Les impacts de la crise actuelle examinés par Fakhfakh    L'UIB réalise un résultat net de 117,1 millions de dinars en 2019    Sérieuses menaces contre Zouheir Maghzaoui    Aïda Caïd Essebsi Fourati    DERNIERE MINUTE – Coronavirus – Algérie : 20 nouveaux décès les dernières 24 heures    Coronavirus : 9 nouveaux cas à la Manouba    Tunisie – Coronavirus: Toutes les délégations de l'île de Djerba désinfectées    Confinement | Hichem Mechichi : la loi sera désormais appliquée dans toute sa rigueur    Angleterre – coronavirus : Liverpool renonce à mettre son personnel au chômage partiel    Coronavirus | Sousse : 1er cas de décès à Msaken    Mercato : pas de contact entre Farouk Ben Mustapha et l'Espérance de Tunis    Installation d'une caméra thermique au Marché de gros de Bir El Kassaa    Découverte de failles de sécurité dans l'application de vidéoconférence Zoom: L'ANSI met garde    Coronavirus : les clubs italiens d'accord pour la baisse des salaires, les joueurs se révoltent    Etoile du Sahel : une réunion attendue entre Yassine Chikhaoui et Ridha Charfeddine    Comment Ouided Bouchamaoui veut soutenir le télé-enseignement    Funérailles de Bourguiba : choses vues et entendues…    Pandémie de COVID-19 : L'Agence Universitaire de la Francophonie adopte un plan spécial    Coronavirus : A partir d'aujourd'hui, rapatriement de tunisiens coincés dans certains pays    Prolongation de la durée de validité des attestations d'assurance automobile arrivée à échéance à partir du 22 Mars    OMS: L'Afrique ne sera pas un terrain d'essai pour les vaccins contre le COVID-19    Tennis : confinée à New York, Ons Jabeur passe du tennis à la danse    Météo | Prévisions pour aujourd'hui, mardi 07 avril 2020    Michèle Gazier : Il était une fois Leila Menchari    Les joueurs ont besoin de deux semaines pour être prêts    La FIFA recommande de reporter tous les matches internationaux de juin    Les têtes de Jound Al Khilafa continuent de tomber    L'ONU appelle à la cessation des hostilités en Libye    "Allez vers les hauteurs…"    La recette pour combler un dimanche de confinement    Des délégués et des Omdas se servent les premiers    Baisse dérisoire des prix de certains hydrocarbures    La BCT lance officiellement l'application "Flouss"    Des cours à distance pour les élèves !    Le TAS fixe au 29 mai l'audience de l'appel des Marocains    Wafa Gabsi (Archivart) : « J'essaie d'apprécier autrement les choses simples et… de méditer »    La culture, en arme puissante contre le Covid-19    La culture, un lien qui rapproche et réduit les distances    Coronavirus : Le premier ministre du Royaume-Uni en soins intensifs    Elizabeth II aux britanniques: “C'est un temps de disruption dans la vie de notre pays”    Coronavirus : Le nombre de morts repart à la hausse en Italie    Beit El Hikma se dote d'une cellule de veille pour suivre les données relatives au Covid-19    La Fondation Kamel Lazaar lance l'appel à projets “Culture Solidaire”    Olivier Poivre d'Arvor: Leïla Menchari, ma reine de Carthage    Retour sur le décès de la célèbre décoratrice tunisienne Leïla Menchari, emportée par le Coronavirus    Sauvons la Libye : Covid-19, guerre civile, catastrophe humanitaire et désastre financier, face à un silence complice    Au grand bonheur des cinéphiles confinés !    Les USA ne négocient pas avec l'Arabie et la Russie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une semaine de protestation
Publié dans Le Temps le 21 - 02 - 2017

Le syndicat général de l'enseignement secondaire a tenu, hier, à la maison de l'Union générale tunisienne du travail (UGTT) à Tunis, un point de presse au cours duquel son secrétaire général, Lassâad Yakoubi, a indiqué que les professeurs de l'enseignement secondaire ont décidé, à l'initiative du syndicat, d'entreprendre du lundi 20 février à samedi 25 février, une série de mouvements de protestation, émaillés d'une grève des cours le mercredi 22 février, contre « l'ambiance pourrie et les dérives dans le secteur de l'enseignement secondaire à cause des décisions arbitraires et unilatérales du ministre de l'Education avec qui le dialogue et la collaboration sont devenus impossibles, a-t-il déclaré.
Il a ajouté que le syndicat général de l'enseignement secondaire appelle, à cette occasion, le chef du gouvernement « en vue d'intervenir pour assurer les conditions propices au rétablissement de la confiance entre le ministère de l'Education et les professeurs du secondaire », et que le syndicat estime nécessaire, à cet effet, de procéder « aux changements requis à la tête de département ». Selon Lassâad Yacoubi, c'est aussi la position de l'UGTT.
Parallèlement à la grève des cours du mercredi 22 février, les professeurs du secondaire ont été appelés à organiser des sit in et des rassemblements devant les directions régionales de l'éducation du 20 au 25 février, tout en assurant les heures de cours dans leurs établissements. Un grand rassemblement national est prévu pour le 1er mars jusqu'à la nomination d'un nouveau ministre, outre la réunion de la commission administrative sectorielle le 2 mars qui décidera des prochains mouvements de protestation qui pourront aller jusqu'à la suspension des cours en cas d'échec des négociations avec la présidence du gouvernement.
Lassâad Yakoubi reproche à son ministre d'avoir pris des décisions pédagogiques unilatérales concernant les examens et les vacances scolaires et autres aspects qui s'écartaient des orientations convenues de commun accord dans le cadre de la réforme éducative. Il lui reproche également « le dénigrement des enseignants, le recours à un bureau d'études étranger pour la révision des programmes et des livres scolaires, l'externalisation de certaines prestations relevant de l'Office des œuvres scolaires, en les confiant à des sociétés privées, et se rapportant à la restauration et à l'animation culturelle. Un dossier de presse a été remis à cette occasion aux journalistes, mentionnant, en détails, « les décisions arbitraires et unilatérales » reprochées au ministre de l'Education.
Ces mouvements de protestation visent aussi à appuyer des revendications professionnelles des professeurs d'éducation physique dans le secondaire, ayant déjà fait l'objet d'accords communs, et dont certaines concernent la promulgation des statuts particuliers de ces professeurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.