Suspicions de conflit d'intérêt : Composition de la commission d'enquête    Energie : Une centrale photovoltaïque flottante, aux Berges du Lac de Tunis    Constat des expertes du FMI : Le télétravail n'est pas l'alternative appropriée pour les plus vulnérables    DE PARTOUT... DE PARTOUT...    Dimanche contre le CSS, lundi en stage à Sousse    Tunisie: Trahie par la sonnerie de son téléphone portable, un candidat accusé de tentative de tricherie au bac à la Manouba    1067 guérisons en Tunisie    Il était une fois... «12 mille dinars pour des Ripoux» !    Cri d'alarme pour les droits d'auteur    Irremplaçable pour toujours !    Les députés passent au crible le rapport sur les blocages des projets de développement régional    Un avertissement sans frais à Netanyahou    Tunisie: La réouverture de la Foire Internationale de Sfax en "avant première" [vidéo]    Rached Ghannouchi : Nécessité de revoir le modèle de développement actuel    En photos : Première sortie officielle de Mme Fakhfakh    BTS Bank : Des résultats exceptionnels qui confirment son statut de Leader dans le financement des très petites entreprises    Ligue Europa : le tirage des quarts et demies    L'huile d'olive de Téboursouk enregistrée en tant qu'appellation d'origine protégée    Khadija Taoufik Moalla - En plein confinement à Hammamet : 10 Recommandations urgentes pour le gouvernement    Augmentation de 81% des mouvements de protestation au mois de juin    ''Non aux violences faites aux femmes''    Algérie : Interdiction de circulation automobile entre 29 wilayas    Tunsie : La Cité de la Culture officiellement baptisée au nom de Chedli Klibi    Vidéo : A travers "Fakhfekh meter", I watch évalue les promesses de Eleyes Fakhfekh    Tunisie: L'ambassadeur de l'Union européenne en visite de courtoisie à l'UTICA à l'occasion de la fin de ses fonctions    Plan d'activité pour les entreprises : Gérer la continuité    REMERCIEMENTS ET 40e JOUR : Maître Naïma BEN ABDALLAH    REMERCIEMENTS ET FARK : Abdelmajid TLEMÇANI    Lancement du nouveau projet du Ballet de l'Opéra de Tunis : «Empreintes dansées» dans les régions    Utopies Visuelles à Sousse (du 10 au 26 juillet 2020) : Une édition en partie digitale    Mercato, transferts, rumeurs et officialisation : Chamakhi aux portes du Parc B ?    Foot-Europe: le programme du jour    Mini-football | Championnat national – Quarts de final : Béni Khiar et Hammamet passent...    3 membres d'une même famille testés positifs à Sousse    EST | Recrutement non-stop : On attend encore un grand nom    La 3ème Edition du Forum mondial de la Mer de Bizerte, se tiendra par visioconférence, le 15 Juillet 2020    Météo: Légère hausse des températures    Lancement d'un programme d'accompagnement des femmes actives dans la vie publique locale dans le domaine du leadership    L'Italie établit une liste de 13 pays interdits d'accès au territoire pour leur niveau d'infection au Covid-19    Les Diamants Free Fire chez Ooredoo    Portrait poignant de deux afghanes sous le joug masculin    Un Tunisien remporte le 1er prix d'un concours mondial de poésie, Découvrez son poème    Nouveau projet «Bassamat Ebdaaia» : Laboratoire de création    32 nouveaux décès en France en 24 heures    469 nouveaux cas en Algérie en 24 heures    L'Ocean Viking sur le point de débarquer 180 migrants en Sicile    Plus de 1 000 nouveaux cas en 24 heures    Une étudiante tunisienne active dans le secours des migrants remporte le prix de l'organisation Pro-Asyl-2020    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'enfer de la route Nabeul-Korba !
Publié dans Le Temps le 06 - 06 - 2020

La route Nabeul-Korba est en passe de devenir "le chantier du siècle", tellement les travaux traînent et ne sont pas près de s'achever. Ce projet demeure extrêmement équivoque, et des éternels travaux de rafistolage s'y déroulent toujours. Complètement gondolé, avec des nids-de-poule, des fissures, il représente un véritable danger pour les automobilistes, surtout ceux qui roulent la nuit
L'objectif du projet est de garantir la fluidité du trafic et garantir la sécurité entre Nabeul et le reste des villes du Cap Bon en doublant la route et en la protégeant contre les inondations. La première tranche du projet comprend trois composants intégrés : Acquisition des emprises nécessaires pour l'aménagement du projet, dédoublement en 2×2 voies de la route séparées par un terre-plein central, édification de 15 giratoires, un réseau d'éclairage public sur 15 km, construction de 3 ouvrages hydrauliques sur l'Oued Kébir, Dahroufa et Abid et des ouvrages d'art sur 3 km, installation des signalisations horizontales et verticales et le transfert des réseaux publics sur la route. Ces travaux ont nécessité une enveloppe de 41millions de dinars.
Ce projet s'étendra ensuite à la ville de Kélibia avec deux tronçons dont le premier reliera Korba à Menzel Témime et le second Menzel Témime à Kélibia, outre la réalisation d'une déviation au niveau de la ville de Korba, le tout pour un coût de 150 MD
Les travaux entre Nabeul et Korba trainent encore rendant cette route dangereuse de jour, mais surtout de nuit, en raison du nombre d'accidents mortels qui s'y produisent chaque année où environ 35 mille véhicules y passent chaque jour. Aller sur ce tronçon, rime avec le calvaire des embouteillages monstres sur cet axe de 20 kms. Et cette année encore, les usagers des quatre roues n'ont pas échappé à la règle. Ils ont vécu la galère dans les bouchons qui vont encore se poursuivre. Les voitures en file indienne avancent à petits pas.
La queue est longue. Des centaines de véhicules qui avancent à pas de tortue, à cause des travaux de dédoublement de cette voie. Ceux qui sont contraints de le faire quotidiennement ou hebdomadairement souffrent le martyre, en raison des innombrables chantiers de réfection, et des embouteillages qu'ils occasionnent. Faire 20 kilomètres dans pareilles conditions pourrait prendre parfois une heure. Un "exploit" dû à ce "projet du siècle". Les départs et retours sont carrément cauchemardesques, tout comme la circulation aux heures de pointe, avec tout ce que supporte cet axe, comme pression, notamment des poids lourds et autres bus. Là, il faudrait s'armer de patience, veiller à ne pas tomber dans de véritables trous béants, et trouver la meilleure issue pour quitter au plus vite ce cauchemar en ayant une pensée pour tous les usagers qui endurent ce calvaire au quotidien


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.