La Libye enquête sur des cas d'exploitation de migrants    Démission du directeur régional de la santé de Sfax, Imed Maâloul    Officiel - Le prix de la pomme de terre sera à la baisse dans les prochains jours    Arrestation d'un groupe de personnes responsables de la rumeur de la mort de Béji Caïd Essebsi    Quinze morts dans une bousculade pour une aide alimentaire au Maroc    Un joueur du CS Hergla, retrouvé mort dans sa chambre d'hôtel    La police met fin à la cavale de 18 fugitifs recherchés par la justice à Nabeul    Enterrement du Feu Azzedine Alaïa lundi à Sidi Bou Saïd    Arrestation de cinq Syriens à Kasserine pour tentative d'infiltration en territoire tunisien    Success Story- Fromagerie Elathar, une leçon de détermination féminine !    La 2ème édition de la semaine de la cuisine italienne en Tunisie du 20 au 26 novembre    Un emploi pour l'épouse du délégué de Matmata et des habitations pour les victimes des inondations    Arrestation de Shyma pour un clip vu comme « une leçon de dépravation aux jeunes »    Le ministre du Commerce en visite d'inspection à Lafayette    Karim Helali : Le jeune gréviste de la faim a refusé une offre de France Telecom    Célébration de la fête du Mouled le 1er décembre 2017    Arrestation d'un trafiquant d'or libyen    La ministre de la Culture rend hommage au célèbre Ezzeddine Alaïa    L'agence de notation Fitch Ratings prévoit une accélération de la croissance en Tunisie    Imed Hammami, à la Santé et Slim Feriani à l'Industrie    Azzedine Alaïa n'est plus    Décès de Azzedine Alaïa    Zied Laâdhari rencontre le représentant de la Banque Mondiale en Tunisie    Face à la flambée, Mabrouk Korchid inspecte le marché municipal de Siliana    Naoufel Ouertani victime d'un accident de la route    Khemaies Jhinaoui reçoit un envoyé spécial du ministre iranien des Affaires étrangères    Je suis arabe, mais je me soigne    La terre a tremblé à Mahdia    La Suède élimine l'Italie    L'univers Disney débarque à Tunis les 24, 25 et 26 novembre    Cristiano Ronaldo papa pour la quatrième fois    Youssef Chahed à Al Ahram : BCE a adressé une lettre orale à Abdelfattah Al Sissi    Une minute de silence au stade de Radès en hommage à Dhia Maâlaoui    Ooredoo, Sponsor officiel de l'équipe nationale de football    Hend Chaouch sur le podium du Rally El Chott    Slim Riahi démissionne définitivement du Club Africain    Tunisie- Ligue 1: calendrier de la 1ère journée des play-off    Météo: Prévisions pour dimanche 26 février 2017    USA : New Orleans : Un camion fou fonce dans la foule : 28 victimes    154 parlementaires demandent à François Hollande de reconnaître l'Etat de Palestine    Tunisie – Remaniement ministériel : Réaction incendiaire de Sami Taheri    Tunisie – URGENT : Remaniement ministériel plein de surprises et de signes qui ne trompent guère    Arrestation de 12 Africains tentant d'entrer illégalement en Libye à partir de Ras Jedir    La plus jeune américaine à avoir achevé le tour du monde recommande de visiter la Tunisie    Tunisie – Météo : Baisse sensible des températures avec pluies et orges isolés    Daesh bomb attack kills 35 in Syria's Al-Bab    Ouverture de deux nouvelles lignes aériennes de Tunisair vers Constantine et Conakry    Retour sur la grande polémique créée à propos de la pièce théâtrale « Fausse Couche », le TNT réagit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Que pensent les partis du remaniement ministériel attendu ?
Publié dans Tuniscope le 22 - 08 - 2017

Le chef du gouvernement Youssef Chahed a affirmé que l'heure est venue pour effectuer un remaniement ministériel…
Le dirigeant du mouvement Nidaa Tounes, Khaled Chaouket insiste sur la nécessité de former un gouvernement reflétant les résultats des élections de 2014.
Pour lui, un gouvernement ne peut pas réussir s'il n'exprime pas les résultats du scrutin. “Je demande encore une fois à restituer le pouvoir à ceux en qui le peuple tunisien a placé sa confiance. Tout autre choix ne peut que perdurer la crise et serait une perte de temps”, a-t-il jugé.
Le porte-parole du mouvement Ennahdha Imed Khemiri considère, pour sa part, que le remaniement ministériel relève des prérogatives constitutionnelles du chef du gouvernement. Youssef Chahed doit, cependant, consulter les composantes de la coalition au pouvoir et se référer au document de Carthage, a insisté Khemiri rappelant que Chahed dirige un cabinet d'union nationale.
Il a souligné l'urgence d'entamer les concertations au regard de l'importance des ministères vacants, mettant l'accent sur le besoin d'une évaluation globale du rendement de l'action gouvernementale actuelle.
Le mouvement Ennahdha qui continue à soutenir le gouvernement Chahed estime que “tout remaniement doit tenir compte des engagements contenus dans le Document de Carthage”, a-t-il insisté.
Le porte-parole de Machrou Tounes Hassouna Nasfi, estime, quant à lui, que le remaniement ministériel “est une question pressante” pour sortir de la crise économique, financière et sociale difficile que vit le pays.
Il a recommandé de doter le gouvernement Chahed de compétences indépendantes capables de faire prévaloir l'intérêt général.
Les ministres appartenant à des partis politiques sont à l'origine de la crise que connait le pays, selon Hassouna Nasfi qui a déploré “les pressions” subies par le chef du gouvernement de la part de certains membres de la coalition au pouvoir pour “soumettre le remaniement ministériel attendu à la logique des quotas partisans”.
Pour le secrétaire général d'Al Joumhouri Issam Chebbi, “le chef du gouvernement doit s'imposer comme seul capitaine à bord”. “Il doit saisir l'occasion pour annoncer un deuxième gouvernement plus fort et plus solide, dans le respect et la continuité du Document de Carthage”, a-t-il suggéré.
Le remaniement ministériel prévu doit donner un nouvel élan à l'action gouvernementale et redonner confiance en la classe politique plutôt que de se contenter de combler des postes vacants, a ajouté le SG d'Al Joumhouri.
Selon le dirigeant du Front populaire Zied Lakhdhar le gouvernement Chahed est le gouvernement “le plus faible” qu'a connu le pays après 2011. Un gouvernement qui a-t-il expliqué, fait face à de nombreux défis, en l'absence d'un réel soutien politique.
Pour lui, “la solution consiste à convoquer des élections législatives anticipées”.
Le gouvernement Chahed, issu du Document de Carthage qui a été signé par plusieurs partis et organisations nationales est entré en fonction depuis près d'une année après le vote de confiance au parlement le 26 août 2016.
Après deux mois, Youssef Chahed a démis de ses fonctions le ministre des Affaires religieuses Abdeljalil Salem “pour non-respect des règles de l'action gouvernementale et atteinte aux principes et constantes de la diplomatie tunisienne”.
Le 25 février 2017, le ministre de la fonction publique Abid Briki est relevé de ses fonctions, suivi, le 30 avril du ministre de l'éducation nationale et de la ministre des finances. Ces deux derniers ont été remplacés par intérim.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.