux pas interdit    CAN U20 | La Tunisie éliminée par l'Ouganda : La déroute… !    Pendant que les politiciens se déchirent, les obscurantistes sévissent dans les écoles !    Tunisie-Oussama Khlifi : L'équipe gouvernementale n'était pas homogène    Coronavirus : 25 décès et 562 nouvelles contaminations enregistrés le 1er mars 2021    Météo | Températures en légère baisse    Tunisie [Vidéo]: Sit-in ouvert de la présidente de Comité de propreté au bureau du maire à Sfax    Un décret gouvernemental inédit pour le cas Olfa Hamdi    Mustapha Kamel Nabli: Feuille de route pour un dialogue national réussi    Et la fin de la vie sur Terre c'est pour quand ?    Menace d'une famine à grande échelle au Yémen    Les manifestations anti-junte en Birmanie    Plus de 400 parlementaires européens appellent à la mobilisation    «Dialogue des cordes» pour un Orient et un Occident tout en communion    Appel à la tolérance et à la solidarité    On tourne «le» page    Booker international du roman arabe 2021 : les tunisiens Amira Ghenim et Habib Selmi demi-finalistes    Concert Mozart par les musiciens et les choristes du Carthage Symphony Orchestra le 13 mars    Programme TV du mardi 02 mars    Les nouvelles dates du festival Gabès Cinéma Fen 2021    Contrepoint | Inégalités...    Sadok Jabnoun compare le scandale des vaccins au Watergate    Ephéméride : Le 1er mars 1924, Mohamed Daghbaji lança la révolte contre l'occupation française    Le jeune YouTubeur Fekrinho retrouvé mort à Oran    Officiel en Algérie : Le parlement sera dissous aujourd'hui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ouided Bouchamaoui: Trois exigences d'avenir
Publié dans Leaders le 17 - 01 - 2021

Ouided Bouchamaoui. Prix Nobel de la Paix, 2015, ancienne présidente de l'Utica - Nous avons gagné la démocratie, la liberté d'expression, la liberté de presse ainsi que l'engagement de la société civile.
La démocratie reste fragile s'il n'y a pas un vrai débat économique où les partenaires sociaux et les partis politiques sont impliqués. Toutefois, la démocratie restera toujours la véritable voie d'avenir á condition de répondre aux attentes des Tunisiens : la dignité et le travail ! Nous avons besoin d'une vision économique et sociale claire et adaptée à notre environnement, une classe politique plus mûre et une législation plus souple.
Je suis de nature optimiste mais également réaliste. On ne peut pas naviguer dans le vide, les attentes sont grandes, les besoins sont connus mais la volonté politique est faible. Aujourd'hui plus que jamais, nous avons besoin de nous unir, de nous écouter et d'agir ensemble pour le bien du pays.
Les crises que la Tunisie vient de vivre et qui se sont surtout traduites par l'exacerbation des tensions politiques, les difficultés rencontrées pour former des gouvernements et la chute de certains d'entre eux, quelques mois à peine après leur entrée en fonction, imposent à toutes les parties de réviser leurs positions et de réévaluer la situation loin des calculs étroits. Faute de quoi, elle ne manquera pas d'empirer. Régler les problèmes internes du pays ne suffira pas, il faudra aussi ouvrir la Tunisie sur de plus vastes horizons et renouer avec les principes de base qui ne sauraient être ignorés impunément.
Le Maghreb arabe fut et reste aujourd'hui encore un rêve, mais un rêve qui ne s'est malheureusement pas réalisé. Je suis de ceux qui ont la conviction que sa fondation sur une base économique constituerait une solution pour tous les pays de la région. Toutes les études régionales et internationales ont en effet conclu que la création d'une entité Maghreb arabe, dotée notamment d'une dimension économique, aurait pour principales répercussions une augmentation annuelle de 2% du taux de croissance et la création de milliers d'emplois.
Nous devons également être conscients des changements en cours dans le monde. L'Europe occidentale et les Etats-Unis n'ont plus en effet l'apanage de la puissance. De nombreux autres Etats sont aujourd'hui dans le peloton de tête, non par leur seul poids démographique mais par leur extraordinaire capacité à s'approprier la technologie et à développer leur force de production. Ainsi en est-il de la Chine, de l'Inde et du Brésil, entre autres.
Le Maghreb arabe constitue l'un de nos horizons, mais nous devons aussi en viser d'autres, comme l'Afrique, qui suscite aujourd'hui l'intérêt du monde entier. Nous devons en outre travailler à l'établissement d'une nouvelle stratégie pour la Méditerranée, une stratégie de développement, non de simples accords de coopération sécuritaire qui nous cantonnent dans le rôle de gardiens des frontières.
Je rêve d'une classe politique qui réfléchisse à ces questions qui engagent notre avenir et qui ait la hauteur de vue ainsi que l'expérience et les connaissances la rendant apte à s'attaquer à ces questions cruciales et à en débattre en toute sérénité et avec sagesse, au lieu de passer la majeure partie de son temps à s'invectiver et à s'adonner à des calculs étroits.
Tunisie, Dix ans et dans Dix ans
Ouvrage collectif sous la direction de Taoufik Habaieb
Editions Leaders, janvier 2021, 240 pages, 25 DT
www.leadersbooks.com.tn
Ouided Bouchamaoui
Prix Nobel de la Paix, 2015, ancienne présidente de l'Utica

Lire aussi
Khadija Taoufik Moalla: Accepter de perdre des batailles…jamais la guerre !
Riadh Zghal: Le processus démocratique est-il irréversible ?
Fadhel Abdelkéfi: La démocratie quand même !
Sophie Bessis: Aucun véritable consensus n'a été trouvé sur des questions fondamentales
Khemaïes Jhinaoui : « La Tunisie doit montrer au monde sa capacité de se développer et sa volonté de coopérer » (Vidéo)
Hmayed, le pêcheur : Surpris par la révolution, nous n'avons pas su la gérer (Vidéo)
Hichem Elloumi : «Sans création d'emplois, de croissance et de richesses, la démocratie risque d'être menacée» (Vidéo)
Ahmed Ounaïes: Les démocrates se tiennent en alerte
Abdelaziz Kacem: Un printemps qui n'en est pas un (Vidéo)
Fadhel Moussa: La Tunisie en quête d'une reconfiguration et d'une gouvernementalité
Anis Marrakchi: Sauvons la démocratie, elle a des vertus que l'autocratie ne peut avoir
Selma Mabrouk: La révolution et après ? (Vidéo)
Elyès Jouini: Œuvrer au rétablissement de l'espoir
Ridha Ben Mosbah: Sauver la transition d'un nouvel échec qui serait fatal
Mustapha Ben Jaafar: Est-ce l'heure du sursaut ?
Yassine Brahim: Plusieurs batailles sont à mener... (Vidéo)
Kamel Jendoubi: Le courage d'un peuple
Yadh Ben Achour: La révolution, un rappel de mémoire
Mustapha Kamel Nabli: La longue marche de la Tunisie de l'«espoir fou» vers le «grand désespoir» (Vidéo)
Hakim El Karoui, en préface du livre Tunisie, Dix ans et dans Dix ans : Une Tunisie démocratique, libre et toujours debout
Tunisie 2011 – 2021 : Ce qu'il faut retenir et ce qu'il faut bâtir : une série d'interviews vidéo et un ouvrage collectif
Mustapha Kamel Nabli : Une étroite voie de sortie existe, à condition ... (Vidéo)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.