Habib Touhami : C'est déjà demain    Tunisie – Et pendant ce temps... Le pays part en miettes !    Tunisie | Covid-19 : 1210 nouveaux cas de contamination et 762 cas de guérison recensés    Par Maher Ben Ghachem : L'olivier dans la neige    Tunisair : Les revenus du transport en baisse de 67%    Appel à la création d'une plateforme régionale pour la formation des formateurs en matière de lutte contre la traite des personnes    " La montée en puissance de l'épidémie en septembre a mis à nu de graves limites d'organisation et de préparation (Médecin expert en santé publique)    En vidéo : Dhafer L'Abidine très bien entouré pour son anniversaire    ARP | « Le budget de l'Etat pour 2021 n'a pas rendu justice aux catégories vulnérables dans le pays »    Bundesliga : Ellyes Skhiri offre à son équipe la victoire contre Borussia Dortmund    Mechichi au parlement : Il est temps de travailler sur un programme ambitieux rassembleur qui place le citoyen au cœur de l'opération de développement    Tunisie | Les députés appellent au dialogue pour une issue de la crise    Par Habib Toubib : Défi aux polytechniciens !    Tabboubi : « Il n'y a aucune tentative visant à entraver la publication de la convention cadre des journalistes tunisiens »    La solution SAP signature Management est désormais certifiée par Al Barid Bank Esign et l'ANCE    « Ok » pour le principe... mais à sa manière !    La libre expression dans tous ses états    C'était le temps des fables    Hichem Mechichi : « Le gouvernement ne cédera pas au chantage et confrontera la violence par la force de la loi »    Hichem Mechichi : Le PLF2021 constitue un nouveau système de gouvernance    Vidéo : Mohamed Ammar : "Le discours de Mechichi n'a aucun rapport avec le projet de loi de Finances"    Slaheddine Ferchiou, président de la Chambre nationale des importateurs et commerçants en gros de viandes à La Presse : «Le secteur des viandes rouges est loin d'être optimisé»    Projet de Loi de Finances complémentaire 2020 : Une crise financière qui requiert plus qu'un simple consensus    Ligue des champions : Le CS Sfaxien pour bien débuter    Abderrahmane Hedhili, président du Forum tunisien des droits économiques et sociaux (FTDES) à La Presse : «Un cumul de mauvais choix économiques et sociaux»    Hommage à la stylisticienne, poète et cavalière, Laurence Bougault : Mourir à l'insu de ses rêves    Institut National du Patrimoine (INP) | Découvertes archéologiques : Terre et mer dévoilent leurs secrets    Foot – Ligue des champions – 5e journée : le programme    «La Tunisie est un exemple de pays investissant efficacement dans le tourisme» (Zurab Pololikashvili)    Tunisie [Vidéo]: En direct de Gafsa, bousculades pour acquérir une bouteille de gaz    Un avenir peu rassurant    Volleyball | Staffs techniques des clubs : L'état des lieux...    L'Espérance prête pour la saison 2020-2021 : Renforts tous azimuts    Tunisie : Hausse du nombre des décès à Sidi Bouzid    3e réunion annuelle du Comité de direction du programme "IDEMA 2020"    Météo: Prévisions pour samedi 28 novembre 2020    Saïed reçoit le président de la CSDHLF    Abiy ordonne l'offensive finale contre les autorités du Tigré    Téhéran libère la chercheuse australo-britannique Kylie Moore-Gilbert    Le ''dernier souhait'' formulé par Maradona dans son testament ''étonne'' ses proches    Festival Intercal: Une édition Spéciale en ligne proposée par l'IFT et Echos Electrik (Programme)    La poésie en questions | Une vocation à l'épreuve de l'islam I    Le long métrage tunisien "Le Disqualifié" de Hamza Ouni remporte la mention spéciale du jury du BIAFF Doc    Damas dénonce encore une fois des frappes israéliennes    [TRIBUNE] Deux siècles après, Haïti redevient le plus peuplé de la Caraïbe    Les derniers mots de Maradona dévoilés par une chaîne de télévision    Plus de la moitié des Tunisiens ayant obtenu la nationalité italienne ont rejoint la France    Times: L'ère de Poutine touche à sa fin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'opposante Tikhanovskaïa salue la révolution pacifique
Publié dans Le Temps le 26 - 08 - 2020

L'égérie de l'opposition bélarusse, Svetlana Tikhanovskaïa, a proclamé hier qu'une "révolution pacifique" était en cours dans son pays, malgré la répression des autorités visant à juguler le mouvement de contestation contre le président Alexandre Loukachenko.
Le mouvement inédit de protestation contre Alexandre Loukachenko, au pouvoir depuis 1994, entre dans sa troisième semaine au Bélarus. Si le nombre de manifestants ne semble pas faiblir, le chef de l'Etat a multiplié les déclarations et mises en scène martiales, doublées d'une répression accrue.
"Nous sommes une majorité désormais. Une révolution pacifique est en cours. Ce n'est pas une révolution géopolitique (...) c'est une révolution démocratique", a lancé Mme Tikhanovskaïa, réfugiée en Lituanie, lors d'une réunion par visioconférence devant des élus du Parlement européen.
Elle a rejeté les qualificatifs de "prorusse ou antirusse" et de "pro ou anti-UE" concernant la contestation, alors que le président Loukachenko s'efforce de présenter le mouvement comme un complot occidental visant à saper les relations avec Moscou.
"Mon pays est en crise", a déclaré l'opposante en énumérant les arrestations, les disparitions et les morts de manifestants, le tout se passant "au milieu de l'Europe". S'exprimant en anglais, elle est apparue dans l'hémicycle européen par vidéo, depuis une cuisine.
Qualifiant la manifestation du 23 août à Minsk de "plus grande de l'histoire du Bélarus", elle a affirmé que les "tentatives de répression violente" n'avaient "pas dissuadé, mais seulement renforcé la résolution de la Nation".
Dimanche, quelque 100.000 personnes ont manifesté dans les rues de la capitale, comme elles l'avaient déjà fait le 16 août.
Le mouvement de contestation actuel a été déclenché par l'annonce des résultats de la présidentielle du 9 août, donnant M. Loukachenko gagnant à 80% et jugés frauduleux par l'opposition.
"Nos demandes sont simples: des élections libres et équitables", a répété Mme Tikhanovskaïa, réaffirmant être prête "à des négociations avec les autorités" et à "considérer la médiation d'organisations internationales", tout en demandant le respect de la "souveraineté du Bélarus".
L'Union européenne a rejeté les résultats de l'élection présidentielle et s'est dite "aux côtés" des Bélarusses. Le président du Conseil européen, Charles Michel, a promis des sanctions supplémentaires contre un nombre "substantiel" de dirigeants du pouvoir, responsables de "violences, de répressions et de fraudes électorales".
Les dirigeants européens ont également exhorté le président russe Vladimir Poutine à faire pression sur Alexandre Loukachenko, dont il est un allié essentiel, afin de favoriser le dialogue avec l'opposition.
Mais le Kremlin estime que la crise politique chez son voisin bélarusse relève d'une "affaire intérieure" et condamne les "tentatives d'ingérence étrangères".
Le numéro 2 du département d'Etat américain Stephen Biegun, rencontrait hier le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov à Moscou, après s'être entretenu mardi à Vilnius avec Mme Tikhanovskaïa, qu'il a jugé "très impressionnante".
Le président Loukachenko refuse toujours pour sa part de céder, qualifiant les protestataires de "rats" et exhortant les forces de l'ordre à mettre fin aux "troubles" et l'armée à défendre les frontières. Il s'est affiché dimanche fusil d'assaut à la main, le jour de la manifestation monstre de l'opposition.
Les autorités ont par ailleurs multiplié ces derniers jours les arrestations d'opposants et de dirigeants grévistes.
Symbole de la pression qui s'accroît sur le mouvement de contestation, la lauréate du prix Nobel de littérature Svetlana Alexievitch a été convoquée mercredi par les enquêteurs, en tant que membre du "conseil de coordination" formé par l'opposition pour organiser la transition du pouvoir.
Une enquête criminelle a été ouverte sur la formation de ce "conseil" accusé de "menacer la sécurité nationale".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.