La BAD débloque un million de dollars pour réhabiliter les établissements scolaires affectés par les inondations en Tunisie    Tunisie-Ligue 1: classement général après match EST-USMo (1-0)    Les secteurs concernés par la grève générale de la fonction publique    Un Tunisien de 14 ans arrêté en Suisse    Finalisation de notre adhésion à la COMESA    Le gouvernement met la souveraineté de la Tunisie dans la balance, d'après Zied Lakhdhar    Deutsche Filmtage 2018, Semaine du cinéma Allemand du 23 au 30 novembre (Programme)    Meurtre à Aix-en-Provence en France, le principal suspect est un tunisien    Tunisie: L'INPDP met en garde contre l'abus de l'usage du numéro de la CIN    Une intrigante défaite    EST : Attention à la marche !    USM : Rompre avec la sinistrose !    Tunisie: Abdelatif Mekki accuse des extrémistes de faire monter l'UGTT contre Ennahdha    Hedi Slimane, Leila Slimami et Kylian Mbappé les Français les plus influents en 2018, selon Vanity Fair    Profitant d'une mission en Allemagne, un membre du Conseil municipal de Radés décide d'y rester    «La technologie sera capable de trouver une solution aux fake news»    La compétition Hult Prize se déroule à l'ISG Tunis mercredi 28 novembre    Des jeunes talents tunisiens primés aux «Tunisian Seeds for the Future» et « Huawei ICT academy »    Epargner au pays une épreuve évitable    Volley - Championnat (1ère phase) : le programme de la 11ème journée    Tunisie: La session de l'ARP discute de la situation générale dans le pays et la grève générale dans la fonction publique    «La grève générale dans la fonction publique est maintenue pour demain»    Séance de dialogue au palais de La Kasbah, vendredi    Quand René Trabelsi reçoit l'ancien Ministre du Tourisme et de l'Artisanat Slaheddine Mouaoui    En photos : Les tunisiennes font sensation au Festival International du Film du Caire    «Pour un cinéma qui brise les tabous»    Une formation internationale à l'écriture de séries    La francophonie tunisienne perd un de ses symboles    Tunisie: Envoyé en Allemagne pour un séminaire, un conseil municipal à Radès fait défection    Formation probable de l'Espérance face à l'US Monastir    Securinets: National Cyber Security Congress    Salon Régional de l'Emploi « Mustakbali » par Mercy Corps    Tunisie: Des chômeurs en colère ferment les bureaux de l'administration et des écoles à Rdaïef    Tous les secteurs sont concernés par la grève de l'UGTT sauf la Santé et le Transport    Elghanja rend un hommage émouvant à Azzedine Alaïa    Tunisie: Neutralisation d'une mine au mont Salloum à Kasserine    Allobledi et la clinique Carthagène lancent la première offre médicale étudiée pour les Tunisiens de l'étranger    38.2% des Tunisiens considèrent que la liberté d'expression est menacée, selon EMRHOD Consulting    Tunisie: Arrestation d'un algérien à Sousse en possession d'une grande quantité de comprimés anesthésiants    Météo: Prévisions pour mercredi 21 novembre 2018    La Tunisie fait encore un faux pas face au Maroc cette fois-ci au stade olympique de Radés    Hatem Bourial en Virgile haïkuteur    Le poète Abdelhamid Khrayef, sa vie, sa littérature et ses écrits pour la presse    Tunisie – Maroc : Quelle réaction des Aigles de Carthage après leur défaite contre les Pharaons ?    Le bateau Bourassine accoste au port    Libye: Les Etats-Unis sanctionnent le chef d'une milice accusé de compromettre la paix    Belgique: Un policier attaqué au couteau au cri d'Allahu Akbar    Le loup solitaire était une meute    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Littérature: La Tunisie remporte le Prix de la traduction Ibn Khaldoun-Senghor 2018
Publié dans Le Temps le 21 - 10 - 2018

La traduction du français vers l'arabe de l'ouvrage de Sciences sociales intitulé "Le Narrateur, Introduction à la théorie narrative" (Sylvie Patron), réalisé collectivement sous la direction du tunisien Mohamed Elkadhi, a remporté le Prix de la traduction Ibn Khaldoun-Senghor 2018.
Cette traduction arabe intitulée "Arraoui, Madkhal Ela Annadharya Assardya", a été publiée en 2017 par l'Institut de Traduction de Tunis, auprès des Editions Cenatra. Elle est l'oeuvre collective de quatre chercheurs universitaires, sous la direction de Mohamed El Kadi, Docteur en Littérature arabe, avec la participation de Ahmed Smaoui, Mohamed Khabbou et Mohamed Nejib Amami, selon le site de l'Organisation arabe pour l'éducation, la culture et les sciences (Alecso).
Une cérémonie officielle aura lieu le 22 novembre prochain au siège de l'Alecso pour la remise du Prix de la traduction Ibn Khaldoun-Senghor 2018.
L'annonce du prix a été faite à l'issue de la réunion du jury du Prix de la traduction littéraire et en sciences humaines Ibn Khaldoun - Senghor, du français vers l'arabe et de l'arabe vers le français, sous la présidence du Tunisien Mohamed Mahjoub, lit-on sur le site de l'OIF. Le jury était réuni le 15 octobre 2018, au siège de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) pour désigner le lauréat de la 11ème édition du Prix, et ce à l'invitation de l'OIF et de l'Alecso.
Le jury a décidé "à l'unanimité" de décerner le Prix Ibn Khaldoun-Senghor 2018 à la traduction du français vers l'arabe de l'ouvrage "Le Narrateur, Introduction à la théorie narrative. Il a "félicité l'Institut de traduction de Tunis pour l'effort qu'il ne cesse de déployer en faveur de la traduction entre le français et l'arabe et d'avoir présenté de nombreuses candidatures de très bonne qualité".
Une mention spéciale a été accordée à Rania Samara pour sa traduction de l'arabe vers le français du roman d'Elias Khoury Les enfants du ghetto. Je m'appelle Adam, paru en 2017 chez Actes Sud.
Dans la copie française de l'ouvrage "Le Narrateur, Introduction à la théorie narrative", l'auteure s'intéresse à la question du narrateur dans le récit de fiction. Sylvie Patron étudie la conception et le rôle du narrateur dans les principales théories narratives contemporaines et propose les éléments d'une problématisation linguistique et pragmatique de la question du narrateur.
Le Prix de la traduction Ibn Khaldoun-Senghor en sciences humaines a été créé en 2008, conjointement par l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et l'Organisation arabe pour l'Education, la Culture et les Sciences (Alecso).
Ayant pour objectif de promouvoir la diversité culturelle et linguistique et d'encourager les échanges culturels et littéraires entre le monde arabe et l'espace francophone, ce prix récompense la traduction d'une œuvre du français vers l'arabe et de l'arabe vers le français.
Le Prix de traduction Ibn Khaldoun-Senghor est décerné annuellement en alternance: du français vers l'arabe et de l'arabe vers le français. Il est régi par un règlement approuvé par les deux partenaires. Il consiste en un diplôme signé par le Secrétaire général de l'OIF et par le Directeur général de l'Alecso et une bourse d'un montant de 10 000 euros.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.