Habib Touhami : C'est déjà demain    Tunisie – Et pendant ce temps... Le pays part en miettes !    Tunisie | Covid-19 : 1210 nouveaux cas de contamination et 762 cas de guérison recensés    Par Maher Ben Ghachem : L'olivier dans la neige    Tunisair : Les revenus du transport en baisse de 67%    Appel à la création d'une plateforme régionale pour la formation des formateurs en matière de lutte contre la traite des personnes    " La montée en puissance de l'épidémie en septembre a mis à nu de graves limites d'organisation et de préparation (Médecin expert en santé publique)    En vidéo : Dhafer L'Abidine très bien entouré pour son anniversaire    ARP | « Le budget de l'Etat pour 2021 n'a pas rendu justice aux catégories vulnérables dans le pays »    Bundesliga : Ellyes Skhiri offre à son équipe la victoire contre Borussia Dortmund    Mechichi au parlement : Il est temps de travailler sur un programme ambitieux rassembleur qui place le citoyen au cœur de l'opération de développement    Tunisie | Les députés appellent au dialogue pour une issue de la crise    Par Habib Toubib : Défi aux polytechniciens !    Tabboubi : « Il n'y a aucune tentative visant à entraver la publication de la convention cadre des journalistes tunisiens »    La solution SAP signature Management est désormais certifiée par Al Barid Bank Esign et l'ANCE    « Ok » pour le principe... mais à sa manière !    La libre expression dans tous ses états    C'était le temps des fables    Hichem Mechichi : « Le gouvernement ne cédera pas au chantage et confrontera la violence par la force de la loi »    Hichem Mechichi : Le PLF2021 constitue un nouveau système de gouvernance    Vidéo : Mohamed Ammar : "Le discours de Mechichi n'a aucun rapport avec le projet de loi de Finances"    Slaheddine Ferchiou, président de la Chambre nationale des importateurs et commerçants en gros de viandes à La Presse : «Le secteur des viandes rouges est loin d'être optimisé»    Projet de Loi de Finances complémentaire 2020 : Une crise financière qui requiert plus qu'un simple consensus    Ligue des champions : Le CS Sfaxien pour bien débuter    Abderrahmane Hedhili, président du Forum tunisien des droits économiques et sociaux (FTDES) à La Presse : «Un cumul de mauvais choix économiques et sociaux»    Hommage à la stylisticienne, poète et cavalière, Laurence Bougault : Mourir à l'insu de ses rêves    Institut National du Patrimoine (INP) | Découvertes archéologiques : Terre et mer dévoilent leurs secrets    Foot – Ligue des champions – 5e journée : le programme    «La Tunisie est un exemple de pays investissant efficacement dans le tourisme» (Zurab Pololikashvili)    Tunisie [Vidéo]: En direct de Gafsa, bousculades pour acquérir une bouteille de gaz    Un avenir peu rassurant    Volleyball | Staffs techniques des clubs : L'état des lieux...    L'Espérance prête pour la saison 2020-2021 : Renforts tous azimuts    Tunisie : Hausse du nombre des décès à Sidi Bouzid    3e réunion annuelle du Comité de direction du programme "IDEMA 2020"    Météo: Prévisions pour samedi 28 novembre 2020    Saïed reçoit le président de la CSDHLF    Abiy ordonne l'offensive finale contre les autorités du Tigré    Téhéran libère la chercheuse australo-britannique Kylie Moore-Gilbert    Le ''dernier souhait'' formulé par Maradona dans son testament ''étonne'' ses proches    Festival Intercal: Une édition Spéciale en ligne proposée par l'IFT et Echos Electrik (Programme)    La poésie en questions | Une vocation à l'épreuve de l'islam I    Le long métrage tunisien "Le Disqualifié" de Hamza Ouni remporte la mention spéciale du jury du BIAFF Doc    Damas dénonce encore une fois des frappes israéliennes    [TRIBUNE] Deux siècles après, Haïti redevient le plus peuplé de la Caraïbe    Les derniers mots de Maradona dévoilés par une chaîne de télévision    Plus de la moitié des Tunisiens ayant obtenu la nationalité italienne ont rejoint la France    Times: L'ère de Poutine touche à sa fin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Festival de la musique tunisienne passe à la trappe
Publié dans Le Temps le 17 - 10 - 2020

Désormais c'est une guerre déclarée contre les intellectuels qui ont de quoi éveiller les consciences et huiler les rouages d'un pays qui peine à avancer. L'idée est de rayer de l'existence tout projet qui promet de redonner sa valeur à notre identité de Tunisiens ou tout simplement à cultiver, à instruire et à civiliser. L'idée aussi est de maintenir dans l'ignorance un peuple en flattant tout ce qui est projet culturel ‘'bâtard'', ou encore vite troussé pour être vite oublié. Nous en sommes conscient, aujourd'hui, tout comme cette catégorie de personnes intègres qui continuent de se battre en payant le prix fort contre leur volonté à faire bouger les choses et à dénoncer des ‘'brigands'' de la culture en cravates qui promènent leur ignorance sans éprouver le besoin d'être cultivé avant même de décider pour la culture.
Un homme de grande culture Ezzeddine El Béji est poète, écrivain, musicien et par-dessus tout un militant de première heure pour la pérennité de notre musique tunisienne. Il est l'un des artistes musiciens les mieux nantis qui continuent à défendre la chanson tunisienne en faisant fi de toutes distinctions d'âge ou de génération. Seule la créativité et le fait de coller au b.a.-ba de la musique tunisienne comptent, selon lui.
Aujourd'hui Ezzeddine El Béji tout comme les intellectuels qu'on veut à tout prix reléguer aux bancs des oubliettes, affronte les ennemis de la culture, il se dit se battre contre leurs plans diaboliques. Depuis 2014 Ezzedine El Béji a bataillé pour le retour du festival de la musique tunisienne créé en 1986 par Fethi Zghonda et qu'on a retiré du calendrier artistique depuis 11 ans invoquant le fait que notre musique doit être revue au goût du jour ! Entre temps il lance l'association ‘'Taranim'' et ce n'est que depuis deux ans seulement que le ministère de tutelle décide du retour de cette manifestation. Ezzeddine El Béji y planche et travaille d'arrache-pied pour que la première date de la manifestation soit fixée au mois d'avril dernier. « Je n'en attendais aucune rémunération matérielle. Le retour du festival était à lui seul est une récompense à mes yeux. J'ai sillonné la Tunisie et j'ai été voir des artistes dans tous les coins et recoins de la Tunisie et je leur ai convaincus de s'investir pour la relance de ce festival. » commente non sans amertume Ezzeddine El Béji . Un travail de longue haleine que l'ancienne ministre est venue balayer d'un revers de main en l'écartant et en cédant le flambeau à l'artiste Chokri Bouzaiene . Selon les propos d'Ezzeddine El Béji, « ce dernier est venu récolter les fruits de l'effort des autres sans vergogne ». Mais ce n'est pas tout car la direction de l'animation culturelle relevant du ministère des Affaires culturelles vient tout juste de rendre public un communiqué dans lequel on demande aux artistes inscrits au prochain festival de la musique tunisienne de venir chercher leurs dossiers au mépris de leurs engagements vis-à-vis du ministère de tutelle. Le festival ne verra pas le jour, tout court.
Ezzeddine El Béji n'en revient pas « Le retour du tant attendu Festival de la musique tunisienne a été reporté deux fois avant de demander aux artistes de venir chercher leurs dossiers de candidature, ne se souciant aucunement du respect de leur dignité ou fait qu'ils se soient investis pendant quasiment deux ans pour préparer de nouvelles productions ... »
M.B.G.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.