Samir Cheffi : L'UGTT tient à empêcher tout dérapage et toute influence par l'argent corrompu durant les prochaines élections    Jeux africains 2019 : 171 athlètes représenteront la Tunisie au Maroc    TUNISAIR annonce le retard de certains vols en provenance de Jeddah    Exportations de fruits : Les Pastèques détrônent les Figues de barbarie !    Tunisie: Décès d'une pèlerine tunisienne portant à 4 le nombre des décès    Equipe nationale : un match amical au programme    Publication du 1er manuel de procédures pour la couverture médiatique au profit des institutions de la Radio et de la Télévision tunisiennes    Tunisie: Adnane Hajji démissionne de son poste de secrétaire général du parti “Tunisie en avant”    Accord entre le Gouvernement et l'UGTT pour accélérer le versement de la 3ème tranche de l'augmentation dans la Fonction publique    Météo: Prévisions pour dimanche 18 août 2019    Le Club Sportif Sfaxien remporte la Coupe de Tunisie de football (coupe de Feu Béji Caïd Essebsi)    Tunisie – Anis Oueslati, le nouveau gouverneur de Sfax : Du gros calibre !    Développement durable – éco-tourisme tourisme vert – tourisme sportif – les Foulées des Flamants Roses s'engagent    Ce que la Tunisie peut enseigner aux Etats-Unis sur l'égalité des femmes    Les listes des députés parraineurs bientôt publiées    Les Nuits du Fort de Kélibia: 3ème édition du 17 au 28 août 2019 (Programme)    Tunisie – météo : temps peu nuageux et température en légère hausse le weekend du 17 et 18 août 2019    Finale Coupe de Tunisie : le Classique s'annonce impressionnant    Inquiétante amplification du trafic d'objets archéologique en Tunisie    Qui peut devenir Président de la République ?    ATIDE demande à l'ISIE la liste des députés parraineurs    LE monde dresse le portrait de Lotfi Abdelli    Lettre au pilier des marathons et des joggers tunisiens… Lettre à Moncef, mon ami, Felli mon assureur    Finale CSS – ESS : Important communiqué de la Direction de la circulation    Vol d'une ambulance toute équipée à Sousse    L'ATTT entame les opérations de remise immédiate des cartes grises et des permis de conduire    Tunisie: Le taux de chômage se stabilise à à 15. 3 % au deuxième trimestre 2019    Tunisie : Samsung lance le Galaxy Note 10 en précommande du 8 août au 1er septembre    Tunisie- Le producteur Nejib Ayed n'est plus !    Décès du producteur tunisien et directeur des JCC Nejib Ayed    Grève dans les champs pétroliers à Tataouine    Programme TV du vendredi 16 août    Rast Angela 2019 : Festival de la musique alternative du 22 au 25 août à Bizerte    Braquage d'El Omrane : Arrestation du principal auteur qui avoue l'implication d'un employé de la banque    Amélioration des réserves en devises    Très beau geste de l'Etoile envers Roger Lemerre    Concours du neuvième, Résultats de l'orientation des élèves ayant obtenu plus de 15/20 de moyenne, aujourd'hui    Libye : L'armée libyenne bombarde la piste de décollage de l'aéroport de Zouara    Migrants, La justice italienne désavoue Salvini et autorise l'Open Arms    10 blessés dans l'atterrissage en urgence d'un Airbus sur un champ de maïs    Atterrissage d'urgence d'un Airbus en Russie, pas de blessés    Annulation du spectacle NOUBA de Samir Agrebi prévu à l'ouverture du Festival « Thuburbo Majus » au Fahs    L'Italie expulse un Tunisien soupçonné d'appartenir à Daech    Trump renouvelle sa menace de quitter l'Organisation mondiale du commerce    Retour sur la venue en Tunisie de la Star du cinéma italien « Monica Bellucci » dans le cadre du tournage du film de la Tunisienne Kaouther Ben Hnia    HEND SABRI membre du Jury du Festival du film de Venise    Liquidation de 2 terroristes à Jebal Orbata dans le gouvernorat de Gafsa    Echange de tirs entre une patrouille militaire et un groupe de terroristes à Ghardimaou : 1 soldat légèrement blessé !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Eclosion d'un plan régional d'environnement et de développement durable (PREDD).. Cette fois, le gouvernorat de Médenine sortira-t-il de l'oubli ?
Publié dans Le Temps le 29 - 06 - 2014

Le gouvernorat de Médenine vient d'être doté d'un plan régional d'environnement et de développement durable (PREDD), présenté en grande pompe lors d'un séminaire organisé mardi 24 juin 2014 à Djerba en présence de M.Mounir Majdoub, secrétaire d'Etat au Développement Durable, M.Samir Lazaar, chef de cabinet du secrétaire d'Etat au Développement et de la Coopération Internationale, de Mme Irène Kraenzlini, cheffe du Bureau de la Coopération suisse à Médenine, de M.Rainer Krischel, directeur-résident de la GIZ en Tunisie, de M.Mohamed Riahi, directeur général de l'Office de Développement du Sud, et des gouverneurs de Médenine et de Tatahouine. Initiée dans le cadre du programme tuniso-allemand pour l'environnement et mise en œuvre par le secrétariat d'Etat à l'Environnement du ministère de l'Equipement et par la Coopération allemande au développement (GIZ), l'élaboration de ce plan constitue l'aboutissement d'un long processus de concertation, désigné du nom de la « Table ronde économique » soutenue par la Coopération suisse dans le cadre du protocole d'accord tuniso-suisse d'appui à la transition démocratique en Tunisie, et les offices régionaux de Développement (ODSud, ODCentreOuest et ODNordOuest) dans les quatre gouvernorats concernés, à savoir Médenine, Sidi Bouzid, Kasserine et le Kef.
Deux ans de dur labeur, de réflexion, de concertation ; onze ateliers en tout, ayant regroupé les acteurs institutionnels, les membres de la table ronde économique, les experts de la GIZ et du Bureau de la Coopération suisse, l'équipe de consultants engagés par la GIZ et des représentants de la société civile ; une démarche méthodologique accordant au préalable un intérêt majeur aux diagnostics approfondis, prônant le recours systématique à l'approche participative dans toutes les étapes du processus d'élaboration, et la complémentarité entre les connaissances de l'expert, les compétences du technicien du développement, le savoir-faire du professionnel et l'engagement du citoyen soucieux du bien-être de sa région, tels étaient, en somme, les ingrédients et le tribut à payer pour mener à bon port ce processus ambitieux qui, aujourd'hui, a donné à plaire et à convaincre, qui fait l'unanimité et bénéficie , de ce fait, des faveurs des jugements. Pour M.Rainer Krischel, directeur-résident de la GIZ en Tunisie, l'éclosion de ce plan régional de développement clôture un processus laborieux de concertation multi acteurs et contribue à offrir à la région une vision stratégique de développement, à ancrer une tradition de coopération entre la GIZ et les institutions régionales ( IRA, CRDA,...) dans les domaines de la lutte contre la désertification, du changement climatique, de l'emploi et de la gestion des déchets. Quant à Mme Irène Kraenzlini, chef du Bureau de la Coopération suisse à Médenine, l'élaboration de ce plan régional illustre « l'engagement de la Coopération suisse dans le soutien à la transition démocratique en Tunisie » ; ce plan régional stratégique, selon ses dires, « produit d'un pilotage et d'une planification décentralisée et participative, est un document de référence qui va contribuer à ancrer une dynamique nouvelle de développement économique durable du gouvernorat de Médenine. »
M.Mounir Majdoub, secrétaire d'Etat au Développement Durable, considère, de son côté, que l'initiative d'élaboration du Plan régional constitue une expérience originale et un modèle de coopération exemplaire qui ne manquera pas, de par l'approche méthodologique adoptée, d'inciter justement aurenouvellement des approches et outils de planification locale en vigueur, à la décentralisation et à la démocratie participative. Ce plan régional, selon lui, est un acquis précieux, un instrument de bord qui va permettre à la région d' « organiser son développement dans une perspective de progrès économique et social, de cohésion territoriale et de durabilité » ; il constituera « une base importante pour initier un partenariat fructueux entre l'Etat et les collectivités locales de la région en vue de faire de ce gouvernorat du sud-est un territoire dynamique et attractif ».
Une situation économique précaire, et un plan de redressement ambitieux
Médenine bénéficie d'une position stratégique exceptionnelle avec ses 4OO km de côte , lui donnant accès à laMéditerranée, l'Europe et le monde, avec une frontière commune s'étendant sur 439 km avec la Libye, pays très riche et peu doté de services, d'institutions et d'infrastructures de base, avec des ressources naturelles diversifiées (lacs poissonneux, vastes parcours steppiques, paysages naturels attrayants variant entre île, côtes, montagnes, parcs, avec son grand potentiel énergétique renouvelable, avec son précieux savoir-faire accumulé dans de nombreux domaines, avec sa grande diversité culturelle, religieuse et linguistique. Cependant, en dépit de tous ces atoûts réunis qui auraient dû permettre à la région de décoller et de la positionner au même niveau de développement que d'autres régions littorales du pays, le gouvernorat de Médenine est aujourd'hui loin derrière Tunis, Sousse, Monastir, Nabeul, ou Sfax, dans plusieurs domaines et sur de nombreux plans, et accuse paradoxalement un retard pénalisant.
Ce plan régional de développement se veut donc porteur d'une dynamique nouvelle, d'une vision stratégique innovante de développement qui rompe avec un modèle désuet, fragile et déséquilibré n'ayant prévalu cinq décennies durant que pour entraver l'essor de la région, caractérisé par la prédominance de deux principales activités : le commerce informel qui, à vrai dire, a constitué plutôt un frein au développement même de la région, et le tourisme qui n'a profité qu'à l'île de Djerba en particulier, et à Zarzis à un degré moindre, et qui n'est plus aujourd'hui pour suffire au vu de la concurrence internationale à laquelle il est soumis, ni pour seoir compte tenu des impacts irréversibles sur l'environnement. Le plan d'action défini dans le cadre de la deuxième phase de la démarche méthodologique a prévu deux projets à dimension régionale consistant en la mise en place de deux structures, l'Agence Régionale de Développement et la Banque Régionale d'Investissement, d'un coût estimé à 1151 millions de dinars, en préalable à la réalisation des 75 projets à caractère sectoriel répartis sur les six secteurs prioritaires à savoir, l'agriculture (15 projets), l'industrie (15), le tourisme (10), l'aménagement du territoire (12), l'enseignement supérieur (18), et le partenariat avec l'ouest libyen (04), pour un coût global estimé à 1459 millions de dinars.
L'espoir est-il permis, et à quelle(s) condition (s) ?
Le gouvernorat de Médenine est le premier des quatre gouvernorats concernés par la Table ronde économique s'inscrivant dans le cadre du protocole d'accord tuniso-suisse d'appui à la transition démocratique en Tunisie, à se voir doter d'un plan régional d'environnement et de développement durable, c'est dire tout l'intérêt porté par toutes les parties prenantes à la région, toute l'importance accordée à la cause de son redressement économique et la conscience unanime quant à l'urgence d'un renouvellement des approches et des outils de planification. L'acquis est donc de taille, et il revient à qui de devoir d'en faire bon usage. Car, un document d'une telle pertinence n'est pas fait pour être rangé dans les archivesde nos administrations, comme de triste mémoire pour l'Agenda 21 local de développement durable de l'île de Djerba achevé depuis 2002 pour sombrer dans l'oubli et l'anonymat. La question est maintenant de savoir s'il en sera tenu compte dans le XIIIè plan quinquennal de développement, si la volonté des politiques sera de la partie pour consentir autant de fonds nécessaires pour permettre la mise en œuvre de ce plan stratégique de développement du gouvernorat, si les différents intervenants et acteurs à l'échelle de la région auront la sagesse, le bon sens et la grandeur d'âme pour ignorer les basses considérations sectaires d'appartenance qui ont pris de l'ampleur depuis l'avènement de la Révolution, pour bannir intelligemment l'égoïsme réducteur et les calculs opportunistes sans lendemain, et pour prendre conscience de tout le profit à tirer de la mise en œuvre d'un aussi important plan stratégique de développement et de développement durable, pour toutes les régions du gouvernorat, sans discrimination aucune.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.