Tunisie : Nomination de Ridha Gharsallaoui, Consul général à Paris    Plus de 219 mille candidats au pèlerinage 2022    Biographie de Ridha Gharsallaoui, nouveau consul de Tunisie à Paris    Un arbitre allemand siffle Tunisie-Emirats Arabes Unis    Ligue 1 : Rennes humilie Khazri et Saint-Etienne et enfonce les verts dans la crise    Tunisie: Le député Jedidi Sboui privé des soins    Coupe arabe des nations : Tunisie, Maaloul et Chikhaoui poursuivent leur rééducation    Basket – Tunisie : Résultats de la 14e journée du championnat Pro A    Tunisie : Abir Moussi : Kais Saied n'est pas conscient    Foot-Europe: le programme du jour    Distribution de plus de 403 mille litres d'huile subventionnée    Médenine : l'hôpital universitaire réceptionne un lot de matériel médical    NBA : Chicago Bulls fait tomber les Nets, les Warriors surpris par les Spurs    CSS – Tusker : Formation probable des sfaxiens    Une femme blessée dans l'explosion d'une mine à Kasserine    Kaïs Saïed commémore le 69e anniversaire du décès de Farhat Hached    Lutte contre le changement climatique: Les efforts d'atténuation : obligation ou opportunité ?    L'embrasement    Assassinat de Farhat Hached, il y a 69 ans: Le meurtre qui signa l'arrêt de mort de la colonisation    Mes odyssées en Méditerranée: Mariano Stinga, un renégat de Tunis    NEWS: Souleymane Coulibaly refait surface    Projet «Promotion du Tourisme Durable»: La Tunisie, notre destination    ils ont dit    La reproduction canine    Pourquoi: Les taximans et leurs caprices…    Kairouan: Le soupir des coupoles    Ville de Tunis: Feelmedina, une initiative pour des week-ends heureux dans la Médina    Cérémonie d'ouverture de la 22e édition des Journées Théâtrales de Carthage: Démarrage sur les chapeaux de roues    Choisir des plantes d'intérieur pour le chien et le chat...    Affaire Omar Lâabidi: 14 policiers accusés d'homicide involontaire    Tunisie-Météo : Cellules orageuses et pluies attendues    La police turque aurait déjoué un attentat à la bombe visant le cortège d'Erdogan    Erdogan échappe à une tentative d'assassinat    Turquie [VIDEO] : Démantèlement d'une tentative d'assassinat d'Erdogan lors d'un rassemblement populaire    Bilan - Covid-19 : 219 nouvelles contaminations et huit décès    Les recettes douanières ont augmenté de 17,2%, fin novembre    La startup Tunisienne Lamma accélère sa vision Quick commerce et acquiert Farm Trust    CMF : Visa pour l'admission en Bourse de "Smart Tunisie"    JTC 2021: Une inauguration inédite célébrant plusieurs expressions d'art et transmise à la télé    Tunisie – Japon : Conférence "JICA Chair" et signature d'un mémorandum de coopération à l'ENA de Tunis    Monde: Un accord « historique » entre la France et les Emirats Arabes Unis    Yasmina Khadra appelle au sauvetage de la librairie El Moez    Opportunités : Des hommes d'affaires tunisiens prospectent les marchés kenyan et ougandais    Tunisie Télécom accompagne la Tunis Fashion Week    Ce dimanche, accès gratuit aux musées, monuments et sites historiques    Aux Galerie « XYZ » et TGM Gallery : La Grenade exposée sous toutes ses coutures et l'Ecole de Tunis haute en couleurs    L'Omicron était déjà présent en Europe avant la cascade de restrictions visant l'Afrique?    Ghazi Moalla : Trois personnalités sont les favoris pour l'élection présidentielle libyenne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Malversations d'un as de l'informatique
Publié dans Le Temps le 12 - 02 - 2010

Marouane est un as de l'informatique. Il a suivi des études secondaires jusqu'à la septième année en économie gestion. Mais a échoué au bac.
Grâce à une aide parentale, il a ouvert un local de réparation de téléphone mobile GSM. Avec l'assistance d'un agent spécialisé, il se faisait une rente respectable.
Féru d'informatique, il s'est doté d'un ordinateur et s'est abonné dans une agence d'Internet.
Il s'isolait longtemps dans son bureau, naviguant à travers les différents sites. Sa compétence dans ce domaine lui a permis de consulter des sites où il est vraiment difficile d'y accéder.
L'opération consiste à s'introduire dans un site où l'on peut acquérir d'une manière frauduleuse moyennant payement à des numéros de cartes de crédit alimentées par des banques internationales. A son tour, le jeune homme les revendait à des prix exorbitants. Les premières opérations qu'il a effectuées lui ont permis d'alimenter son compte achat sur son site personnel. Cela lui permettait d'effectuer les opérations d'achat et de ventes.
Par la suite il demandait à ses clients acquéreurs de le régler par virement postal. Ainsi certains clients lui ont envoyé des mandats personnels qu'il a encaissés dans des guichets de la poste. Il a continué à agir de la sorte jusqu'à ce que certaines firmes ont pu détecter ces opérations frauduleuses. Ainsi son nom a été mis sur une liste noire
Cela ne le gênait point puisqu' il a continué à agir en demandant à ses clients de lui adresser des mandats en utilisant d'autres noms. Il a choisi entre autres celui de l'une de ses connaissances :Issa. C'est un jeune illettré sans travail vivant des quelques dinars que lui offrait Marouane de temps en temps. Il a accepté d'encaisser les mandats en son nom et prendre une commission de 10 % sur chaque mandat.
Par la suite Marouane était dans l'obligation de charger Ghazi, le technicien réparateur des appareils GSM qu'il a engagé. Ce dernier encaissait des mandats en son nom et prenait une large commission à chaque encaissement.
C'est ainsi qu'après multiples opérations d'encaissement de mandat aux guichets de la poste de l'aéroport de Tunis Carthage et après un suivi minutieux des auxiliaires de la justice, les inculpés ont été arrêtés.
Au cours de l'enquête, il s'est avéré que Marouane lors de son arrestation a pu envoyer un message à sa concubine lui ordonnant de cacher l'ordinateur sur lequel sont enregistrées toutes les opérations frauduleuses. Cette dernière s'est chargée dans un premier temps de déplacer l'ordinateur au domicile de ses parents. Arrêtée à son tour elle a informé les policiers du lieu où elle cachait l'ordinateur.
La sœur de Marouane a été également arrêtée. Elle a été accusée d'avoir procédé à l'encaissement de mandats destinés à son frère. Ce dernier lui a demandé de lui rendre service prétextant avoir perdu sa Carte d'identité nationale.
Les cinq accusés ont été traduits en état d'arrestation devant la chambre criminelle du tribunal de 1ère instance de Tunis pour répondre de plusieurs délits dont le vol, et l'organisation d'une bande de malfaiteurs.
Interrogé par le juge, Marouane a avoué avoir effectué des transactions de ce genre à travers des sites Internet. Il a avoué également avoir profité des services des deux co-détenus en encaissant les mandats qu'ils recevaient en leurs noms.
L'avocat de la défense s'est dit contraint de négocier l'accusation car le législateur n'a pas encore mis en place une loi concernant ce délit.
Tout ce qu'on peut reprocher à Marouane c'est d'avoir utilisé ses compétences dans le domaine de l'informatique pour voler. Voler qui ?Voler quoi ?
Il a pu accéder à un site interdit dont les propriétaires sont eux aussi des voleurs. Ils vendent des numéros de cartes bancaires appartenant à des personnes résidant dans des pays étrangers. Marouane achète donc ces numéros à des prix qu'il négocie et qu'il paye par l'intermédiaire du compte bancaire qu'il s'est approprié puis il revend ces mêmes numéros qu'il a achetés à d'autres personnes. Ces personnes, les acquéreurs, agissent également dans l'illégalité se chargent d'envoyer le montant de la transaction par mandat
Il est à noter que Marouane s'est déplacé à maintes reprises à l'étranger où à travers certaines relations il a fait l'intermédiaire dans la vente de biens immobiliers, et qu'à travers ces voyages il a pu alimenter son compte étranger qu'il utilisait dans les transactions frauduleuses par Internet.
C'est une affaire unique dans son genre qui s'est terminé par une condamnation de 4 ans de prison ferme pour Marouane . Les deux autres inculpés Aissa et Ghazi 2 ans de prison ferme, Olfa l'amie de Marouane 2 ans de prison ferme tandis que Yosr la sœur de Marouène a été acquittée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.