Budget de l'Etat 2021: La masse salariale en hausse de 5,7%    Tunisie : La consommation de la bière souffre du COVID-19 et de la saison touristique maigre    Covid-19 | Grand Tunis : Couvre-feu maintenu jusqu'au 6 novembre    Discours apaisant de l'UE, Londres marque son "intérêt"    Plan de relance aux USA    Au moins 25 sécuritaires afghanes tués    Le Barça cartonne, la Lazio dompte Dortmund    Augmentation des ressources d'emprunt de 91,5%, par rapport à la LF initiale    Le Couvre-feu reconduit dans le Grand Tunis à partir de demain vendredi    Tunisie: Réunion du bureau du parlement cet après-midi    L'AFD annonce la signature de deux accords de soutien financier aux réformes prioritaires en Tunisie    Tunisie: Exportation de 3.000 tonnes de fruits vers la Libye au cours des 20 jours d'octobre    Tunisie : Vers un renforcement de la coopération entre la Tunisie et le HCDH en matière de droits de l'Homme    Désormais, une tarification fixée par l'Etat pour les cliniques privées    Projet du budget de l'Etat 2021 : 315 millions de dinars consacrés aux programmes d'emploi    Vidéo buzz : MBC The Voice Senior : Un tunisien de 71 ans impressionne le jury    Saïed ou l'antisystème politique classique    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 22 Octobre 2020 à 11H00    Europa League (Poules / 1ère journée): les matches de ce jeudi    Ahmed Ben Salah: L'homme du devoir (Photos)    Projet d'amendement du décret-loi 116 : Le secteur médiatique au cœur du jeu politique !    Tunisie : Net repli des échanges extérieurs aux prix constant jusqu'au mois de Septembre    Coronavirus : 388 tests rapides ont été réalisés à Jendouba    Régularisation de la situation des ouvriers de chantiers : Un accord inclusif et équitable    L'humidité pourrait réduire la contamination par aérosol    Classement Fifa : la Tunisie conserve sa 26e place mondiale et la deuxième africaine    L'inquiétude s'installe au CAB : L'incertitude au quotidien    BH Assurance : Un chiffre d'affaires en hausse de 5% (30 09 2020)    CONDOLEANCES : Mabrouka BEN NASR    UBCI : Un PNB de 177,648 millions de dinars (30 09 2020)    La Fédération générale de la culture exprime son refus de la réduction du budget du ministère des affaires culturelles pour l'année 2021    Le CS Sfaxien reprendra aujourd'hui jeudi les entrainements    AfroBasket-2021 (qualifications) : 18 joueurs convoqués pour un stage de préparation    L'IFT garde le fil en ligne sur sa page facebook    Météo : Températures en légère hausse    Les Ciments de Bizerte reprennenLes Ciments de Bizerte reprennent les exportations par voie maritime    Visite d'adieu de l'ambassadeur d'Autriche à Tunis chez Jenandi    Tunisie : Il est possible de prolonger le couvre feu à une condition, selon Hechmi Louzir    La Foire internationale du livre Tunis n'aura pas lieu en mois de novembre prochain    Des militaires libyens des camps au conflit s'accordent sur l'ouverture des routes et la reprise des vols entre les villes    Gilles Kepel : «La loi contre le séparatisme doit traiter les causes et non les seules conséquences»    L'espace d'art B7L9 abrite l'exposition "Culture Solidaire", des œuvres créées durant le confinement    Diffusion et débat live autour du film "Lettres du contient" sur la page Fb de l'association l'Art Rue    Conférence de presse digitale de L' « Open Art Week 2020 » : La création explorée autrement    «La voie normale» d'Erige Sehiri : Sortie française    USA : Les micros de Donald Trump et Joe Biden seront plus souvent coupés lors du prochain débat    Israël et les EAU signent un accord d'exemption de visa    Exercice naval tuniso-français au large des côtes françaises (Défense)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Métamorphoses du ûd" suggère une lecture différente de l'évolution historique et organologique du luth oriental ( Hamdi Makhlouf)
Publié dans WMC actualités le 25 - 09 - 2020

" Métamorphoses du ‘u?d. De l'organologie à l'espace compositionnel " est l'intitulé d'un nouveau livre de Hamdi Makhlouf, luthiste, compositeur, musicologue et maître assistant à l'Institut Supérieur de Musique de Tunis (ISM). Co-édité par le Centre des Musiques Arabes et Méditerranéennes (Ennejma Ezzahra) et les Editions Sotumedias, cet opus sera présenté lors d'une rencontre dédicace le jeudi 1er octobre (10H00) au palais Ennejma Ezzahra.
Ce livre de 280 pages suggére selon son auteur une lecture différente de l'évolution historique et organologique du ‘u?d (luth arabo-oriental), mais aussi les facettes de sa pratique depuis la deuxième moitié du XXe siècle jusqu'à aujourd'hui. Hamdi Makhlouf met en valeur une relation concomitante entre deux variables : le développement de la facture et de la morphologie de l'instrument et l'évolution de l'interprétation et de la composition musicale.
L'organologie du ‘u?d, tant rebattue depuis au minimum un demi-siècle, ne cesse en effet de susciter l'intérêt des chercheurs. La première partie de ce livre renvoie d'ailleurs à plusieurs sources archéologiques et historiques en se concentrant uniquement sur les aspects de la facture instrumentale. L'approche menée a permis de dégager aussi quelques idées-clefs sur les transformations multiples de la forme et des mesures, notamment dans les écrits des théoriciens médiévaux, comme Al-Kindî, Al-Fàràbî, Ibn Sîna et Al-Urmawî, et qui présentent un certain nombre de divergences qui laissent entrevoir des questions compositionnelles et interprétatives. En outre, à travers une observation minutieuse de ces transformations, l'auteur relève six caractéristiques fonctionnelles et fondamentales du Ou?d (manche, inclinaisons de la caisse de résonance au niveau du manche, rondeurs inférieures de cette caisse, chevalet, barres d'harmonie et cordes) qui varient d'un luthier à un autre selon des choix subjectifs (adaptabilité, dimensions, finition et surtout la qualité sonore). Dans cette perspective, le ‘u?d actuel peut être effectivement considéré comme le résultat d'une fusion morphologique entre deux modèles préférés des ‘ûdistes contemporains (modèles turc et irakien) ; une fusion concrétisée dans la finition d'une facture modélisante et traduite par l'élaboration de processus compositionnels et interprétatifs spécifiques.
Les interrogations autour de l'organologie du ‘u?d ont mené l'auteur, dans une deuxième partie, à se focaliser sur la pratique de cet instrument. En effet, Hamdi Makhlouf la conçoit comme un espace compositionnel émergeant d'une interrelation entre trois espaces allant de l'idée compositionnelle jusqu'à la réalisation d'une œuvre musicale : un espace d'écoute qui concerne les références auditives actuelles du ‘u?diste compositeur ; un espace formel qui englobe l'ensemble du matériau qu'un ‘ûdiste choisit à partir de l'espace d'écoute, et, enfin, un espace sémantique qui réunit les données extérieures (intentionnelles) au matériau d'une œuvre composée. Des œuvres des frères Jamil et Munir Bashir, mais aussi du trio Joubran, de Dhafer Youssef et de Naseer Shamma, ont constitué le cadre analytique de cette partie de l'ouvrage.
En tant que luthiste et compositeur, Hamdi Makhlouf n'a pas hésité à aborder une des questions les plus chères à son cœur : l'écriture des expressions musicales actuelles. Il consacre la troisième et dernière partie de ce livre à une réflexion originale sur la représentation tangible de l'espace compositionnel du ûdiste compositeur et interprète contemporain. Il repense en effet cette question sous l'angle d'une écriture adaptée et qui l'a intitulée modélisation sémiotique. Il explore à cette occasion le deuxième mouvement de la composition phare du luthiste irakien Naseer Shamma, l'Amiriyya, pour réaliser cette modélisation et répondre à deux besoins fondamentaux : premièrement, le choix de signes fonctionnels sur le plan syntaxique et sémantique et la création d'un espace graphique qui représente les phases interprétatives avec leurs différents types en approchant l'espace compositionnel dans ses dimensions formelle et sémantique.
Les efforts fournis par les éditeurs (Sotumedias et Ennejma Ezzahra) ont été d'un grand recours dans la parution de cet ouvrage. Hamdi Makhlouf y met la synthèse de sa réflexion sur le ‘u?d depuis une quinzaine d'années. Son travail selon les mots de son préfaceur, le professeur Jean-Marc Chouvel : " ouvre des perspectives essentielles pour la musique orientale. (…) La musicologie a toujours beaucoup à gagner d'être saisie par de grands musiciens. Et la musique elle-même doit beaucoup à l'esprit de recherche".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.