Le secrétaire américain à la défense : le rêve de la Tunisie d'un gouvernement indépendant est en danger    USA, Saïed, Macron … Les 5 infos de la journée    Tunisie – Trois enfants et trois femmes morts dans le naufrage d'une barque de clandestins    UEFA CL : Ferencváros et Laidouni largement dominés et éliminés    Coupe de la CAF : Le tirage complet du tour préliminaire    Au 8 août, 66462 tunisiens ont reçu une 4ème dose de vaccin anti-Covid    Entretien téléphonique entre Kais Saied et Emmanuel Macron    Siliana: 223 infractions économiques relevées    Macron a écouté Hollande : il revalide les plans de Saïed et mieux encore…    Le secrétaire américain à la défense : les USA soutiendront leur amis en Tunisie    Mandat de dépôt contre la mairesse de Tabarka    Monde : Daily Brief 09.08.22 Ukraine : Le président ukrainien Volodymyr Zelensky brandit le spectre de la catastrophe de Tchernobyl    Jeux de la solidarité islamique : 20 athlètes tunisiens en Turquie    Une marque lance un ''sac poubelle'' à 1700 euros    En Tunisie, faciliter l'accès à l'eau et l'émancipation des femmes    Les Britanniques perdent leur flegme face à l'inflation : ils ne veulent plus payer les factures    Tunisie-Officiel: Approbation de l'accord de prêt de 130 M$ avec la BIRD    SBS Informatique s'allie à Banque Zitouna pour offrir de meilleurs équipements aux gamers    Annulation de plusieurs vols en provenance de Bamako : Tunisair est-elle responsable ?    Rafik Abdessalem : de l'Etat des milliards de milliards à un Etat qui fait l'aumône    West Hunt, le jeu tunisien avec 82% de feedback positif sur Steam    Zaghouan: Arrestation d'un ex gouverneur et des fonctionnaires pour corruption    Interdiction du concert de "Dj Costa" : Le délégué de Haouaria précise (Audio)    Spectacle Lotfi Abdelli : La polémique va-t-elle mettre fin au one man show de l'humoriste Tunisien?    Lotfi Abdelli dénude les Tunisiens    « Orchestre du Bal de L'opéra de Vienne » au Festival international de musique symphonique d'El Jem : Un retour gagnant !    «The Jacksons» au Festival international de Carthage : Emouvant hommage à Michael    Galaxy Unpacked 2022 de Samsung : L'évènement de reveal en livestream le 10 août    Tunisie : Arrestation pour adultère d'une actrice de télévision connue...du nouveau    Culture et politique : Faut-il une révolution des esprits ?    ''Le Tunisien aime son pays mais n'aime pas l'Etat,'' selon Zargouni    3 millions de touristes ont visité la Tunisie jusqu'à fin juillet 2022    Kasserine: Concert de l'artiste Faia Younan (Vidéo)    Tunisie : la jeune handballeuse Ibtihel Soltana n'est plus    Tunisie: Les extraits de naissance pour les enfants seront numériques    Play-out | La commission nationale d'appel prononce son verdict aujourd'hui : Quelle planche de salut pour la FTF ?    Météo : Températures élevées et mer peu agitée    ESS | Mohamed Mkacher, nouvel entraîneur : L'appel du cœur !…    Prix au marché municipal de Gafsa [Vidéo]    Un nouveau virus inquiétant détecté    Tunisie : Un responsable interdit de voyager    Samir Saïed, ministre de l'Economie et de la Planification: Identifier de nouvelles perspectives de partenariat    Kyle Benson: A Commitment Mentor Emphasizing Intentional, Passionate & Safe Bonds Between Committed Partners    Chokri Hamada menace de ne plus sécuriser les spectacles portant atteinte au goût public    L'Iran arrête trois espions du Mossad    Tribune | Mon message d'Hiroshima    EXPATRIES | Un trophée pour Belarbi ?    Ons Jabeur exemptée du premier tour du tournoi de Toronto    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ça ressemble à un dégel entre Saied et l'UGTT, Tebboune à la manoeuvre?
Publié dans Tunisie Numérique le 05 - 07 - 2022

Il a fallu attendre le 60e anniversaire de l'indépendance de l'Algérie pour voir le chef de l'Etat, Kais Saied, échanger une poignée de main avec le secrétaire général de l'UGTT, Noureddine Taboubi. Le chargé de l'information de la centrale syndicale a même balancé deux photos de l'accolade entre le président de la République et Taboubi. Une révolution en soi puisque les deux hommes s'évitent soigneusement depuis leur dernière rencontre, le 23 mai 2022, ou plutôt c'est Saied qui tenait à distance le leader de l'UGTT…
Entre temps il y a eu la grève générale dans le secteur public et l'annonce d'une deuxième qui embarquera cette fois toute la fonction publique. Toute cette agitation n'a pas fait tiquer l'occupant du palais de Carthage. En tout cas il n'en a rien montré publiquement. Alors qu'est-ce qui s'est passé pour que Saied daigne accorder un regard au trublion de la centrale syndicale ?
Notre hypothèse est que le chef de l'Etat a sans doute beaucoup apprécié le fait que l'UGTT ne crie pas avec les loups et que, pour une fois, elle ne joue pas les objecteurs de conscience auprès des citoyens qui se déplaceront dans 3 semaines pour le référendum. En choisissant de ne pas dicter leur choix aux Tunisiens, ce qui leur a été reproché par un ex-membre du cerle présidentiel, Taboubi et les siens ont fait une fleur à Saied et manifestement ce dernier l'a appréciée à sa juste valeur. Vous imaginez l'UGTT qui se joint à la cohue ambiante pour mettre des bâtons dans les roues du président de la République, ça aurait certainement compliqué la tâche de ce dernier…
Le fait que Saied se fende d'un communiqué pour s'expliquer et demander avec insistance que les citoyens lui accordent leurs votes ce 25 juillet est la preuve que le palais de Carthage, quoi qu'il dise, n'est pas au summum de la sérénité. Toute cette agitation autour du référendum et surtout le ramdam des opposants pour inciter les électeurs à rester chez eux n'est pas de nature à rassurer la maison Saied. En fait ce n'est pas le 'Non' qui est le plus à craindre mais une forte abstention qui jetterait tout de même le discrédit sur le projet présidentiel. Le fait que Taboubi ne se joigne pas à la cohorte des empêcheurs de tourner en rond est donc en soi un énorme soulagement, même si le camp présidentiel ne l'avouera jamais…
Cette poignée de main aurait pu, aurait dû se faire ici en Tunisie et beaucoup plus tôt pour muscler un peu la position du chef de l'Etat. Reste à savoir s'il y aura une suite à ce premier pas vers le dégel entre les deux hommes. Reste aussi à savoir si le président algérien, Abdelmajid Tebboune, y est allé de son initiative pour rapprocher les deux hommes. Si tel est le cas, l'homme fort de l'Algérie, de par son autorité naturelle et sa place très spéciale dans le coeur des Tunisiens, pourrait avoir la clé du dénouement du conflit entre Saied et Taboubi…
Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.