Turquie [VIDEO] : Démantèlement d'une tentative d'assassinat d'Erdogan lors d'un rassemblement populaire    Coupe Arabe : Démonstration de force à l'égyptienne et 5-0 à la fin    L'ordre des médecins s'oppose à l'Innovation et aux Startups    Tunisie : Nouvelle décision de Kais Saied    REMERCIEMENTS ET FARK: Khemaies GUEBLAOUI    MEMOIRES: Béchir HAMMAMI    Gafsa | dur, dur d'être jeune…    Tunisie-coronavirus : Vers la fermeture des frontières? le ministre répond    La startup Tunisienne Lamma accélère sa vision Quick commerce et acquiert Farm Trust    CMF : Visa pour l'admission en Bourse de "Smart Tunisie"    Les recettes douanières ont augmenté de 17,2%, fin novembre    Louzir : La personne infectée par « L'Omicron » va bien et n'a montré aucun symptôme    Tunisie : Hausse de 17,2% des recettes douanières durant les 11 premiers mois de l'année 2021    Coupe Arabe : Les Marocains écrasent la Jordanie et se qualifient pour les 1/4    NBA : Phoenix privé de record, le derby de LA pour les Clippers    JTC 2021: Une inauguration inédite célébrant plusieurs expressions d'art et transmise à la télé    La Tunisie perd son match contre la Syrie (0-2): Une grande désillusion à la Coupe arabe FIFA 2021    Tunisie [EN DIRECT] : Les militants de l'Union affluent à la Kasbah pour commémorer l'assassinat de Farhat Hached    Tunisie – Japon : Conférence "JICA Chair" et signature d'un mémorandum de coopération à l'ENA de Tunis    NEWS: Zerdoum passe au CA    Marathon International COMAR Tunis-Carthage: Courons pour l'environnement    Foot-Europe: le programme du jour    Monde: Un accord « historique » entre la France et les Emirats Arabes Unis    Conférence d'Oran : La contribution des 3 pays africains au Conseil de sécurité de l'ONU a été capitale (Jerandi)    Bilel Sahnoun, Directeur Général de la Bourse de Tunis: "La Tunisie n'a toujours pas saisi l'opportunité des financements verts"    Pourquoi: Vente illégale d'eau    Office National de la Famille et de la Population — Lancement des premières Journées nationales de la santé sexuelle et reproductive: Le sida, l'autre pandémie    Tahya Tounes annonce son congrès extraordinaire en mars 2022    On nous écrit: «J'ai fermé mes maisons » de Marianne Catzaras Sur ses collines, Athènes attend    «On a Blade of Grass» de Fares Thabet à Selma Feriani Gallery du 13 décembre 2021 au 5 février 2022: Un environnement rêvé    Exposition de photos: Splendeurs et couleurs de la Médina de Tunis    Yasmina Khadra appelle au sauvetage de la librairie El Moez    Opportunités : Des hommes d'affaires tunisiens prospectent les marchés kenyan et ougandais    Premier ministre italien : « la Tunisie doit tracer une voie politique claire »    Tunisie : Leila Jaffel crée une équipe pour le suivi des activités des directions régionales de la justice    UGTT : Commémoration du 69e anniversaire de l'assassinat de Hached    Tunisie-Covid : Quatre morts en une journée    Coupe arabe FIFA 2021 | Tunisie-Syrie (0-2): La grande désillusion des aigles de Carthage    Tunisie-Météo: Temps nuageux sur l'ensemble du pays    Tunisie Télécom accompagne la Tunis Fashion Week    Ce dimanche, accès gratuit aux musées, monuments et sites historiques    Macron dans le Golfe : De très gros chèques et une sacrée revanche sur Biden    Aux Galerie « XYZ » et TGM Gallery : La Grenade exposée sous toutes ses coutures et l'Ecole de Tunis haute en couleurs    L'Omicron était déjà présent en Europe avant la cascade de restrictions visant l'Afrique?    La Tunisie cherchait à acheter jusqu'à 175 000 tonnes de blé tendre    Space X : Elon Musk menace ses salariés de fermeture    Coronavirus : Première déclaration du PDG de Pfizer concernant ''Omicron''    Ghazi Moalla : Trois personnalités sont les favoris pour l'élection présidentielle libyenne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Google Earth : les trésors cachés de la Tunisie
Publié dans Tekiano le 23 - 03 - 2009

Le patrimoine historique de la Tunisie est à revisiter. Google Earth le permet. Et quand on sait que grâce à cet outil, un Italien a fait une découverte archéologique retentissante… Mettez-vous donc dans la peau d'un archéologue. Le rêve est permis !
Google Earth est un outil intéressant, qui offre des possibilités illimitées à ses utilisateurs, et aux… archéologues du dimanche. Pour l'occasion, Tekiano va vous guider lors de cette petite visite virtuelle des plus beaux sites tunisiens. Alors, si l'envie de vous mettre dans la peau d'un archéologue, vous titille, l'espace d'un après-midi… Suivez le guide !
A travers son glorieux passé historique, issu du brassage de plusieurs civilisations, la Tunisie se distingue par son riche patrimoine archéologique. Disséminés dans les quatre coins de note pays, ces merveilleux sites millénaires ne cessent de nous surprendre. D'autant plus que de nouvelles découvertes, sont sans cesse mises à jour par des fouilles archéologiques.
Mêlant prospection aérienne et pédestre, collecte d'indices sur le terrain.., les archéologues utilisent en général plusieurs techniques qui leur permettent de découvrir à chaque fois de nouveaux vestiges. Dans ce métier où la patience et l'obstination sont de rigueurs, il n'est pas toujours évident de faire de nouvelles trouvailles. Depuis peu, de nouvelles techniques sont apparues, intégrant les toutes dernières innovations technologiques, comme par exemple : l'utilisation d'images satellites, pouvant même définir l'épaisseur des couches sédimentaires (chaleur thermique, technologie infrarouge...)
En ce qui concerne Google Earth, sa barre de navigation est assez intuitive. Un moteur de recherche avancé est intégré (utilisant plusieurs critères de recherche) afin de situer un lieu particulier sur l'image satellitaire. En général, quelques clics suffisent. Vous pouvez utiliser la roulette de la souris pour zoomer d'avant en arrière. C'est parti !
Carthage vue par satellite
Nous allons commencer notre petite visite guidée par les ruines de Carthage, site légendaire, détruit en 146 av. J.C, situé sur la colline de Byrsa. En observant bien les lieux sur la carte du navigateur, quelques zooms nous permettent d'apercevoir ici et là, les différents édifices disséminés aux alentours (le quartier punique, les termes d'antonin, l'amphithéâtre de Carthage…). On peut même s'amuser à calculer les distances entre les différents monuments, dans le cadre d'un itinéraire précis. En effet, Google Earth affiche un outil « règle », pouvant non seulement mesurer une distance d'un point à l'autre sur la carte, mais également calculer un trajet. Pratique pour avoir une petite idée sur les distances à parcourir si on est un jour amené à faire une petite visite sur le terrain.
A quelques lieux d'ici, en scrollant vers le bas avec la souris, on peut admirer la forme atypique du port punique, situé plus au sud. On remarquera qu'il est divisé en deux parties. C'est là que les majestueux navires de la marine carthaginoise étaient entreposés. Toute une flotte légendaire qui a servis lors de batailles navales légendaires contre les Romains, durant les guerres puniques. Un petit zoom sur la partie centrale du port fait apparaître des restes de fondation, à peine visibles. Sans doute les vestiges du bâtiment amiral d'où s'effectuait la surveillance du port. On peut également obtenir plusieurs renseignements relatifs à des endroits précis, comme ces informations tirées directement de l'encyclopédie en ligne Wikipédia. Un petit onglet « w » est d'ailleurs présent sur l'ensemble des monuments, il suffit de cliquer dessus pour que s'affiche une bulle informative. De plus, des centaines de photographies partagées par des visiteurs du monde entier, sont éparpillées sur l'ensemble de la carte, venant enrichir davantage le contenu.
Le rêve est permis
Continuons avec le merveilleux site de Kerkouane, situé à l'extrême nord est de la Tunisie, dans la région du Cap bon. La première chose qui nous frappe l'esprit, c'est l'aspect général du site, en forme d'escargot : En ajustant l'orientation de l'image sur la carte, on peut s'apercevoir que les quartiers d'habitations sont disposés d'une façon assez originale, épousant la forme hélicoïdale du site. Encore une fois, on peut cliquer sur les images panoramiques du site, éparpillées tout autour.
Un peu plus à l'EST, dans la région du Sahel tunisien, nous arrêtons notre souris au niveau de l'amphithéâtre d'El Jem, considéré comme étant le plus grand de l'Empire romain, après celui du colisée de Rome. En zoomant sur les innombrables parties du monument, on peut admirer la splendeur de cette construction, à travers les différentes photographies prises sur les lieux. Admirez à l'aide du bouton de rotation (en haut à droite) l'aspect régulier des arcades, disposées en plusieurs étages, ainsi que son arène centrale, de forme elliptique. Durant l'Afrique romaine, dans cet imposant édifice, se déroulaient des spectacles barbares, mettant en scène des prisonniers donnés en pâtures aux lions et autres bêtes féroces. Si vous êtes intéressé, un lien vers Wikipédia vous donnera toutes les informations nécessaires concernant ce cirque antique, avec une multitude de photos de mosaïques illustratives.
Nous nous arrêterons là, mais bien d'autres sites, tout aussi sublimes (Oudna, Utique , Dougga,Thuburbo Majus…) valent aussi vraiment le détour.
En visualisant un de ces jours, les environs de votre habitation, vous ferez peut-être une découverte majeure. Mettant à jour quelconque monument que personne n'avait jamais remarqué auparavant. Et après tout, c'est ainsi que Luca Morini, un informaticien italien, a découvert, tout à fait par hasard, en 2005, une splendide villa romaine. En utilisant le logiciel Google Earth, il a été surpris par des formes et des ombres étranges tapissaient un endroit particulier. Il a fini par contacter des spécialistes. Vérification faite, les spécialistes ont confirmé qu'il était l'heureux découvreur de cette villa, qui est en cours de fouilles actuellement. Alors si vous aimez l'aventure, allez jeter un petit coup d'œil sur les sites du coin. Le rêve est permis !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.