Affaires foncières : Le directeur général de la propriété foncière de Ben Arous démis de ses fonctions    Ghazi Chaouachi: Nejla Bouden exécute les ordres de Kais Saied    Kaïs Saïed : Les Tunisiens ne peuvent plus vivre au milieu des serpents et des vipères !    Ghazi Chaouachi appelle Kais Saied à éclairer l'opinion publique sur ce point    J3 – Ligue 1 Pro : Désignation des arbitres    J2 – Ligue 1 Pro : Les cartons rouges annoncent la couleur    Lancement de la 2e décennie de la sécurité routière 2021/2030    Sami Tahri : En cas de non-reprise des négociations, nous pouvons envisager d'autres grèves !    Transport : Le nouveau ministre pourra-t-il sauver les grandes compagnies nationales ?    Tunis accueille la 2ème Conférence sur l'enseignement et de la formation professionnelle dans le monde arabe    Les bienfaits de la menthe    Le 4ème sommet anti-tabac : Nouvelle ligne de défense contre le fléau du tabagisme    Report de l'affaire de harcèlement sexuel dans laquelle est accusé Zouhair Makhlouf    Le CA Bizertin annonce officiellement le départ du président Abdessalem Saidani    La Tunisie dispose d'un stock de céréales pour seulement 3 mois de consommation    Le septième congrès électif de l'ODC, aura lieu les 5 et 6 novembre    Le financement des projets d'infrastructure objet de la rencontre entre Samir Saïed et Sarra Zaâfrani    Tunisie-Terrorisme: Démantèlement d'un dangereux réseau    Change devises en dinar tunisien : Cours du 28 Octobre 2021    Perturbation de l'approvisionnement en eau potable dans la région du Sahel    Marwen Trabelsi revient avec une première exposition personnelle de peinture "Jardin Intérieur"    Taxes sur les multinationales : Comment la Tunisie pourrait en profiter ?    Augmentation de capital de One Tech Holding : Moncef Sellami tient la promesse faite aux actionnaires    Exposition "Viral" de l'artiste iranienne Yassi Pishvaei à l'espace Mouhit    Foot Européen : Programme TV de jeudi (HT)    CAN 2021 : la CAF autorise 28 joueurs par sélection au lieu de 23    Ministère de l'Enseignement Supérieur et Protection des données personnelles: L'INPDP propose une circulaire    Problèmes de l'environnement à Sfax : Pas de solutions immédiates, assure Leila Chikhaoui    Sfax: Aujourd'hui, grève générale dans le secteur privé [Vidéo en direct]    Samir Dilou : Si les dirigeants du passé étaient mauvais, pendez-les !    Automobile: 100.000 emplois sont menacés en France    L'aéroport de Tobrouk reprendra ses vols vers la Tunisie    France : Paris : La gare du Nord évacuée suite à une alerte à la bombe !    Grave accusation contre Bin Salman : il aurait planifié le meurtre du roi Abdallah    CSS vs EST : où regarder le match de la 2ème journée de ligue 1 tunisienne du 27 octobre    Pièce de théâtre "Langar" du 28 au 30 octobre à El Teatro    Ons Jabeur se hisse à la 7ème place mondiale    Foot-Europe: le programme du jour    Le cauchemar de Macron : l'Algérie interdit le français dans les administrations    Métamorphose #2 de Essia Jaïbi et Jalila Baccar en ligne le 29 octobre    Vient de paraître : " Quatrains en déshérence ", un recueil poétique de Abdelaziz Kacem    Les Retrouvailles Musicales avec le CSO autour de Mozart et Saint-Saëns    Tunisie-JCC 2021 : Modalités d'achat et prix des billets    Anthony Fauci au cœur d'un scandale impliquant un laboratoire en Tunisie    Erdogan expulse dix ambassadeurs dont ceux de la France, des USA et de l'Allemagne    Tunisie : L'état d'exception face aux tentations d'ingérence internationale    Migration clandestine Mahdia : mandat de dépôt contre les passeurs    Puissance et coopération dans la gouvernance du changement climatique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'enquête dira !
Violence contre la femme
Publié dans Le Temps le 23 - 02 - 2010

.La violence à l'égard de la femme est considérée comme un problème de santé publique. Il attire de ce fait l'attention du ministère des Affaires de la Femme, de la Famille, de l'Enfance et des personnes âgées ainsi que d'autres intervenants dont l'Office National du Planning Familial, depuis plus de trois ans.
Une stratégie nationale a été établie dans ce sens pour réduire la violence basée sur le genre. S'étalant sur quatre ans (2007-2011), le programme se compose de cinq axes dont l'établissement d'une base de données et d'information sur le sujet. Pour ce faire, une enquête nationale sera réalisée pour cerner la violence basée sur le genre. Prévue pour le mois de novembre, l'enquête démarrera avec un retard de plus de trois mois.

Durant deux mois, des enquêtrices de formation universitaire contacteront 5000 familles tunisiennes réparties sur toute la République. En phase de recrutement, elles seront en fait formées pendant 15 jours pour mieux maîtriser les techniques de l'enquête et ses objectifs.

Au service des ONG
L'enquête vise à connaître le taux de propagation du phénomène et son ampleur ainsi que les spécificités sociale, familiale, culturelle et psychologique de ceux qui adoptent ce comportement vis-à-vis de la femme.

Les enquêtrices auront également pour mission de poser des questions sur la réaction des femmes violentées et surtout l'impact de cet acte. Mieux encore, l'enquête aura pour finalité d'aider les associations et les structures officielles à mieux comprendre le problème afin de mieux intervenir et prendre en charge les victimes.

Quatre structures veilleront à la réalisation de ce travail, à savoir le ministère des Affaires de la Femme, de la Famille, de l'Enfance et des Personnes âgée, l'Office National du Planning Familial, le CAWTAR et l'Agence Espagnole de Coopération Internationale.

Auparavant, et toujours dans le cadre de la lutte contre la violence envers de la femme, des sessions de formation ont été organisées au profit de plusieurs intervenants dans le domaine, dont des cadres de l'Office, des psychologues, des médecins et sages-femmes, des universitaires…

D'autres mesures ont été prises pour venir en aide aux femmes victimes de violence. Notamment, un numéro vert 80100707 a été installé depuis novembre 2008 pour assister les agressées d'une manière ou d'une autre, les orienter et répondre aux interrogations des concernés. En fait, 6412 communications téléphoniques ont été adressées à ce numéro, dont 1005 cas de violence.

Une écoute active
Toujours dans le même contexte, des initiatives ont été prises par l'ONFP pour venir en aide à cette frange de la société. Il a en fait aménagé des espaces d'écoute où des spécialistes orientent les violentées et les prennent en charge psychologiquement et médicalement. Mieux encore, l'expérience a été généralisée en 2009 car elle a enregistré un succès. Notamment, 2088 femmes ont bénéficié de ces services en 2007-2008. Résultat ; 50 % des femmes ayant visité les centres ont été victimes de violence, 30 % victimes de violence psychologique et 20 % victimes de violence sexuelle ou économique. Dans la plupart des situations, ce sont les époux qui agressent leurs femmes et ce à 80 % des cas.
Sana FARHAT

***
Les axes de la stratégie

1-Etablissement d'une base de données et d'informations sur la question pour évaluer le phénomène de la violence basée sur le genre.

2-Amélioration des structures de services assurés actuellement et consolidation des moyens disponibles afin de garantir le confort physique, mental et social et assurer la sécurité de la femme.

3- Eradiquer le comportement violent au sein de la famille et la société en mobilisant des groupes et assurer la communication sociale.

4-Contribuer au renforcement des capacités de la femme confrontée ou victime de la violence basée sur le genre.

5- Unifier les efforts déployés par les structures officielles, les associations et les moyens de communication pour lutter contre la violence.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.