Tunisie – AUDIO : Le ministre de l'économie a commis une faute grave en induisant sciemment en erreur les députés ?    Tunisie – Sept décès au covid en une journée à Nabeul    Fitch Rating baisse la perspective de la Tunisie de "stable" à "négative"    Tunisie : Historique ! une femme à la tête du Club olympique des Transports    Tunizi, le dataset pour comprendre le dialecte tunisien    Comment perdre du poids sans nuire à sa santé?    Le marché boursier termine la séance sur une note quasi-stable    Une étude analytique de 86 textes de loi sur l'approche du genre, recommande l'élimination de la discrimination entre les sexes sur les lieux de travail    Contre les insultes à l'ARP, Hassouna Nasfi propose une motion    Pour Taoufik Hasnaoui, la diplomatie tunisienne vit une crise    Le groupe PDL présente un projet de motion pour classant les Frères Musulmans, organisation terroriste    Le médicament de la langue bleue sera disponible l'année prochaine    Epson désigne des «chasseurs d'idées reçues» pour déconstruire les mythes sur les imprimantes Jet d'Encre    Méchichi va-t-il céder au chantage de « son matelas » ?    «J'allais faire une véritable révolution au sein de l'administration pour la moderniser»    Pandémie, allégement de la dette et lutte pour le climat, en débat    Huit morts dans des tirs de roquettes    Les terribles conditions de vie des réfugiés éthiopiens    Le court métrage "A moitié d'âme" propose une image qui interpelle le cœur dans une société où l'argent est le maître du monde    Le Tunisien Ali Bennaceur, dans l'interview souvenir de Diego Maradona    Les musulmans doivent respecter les lois ou ''quitter la France''    Le ministre des Finances nous a induit en erreur, déclare Heykel Mekki    Tunisie : Kais Saïed remet les lettres de créances à quatre nouveaux ambassadeurs tunisiens    Accusations échangées entre deux magistrats : L'ordre judiciaire se réunit mardi    Les journalistes entament une série de mouvements de protestation    Arwa Mrad hisse le drapeau tunisien au sommet le plus haut d'Afrique    Ali Abbès nommé chef du contentieux de l'Etat Tunisienne    Des participants au dialogue libyen auraient reçu des pots-de-vin, l'ONU mène l'enquête    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 23 Novembre 2020 à 11H00    Voici les prix des vaccins anti-Covid-19    FIFA : Ahmad Ahmad suspendu pour 5 ans    Tunisie [Vidéo]: Pénurie de gaz, rassemblement de protestation des taxis à Sfax    Tunisie : Interruption de la circulation routière dans ces zones à cause des intempéries    La pandémie, une opportunité pour l'e-recrutement !    En vidéo, Enfin une nouvelle chanson pour la diva Amina Fakhet    Grand-Tunis | Reprise des cinq prières dans les mosquées à partir d'aujourd'hui    Tunisie-Météo : Pluies orageuses sur la plupart des régions    Mes odyssées en Méditerranée | Siciliens de Tunisie – les Ciscardi : De la Sicile à la Tunisie, la route de l'espoir...    Fadhel Jaziri à La Presse : «Notre politique culturelle n'est plus articulée sur un marché»    Les indiscrétions d'Elyssa    Par Amine Ben Gamra : La Tunisie face à un risque systémique majeur causé par la crise sanitaire    Tunisie : Les journalistes portent les brassards rouges ,à partir d'aujourd'hui, pour défendre leurs droits    D'un sport à l'autre    France: Nicolas Sarkozy jugé pour corruption et trafic d'influence    Votes d'outre-tombe*, ou, quand les morts comptent triple**    Nouvel ouvrage de Sahraoui Gamaoun sur l'histoire et le patrimoine de sa ville natale Akouda    "Non à la Démolition", une campagne artistique virtuelle pour sauvegarder le bâtiment de l'Hôtel du Lac à Tunis    Gastronomie: "Couscous" et "Charfiya " vers l'inscription au patrimoine immatériel de l'humanité de l'UNESCO    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Confessions de la « Majida »
Notes de lecture : « Entretiens avec Wassila Bourguiba » de Jacqueline Gaspar aux Editions Déméter.
Publié dans Le Temps le 23 - 11 - 2012

Depuis quelques semaines est paru aux Editions Déméter le livre de Jacqueline Gaspar reprenant les entretiens de Wassila Bourguiba avec la mention « entretiens à Carthage de novembre 1972 à mars 1973 ». Le livre s'étale sur cinq mois et revient sur la vie de Wassila Bourguiba, de la jeune fille éprise de liberté à la première dame dans l'ombre du premier président de la République...
Que connaît-on de Wassila Bourguiba ?

Peu de choses à vrai dire si ce n'est qu'elle était la première dame de la Tunisie avant son divorce d'avec le « combattant suprême ». Son enfance, son premier mariage, sa rencontre avec Habib Bourguiba et son accession au « pouvoir » sont des sujets qui ont passionné plusieurs et qui ont été, également, à l'origine de spéculations.

Dans ces entretiens, Jacqueline Gaspar fait revivre la voix de Wassila Bourguiba. Aujourd'hui une voix d'outre-tombe qui revient sur son enfance et l'omniprésence de la figure paternelle, son premier amour, sa rencontre et sa vie avec Bourguiba et enfin sur les évènements qui ont secoué et qui secouent (à l'époque des entretiens) la politique nationale et internationale.
Sous le mode intime et intimiste, la « Majida » se livre dans une longue confession. L'absence du père, décédé prématurément marque l'adolescente se rétablissant tout juste d'une longue maladie qui l'avait obligé à suspendre sa scolarité pendant des années. Puis, mariée, la désillusion de la vie conjugale, dans la ferme familiale, a pris le dessus sur le rêve de l'amour et de la liberté. Ensuite vint le divorce et la rencontre avec le second époux. Là encore, la vie réserve bien des surprises et Wassila se trouve le témoin direct d'évènements politiques vécus de l'intérieur du palais. Des conflits internes qui ont confronté Bourguiba à ses opposants, aux relations qu'entretenait le Président avec divers dirigeants arabes et autres, une galerie de personnalités est dépeinte d'un point de vue personnel au gré des rencontres lors de visites et de voyages officiels.

Cette série d'entretiens fait entrer le lecteur dans l'intimité de Wassila Ben Amar Bourguiba. Si le livre offre certes un aperçu sur la vie de la « Majida », il n'en demeure pas moins que c'est un recueil qui lasse au fur et à mesure qu'on progresse dans la lecture. Certaines questions et certaines remarques sont inutiles (la manière de construire un gourbi, si le président était heureux ou pas après le mariage, comment était Oum Kalthoum lors de l'entrevue avec Wassila Bourguiba etc.), autant de paroles vaines qui n'apporte rien de nouveau s'apparentant plus à un bavardage creux qu'à des révélations inédites. Une autre question vient à l'esprit en lisant l'entretien : quel degré de véracité accorderait-on aux propos de la première dame ? N'aurait-elle pas présenté les choses relatives à sa vie pour qu'elle soit toujours sur le devant de la scène : fille émancipée à la limite de la provocation, femme courage, mère modèle, épouse dévouée mais libre ?
Un dernier bémol attire l'attention : la photographie de la couverture suscite bien la curiosité. En effet, plusieurs personnes ont critiqué ce choix quelque peu surprenant. Pourquoi cette photo intime du couple présidentiel visiblement à la plage où on voit (ou plutôt on devine, tellement l'image est floue) Habib Bourguiba torse nu et Wassila les cheveux hirsutes se dressant sur la tête ? Certains se sont même indignés : « de toutes les photos officielles et privées, ils n'ont choisi que celle-ci ? » Une photographie qui ne fait pas l'unanimité...loin de là !
En dépit de cette lassitude, de ces interrogations et d'un choix photographique discutable l'ouvrage avec ses 196 pages nous offre la possibilité de renouer avec notre histoire sous un angle différent. Les notes et le repère chronologique à la fin du volume sont un synopsis simple et bien ficelé qui permet de se situer dans l'histoire de la Tunisie.
Raouf MEDELGI
« Entretiens avec Wassila Bourguiba, »


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.