Le Président de la République désigne Ilyès Fakhfakh nouveau Chef du gouvernement    DEZ TOKHTOF « دز تخطف » : Un nouveau film produit par la jeune et dynamique Radio SAWT Menzel Bourguiba    Hand – CAN 2020 : La Tunisie bat le Maroc et rejoint l'Algérie en demi-finale    Tunisie – DERNIERE MINUTE : Elyes Fakhfakh va être chargé de former le prochain gouvernement ?    Libye – La Tunisie et l'après Berlin : Quelle est notre position ? Quels sont nos intérêts ?    Opération de nettoyage autour du Mausolée el-Fleri à la Médina de Tunis    Mercato – Espérance de Tunis : Visite médicale passée pour Abderrahmane Meziane    Le visa pour les Etats-Unis désormais plus difficile pour les femmes enceintes    CAN – Hand 2020 : où regarder le match Tunisie-Maroc?    Etude : Les influenceurs n'influencent plus personne ?    Ghannouchi ne participera pas au Forum de Davos 2020    Hand – CAN 2020 : La Tunisie débute le 2e tour contre le Maroc    En photos : L'Institut du Patrimoine remet en état un site majeur de la Médina    Tunisie : 8 unités locales pour la promotion sociale seront bientôt crées dans différentes régions du pays    Mise en garde du ministère de l'Agriculture aux marins-pêcheurs    ATCT : Augmentation du recrutement des compétences tunisiennes à l'étranger    Test de vol habité : Mission accomplie pour la fusée SpaceX    Appel à candidature Festival Voix de Femmes Compétition Officielle : Sousse du 11 au 18 Avril 2020    Les films de la Résistance et de la Libération du 20 au 26 janvier 2020 à la cité de la culture (Programme)    Investissements : La Tunisie 1er au Sommet Royaume-Uni/Afrique à Londres    Tunisie : Impliqué dans trois affaires, un délinquant arrêté à Nabeul    Kaïs Saïed se réunit avec Rached Ghannouchi et Noureddine Taboubi    Foot – Après sa victoire face au CA (2 -1) : L'Espérance s'empare de la tête du classement    Ce que la banque ne peut pas vous facturer...    La militante Radhia Haddad à l'honneur au CREDIF    L'OTIC lancera une application comparant les tarifs des services bancaires en Tunisie    Conflit en Méditerranée: L'UE met en garde la Turquie contre ses forages illégaux à Chypre    Abir Moussi sur sa lancée : Le PDL « ne votera pour aucun gouvernement comprenant un seul islamiste »    Reçu à Carthage : Hakim Ben Hammouda présente les grandes lignes de sa stratégie    Agression contre la présidente du PDL : Tahya Tounès et Qalb Tounès appellent à une enquête    Grogne des bouchers à Sousse : Menace d'une grève ouverte contre les nouvelles taxes    Avec une production en régression : Baisse de 12,6% du chiffre d'affaires de la STIP    La Conférence de Berlin sur la Libye a-t-elle été finalement pour rien ?    Initiative américaine : Prosper Africa pour la conquête du marché africain    La fuite de capitaux profitera du chaos en Libye    A vos carnets ! L'agricultrice urbaine Mouna Triki vous attend le 30 janvier à la Maison de France    Cérémonie de la mise de la première pierre de la construction des locaux de Future Lab Tunisia au sein du collège Ibn Khaldoun à Manouba    Ministère de la Santé : recommandations après l'apparition d'un nouveau virus en Chine.    Tunisie : Les échanges commerciaux de la Tunisie avec l'extérieur enregistrent une baisse de 5% en 2019    Tunisie: Un producteur de lait fustige la politique de l'Etat dans la filière    Le brouillon de la résolution du sommet de Berlin dévoile les motivations réelles des participants    Le Derby de la Capitale remporté par l'Espérance Sportive de Tunis 2 à 1 face au Club Africain    Crise libyenne : Affrontements armés, initiatives de cessez-le-feu, réunion de Moscou, conférence de Berlin…quel rôle jouent la Turquie et la Russie dans ce conflit ?    l'invité – Moncef Tabka, ancien gardien international de l'USM et de l'ESS : «Attouga était très malin»    ‘‘Miss Hayek de Kairouan 2020'' : Qui sera l'heureuse élue ?    Conférence de Berlin : Ni la Tunisie et ni le Maroc n'y participent !    François G.Bussac et la CIE des Vives Voix présentent « Au plaisir de Lire » à l'Agora : Eloge de la Légèreté    Pression internationale pour impliquer la Tunisie à la conférence de Berlin sur la Libye    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'émission "Sahha Chribetkom" sur Hannibal TV vivement critiquée... et Mourou répond
Publié dans L'expert le 02 - 08 - 2011

L'émission religieuse "Sahha Chribetkom", présentée par Abdelfattah Mourou, avocat et membre fondateur du Mouvement "Ennahdha", et diffusée à partir du premier jour de Ramadan sur la chaîne "Hannibal TV", a suscité de vives critiques de la part d'acteurs politiques et médiatiques, dont certains l'ont considéré comme "balisant la voie devant une propagande politique sous couvert de la religion.
" L'Instance nationale pour la Réforme de l'Information et de la Communication (INRIC) indique, dans un communiqué rendu public, mardi, avoir reçu de la part des membres de la Haute Instance pour la réalisation des objectifs de la révolution, de la réforme politique et de la transition démocratique, de certains partis politiques, ainsi que de représentants de la société civile et de journalistes, des correspondances critiques concernant l'émission en question.
L'INRIC considère qu'il s'agit là d'une transgression de la règle de neutralité, impérative en cette conjoncture délicate que vit le pays à la veille d'élections décisives. Elle recommande à "Hannibal TV" de surseoir à diffuser ce programme où risqueraient de se confondre propagande politique et prédication religieuse", l'exhortant à "confier la présentation de telles émissions à des théologiens indépendants."

Le communiqué comprend également des critiques acerbes contre la chaîne et son promoteur "qui exploite des ressources publiques et qui est, partant, tenue, dans le cadre de son accord conclu avec les autorités publiques, d'honorer ses engagements contractuels, notamment l'obligation de respecter la neutralité dans le traitement des questions relatives à la chose publique."

M. Mourou, précise le communiqué, est un dirigeant politique, étroitement lié à l'un des partis connus de la scène tunisienne (Ennahdha, ndlr), "parti au nom duquel il a souvent participé à des meetings et à des talk-shows télévisés, au point que des informations ont circulé au sujet de sa conduite de la campagne électorale de ce parti."

Le président du Mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi avait déclaré, le 23 mai dernier, au cours de l'émission "Al Hadath", diffusée sur "Radio Tataouine", que Abdelfattah Mourou allait diriger la campagne électorale d'Ennahdha pour l'accès à l'Assemblée Constituante.

Les critiques parvenues à l'INRIC et exprimées sur les médias et les réseaux sociaux émanent, principalement, de partis à tendance de Gauche. Le Parti Démocratique Progressiste (PDP) a, en effet, affirmé, dans un communiqué publié lundi qu'"offrir une tribune quotidienne à l'un des fondateurs et militants d'Ennahdha pour mener sa propagande politique, sous couvert de la religion, est une transgression de la saine émulation politique."

De son côté, le Forum Démocratique Pour le Travail et les Libertés (FDTL) insiste sur l'impératif de garder l'Islam comme dénominateur commun et comme facteur d'unité pour l'ensemble des Tunisiens, appelant les médias à "ne pas ouvrir ses tribunes aux symboles des partis et des courants politiques pour leur permettre de faire l'amalgame entre propagande politique et prédication religieuse."

Pour sa part, "Afek Tounes" affirme, dans un communiqué publié la semaine dernière, que cette émission télévisée reflète "un double langage et une dualité des rôles", faisant remarquer qu'"avancer l'argument de l'éducation religieuse et présenter Abdelfattah Mourou comme étant une personnalité indépendante", à travers cette émission relève de la pure et simple tromperie et consiste en une manipulation criante de l'opinion publique, en cette période pré-électorale.

M. Samir Bettaieb (Mouvement Ettajdid) avait récemment souligné, lors d'une intervention à la Haute Instance pour la réalisation des objectifs de la révolution, que "Abdelfattah Mourou n'est pas un homme de religion mais plutôt un politicien qui appartient à un courant à tendance religieuse", ajoutant que "l'animation d'une émission télévisée est une atteinte au pluralisme et au processus démocratique."

Le Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT) s'est dit, mardi, vivement préoccupé par le recours à la propagande illégale au service d'un mouvement politique et d'un établissement médiatique, ce qui est susceptible de "menacer la transparence et l'objectivité de la mission médiatique" qui se doit d'être à l'écart de toute influence financière, politique, religieuse ou sociale, particulièrement en cette phase transitoire sensible.

Joint par téléphone, M. Mourou a déclaré, mardi, à l'agence TAP que ces critiques sont "une attaque menée par des partis politiques" qui ont enregistré, tous courants confondus, "une forte présence sur les plateaux des chaînes télévisées et radiophoniques", une présence qui dépasse de loin son taux d'apparition dans les médias.

Il a précisé avoir fait preuve d'une "grande vigilance pour qu'il n'y ait aucun risque d'amalgame entre le religieux et le politique dans cette émission."

"Je ne renoncerai pas à la présentation de cette émission, a-t-il affirmé, dès lors qu'il n'existe pas de texte juridique prohibant une telle activité et que ces critiques n'ont pas émané d'instances nationales élues."

M. Mourou a, en conclusion, nié appartenir au Mouvement Ennahdha, déclarant avoir refusé de diriger sa campagne électorale comme l'avait précédemment déclaré M. Rached Ghannouchi.

Egalement contacté par l'agence TAP, le ministère des Affaires religieuses s'est abstenu de tout commentaire concernant l'émission télévisée en question, arguant que "cette affaire relève de la polémique politique."

Source : TAP


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.