La clientèle française pourrait-elle sauver la saison?    La JICA organise un Concours des meilleurs plans d'affaires pour les start-ups    Dimanche contre le CSS, lundi en stage à Sousse    DE PARTOUT... DE PARTOUT...    Le fil perdu de la colombe    Constat des expertes du FMI : Le télétravail n'est pas l'alternative appropriée pour les plus vulnérables    1067 guérisons en Tunisie    Il était une fois... «12 mille dinars pour des Ripoux» !    Cri d'alarme pour les droits d'auteur    Irremplaçable pour toujours !    Un avertissement sans frais à Netanyahou    Les députés passent au crible le rapport sur les blocages des projets de développement régional    Tunisie: La réouverture de la Foire Internationale de Sfax en "avant première" [vidéo]    En photos : Première sortie officielle de Mme Fakhfakh    Rached Ghannouchi : Nécessité de revoir le modèle de développement actuel    BTS Bank : Des résultats exceptionnels qui confirment son statut de Leader dans le financement des très petites entreprises    Ligue Europa : le tirage des quarts et demies    Une centrale photovoltaïque flottante aux Berges du Lac de Tunis sera inaugurée en 2021    L'huile d'olive de Téboursouk enregistrée en tant qu'appellation d'origine protégée    Augmentation de 81% des mouvements de protestation au mois de juin    Tunisie – Bac 2020 : Examens des Mathématiques pour les sections Techniques,Economie, Sciences Exp. et Sport    Algérie : Interdiction de circulation automobile entre 29 wilayas    Tunisie: Rached Ghannouchi dévoile la composition de la commission d'enquête sur le conflit d'intérêts    ARP : La politique étrangère au centre d'une rencontre avec le ministre des AE et des membres de la commission des droits et des libertés    Tunsie : La Cité de la Culture officiellement baptisée au nom de Chedli Klibi    Plan d'activité pour les entreprises : Gérer la continuité    REMERCIEMENTS ET FARK : Abdelmajid TLEMÇANI    FARK : Claude Leila BEN CHEDLY veuve Boubaker LAZAAR    Vidéo : A travers "Fakhfekh meter", I watch évalue les promesses de Eleyes Fakhfekh    Lancement du nouveau projet du Ballet de l'Opéra de Tunis : «Empreintes dansées» dans les régions    Utopies Visuelles à Sousse (du 10 au 26 juillet 2020) : Une édition en partie digitale    Mercato, transferts, rumeurs et officialisation : Chamakhi aux portes du Parc B ?    Foot-Europe: le programme du jour    Mini-football | Championnat national – Quarts de final : Béni Khiar et Hammamet passent...    3 membres d'une même famille testés positifs à Sousse    EST | Recrutement non-stop : On attend encore un grand nom    La 3ème Edition du Forum mondial de la Mer de Bizerte, se tiendra par visioconférence, le 15 Juillet 2020    Lancement d'un programme d'accompagnement des femmes actives dans la vie publique locale dans le domaine du leadership    Météo: Légère hausse des températures    Les Diamants Free Fire chez Ooredoo    Portrait poignant de deux afghanes sous le joug masculin    Un Tunisien remporte le 1er prix d'un concours mondial de poésie, Découvrez son poème    Nouveau projet «Bassamat Ebdaaia» : Laboratoire de création    32 nouveaux décès en France en 24 heures    469 nouveaux cas en Algérie en 24 heures    L'Ocean Viking sur le point de débarquer 180 migrants en Sicile    Plus de 1 000 nouveaux cas en 24 heures    Une étudiante tunisienne active dans le secours des migrants remporte le prix de l'organisation Pro-Asyl-2020    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Succès majeur des forces gouvernementales face à Haftar
Publié dans Le Temps le 06 - 06 - 2020

Les forces progouvernementales ont annoncé hier avoir pris le contrôle de l'ensemble de l'ouest de la Libye, infligeant une défaite cinglante aux troupes rivales du maréchal Khalifa Haftar chassées de leur dernier fief dans cette région.
«Nos forces héroïques ont étendu leur contrôle sur toute la ville de Tarhouna après avoir anéanti les milices terroristes de Haftar», à 80 km au sud de la capitale Tripoli, a annoncé le porte-parole des forces du Gouvernement d'union nationale (GNA), reconnu par l'ONU, Mohamad Gnounou, dans un communiqué.
La perte de Tarhouna marque un tournant dans le conflit opposant les deux camps depuis le lancement en avril 2019 par le maréchal Haftar d'une offensive pour s'emparer de Tripoli, où siège le GNA, en pleine lutte de pouvoir dans ce pays pétrolier plongé dans le chaos.
Le conflit a connu ces derniers mois une implication croissante de puissances étrangères. Le soutien militaire accru de l'allié turc a permis au GNA d'enregistrer une série de succès. Le maréchal Haftar, homme fort de l'est libyen, est lui appuyé par l'Egypte, les Emirats arabes unis et la Russie.
Depuis mercredi, le GNA a annoncé successivement la prise de l'aéroport international de Tripoli, hors service depuis 2014, le contrôle total des frontières administratives du Grand Tripoli, et la prise de Tarhouna.
Sans confirmer directement les deux premiers revers, le porte-parole de M. Haftar, Ahmad al-Mesmari, a fait état d'un «redéploiement» des troupes hors de Tripoli.
Il a invoqué «une initiative humanitaire destinée à arrêter l'effusion du sang du peuple libyen», et assuré que la décision de ce redéploiement avait été prise après «l'acceptation du commandement militaire de participer au comité militaire sous l'égide de l'ONU.»
Mercredi, l'ONU a annoncé la reprise à Genève des négociations -suspendues depuis plus de trois mois- du comité militaire, qui comprend cinq membres pro-GNA et cinq pro-Haftar et qui vise à obtenir un cessez-le-feu.
Toutes les précédentes tentatives destinées à établir un cessez-le-feu durable ont échoué.
Depuis avril 2019, des centaines de personnes, dont de nombreux civils, ont été tuées dans les violences et quelque 200.000 ont pris la fuite.
Des médias libyens ont montré le déploiement des pro-GNA à Tarhouna appelés à sécuriser les lieux. Le commandement des pro-GNA a mis en garde ses troupes contre «les actes de représailles, les pillages ou les destructions» dans la ville.
Selon Amnesty International, «des crimes de guerre et autres violations auraient été commis par les belligérants (...) lors des affrontements près de Tripoli» d'avril à fin mai. «Les civils paient une fois de plus le prix alors que les parties (en conflit) multiplient représailles et violations», a dit l'ONG.
Elle a mis en garde contre des représailles à l'encontre des civils associés aux camps rivaux et appelé la Turquie, la Russie et les Emirats «à cesser de violer l'embargo sur les armes imposées par l'ONU» à la Libye.
Après les derniers revers, des commandants pro-Haftar se sont enfuis vers l'aéroport de Bani Walid, ville contrôlée par des tribus locales à 170 km au sud-est de Tripoli, selon des sources pro-GNA.
En lançant son offensive, le maréchal Haftar tablait sur une victoire rapide mais les combats s'étaient rapidement enlisés.
Appuyé localement par les groupes armés de l'ouest libyen, principalement ceux de Misrata, le GNA contrôle désormais l'ensemble de l'ouest du pays.
Le maréchal Haftar contrôle l'Est, dont la plupart des terminaux pétroliers, bloqués par ses forces depuis le début de l'année, ainsi qu'une partie du Sud.
En déplacement jeudi à Ankara, le chef du GNA Fayez al-Sarraj s'est dit déterminé «à vaincre l'ennemi» et à poursuivre «le combat».
La Russie s'est dit, elle, «profondément préoccupée par les développements» en Libye.
Pour Wolfram Lacher, chercheur à l'Institut allemand des affaires internationales et de sécurité (SWP), les revers du maréchal Haftar «montrent à quel point l'aide étrangère est devenue décisive pour les deux parties».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.