Hichem Mechichi salue le drapeau palestinien dans un lycée à Hammam Chott    Du 17 au 22 mai 2021, décrété "semaine de la Palestine dans les écoles tunisiennes"    L'ANSI met en garde contre une nouvelle vague de phishing qui se propage sur Facebook    Tunisie: Tunisair reprend ses vols vers la Libye    Huawei HarmonyOS commence à porter ses fruits    Campagne de promotion de l'utilisation du paiement sans contact en Tunisie    Kasserine Des terrorises abattus dans une opération conjointe    Ligue africaine de basketball : L'US Monastir entre en lice aujourd'hui    La Tunisie reçoit le3ème lot de vaccinscontre la COVID-19 dans le cadrede l'initiative COVAX    Tunisie-CTN: Les mesures sanitaires liées au Covid-19 à bord des car-ferries    Porsche : un résultat opérationnel de 1,2 milliard d'euros au premier trimestre 2021    Les producteurs des tomates de Nabeul impactés par la maladie du Mildiou    Ali Kooli : Le programme de réforme de la Tunisie a été jugé réaliste    Tunisie – Météo: Légère baisse des températures    Tunisie – Coronavirus: 70 décès et 740 nouveaux contaminés recensés le 15 mai    La Tunisie prend part à la 6e Semaine mondiale de la sécurité routière de l'ONU    Palestine : l'UGTT lance un appel à des manifestations    Tunisie- Béja : Levée du drapeau palestinien dans les collèges [vidéo]    Conseil de sécurité : Toujours pas d'accord sur une déclaration commune    Nabeul | Arrestation d'un individu pour appartenance à une organisation terroriste    Tunisie : Jarandi s'entretient avec son homologue libyenne    Football | Coupe de la Confédération (1/4 de finale aller) : « Le penalty raté à la mi-temps a été le tournant du match »    Vidéo – Effondrement de gradins dans une synagogue près de Jérusalem    Football | Championnat d'Espagne : Zidane va quitter le Real Madrid au terme de cette saison    Tunisie : La meilleure façon trouvée par l'UGTT pour soutenir le peuple palestinien : Avoir plus de martyrs qu'eux !    Coupe de la CAF : Le CS Sfaxien piégé par la JS Kabylie    Le baiser qui n'a jamais été échangé    L'armée israélienne abat un palestinien après qu'il ait foncé sur des soldats    Organisation de « La semaine de la Palestine » dans le milieu scolaire, du 17 au 22 mai 2021    Foot – CAF : Wadii Jari désigné à la tête de la commission médicale    Israël - Palestine: Terrorisme et résistance    Coupe de Tunisie : Espérance de Tunis-Etoile du Sahel choc des 16e de finale    Coupe de Tunisie : Le tirage au sort est tombé    Scandale des déchets italiens- Hédi Chebili : La Tunisie cherche à résoudre cette affaire le plus tôt possible, sans céder le droit du pays à la réparation du préjudice    Foot-Europe: le programme du jour    La Tunisie réitère son appui à la cause palestinienne et aux droits inaliénables et indivisibles du peuple palestinien    La Tunisie réceptionne 158 mille doses du vaccin AstraZeneca    Libye - Tunisair rétablit son vol à destination de Mitiga    Festival du livre audio en ligne, une première    Tunis - Manifestation de soutien à la Palestine    Ammar Mahjoubi: La fin de la République et la création du Principat par Auguste    Le chef du gouvernement participe à un sommet virtuel sur le terrorisme en ligne    Chedli Klibi : un an déjà    Tunisie: Covid-19 : Le chant de l'espoir et des retrouvailles (clip et spot)    Tfanen organise des tables rondes digitales sur la contribution de la culture au développement durable    Willis from Tunis: 10 ans et toujours vivant    Dreams Chebeb, 2e édition: 15 projets artistiques voient le jour malgré la crise    " De la Casbah de Mazara del Vallo à la Petite Sicile de La Goulette " : La longue histoire des échanges entre l'Italie et la Tunisie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Israël : 73 ans d'existence mais que de nuages sur la fête !
Publié dans Leaders le 20 - 04 - 2021

Mohamed Larbi Bouguerra - Les cérémonies de l'anniversaire de l'Indépendance et de la Journée de la Commémoration ont montré qu'Israël est un pays divisé comme jamais et dominé par le Likoud, le parti du Premier Ministre. Le couple Netanyahou virevoltait partout lors de ces deux jours comme un duo royal et Netanyahou Junior, via Twitter, répandait de la boue sur quiconque n'était pas un fan de son papa chéri. Passés à la trappe les Palestiniens sans vaccins dans les territoires occupés et dont la santé relève des autorités occupantes…alors qu'Israël envoie des vaccins au Guatemala ou au Kosovo en récompense d'une ambassade ouverte à Jérusalem !
Par ailleurs, faut-il rappeler que Netanyahou fait l'objet de graves accusations de crimes, de corruption, d'escroquerie, de fraude et d'abus de confiance ? La réputation sulfureuse de Netanyahou va au-delà d'Israël. Ainsi, Médiapart (16 avril 2021) révèle : « Définitivement condamné pour la plus grande escroquerie de France- [deux milliards d'euros soustraits au fisc français dans l'affaire des quotas de carbone] - l'affairiste français Arnaud Mimran, qui fut aussi un soutien financier de Benyamin Netanyahou, a été mis en examen pour les meurtre et assassinat de son complice Samy Souied et de son beau-père, le milliardaire Claude Dray. Un dossier hors norme où se mêlent l'argent et le sang. »
Pour ne rien arranger, on a appris, le 15 avril 2021, que la Chambre des Représentants à Washington a introduit un projet de loi tendant à « réguler » l'aide accordée à l'Etat sioniste. Preuve que la critique d'Israël enfle au sein du Parti démocrate dont les membres sont à 67% en faveur d'un Etat palestinien.
Un député antisioniste et un savant israélien pro-bds
Sur ces deux jours, en Israël, malgré la parade aérienne, une atmosphère pesante a flotté sur le pays qui vit une crise politique sans précédent : Netanyahou s'accroche au pouvoir mais se révèle incapable de former le gouvernement en dépit de toutes les magouilles de son riche arsenal. Le Président Reuven Rivlin, de guerre lasse, a fini par le charger de cette mission mais en faisant des remarques acides à peine voilées sur son « éthique ». Après quatre élections générales en deux ans, le pays ne croit plus en les institutions politiques et en leurs hommes (Sondages réalisés par l'Institut israélien de la démocratie in Haaretz, 16 avril 2021).
De plus, il y a d'abord le passage à tabac infligé par la police à Ofer Cassif, un membre du Parlement (Knesset) homme de gauche et ensuite il y a l'opposition du ministre de l'Education d'accorder une prestigieuse distinction à un grand mathématicien israélien le professeur Oded Goldreich.
Le comble de l'horreur a cependant été atteint au cours de ces deux jours de festivité quand un ancien combattant des guerres israéliennes handicapé s'est transformé en torche vivante lundi 12 avril 2021 devant le département de la Réhabilitation du Ministère de la Défense pour dénoncer ses conditions de vie.
Mais pourquoi cibler le député Cassif? Pourquoi la police a-t-elle déchiré sa chemise et cassé ses lunettes ?
Parce qu'il ose se dire publiquement, à la face de l'Etat d'Israël, qu'il est antisioniste, sans se cacher le moins du monde. Il a déclaré au quotidien Haaretz (18 avril 2021): « Je m'oppose catégoriquement à l'idéologie et à la pratique du sionisme…Il s'agit d'une idéologie et d'une pratique qui épousent les concepts de la suprématie juive. » Jamais de tels propos n'ont été proférés par un membre juif de la Knesset au cours de ces soixante treize années. Des juifs antisionistes de poids sont connus mais ils vivent à l'étranger écrit le journaliste Gideon Levy qui ajoute que tous ceux qui se sont exprimés en Israël même deviennent des « des clowns, des excentriques, des fous, des traîtres haïs, des ennemis dont on met en doute la santé mentale….Israël est ouvert à la critique mais pas quand il s'agit des fondations sur lesquelles il a été bâti…..Les ruines de centaines de villages palestiniens démolis par Israël sont maintenant couvertes par les forêts du Fonds National Juif* et les questions sérieuses sont traitées avec mépris. Ceux qui osent les soulever sont diabolisés. » Et Gideon Levy de poursuivre : « En Israël il est permis d'être un « voyou des collines » [des colons illégaux qui attaquent les paysans palestiniens alors que l'armée regarde sans intervenir], ou d'être membre d'un parti néo-nazi ou même terroriste juif mais il est interdit d'être antisioniste car c'est dépasser les bornes. »
Il y a aussi l'affaire Oded Goldreich. Il s'agit d'un professeur de mathématiques et d'informatique à l'Institut Weizmann désigné par l'Académie Nationale des Sciences d'Israël pour recevoir le prestigieux Prix d'Israël. Ses recherches portent sur la théorie de la cryptographie et la complexité algorithmique. Cette distinction est attribuée par l'Etat à des personnalités israéliennes ayant marqué l'année sur le plan scientifique, artistique ou culturel. La désignation de Goldreich a mis hors de lui le ministre de l'Education Yoav Gallant, ancien général, un partisan fervent de l'extrême droite et un membre du Likoud.
Pourquoi s'en prendre à ce savant défendu par l'Académie des Sciences d'Israël?
D'abord, parce qu'il est communiste- « un rouge » pour le ministre- général- et qui assume publiquement ses idées. Il avait en en plus signé, avec 240 autres universitaires israéliens réputés, une pétition adressée au Bundestag allemand (Parlement). En 2019, ces savants avaient condamné une motion du Parlement allemand désignant le mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement et Sanctions) comme antisémite.
Les signataires israéliens niaient tout caractère antisémite au mouvement BDS et demandaient au gouvernement allemand de ne pas suivre les recommandations du Bundestag. Ils s'inquiétaient de voir le droit à la liberté d'expression ainsi réduit. Goldreich a aussi traité les soldats israéliens de « criminels de guerre » et appelé l'Union Européenne à ne pas financer l'Université d'Ariel établie en Cisjordanie occupée. (The Times of Israël, 9 avril 2021) Ce que les extrémistes de l'acabit de Netanyahou et de Gallant ne peuvent souffrir ! Ce dernier- militaire endurci- n'hésitera pas à déclarer : « Le fait que ce professeur reçoive d'une main le plus prestigieux des prix de la part d'Israël et que, de l'autre main, il soutienne un mouvement qui nie le droit d'Israël à exister est inacceptable. » (Lire Pierre Barbancey, L'Humanité, 7 avril 2021, p. 24) Comme on le voit, le maccarthysme survit bel et bien en Israël pour quiconque exprime des opinions de gauche. Sur sa lancée, son Excellence fait tout pour que Goldreich ne reçoive pas ce prix.
Le Conseil de l'Académie nationale des Sciences d'Israël a tenu à rappeler que le prix d'Israël est attribué uniquement sur des critères d'excellence en recherche et a déposé plainte devant la Cour Suprême contre le ministre-général de l'Education. Celle-ci a décidé que le ministre-général pouvait bloquer pendant un mois l'attribution du Prix. Le 11 avril 2021, Goldreich n'a donc pas reçu cette récompense ! Dans une interview, il avait qualifié Gallant et le Premier ministre Benjamin Netanyahu de « maléfiques », déclarant que « l'angoisse » de devoir leur serrer la main lors de la remise du Prix était faible par rapport à celle causée par les « politiques criminelles et stupides du gouvernement ».
Un vétéran israélien se fait Hara kiri
Les guerres israéliennes et le déploiement des soldats en territoire occupé ne font pas que des héros. Elles produisent aussi des loques humaines qui vont en Inde à la recherche des paradis artificiels de la drogue et oublier leurs crimes contre les civils palestiniens ou libanais. Certains d'entre eux, en très piteux état, sont régulièrement rapatriés par l'ambassade de Delhi.
Lundi 12 avril 2021, Itzik Saidian, un ancien combattant handicapé de 26 ans, souffrant en outre des troubles du stress post-traumatique (PTSD) a essayé de s'immoler par le feu devant le département de la Réhabilitation du Ministère de la Défense pour protester contre la bureaucratie et le peu d'intérêt accordé par le ministère aux vétérans.
Il a été transféré à l'hôpital avec de sévères brûlures. «Peu de citoyens israéliens, comprennent, ce que signifie être confiné dans un fauteuil roulant, ou amputé, aveugle ou post-traumatique dont les blessures ne sont pas visibles mais dont l'âme saigne » a déclaré le président de l'association des vétérans handicapés.(Lire IsraëlValley sur le site de la Chambre de Commerce France-Israël, 19 avril 2021) Mercredi, de nombreux vétérans ont manifesté aussi en soutien à Saidian et ont critiqué le Ministère pour la modicité de leur pension et le mépris de leur cas par les autorités tout en planifiant une seconde manifestation pour le dimanche 18 avril 2021 devant le Ministère des Armées à tel Aviv.
Sur ce, le Canal 12 News de la télévision a diffusé une émission traitant du Département de la Réhabilitation des Armées. On apprend ainsi que les autorités fouillent jusque dans la scolarité des vétérans atteints de PTSD pour leur refuser ou pour diminuer leurs droits à pension. D'autres vétérans ont parlé de fraudes et de crimes au sein du Ministère qui les transforment en « haillons » et ont poussé Saidian à s'immoler par le feu. Mais s'agissant des dépenses de l'avion du Premier Ministre et ou de celles de sa résidence officielle ou du coût de l'approvisionnement en eau de sa propriété privée à Césarée, l'Etat est beaucoup moins regardant que pour les anciens combattants d'après cette chaïne de télévision.
Au-delà de tous ces évènements -aussi significatifs qu'ils soient- Israël est aujourd'hui un pays où « l'enracinement d'une extrême droite juive antidémocratique, raciste et décomplexée » (Lire Charles Enderlin, Orient XXI, 30 mars 2021) est patent et menace la paix dans toute la région à l'heure où chaque jour apporte son lot d'assassinat de Palestiniens et de destruction de leurs maisons.
Dans l'assourdissant silence des médias et des intellectuels.
Mohamed Larbi Bouguerra
* Dans certains pays occidentaux, les donations pour le FNJ sont déductibles des impôts.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.