Karim Ben Kahla : une nouvelle République pour l'instauration de l'Etat de droit    Ennahdha : purge au sommet ?        JO Tokyo 2020 : Les kayakeurs Tunisiens échouent lors de la première journée des qualifications    JO Tokyo 2020 | Trois lutteurs Tunisiens éliminés    JSK : Reprise en douceur    Mourad Daoud - Tunisie: Coup de force, coup d'après?    Tunisie: Un ancien ministre de l'Enseignement Supérieur impliqué dans une affaire de corruption    Bilan Covid-19 : 2.651 nouveaux cas et 209 décès    Météo : Baisse relative des températures    Tunisie-Mohamed Ghodhbani: Le taux de mortalité du champignon noir dépasse 70%    Le président de la République Kais Saied s'entretient avec le ministre algérien des Affaires étrangères    Covid 19 – La Tunisie dépasse e cap de 20 mille morts    Rached Ghannouchi transporté à l'hôpital militaire    Tunisie : Kais Saied déterminé à lutter contre la traite des êtres humains    Tunisie – L'Italie : Le pays ami !    Tunisie – Vers la nomination de Marouane Abassi au poste de chef du gouvernement ?    Médenine : Deux tentatives d'immigration illégale déjouées    Tunisie – VIDEO : Saïed : Ils sont en train de comploter et d'exploiter la misère des gens en les encourageant à la migration clandestine    Jake Sullivan : Les Etats-Unis sont prêts à redoubler d'efforts pour aider les Tunisiens    Covid-19 | La situation épidémique en Tunisie reste critique    L'Egypte et l'Algérie soutiennent la volonté du peuple tunisien    Football : Programme TV de ce dimanche 1er août 2021    JO Tokyo 2020 (athlétisme) : Abdessalem Laayouni ne disputera pas la finale du 800m    Les grandes surfaces répondent à l'appel du président de la République    Cercle Kheireddine : La Tunisie ne doit pas rater ce nouveau rendez-vous avec l'histoire    JO-2020 (lutte) : les tunisiens Zaineb Sghaier et Amine Guennichi éliminés en 8es    Handball : Marouane Magaiez rejoint Al-Duhail du Qatar    Bilan Covid-19 : 3316 nouveaux cas et 172 décès    Dernier confinement général – Que va-t-il se passer a partir d'aujourd'hui?: Vers un retour à la vie normale ?    Lancement du programme «Ahmini assurances» le 1er septembre prochain: Pour une meilleure couverture sociale des ouvrières agricoles    Statut de l'artiste: Les langues se délient    Saïed appelle l'association des banques à baisser le taux d'intérêt en vigueur    Tunisie: Péril imminent. Oui, péril vraiment imminent !    Reprise du trafic des trains de transport des phosphates et des marchandises    Déclarations fiscales: Appel à la régularisation    Baisse du déficit budgétaire de 57,7%, à fin mai 2021    Dream City, Rendez-vous en 2022    Pour cause de Covid-19, l'édition 2021 de Dream City reportée à 2022    [TRIBUNE] : Pour un état-major de l'économie    36e Foire internationale du livre de Tunis : Appel à participation    Spectacle "24 parfums": Un site dédié au projet et un film documentaire en cours de réalisation (teaser)    Publication par l'INP des exemples du projet "Vigile" d'inventaire informatisé des collections muséographiques    Festival Hammamet 2021: La pièce de théâtre "Club de chant" de Cyrine Gannoun en ligne    Hédi Dhoukar: L'invitation à réfléchir de Hichem Djaït    208 migrants clandestins secourus au cours des dernières 48 heures    17 migrants retrouvés morts à bord d'un bateau en route vers les côtes italiennes    Aux origines de la Nahda: L'Expédition d'Egypte (1798-1801)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tunisie-ISSHST : La perturbation des examens continue pour la deuxième semaine consécutive
Publié dans Tunisie Numérique le 17 - 06 - 2021

Cet article vous a été utile? Partagez le, il intéressera d'autres personnes. Merci!
Pour la deuxième semaine consécutive, les examens à l'Institut supérieur des sciences humaines de Tunis-ISSHST, suspendus depuis le 3 juin, ont été perturbé en raison d'un sit-in ouvert organisé par l'Union générale des Etudiants Tunisiens -UGET au siège de l'Institut.
Le membre de l'UGET, Bassem Akremi a déclaré que les manifestants revendiquent la régularisation de la situation universitaire de l'étudiant Rahma Khachnaoui, qui a été explusée de l'Institut il y'a trois et de permettre à cette dernière de passer l'examen auquel elle a échoué auparavant.
Dans une déclaration à l'agence de presse Tunis Afrique, Akremi s'est dit préoccupé par le fait qu'un « certain nombre d'étudiants participant au sit-in ont fait l'objet de poursuites judiciaires ».
A cet effet, il a appelé le ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique à protéger les étudiants contre « l'injustice de l'Etat imposée », et ce après avoir été convoqués pour audition par devant la brigade anti-criminelle à Cité El Khadra, sur le fond de plaintes que l'administration de l'institut avait déposée contre eux pour perturbation de la liberté de travail.
"Deux étudiants ont été arrêtés après avoir participé à ce sit-in, l'un d'eux est l'étudiante expulsée Rahma Kachnaoui", accusant "l'administration de l'institut d'avoir adopté la méthode d'intimidation et d'avoir entamé des procès complotistes pour intimider les étudiants et les priver de leur droit à l'activité syndicale»a-t-il précisé.
De son côté, le Directeur de l'Institut, Mohsen El-Khouni, a confirmé dans une déclaration à l'Agence Tunis Afrique, que la perturbation des examens était principalement due aux incidents violents commis par le sit-in, qui ont imposé la suspension des examens à deux reprises les 3 et 9 juin, et que l'administration de l'institut ne peut permettre à l'étudiante Rahma Khachnaoui de passer un examen à l'institut, compte tenu de son renvoi définitif de l'Institut.
Il a ajouté que l'administration a communiqué avec les étudiants protestataires pour leur expliquer la situation de l'étudiante susmentionnée.
El-Khouni a souligné que les récentes poursuites judiciaires à l'encontre des étudiants protestataires s'inscrivent dans le contexte de leur implication dans les violences et pour avoir perturbé le déroulement des examens, soulignant que sa responsabilité en tant que premier représentant légal de l'institut, l'a obligé à s'adresser à la justice afin de protéger les droits de 3 000 étudiants au passage des épreuves.
Il a déclaré que l'étudiante susvisée s'était adressée au tribunal administratif et avait déposé un recours pour faire cesser l'exécution, mais la justice administrative a rejeté sa requête.
Il a également ajouté que le Conseil scientifique lui a permis pour une période, la reprise de ses études après son renvoi en 2018, mais faute de discipline et en raison des agressions à l'encontre du cadre académique, elle a été expulsée à nouveau de l'ISSHST, néanmoins elle peut s'inscrire dans une autre université relevant d'un autre rectorat.
Cet article vous a été utile? Partagez le, il intéressera d'autres personnes. Merci!
Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.