Statue de Chokri Belaïd, pluies torrentielles… Les 5 infos du weekend    Bouden : « La création d'un conseil supérieur de l'éducation et de l'enseignement, oeuvrera à redonner à l'école son rôle d'ascenseur social »    Monastir : 22 migrants clandestins sauvés en pleine mer    Marouen Abassi reçoit le gouverneur de la Banque centrale libyenne    Sécurité routière : Légère baisse de la mortalité sur les routes en juillet 2022    Alerte météo | Des cellules orageuses feront leur apparition ce soir    Tunisie – La marine nationale sauve 22 candidats à la migration clandestine    Ghaza : 31 martyrs dont 6 enfants et 4 femmes    Premier League : Mejbri absent et CR7 Remplaçant, Man Utd battu à domicile    La CAF recadre le président De Laurentiis pour les joueurs africains    Talbi avec Lorient, Khazri avec MHSC et Skhiri avec Köln, 3 tunisiens vainqueurs ce dimanche    Tunisie – La crise économique risque de se compliquer encore plus    La statue de Chokri Belaïd provoque un tollé sur la toile    USA : New Mexico : La police enquête sur les meurtres en série de quatre musulmans    L'INM annonce des orages dans le nord-est et le centre du pays    Ben Arous : saisie de 91 quintaux de farine subventionnée utilisée pour fabriquer les pains spéciaux    La croissance économique mondiale stagne en 2022, mais s'agit-il d'une récession?    255 migrants migrants clandestins secourus en une seule nuit entre la Tunisie et l'Italie    Ons Jabeur exemptée du premier tour du tournoi de Toronto    Jean-Jacques Ciscardi sort son nouveau live : Beyrouth-Rome vol 770    Vers la couverture sociale pour les travailleurs agricoles et de la pêche    Repères historiques | Aérodrome de Tunis : Le temps des pionniers    Bizerte: 3 enfants se sont noyés à Ghar El-Melh    Noureddine Taboubi inaugure le mémorial de Chokri Belaid (Vidéo)    Benjemy au Festival International de Hammamet : Prouesses musicales et esthétiques    Notes de lecture | Ondoyances méditerranéennes de Saint Augustin à Sidi Bou Saïd El Baji *    Foot-Europe: le programme du jour    Le festival de Monastir déprogramme Mokdad Shili à cause de ses propos contre Bourguiba    Pourquoi | Répercussions en chaîne...    Vacances estivales et activités pour enfants : Privilégier le divertissement et l'apprentissage    Mohamed Hammadi JARRAYA, Expert en économie et Président de l'observatoire «Tunisia Progress» à La Presse : «La relance, remède aux maux économiques»    L'USBG s'active sur le marché des transferts : Un mercato actif    L'USM se prépare pour la nouvelle saison : Une équipe new-look !    L'UGTT condamne les attaques sionistes contre Gaza    Météo du dimanche 7 août 2022    Wandure is actually a Canadian Dating application That Saves Times by Turning Every on line complement Into a Real-Life Date    Learning to make Up With The Girl After A Fight    Kaïs Saïed ordonne le retrait de son poster placardé sur un minaret    L'UGTT condamne les attaques sionistes contre Gaza    Apparitions médiatiques de Rached Ghannouchi : Un déni qualifié de la réalité    Festival du poisson à la Goulette : De plus en plus prisé    Tennis | Tournoi San José : Ons Jabeur éliminée en quarts de finale    MEMOIRE : Abdelwaheb DAMAK    La Tunisie condamne les raids menés par Israël dans la bande de Gaza    Treatment For Ebony Babes™ Focuses On Helping Ebony Women Proceed Off Their Exes    L'efficacité de l'action    Un Tunisien tué à Montréal : les détails    Décès d'un tunisien dans une fusillade à Montréal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ukraine : Comment Biden et Erdogan font leur beurre avec la guerre de Poutine
Publié dans Tunisie Numérique le 30 - 06 - 2022

Comme par enchantement, le verrou posé sur l'OTAN par le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a sauté. En réalité cela n'a rien à voir avec la magie, le miracle ou que sais-je encore, Erdogan a très bien calculé son coup et comme il le fait si bien quand les cartes en main le lui permettent : il a fait du chantage à l'OTAN, aux Américains, à la Suède et à la Finlande. Et ça a marché : la Suède et la Finlande vont s'installer à l'OTAN, en échange Erdogan aura les avions de combat et les armes derrière lesquels il court depuis des années. Cerise sur le gâteau : il aura la tête de ses ennemis. Quant au président américain, Joe Biden, et bien il aura l'Europe à ses pieds, à défaut d'avoir le monde sous sa botte vu que la Russie et surtout la Chine l'empêchent de dormir sur ses deux oreilles.
La photo des représentants des pays membres de l'OTAN, qui se sont réunis à Madrid, en Espagne, est belle. Ce qui l'est moins c'est ce qu'il y a derrière ces sourires, après les petits arrangements entre amis, les arrangements avec la morale et la décence. Mais on ne le sait que trop : Les principes n'ont pas beaucoup de place dans la géopolitique. Erdogan nous l'a démontré en pactisant avec celui – le prince héritier saoudien – qu'il accusait d'avoir envoyé chez lui, en Turquie, ses sbires pour assassiner atrocement et démembrer le journaliste Jamal Khashoggi. Et quand Biden a déclaré hier mercredi 29 juin que le sommet de l'OTAN "marque l'Histoire" il confirme cette déperdition de vertus…
Tout ce beau monde a célébré le renforcement de l'Alliance militaire "grâce" à la menace que fait peser la Russie sur l'Europe, sur le monde, mais ce qu'on a surtout retenu c'est l'annonce de troupes américaines supplémentaires en Espagne, en Pologne, en Roumanie, dans les Etats baltes, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Italie. Bref, il y aura plus «il y aura plus d'Otan», autant dire plus d'emprise sur l'Europe, puisque celui qui tient votre sécurité vous tient. Le président français, Emmanuel Macron, ne s'indignera pas plus que ça face à la mainmise des USA, lui qui avait claironné bien avant l'incursion de la Russie en Ukraine qu'il voulait enfin bâtir une vraie défense européenne pour faire face à la montée en puissance de la Chine et au danger russe. Et bien ce n'est pas l'armée européenne qui fera face mais bien les "yankees", encore et toujours.
L'ex-président américain, Donald Trump, reprochait aux Etats membres de l'Union européenne (UE), presque tous membres de l'OTAN, de ne pas payer assez pour leur sécurité. Et bien qu'il se rassure, Biden va les essorer les Européens. Ces derniers, terrorisés par Vladimir Poutine et le Chinois Xi Jinping, ne mégoteront plus pour faire monter les dépenses militaires à 2% de leurs PIB. Et devinez chez qui ils vont les acheter ces avions dernier cri et ces missiles longue portée pour tenir en respect Poutine, et bien chez l'oncle Sam…
L'Allemagne, qui a décidé de dépenser comme jamais pour sa sécurité – la bagatelle de 100 milliards d'euros -, a déjà annoncé la couleur : Ce sera des avions américains. Et tant pis pour le fameux Rafale français, au moins aussi efficace que les chasseurs américains, voire plus. Macron est certes dépité, il a certes des états d'âme mais ne mouftera pas auprès du chancelier allemand, Olaf Scholz. Le président français achève son mandat à la tête du Conseil de l'UE ce 30 juin et se retirera sur la pointe des pieds après un départ fracassant. Il n'aura avancé sur aucun de ses dossiers, pas même sur la révision du fonctionnement de l'Europe. Poutine ne lui a laissé aucune chance.
A voir la mine déconfite de la Première ministre suédoise quand elle annonçait l'accord trouvé avec la Turquie pour qu'elle lève son veto sur l'adhésion à l'OTAN on se dit que quelque chose la tourmentait. Elle n'était pas du tout à l'aise dans ses baskets. Et bien ce qui n'allait pas et qui ne s'arrangera guère avec le temps, ce sont tous ces chapeaux et couleuvres qu'elle devra avaler face à Erdogan. La Suède s'enorgueillait d'abriter les opposants kurdes et souffre-douleurs d'Erdogan, la Suède a mouillé la chemise pour que la Turquie soit sanctionnée après son incursion armée en Syrie en 2019 et qu'elle soit privée d'avions de combat américains… Et bien tout ça c'est terminé, au nom de la terreur qu'inspire Poutine.
On est entré dans un autre monde, un monde dangereux où l'armement, le surarmement semble être le seul horizon. L'OTAN, le joujou et la vache à lait des Etats-Unis, va enfler, enfler car tout le monde voudra en faire partie. Erdogan aura de quoi détruire tous ses ennemis. Et tant pis pour la fierté et l'ego des uns et des autres. On croyait avoir bâti une planète plus sûre après la seconde guerre mondiale, l'ONU n'aura tenu aucune de ses promesses. Toutes nos certitudes ont volé en éclats. Il n'y a qu'à voir le président russe, en tournée en Asie centrale pour sonner le rassemblement au même moment où l'OTAN de Biden se muscle, pour comprendre que l'heure est grave.
Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.