Ariana | Covid-19 : 167 nouvelles contaminations et 146 personnes rétablies    Des familles fuient les camps de déplacés à Marib    13 morts dans deux attaques Forces démocratiques alliées    5 célébrités vivent une aventure inédite avec l'OPPO Reno5    Le chef de la mission de l'UE fait un bilan d'étape    Imposture intellectuelle dites-vous ?    Luthistes à vos marques !    Si proches, si loin    Pourquoi Saied continue à tourner le dos à l'Afrique?    ''la tunisie n'est pas loin du risque de la faillite'' selon slim besbes    Aram Belhadj : Il faut décréter l'état d'alerte économique    '' Mechichi n'est qu'un résident à la Kasbah'' selon Zied Ghanney    Qui sont les députés Nahdhaouis qui ne participeront pas à la marche de samedi?    Neji Jalloul : Rached Ghannouchi a demandé l'aide des américains pour vaincre Abir Moussi    En vidéo: In Style With Rym, la nouvelle émission présentée par Rym Saidi    Plaidoyer pour une action arabe commune face à la Covid-19    Ligue 2 (5e journée) : Désignation des arbitres    Tunisie : Appliquons les dispositions de la Constitution, on n'aura plus de crise politique    La circulation des métros 3, 4 et 5 effectuée sur une seule voie du 26 février au 7 mars    Manchester United vs Real Sociedad: Où regarder le match de l'Europa League    Les barrières à la compétence !    CONDOLEANCES    Célébration de la Journée Internationale des maladies rares à la CST    Un nouveau programme d'accompagnement de jeunes voit le jour en Tunisie    USM: Y mettre les ingrédients    ST: Zoghlami-Mejri, tandem d'attaque    ESS — Il cumule les victoires depuis qu'il est à la tête de l'équipe: Dridi, Monsieur sans-faute !    500 mille litres de lait déversés dans les rues en 3 jours    ''Il faut dire la vérité aux tunisiens''    Mise à jour de l'interface utilisateur Samsung One UI 3.1 : les fonctions puissantes du Galaxy S21 sont désormais disponibles sur les Galaxy S20, Galaxy Note20 et la série Galaxy Z    L'exercice militaire multinational 'African Lion' aura lieu en Tunisie    Ligue des champions (8e de finale aller) : les résultats complets    Les familles des martyrs en sit-in    Projet MOODHA OKHRA, initiateur de la mode éco-responsable en Tunisie: L'éco-mode engagée    MOODY'S ABAISSE LA NOTE DE LA TUNISIE    Hommage: Gilbert Naccache, ce libre-penseur    Hennessy devient le premier partenaire de spiritieux mondial de la NBA    Covid-19 – Tourisme : les professionnels recommandent le démarrage immédiat de la vaccination    Vers une numérisation du secteur de l'énergie: Huawei lance Smart Modular Data Center 5.0    5G : Ooredoo signe un accord de partenariat avec le CERT    Météo | Brume matinale et légère hausse des températures    Les Italiens dénoncent l'arrivée des femmes enceintes à Lampedusa, nouvelle arme des migrants    En attendant le FIC, "la Nuit des étoiles" se place comme vecteur créatif culturel et patrimonial    Une semaine pour le théâtre tunisien du 15 au 22 Mai 2021    Le Salon "Pour l'amour de l'art", offrir une visibilité aux artistes en temps de pandémie    "Sopranissimo", un spectacle de chant lyrique de la soprano Amira Loubiri    La Tunisie abrite l'exercice militaire multinational "African Lion", en juin 2021    Semaine agitée autour de l'islam en France    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un mois de retard dans la vaccination coûte à la Tunisie plus de 1 milliard de dinars, selon Afif Chelbi
Publié dans WMC actualités le 15 - 01 - 2021

Le retard pris dans la campagne de vaccination en Tunisie aura, outre les conséquences humaines et sanitaires dramatiques, des conséquences économiques gravissimes.
Un calcul rapide, en prenant pour hypothèse qu'une situation sanitaire dégradée fait perdre environ 10% de PIB, indique qu'un mois de retard dans la vaccination coûte au pays plus d'un milliard de dinars (1000 millions de dinars) de PIB et près de 40% de ce montant en pertes de prélèvements obligatoires (recettes fiscales et cotisations sociales).
Si le retard s'accumule, la facture sera très lourde. Ne démarrer la vaccination, en régime de croisière, qu'à la fin du premier semestre condamnerait pratiquement la croissance de l'année 2021.
Il n'y a donc pas, en ce moment, un investissement public plus rentable que la vaccination.
Par conséquent, et même si la difficulté principale est l'accès au vaccin, la question de son financement ne devrait même pas être posée et les pertes de temps en recherche de financements internationaux à cet effet est une aberration.
Le montant en jeu est tellement insignifiant par rapport aux enjeux, autour de 100 millions d'euros dans un premier temps, qu'il aurait dû être mobilisé à l'avance dès le mois d'octobre 2020, compte tenu des difficultés prévisibles d'acquisition de vaccins, cela aurait été un argument, si minime soit-il, dans la négociation. C'est ce qu'on fait de nombreux pays même s'il y avait encore plusieurs incertitudes à cette date.
Et, s'il y a un domaine ou un financement direct du budget de l'Etat par la BCT s'imposait c'est bien celui-là, 2 jours de réserves en devises, sur les 143 jours enregistrés en octobre 2020, suffiraient, et aucune institution internationale n'oserait nous le reprocher.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.