SE Shinsuke SHIMIZU, ambassadeur du Japon en Tunisie, à La Presse : « La Tunisie peut être une porte d'entrée pour les investisseurs japonais vers l'Afrique »    Sommet Chine-Afrique : Jerandi aura-t-il sa part de l'énorme gâteau chinois?    L'IACE organise la 35e édition des Journées de l'Entreprise du 9 au 11 décembre    Parachutisme : Près de 500 tunisiens ont participé à l'événement SKYS dans le désert de Tozeur    Un vol exceptionnel de l'aéroport de Tunis-Carthage vers le Maroc    Bourse de Tunis : Lancement d'un Guide de reporting environnemental, social et de gouvernance    Change devises en dinar tunisien : Cours du 29 Novembre 2021    Iles Kerkennah : Pour un tourisme vert et écoresponsable    Migration clandestine : 461 migrants sauvés au large de Ben Guerdane    NBA : Les Lakers et LeBron en équilibre, Golden State et Curry déroulent    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 29 Novembre 2021 à 11H00    Sidi Bouzid : le directeur du lycée 9 avril tabassé par un parent    Trafic d'organes : Les personnes vulnérables visées    Le film égyptien FEATHERS, Tanit d'or des JCC au cinéma dès le 1 décembre (B.A. & Synopsis)    Les indiscrétions d'Elyssa    L'équipe de Tunisie entame demain la coupe arabe des nations | Billet : A quoi servira la Coupe arabe ?    Coupe de la CAF | Tour de recadrage aller – Tusker FC-CSS (0-0) : Le CSS assure l'essentiel    Une JSK poussive devant mais solide derrière : Le réalisme aghlabide    Tribune | A défaut de relance économique, dépénalisons la migration extralégale    Tribune | Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien : Le message d'António Guterres *    Sejnane : Reboisement de 5400 arbres plantés malgré les conditions météorologiques difficiles    Vidéo du jour: Une école pieds dans l'eau    UA : la Libye appuiera la candidature du Maroc, pas celle de la Tunisie    Le syndicat indépendant des réalisateurs et producteurs (SIRP) : Arrêter le formatage narratif des films tunisiens    Evénement artistique à XYZ et hors les murs à La Marsa : Je suis la grenade    Ahlem Gzara: Des personnes complètement vaccinées parmi les admis dans les services de réanimation    Le fonctionnaire tunisien est le moins payé de la Méditerranée, selon Ajbouni    Abdellatif Mekki évoque les conditions d'un dialogue    Béja: Les agents du développement Sylvo-Pastoral en sit-in ouvert [vidéo]    Ahlem Gzara : Le pass vaccinal tunisien bientôt reconnu en Europe    Près de 4 000 litres d'huile végétale subventionnée pour le marché de Tozeur    Météo : Temps pluvieux et chutes de neige et de grêle    Ali Laârayedh parle d'amour    Tunisie : Noureddine Tabboubi menacé de mort    Sfax-Crise de déchets: Une grève générale sera annoncée    Tunisie-Coronavirus: Zéro décès et 95 cas en une journée    Virgil Abloh, directeur artistique de Louis Vuitton n'est plus    EN Hand féminine : la liste des 16 joueuses convoquées pour le mondial    Suspension de tous les vols de passagers à destination du Maroc pour deux semaines dès lundi    Coupe arabe : Classement des pays les plus couronnées    Foot-Europe: le programme du jour    Cité de la culture : Concert du duo Tsuji Hideki, Miyazaki Mieko et Amina Srarfi    Algérie : Fort séisme à Béjaïa    La Tunis appelle la communauté internationale à amener Israël à se conformer aux résolutions de l'ONU    Encore une fois, une compétence Tunisienne s'affirme à l'étranger    The Washington Post évoque la Tunisie    Ouverture du 8ème Festival de la création de l'UGTT en présence de Taboubi et de Guettat    Prix FABA de littérature : Remise des prix de la 1ère édition le 4 décembre 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Organisation internationale du Travail : Il faut protéger les travailleurs dès maintenant et après l'assouplissement du confinement
Publié dans Tunivisions le 28 - 04 - 2020

L'Organisation internationale du Travail met en garde contre la possibilité d'une deuxième vague de propagation du virus si les mesures de protection suffisantes ne sont pas prises pour le personnel qui reprend le travail.
Alors que la pression monte sur les différents pays en vue d'un assouplissement des mesures de confinement, l'Organisation internationale du Travail (OIT) appelle les gouvernements à intervenir afin de prévenir et de contrôler la pandémie de COVID-19 au travail en s'engageant de manière active et en dialoguant avec les organisations d'employeurs et de travailleurs.
L'OIT indique que tous les employeurs doivent procéder à une évaluation des risques pour s'assurer que leurs locaux respectent dès le départ des critères très stricts en matière de sécurité et de santé afin de minimiser le danger pour les travailleurs d'être exposés au COVID-19.
En l'absence de ces vérifications, il existe un risque bien réel d'une résurgence du virus dans les différents pays. La mise en place des mesures nécessaires minimisera ainsi les risques d'une deuxième vague de contaminations contractées sur le lieu de travail.
« Alors que nous sommes confrontés à une maladie contagieuse, c'est la façon dont nous protégeons celles et ceux qui vont au travail qui doit, de manière très claire, dicter la manière dont nous assurons la sécurité des populations et la solidité de nos entreprises à mesure que la pandémie évolue. »
Guy Ryder, Directeur général de l'OIT
«Aujourd'hui, la sécurité et la santé de l'ensemble des travailleurs sont primordiales. Alors que nous sommes confrontés à une maladie contagieuse, c'est la façon dont nous protégeons celles et ceux qui vont au travail qui doit, de manière très claire, dicter la manière dont nous assurons la sécurité des populations et la solidité de nos entreprises à mesure que la pandémie évolue», affirme Guy Ryder, Directeur général de l'OIT.
«L'application de mesures de sécurité et de santé au travail est indispensable pour protéger à la fois la vie des travailleurs, de leurs familles et des populations qui les entourent, et assurer la continuité du travail et la survie économique», ajoute-t-il.
En particulier, les mesures de contrôle des risques doivent être adaptées de manière spécifique aux besoins des travailleurs qui se trouvent en première ligne de la pandémie. Cela concerne notamment les personnels de santé, les infirmières, les médecins, les employés des services d'urgence ainsi que ceux des commerces alimentaires et des services de nettoyage.
Par ailleurs, l'OIT souligne également les besoins des travailleurs et des commerces les plus vulnérables, notamment ceux de l'économie informelle, les travailleurs migrants et les travailleurs domestiques. Les mesures spécifiques pour ces personnes comprennent, notamment, l'éducation et la formation à des pratiques respectant la sécurité et la santé au travail, la mise à disposition gratuite d'équipements de protection individuelle (EPI) quand cela est nécessaire, l'accès aux services de santé publique ainsi qu'à des moyens de subsistance alternatifs.
« A l'occasion de la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail, j'appelle l'ensemble des pays à assurer à l'ensemble des personnels de santé des conditions de travail bien définies, décentes et sûres. »
Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l'OMS
«La pandémie de COVID-19 a mis en évidence le besoin urgent de programmes conséquents au niveau national afin de protéger la sécurité et la santé de l'ensemble des personnels de santé, du corps médical, des intervenants des services d'urgence et de beaucoup d'autres travailleurs qui risquent leurs vies pour nous», déclare le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). «A l'occasion de la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail, j'appelle l'ensemble des pays à assurer à l'ensemble des personnels de santé des conditions de travail bien définies, décentes et sûres».
Afin d'assurer un retour au travail dans de bonnes conditions de sécurité et d'éviter de nouvelles interruptions de travail, l'OIT recommande de prendre les mesures suivantes:
Identifier les dangers, évaluer tous les risques de contagion liés au travail et poursuivre cette évaluation après la reprise du travail.
Adopter des mesures de contrôle des risques adaptées à chaque secteur et aux spécificités de chaque lieu de travail. Il peut s'agir notamment de:
* réduire l'interaction physique entre les travailleurs, les fournisseurs, les clients et les visiteurs et respecter les mesures de distance sociale en cas de nécessité d'interaction;
* améliorer la ventilation sur le lieu de travail;
* procéder au nettoyage régulier des surfaces, vérifier la propreté du lieu de travail, assurer de bonnes conditions d'hygiène et mettre à disposition les moyens nécessaires pour se laver les mains et pour assurer la désinfection.
* Fournir gratuitement au personnel des équipements de protection individuelle (EPI) quand c'est nécessaire.
* Prévoir la possibilité d'isoler les cas suspects en retraçant chacun de leurs contacts.
* Offrir au personnel un soutien psychologique.
* Prodiguer des formations et mettre à disposition du matériel d'éducation et d'information sur la sécurité et la santé au travail, y compris les bonnes pratiques en matière d'hygiène et l'utilisation d'éléments de protection pour travailler comme les équipements de protection individuelle (EPI).
Communiqué


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.