Tunisie – De quelle sortie de crise voulait parler Noureddine Tabboubi ?    Tunisie – Réadmission de Nabil Karoui à l'hôpital    Alors que le pays bouillonne, Hichem Mechichi au grand prix des pur-sang arabes    La Conect mise sur les énergies renouvelables pour la promotion de l'économie tunisienne    Tunisie | Covid-19 : 79 décès et 1.861 nouvelles contaminations enregistrés en 24 heures    Bilan Covid-19 : 79 décès et 1861 nouveaux cas en 24h    Sonede : Coupure d'eau à Gabès à cause d'actes de vandalisme    Tennis : Djokovic renverse Tsitsipas et remporte Roland-Garros    Banque allemande de développement KfW : Une subvention de 66 millions de dinars au profit des entreprises privées impactées par la pandémie du Covid-19    Tunisie – Mali : un arbitre égyptien au sifflet    La Libye au coeur du 3ème sommet « Startup Gate Summit 2021 », en juillet prochain, à Tunis    Si quelqu'un s'oppose à cette barbarie, qu'il parle maintenant ou se taise à jamais !    Tunisie : Quatre joueurs absents contre le Mali    Hichem Ajbouni dénonce le recours excessif à la violence par le gouvernement    Difficile d'être Tunisien    Memoire: Salem ATTIA    Handball — CAN des dames au Cameroun:Tunisie-Sénégal, une première place en vue !    NEWS: Ali Jmal signe à l'ESS    En marge de l'amère défaite de la Tunisie face à l'Algérie (0-2): Kebaïer en mauvais stagiaire !    Programme TV du dimanche 13 juin    Hommage: Une journée à la plage avec Zeyneb Farhat    Aujourd'hui, premier rendez-vous de «REGARDS DE PALESTINE» au CinéMadart: Contre l'apartheid, pour que leurs voix résonnent    Site de Carthage: cri de détresse du collectif de la société civile à Carthage    Tunisie – Deux disparus dans le naufrage d'une barque de clandestins au large de Kelibia    Tunisie – Météo du dimanche    Biden refuse de tenir une conférence de presse avec Poutine    USA : 14 blessés dans une fusillade à Austin au Texas    « The Dot »: Mechichi inaugure le Centre d'accompagnement des jeunes porteurs de projets dans les TIC    Au cœur de l'actu: Inquiétant ensauvagement !    Lette ouverte à l'Organisation Mondiale de Défense des Droits de l'Enfant: Le droit de l'enfant, une ligne rouge    Kaïs Saïed à Sidi Hassine : « Il n'y a pas une relation hostile entre la police et la population »    Patrimoine: L'Ichkeul en péril    Les Mélanges d'Histoire ancienne du Professeur Ammar Mahjoubi    Rafik Abdessalem : « Kais Saied ne distingue pas entre ses émotions et la gestion des affaires de l'Etat »    Ali Kooli évoque une éventuelle suppression de licences d'alcool    L'Assemblée prévoit plusieurs plénières au cours de la semaine du 14 juin 2021    Programme TV du samedi 12 juin    «La terminologie de la bourse et des organismes qui la côtoient» de Maria Leo : Un bel ouvrage, clair et utile    Jean Fontaine: Le migrant inversé    Bourse de Tunis : Le Tunindex clôture la semaine sur une note quasi-stable    La Tunisie est fin prête pour accueillir les voyageurs du monde !    Championnat national de lecture : La finale aura lieu le 11 juillet à Radès    Appel à candidature : Session de Formation 'Patrimoini' par Museum Lab au Kef    Un soldat blessé lors de l'explosion d'une mine à Mghilla    Emmanuel Macron se prend une gifle - La vidéo devient virale    La Tunisie accueille une partie de l'exercice militaire "African Lion 21" (Défense)    Après la 4e guerre israélienne contre Gaza, saura-t-on éviter la 5e ?    Israël, cette démocratie islamiste ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Régions , Environnement : Cri d'alarme : la pollution de Oued El Bay Soliman a atteint son apogée
Publié dans Tunivisions le 28 - 07 - 2015

Oued El Bey est le cours d'eau le plus important du gouvernorat du Nabeul. La superficie de son bassin versant est d'environ 475 km². Ses deux principaux affluents sont oued Masri et oued Tarhouna. Il déverse ses eaux dans le golf de Tunis en transitant par la Sebkha de Soliman…
Son bassin abrite les agglomérations urbaines de Bou Argoub, Grombalia, Beni Khalled, Menzel Bouzelfa et Soliman ainsi que plusieurs unités industrielles et agricoles importantes.
Un cri d'alerte est poussé par tous les observateurs du coin car son état environnemental et la qualité de ses eaux se détériorent de plus en plus au fil des ans. Ceci est du à une multitude de raisons comme la création de nouvelles zones industrielles et l'utilisation intensifiée des fertilisants organiques et des engrais chimiques dans l'agriculture mais surtout parce que les stations d'épuration mises en place à Grombalia, à Beni halled, à Menzel Bou Zelfa, et à Boucharray y déversent des eaux pas suffisamment traitées.
Les différents types des rejets hydriques dans l'oued El Bey exercent une pression importante sur la qualité des eaux dans tout l'hydro système composé de l'oued, de la sebkha et de la zone côtière. Ces rejets dont les flux en matières organiques, azotées et phosphorées dépassent les capacités d'assimilation des milieux aquatiques causent l'eutrophisation et la prolifération des algues aquatiques. Les rejets directs et permanents des eaux traitées et non traitées dans l'oued des stations d'épuration urbaines et les unités industrielles implantées sur ses rives représentent aussi des sources de pollutions ponctuelles importantes.
L'oued El Bey déverse la totalité de ses eaux dans la sebkha El Melah (appelée aussi sebkha de Soliman) qui représente une zone humide fréquentée par plusieurs espèces d'oiseaux migrateurs. Un milieu sensible qui doit être protégé pour sa diversité biologique selon la convention de Ramsar..
Des chercheurs de l'Institution de la Recherche et de l'Enseignement Supérieur Agricoles (IRESA) ont estimé que la masse de pollution qui déverse directement dans la sebkha de Soliman serait de 11035 kg/j. La mise en place de dispositifs permettant le contrôle et la réduction de l'eutrophisation ainsi que les autres impacts négatifs s'avère donc une urgence afin de préserver les ressources en eaux devenues de plus en plus rares en Tunisie. Ils stipulent que la réduction de la pollution de l'eau déversée dans la sebkha est estimée de 93,5% si les unités industrielles respectent la norme NT 106.02. L'extension de la STEP urbaine de Grombalia et la construction d'une deuxième STEP dans cette zone font partie des solutions qu'ils préconisent pour remédier à ce problème.
Sources :
Sites Ramsar
IRESA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.