Fakhfakh démissionne    L'Allemagne au chevet des finances publiques tunisiennes    La BNA à la conquête du futur: Grâce à « My BNA H24 », toutes vos transactions sont désormais en ligne !    Coronavirus | Kébili : La région compte un seul cas de contamination importé    Indice de performance environnementale : La Tunisie 2ème en Afrique    Le Parlement de l'Est libyen invite l'Egypte à intervenir    Débrayage, aujourd'hui, dans la santé publique    Entretien téléphonique Erray - Pompeo    Tunisie: La motion pour retirer la confiance au gouvernement a été remise au bureau d'ordre de l'ARP    Tunisie: Salem Labiadh déplore que Fakhfekh n'ait pas eu le courage de limoger les ministres nahdhaouis    Tunisie Telecom et SESAME University : Une synergie ancrée dans l'innovation    Attijari bank récompense les lauréats de l'école «Labba» et l'école «B'Hira» à Médenine    Orange Tunisie : Accord trouvé entre l'Etat tunisien et Marouane Mabrouk    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 15 juillet à 11H00    Cyber-sécurité : Quatre tunisiennes au Top 50 des femmes leaders en Afrique    Sur nos écrans «All This Victory» : De la réalité à la fiction    «Le miracle du Saint Inconnu» de Alaa Eddine Aljem : Et pourtant, il démarre bien !    On a lu pour vous «Danser au Bord de l'Abîme» de Grégoire Delacourt : Un roman vertigineux    Quand Mohamed Affes espionne ses collègues au café du parlement    Crédibilité nulle    Club Africain : Ali Aloulou s'excuse auprès des supporters    Tir | Championnat – Dernière journée : Deux records sont tombés !    Handball | Elections de la FThb : L'imbroglio !    Concours 6ème année 2020 : Un taux de réussite général de 45,44%, la moyenne la plus élevée est de 19.25    Basket | Super play-off (demi-finale aller) : L'importance du premier match    L'Algérie garde sa place dans la liste des « pays sûrs »    Tunisie : Réouverture des centres de thalassothérapie et les SPA en respectant le protocole de prévention sanitaire Covid19    Abdelaziz Kacem: L'article 6 de la constitution est liberticide    Kais Saied reçoit le rapport annuel de la Cour de cassation    Tunisie : 3 candidats sélectionnés pour combler la vacance au sein de l'instance d'accès à l'information    Un nouvel accord signe entre la Tunisie et la France pour un programme de rénovation des instituts supérieurs d'études technologiques (ISET) en partenariat avec les instituts universitaires de technologie (IUT) français    Réunion entre Yaïche et Gaaloul pour examiner les dossiers de l'emploi et l'infrastructure sportive    La Tunisie entraînée malgré elle dans une « Guerre de retrait de confiance » ! Où va-t-elle nous mener ?    Tourisme Tunisie : Chute des recettes touristiques de 51%    Perspectives économiques 2020 : L'Afrique du Nord, deuxième région la plus performante    Météo: Prévisions pour mercredi 15 juillet 2020    Covid-19 : Un navire en quarantaine obligatoire avec 1200 passagers    Comment développer la poterie de Sejnène ?    Nouvelle baisse pour les prix du pétrole    Le chantage, pomme de discorde    Découvrez la nouvelle version de la chanson "Kelmti Horra" avec 53 artistes de 22 pays (vidéo)    Libye: Le Parlement de Tobrouk autorise l'armée égyptienne à intervenir dans le pays    Djerba au patrimoine mondial : La commission technique lance une large opération participative    La fille de Nelson Mandela, Zindzi, meurt à 59 ans    Tunisie : La manifestation "les soirées de Hammamet" se déroulera du 25 juillet au 22 août avec 350 spectateurs par spectacle    A Idleb, les déplacés syriens craignent le pire    Libye: Haftar pose des conditions pour lever le blocus des ports et champs pétroliers    Un avertissement sans frais à Netanyahou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Retour sur le contenu du Projet GIZ Tunisia «Initiative de développement régional 2015 – 2021»
Publié dans Tunivisions le 11 - 05 - 2019

Il s'agit d'une initiative commandée pour la Tunisie par le Ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement (BMZ) supervisée par l'Agence d'exécution principale, à savoir le Ministère du Développement, de l'Investissement et de la Coopération Internationale pour la période 2015 à 2021.
CONTEXTE
La Tunisie est touchée par d'énormes disparités de développement régional. Gérées depuis des décennies par le gouvernement central, les politiques de développement régional ont fortement désavantagé les régions de l'intérieur du pays. Les anciens plans de développement négligeaient les besoins de la population et utilisaient de manière insuffisante le potentiel des gouvernorats et les mesures étaient souvent mises en œuvre lentement. Malgré l'objectif déclaré de la nouvelle constitution de poursuivre la décentralisation, les régions ont encore peu d'occasions de participer aux processus de décision ou de façonner leur propre développement.
Après la révolution de 2010 et 2011, une nouvelle approche intersectorielle de la planification du développement régional a été définie initialement dans quatre gouvernorats avec le soutien de la GIZ. Des discussions ont eu lieu entre les acteurs étatiques, de la société civile et du secteur privé. Dans un processus participatif, ils ont évalué les forces et les faiblesses des différentes régions, développé une vision commune du développement et identifié des projets potentiels permettant de concrétiser ces visions. Depuis 2015, cette méthode est appliquée dans tout le pays pour aider à créer le nouveau plan de développement quinquennal 2016-2020 du gouvernement tunisien. Ces projets de développement sont en partie très ambitieux, mais les parties prenantes régionales manquent des fonds nécessaires, des compétences organisationnelles et techniques et de l'expérience de gestion nécessaire pour mettre en œuvre correctement les nouveaux plans. Ils ne possèdent pas non plus les compétences appropriées pour impliquer les communautés locales, les associations de la société civile et le secteur privé dans le processus de développement. De ce fait, les nouvelles approches participatives du développement régional intégré ne sont pas encore établies dans les gouvernorats.
OBJECTIF
De nouvelles approches participatives du développement régional ont été mises en place dans huit gouvernorats.
APPROCHE
L'initiative concerne les huit gouvernorats de Béja, Jendouba, Médenine, Kairouan, Kasserine, Kef, Sidi Bouzid et Siliana. La GIZ soutient la mise en œuvre transparente et participative de 50 à 60 projets basés sur les nouveaux plans de développement. L'initiative contribue ainsi à mettre en place la nouvelle approche participative du développement régional tout en appuyant sa mise en œuvre concrète. Il est actif dans deux domaines:
Soutien aux organes régionaux de pilotage et de sélection dans la sélection, la gestion et le suivi des projets
Soutien à l'administration publique, au secteur privé et aux organisations de la société civile pour la conception et la mise en œuvre de projets.
Dans les 8 gouvernorats, l'initiative favorise la participation politique et le développement démocratique à partir de la base. Cela renforce la confiance de la population locale dans l'Etat et l'administration publique. À long terme, cela réduit le potentiel de conflit existant. Parallèlement, la mise en œuvre de projets de développement efficaces contribue à stabiliser la situation économique dans les 8 gouvernorats et améliore directement les conditions de vie de la population.
Le ministère tunisien du Développement, de l'Investissement et de la Coopération Internationale (MDICI) est le principal agent d'exécution du projet, avec sa principale division Développement régional. Les partenaires de mise en œuvre au niveau régional sont les directions du développement régional de MDICI, ainsi que ses bureaux de développement suprarégionaux Nord-Ouest (ODNO) et Centre-Ouest (ODCO).
Le projet fait partie d'une initiative spéciale visant à stabiliser et à promouvoir le développement en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, dirigée par le Ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement (BMZ). À travers les projets qui composent cette initiative spéciale, le BMZ contribue à ouvrir des perspectives économiques et sociales aux habitants de la région. Dans ce contexte, un montant supplémentaire de plus de 300 millions d'euros a été affecté à des projets réalisés par la GIZ et d'autres organisations de mise en œuvre au cours de la période allant de 2014 à 2021. L'accent thématique est mis sur la promotion de la jeunesse et de l'emploi, la stabilisation économique, la démocratie et la stabilisation des pays voisins en situation de crise.
RESULTATS
Les projets présentés dans les plans de développement couvrent tous les domaines de la vie des habitants des régions concernées, notamment le développement d'infrastructures telles que les routes et les établissements d'enseignement, la promotion de l'agriculture et de l'industrie et l'amélioration du système de santé.
La mise en œuvre initiale des projets de santé et d'éducation a débuté en coopération avec les directions responsables du développement régional. La prochaine étape consistera à impliquer d'autres secteurs. Les projets prévus comprennent la construction et la rénovation de 16 centres de santé locaux, d'un centre de mammographie et d'un centre de rééducation pour handicapés physiques. En outre, des équipements médicaux tels que des électrocardiogrammes et des fauteuils de dentiste, ainsi qu'une ambulance, seront achetés. 17 écoles primaires dans les zones rurales seront rénovées. Leurs installations sanitaires seront modernisées, les salles de classe seront entretenues et les terrains de sport et les cours d'école seront repensés. Sur les 17 écoles primaires, 8 seront équipées de nouvelles cantines. En outre, 50 cantines ont été équipées de nouveaux réfrigérateurs pour assurer une haute qualité des aliments même par temps chaud, ce qui a amélioré la qualité des repas fournis aux enfants. Parmi les projets de développement régional mis en œuvre, 9 sont axés sur le soutien des femmes en particulier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.