Un fort séisme secoue Taïwan    Barça vs Real Madrid en direct et live streaming : Comment regarder le match?    Tunisie – DERNIERE MINUTE : Nouvelle alerte météo !    Sousse : Arrestation d'un criminel faisant l'objet de dix avis de recherche    Anthony Fauci au cœur d'un scandale impliquant un laboratoire en Tunisie    LC Afrique (2e tour retour) – Espérance ST : obligation de résultat pour retrouver la phase de poules    Foot-Europe: le programme du jour    NBA : les Bulls toujours invaincus, Cleveland enfin vainqueur    Man United – Liverpool : les compos probables    Deux décès à cause des pluies à Kasserine    Tunisie – Suspension de la circulation du métro léger et prolongement des trajets des bus de correspondance    Tunisie – Intempéries : Décès de deux personnes à Thala    Ammar Mahjoubi: Violence et insécurité à l'époque romaine    Jerandi reçoit un appel téléphonique de James Cleverly    Hausse de l'encours de la dette publique de 12,2%, à 101,2 milliards de dinars, à fin août 2021    Anas Hmaidi : En Tunisie, les deux tiers des prisonniers sont dans l'attente de leur jugement    Erdogan expulse dix ambassadeurs dont ceux de la France, des USA et de l'Allemagne    Nabeul : Saisie de 4 tonnes de semoule et 47658 litres de lait    Affaire des licences de taxis collectifs : 11 suspects dont deux anciens gouverneurs    Photo du jour : Un « bijou » architectural construit à des dizaines de mètres de la présidence du gouvernement !    Tunisie : Le monde change, la STEG « évolue »    Des policiers agressent le président de l'ESS La FTF dénonce    Dernière minute – Chiffres officiels : Quasi-blocage de l'investissement, fin septembre 2021    Nouvelles mesures imposées aux voyageurs en prévision d'une nouvelle vague Covid-19    Tunisie : L'état d'exception face aux tentations d'ingérence internationale    Importation des voitures de luxe : L'austérité doit concerner les voitures administratives et non pas les voitures privées    La cheffe du gouvernement reçoit Ons Jabeur    Monopole, spéculation et contrebande : cinq ministères s'engagent dans la lutte    Commémoration du 8ème anniversaire de l'Attaque terroriste du 23 octobre 2013    Tunisie : Le Pass vaccinal obligatoire pour accéder presque partout dès le 22 décembre 2021    Décès de l'ancien ministre Abdelbaki Hermassi    Forum des DSI : "Tunisie Telecom veut être le label de confiance pour les PME/PMI dans la transformation digitale"    21ème édition du festival de l'Asbu : Six prix pour la Tunisie    Tunisie – Météo: Retour progressif d'un temps hivernal avec baisse des températures    Dialogue national- Noureddine Tabboubi appelle à la participation des partis politiques    Foot Tunisie : Programme des matches de samedi    La Grenade de Gabès avec label AOC débarque sur les marchés de la région    Processus politique : L'ONU confiante en la Tunisie    Le comité de défense de Mehdi Ben Gharbia dénonce les violations à son droit à la santé    Abdelaziz Kacem: L'intelligentsia ou la ménopause du cogito    Migration clandestine Mahdia : mandat de dépôt contre les passeurs    Le ministère des Affaires culturelles rend hommage au scénographe Kais Rostom    Ephéméride – 20 octobre 2011 : Les rebelles islamistes assassinent Mouammar Khadafi    Monde- Daily brief du 21 octobre 2021: La Turquie menace d'expulser 10 ambassadeurs occidentaux    Vient de paraître - Un nouveau recueil poétique de Abdelaziz Kacem : «Quatrains en déshérence»    Puissance et coopération dans la gouvernance du changement climatique    "Rouhaniyet" Nefta sous le signe "Hanin" du 4 au 7 novembre 2021    Ministre des Affaires culturelles: La situation sociale des artistes est notre priorité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un plan de soutien pour faire sortir Tunisair de la zone de turbulence ?
Publié dans Le Temps le 16 - 04 - 2020

L'Association internationale du transport aérien (IATA) a actualisé ses prévisions de baisse des revenus des compagnies aériennes en 2020, en raison de la propagation du coronavirus. Les pertes de ces compagnies devraient ainsi, s'élever à 314 milliards de dollars, soit une chute de 55% par rapport aux revenus de 2019.
Le 24 mars, l'IATA qui regroupe 290 compagnies aériennes, avait évalué ces pertes à 252 milliards de dollars, soit une baisse de 44% par rapport à l'année précédente. L'IATA a actualisé ses chiffres en raison de l'aggravation significative de la crise sanitaire partout dans le monde, y compris en Afrique et en Amérique latine et des restrictions de déplacements appliquées par les pays touchés et qui pourraient durer plus longtemps que prévu.
Une reprise plus rapide des marchés intérieurs à partir du 3ème trimestre de 2020
L'impact le plus grave sur le secteur aérien devrait se produire au deuxième trimestre de 2020. Début avril, le nombre de vols dans le monde était en baisse de 80% par rapport à 2019 en grande partie en raison des restrictions de voyage imposées par les gouvernements pour lutter contre la propagation du virus.
L'Association prévoit une reprise plus rapide des marchés intérieurs à partir du troisième trimestre de 2020. Cependant, les marchés internationaux, seront plus lents à reprendre car il est probable que les gouvernements maintiendront plus longtemps, les restrictions de voyages internationaux.
« Les prévisions de l'industrie s'assombrissent de jour en jour. L'échelle de la crise rend improbable une reprise en V. De façon réaliste, ce sera une reprise en U, le trafic intérieur se rétablissant plus rapidement que les marchés internationaux. On pourrait voir disparaître la moitié des revenus de passagers. Cela représenterait un manque à gagner de 314 milliards dollars. Plusieurs gouvernements sont intervenus avec des mesures d'aide financières nouvelles ou renforcées, mais la situation demeure critique. Les compagnies aériennes pourraient débourser 61 milliards de dollars de réserves de trésorerie au deuxième trimestre seulement. Cela menace 25 millions d'emplois dépendant de l'aviation. Et sans aide urgente, plusieurs compagnies aériennes ne pourront survivre et contribuer à la reprise économique" a déclaré le directeur général de l'IATA, Alexandre de Juniac.
L'IATA appelle à une aide financière
En effet, l'IATA appelle les gouvernements à inclure l'aviation dans leurs programmes de stabilisation. Selon la note de l'Association, les compagnies aériennes sont au cœur d'une chaîne de valeur qui soutient quelque 65,5 millions d'emplois dans le monde.
« L'aide financière aux compagnies aériennes devrait aujourd'hui être inclue dans la politique des gouvernements. Le soutien aux compagnies aériennes permettra de maintenir le fonctionnement des chaînes d'approvisionnement durant la crise. Et l'aide donnera aux compagnies aériennes une chance de demeurer viables, et à l'avant-garde de la reprise en reliant les économies une fois que la pandémie sera endiguée», ajoute M. de Juniac.
Les recommandations de l'Association
Dans ce sens, l'IATA propose plusieurs formes d'aide que les gouvernements pourraient envisager, y compris le soutien financier direct aux transporteurs de passagers et de fret pour compenser la réduction des revenus et les baisses de liquidités attribuables aux restrictions de voyage imposées dans le contexte de la COVID-19, des garanties de prêt et un soutien du marché des obligations de sociétés par les gouvernements ou les banques centrales. Et également des allègements fiscaux à savoir : des remises sur les taxes sur la masse salariale payées en 2020 et une extension des modalités de paiement pour le reste de 2020, ainsi qu'un congé temporaire de taxes sur les billets.
Dans ce cadre de flop général, notre transporteur national aérien Tunisair, n'est pas écarté de cette onde de choc. Même si la compagnie n'est pas encore à l'arrêt complet et qu'elle continue d'assurer des vols de rapatriement et quelques missions de fret aérien, la compagnie aérienne subit directement les contrecoups du Covid 19. Selon les derniers chiffres, la compagnie nationale fait face à des pertes estimées à 150 millions de dinars sur son chiffre d'affaires annuel total de 1500 millions de dinars, et ce durant les mois de mars et avril. Ces pertes sont dues à l'annulation des voyages de la Omra, en plus de la décision du gouvernement de suspendre tous les vols. Un plan de soutien spécifique aux secteurs les plus sinistrés, entre autres le transport aérien, le tourisme, la billetterie est à l'ordre du jour. En attendant la reprise du secteur prévue pour la saison estivale 2021, Tunisair qui assure vaillamment son rôle de rapatriement et de transport des matériels médicaux, a plus que jamais besoin d'un plan de soutien opérationnel, lui permettant de traverser cette zone de turbulence aux moindres coûts.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.