Tunisair pourrait se retrouver dans l'incapacité de payer les salaires de ses employés    Hand – Championnat d'Afrique des clubs : Le CA débute fort la compétition    Tunisie – Saïed demande pour la nième fois l'application de la loi de l'amnistie judiciaire    Les biens confisqués et la réconciliation pénale au centre d'un entretien entre Saïed et les ministres de la Justice et des Finances    Mouvement de la magistrature financière de l'année 2022-2023    En photos - Manifestation de soutien aux Iraniennes à Tunis    Iyadh Ouederni et Nejib Zargouni dans le parti de Mabrouk Korchid    Monde-Daily brief du 30 septembre 2022: Guerre en Ukraine : Poutine officialise l'annexion de quatre régions occupées    Virus du Nil occidental en Tunisie, les symptômes    Tunisie...En vidéo: Kais Saied reçoit l'ambassadeur d'Italie, les détails    Elections législatives-Nabil Hajji: Le prochain Parlement doit isoler Kais Saïed    Un drame à Tunis    Ligue 1 Pro : Officiel. Les matches de la première journée reportés    Assemblée élective de la Confédération Africaine de Golf : Mohamed El Aziz Fetni, élu membre du comité exécutif    Poutine facilite l'accès à la nationalité russe si...    Une pénurie d'œufs à l'horizon ?    le taux de médicaments disponibles à la Pharmacie centrale ne dépasse pas les 30%    Saisie de la voiture de fonction de Sami Ben Slama    Le maillot de l'équipe Tunisienne à la Coupe du monde Qatar 2022 inspiré du bouclier de Hannibal    QNB annonce ses préparatifs pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™    Réunion du comité exécutif de la CAF samedi à Alger    Une délégation gouvernementale tunisienne aux Etats-Unis    Nouveau partenariat entre Morris Garages et le Syndicat des pharmaciens d'officine    Les téléviseurs Neo QLED 8K et le projecteur The Freestyle disponibles sur le marché tunisien (caractéristiques)    Désignation de Haykel Khadhraoui, en tant que DG par intérim de BH Bank    Ukraine : Poutine l'a fait… !    Programme Fast : onze structures d'accompagnement tunisiennes seront subventionnées (liste)    Les maladies cardiovasculaires principales causes de décès enregistrés chaque année en Tunisie    Match EST vs CSS : 17500 spectateurs autorisés à assister    Spectacle Mallasine Story interprété par Bilel Briki au 4ème art    Tunis abrite un forum Régional sur l'organisation des travailleurs informels    Les plus beaux dessins de soutien aux Iraniennes    L'agent de la Garde nationale suspecté de corruption placé en garde à vue    La TRANSTU déplore des pertes financières estimées à 700 mille dinars    Tennis : En présence d'Ons Jabeur, partenariat signé entre la Tunisie et l'ITF    La France décore Slim Khalbous des insignes de Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres.    La vigilance éternelle    Dialogues éphémères | Considérations sur une politique anti-apocalyptique    820 individus inculpés dans l'affaire du réseau d'envoi des jeunes vers les zones de conflit    Météo de ce vendredi    Deguiche : vers la création d'un tribunal arbitral sportif tunisien    Solidarité féminine: Une manifestation de soutien aux femmes Iraniennes    Déclaration trompeuse d'Ahmed Chaftar concernant le Premier ministre belge    France : La fin de Macron, après la même bourde que Chirac en 1997?    Festival de l'Humour Francophone 'Normal Enti' à Tunis    À propos du livre de Saber Mansouri - Un printemps sans le peuple: Prélude à la déconstruction de «la révolution tunisienne»    «Mirath Music : l'exposition sonore itinérante » au Goethe-Institut de Tunis : Musique itinérante    37e édition du Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF) : Deux films tunisiens en compétition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Quatre chorégraphes fascinantes!
Publié dans Le Temps le 12 - 05 - 2018

Un ballet coloré et festif. Un véritable show. Un double plaisir pour les oreilles et pour les yeux. le Ballet « Bnet Wasla » de Hela Fattoumi avec une collaboration entre le Ballet de l'Opéra de Tunis et le CCN de Belfort présenté à la cité de la culture a émerveillé l'assistance .
« BnatWasla» est la réplique 20 ans plus tard de «Wasla», un projet lancé en 1998 par Hela Fattoumi. La reprise de ce ballet est nourrie du désir de Héla Fattoumi de transmettre l'ensemble des idées qui lui ont permis de réaliser cette œuvre surtout que la danse est un art éphémère qui ne se déploie qu'au présent. Cette œuvre construite par Houda Riahi, Sirine Douss, Nour Mezoughi et Oumaima était une alternance entre musique, danse et chorégraphie. Ouvert à de multiples interprétations, ce ballet offre de nombreux choix d'expressions et chaque spectateur est libre de la comprendre à sa manière en projetant son regard et ses propres fantasmes sur la version proposée.Sur des musiques universelles et dans un tourbillon de couleurs, les décors évoquent cet hymne à la joie, à l'émancipation et à la liberté . S 'entremêlant, le langage musical et gestuel passe par l'expression du corps. Tout est exprimé à travers le moindre geste et le moindre pas. Un spectacle vivant, d'une grande liberté créatrice. Un à un, les danseuses avancent sur scène : une rotation, un léger déhanchement et toute la scène, se met en évidence. Chaque danseuse se distingue de l'autre aussi bien par son physique que par sa manière de s'exprimer et d'esquisser ses mouvements. Chaque chorégraphe évoque un engagement différent, une gestuelle singulière, un positionnement particulier, des goûts, des mouvements, des sentiments. Le spectacle est séduisant. Une musique très riche et des mouvements gracieux de ces corps qui tournent et qui expriment la liberté, l'évasion, le rêve. Ces chorégraphes ont conservé l'essentiel. La force et la grâce. « Bnat Wasla » est un spectacle poétique qui a réussi à exprimer l'étendue des préoccupations des jeunes et leur désir d'exister .C'est le corps qui danse et c'est à travers le corps aussi que l'on ressent la danse, d'où cette relation très intime, voire organique, entre le danseur er le spectateur. À l'image d'un jeu amoureux, la séduction de la danse est faite d'élans et de reculs, de moments d'extase et de moments de doute. 3Bnat Wasla » est un spectacle à double sens : la quête de la libération du corps qui entraîne la libération de la pensée et du corset des idées figées. Dans cette oeuvre les quatre chorégraphes marchent, courent, dansent, cherchant à fuir, à se libérer et à briser ses chaînes . Bref, un spectacle impressionnant par la synchronisation parfaite entre les quatre danseuses et la création des lumières qui donnait aux spectateurs une illusion de continuité dans le mouvement en éclairant les danseurs tour à tour .Hela Fattoumi a excellé dans ce travail artistique bien applaudi par le public de la cité de la culture

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.