Le chef de l'Etat reçoit le rapport annuel sur l'extrémisme, le terrorisme et le crime organisé    BAD : 10 milliards de dollars pour faire de l'Afrique « le grenier du monde »    Tunisie : Un séisme de magnitude 4.3 secoue La Chebba    Tunisie : METEO: Pluies neige et températures qui descendent à zéro    Les jeunes avocats entament un sit-in ouvert    BH Bank : performance commerciale et solidité financière    Accusée par la Russie d'Ingérence en Afrique: La France dénonce    L'économie américaine progresse de 2,9 % au quatrième trimestre    Sami Tahri: '' Aucune réactivité des autorités officielles quant à notre initiative de dialogue''    Monde-Daily brief du 26 janvier 2023: L'Ukraine abat 47 des 55 missiles tirés par la Russie jeudi    Eliminée à l'Open d'Australie.. Ons Jabeur recule à la 3ème place    Imed Hammami : la Tunisie se porterait mieux sans le putschiste Rached Ghannouchi    Ligue 1 pro : programme des matches de la J11    Classement WTA Live : Sabalenka double Ons Jabeur et devient n°2 mondiale    Mercato : selon RMC, discussions avancées entre Ellyes Skhiri et Lyon !    En prévision de la grève, Tunisie Autoroutes offre les badges de télépéage aux usagers    Médenine: Une infraction enregistrée depuis le début de la campagne électorale    Taieb Yousfi ce dimanche à El-Kitab Mutuelle Ville pour dédicacer son nouveau livre «L'Etat pris comme un butin - De la chute de Ben Ali au dilemme de la transition démocratique»    France : Un sondage terrible pour Macron-Borne, finiront-ils comme Juppé en 1995?    Grève de Tunisie autoroutes: Mise à disposition de badges gratuits    Restriction des importations : le CCM, la Conect et le CJD appellent à la suspension des mesures    Spectacle français "Le Fabulatographe" aux JMC 2023 : Opéra, contes de fées et vision du monde    MEMOIRE : Ezzeddine RHIMI    OIM : Projets novateurs dans les zones fortement touchées par le COVID-19    Salon du Meuble de Tunis 2023 en février au Parc des Expositions du Kram    Officiel: Plus de 50% des femmes tunisiennes sont maltraitées !    La rétention des notes scolaires : incarnation du droit de grève ou mouvement constitutif de faits illicites ?    CSS-ESS (0-1) : Imperturbable leader étoilé !    Ligue 1 | 10e journée : L'Etoile qualifiée aux play-offs !    le chiffre d'affaires de la société AeTCEH diminue de 16%    Exclusif: Voici les raisons de la suspension de production de sucre à Beja (Photos)    L'Espérance participe à la Super League africaine    En Vidéo : Manifestation des professeurs universitaires    Ezzeddine Chelbi aurait refusé des instructions de Taoufik Charfeddine    Doha: La Tunisie participe à la 42e session du conseil des ministres arabes des affaires sociales    Aujourd'hui, exposition et Talkshow de ISHII Lisa Akari, architecte et conceptrice japonaise à Tunis : Un partage de savoir    Abdelkader Boudriga : le taux de croissance ne dépasserait pas 2,6% en 2023    L'émission de Hamza Belloumi « les quatre vérités » encore frappée de censure    Menace de grève attendue dans les cliniques de dialyse    Ligue 1 : Report de la 11e journée au lundi 30 janvier    Intempéries: Le gouverneur de Jendouba dément le report du 2ème tour des législatives à Aïn Drahem-Tabarka    21e Festival de la chanson tunisienne : 24 oeuvres au programme    Joy Awards : Le styliste tunisien Ali Karoui a habillé Georgina Rodriguez Ronaldo    Coup d'envoi du projet "Hrayer Sejnane" pour promouvoir la poterie de Sejnane    Ayed Koussai, réalisateur du court métrage « Mounir », à La Presse : « Il ne faut pas être ingrat envers l'art de la marionnette »    La Fondation Orange renouvelle son soutien aux festivals de musique en Tunisie et lance son appel à projets pour l'année 2023    Pouvez-vous répéter la réponse madame la cheffe du gouvernement ?    Une apocalypse claire et nette frappe Israël**    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le tourisme culturel
Publié dans L'expert le 16 - 09 - 2009

La Tunisie constitue une destination prisée par les touristes de par le monde, grâce à sa position géographique stratégique, au climat de stabilité politique et sociale, à ses belles plages dorées, ses hôtels splendides, récents ou rénovés, tout le long du littoral, à côté d'un grand choix de clubs luxueux, à ses stations balnéaires offrant de nombreux loisirs et à ses activités sportives, de bien-être et de thalasso.


Forte de tous ces atouts, la Tunisie est également une terre chargée d'histoire, un carrefour de toutes les civilisations de Méditerranée.
Ses spécificités culturelles et civilisationnelles constituent, aussi, un facteur d'attraction des touristes afin de découvrir: les sites archéologiques, les monuments historiques et les musées et prendre connaissance des Arts et de l'Artisanat ou assister aux manifestations culturelles comme les festivals, les expositions et même les conférences.
C'est que le patrimoine attire un grand nombre de touristes et qu'on peut visiter tout au long de l'année.

Notre patrimoine antique… une richesse exceptionnelle
Après des années d'oubli, le tourisme culturel commence petit à petit à prendre forme en Tunisie. Les richesses patrimoniales de la Tunisie sont très importantes et couvrent une grande partie des civilisations de la Méditerranée: berbère, punique, romaine, byzantine, arabes, turque, andalouse…
Avec la plus importante collection au monde de mosaïques romaines (musée du Bardo), les principaux vestiges de la civilisation de Carthage, d'innombrables sites antiques, des médinas remarquablement conservées et des monuments exceptionnels (Colisée d'El Jem, Mausolée et Capitole de Dougga, Grandes Mosquées de Kairouan et Tunis…), la Tunisie est une destination de premier plan pour le tourisme culturel. Elle possède, l'un des plus grands musées archéologiques au monde, des monuments antiques de premier plan, la première mosquée fondée au Maghreb, des médinas parmi les mieux conservées du monde arabe et pas moins de sept sites et monuments inscrits par l'Unesco sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité.
Le paysage culturel et patrimonial de notre pays est marqué par la richesse et les particularités de leur histoire. Ces richesses peuvent constituer un levier pour «booster» le produit touristique national à savoir: Carthage, qui est fondée par les Phéniciens, est l'une des plus grandes cités du monde antique. De sa première époque, les touristes peuvent visiter le sanctuaire du «Baal» et «Tanit» ainsi que plusieurs quartiers d'habitation, l'époque romaine a laissé des vestiges impressionnants comme les immenses thermes d'Antonin, des colonnes et chapiteaux sculptés, des citernes, théâtre et amphithéâtre de vastes dimensions… Quant à la ville de Dougga, elle est entièrement conservée avec des monuments de toutes beautés (le Capitole, le Théâtre et un exceptionnel mausolée numide).
Pour l'amphithéâtre d'El Jem, Colossal monument de pierre blonde, il est le troisième du monde romain par ses dimensions et l'un des mieux conservés.
En outre, Bulla Regia est célèbre pour ses belles maisons romaines comportant un étage souterrain…, etc.
A cet égard, le tourisme culturel ne tient pas au seul fait de poser le touriste devant un monument, mais il doit être développé autour d'un programme de mise en valeur des sites et musées, d'un encadrement de qualité destiné à faire connaître un patrimoine, une histoire et mieux comprendre ainsi les spécificités actuelles de la Tunisie.

Promouvoir les richesses du patrimoine tunisien
Dans le cadre de l'intérêt accru porté au tourisme culturel dans le monde et à son rôle dans l'enrichissement du secteur touristique, la Tunisie s'est employée à promouvoir ce secteur au service du développement économique, surtout que les indicateurs du développement prennent désormais en compte la capacité des pays à exploiter la composante culturelle dans les plans de développement.
De ce fait, la Tunisie a choisi de mettre la culture au service du secteur touristique, dans le cadre d'une approche visant à intégrer la culture dans le circuit économique, tout en veillant à préserver les attributs de l'identité nationale et ses spécificités culturelles et civilisationnelles.
La sauvegarde du patrimoine et sa mise en valeur culturellement au service du tourisme, constitue un pari à relever pour la Tunisie en vue de promouvoir le tourisme culturel, particulièrement ce qui concerne la protection des sites archéologiques, au service du tourisme culturel et écologique.
Pour mettre en valeur, ce patrimoine, le ministère du Tourisme s'active, de sa part, à inventorier toutes les composantes de ce patrimoine matériel et immatériel et ce en collaboration avec les ministères de la Culture et de la Sauvegarde du Patrimoine et celui de l'environnement et du développement durable.
Pour ce faire une étude très ambitieuse entamée depuis juillet 2008, prévoit dans sa phase finale, prévue pour fin 2009, de mettre en place un Système d'Information Géographique (SIG) avec une carte interactive comportant des bases de données du tourisme culturel et naturel de la Tunisie. Cette carte du tourisme culturel et naturel sera un outil de travail et un document de référence, ainsi elle va permettre à tout le monde (promoteurs, acteurs et opérateurs du secteur) de voir le tourisme culturel de façon plus claire et constituer en quelque sorte sa feuille de route.
Par ailleurs, un plan national a été mis en œuvre, depuis l'an 2000, visant la promotion du tourisme culturel comportant l'aménagement des sites archéologiques, la restauration des monuments historiques et la mie en place d'un programme visant l'intégration des diverses composantes du patrimoine dans les circuits touristiques afin d'attirer le plus grand nombre de touristes et de pénétrer de nouveaux marchés.
Parmi les sites ciblés, figurent les parcs archéologiques de Carthage, Oudhna, Dougga et Sbeïtla, outre le parc environnemental d'Ennahli, le parc La falaise de Monastir et les parcs nationaux d'Ichkeul, Bouhedma et Chaâmbi, les sites archéologiques d'Utique, Bulla Regia et Kerkouane, outre la restauration de pièces de musées et leur traitement par les services compétents du laboratoire du patrimoine. Les travaux de restauration ont englobé les musées d'El Jem et de Djerba, outre la création de nouveaux musées et l'ouverture de plusieurs sites archéologiques aux visiteurs en vue de diversifier l'offre dans le domaine du patrimoine.
Dans ce contexte, l'Agence de mise en valeur du patrimoine et du développement culturel s'emploie à consacrer le principe de la décentralisation en matière de sauvegarde du riche patrimoine national, tout en intégrant les industries culturelles pour faire connaître le patrimoine à travers les répliques des pièces archéologiques, les dépliants et les cartes postales…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.