Mourad Jouini : les Tunisiens ne respectent pas la priorité à droite    Déviation partielle de la circulation au niveau de l'intersection "Ben Daha" à "Ezzahrouni"    Inflation : le gouffre entre le ressenti du Tunisien et les chiffres annoncés !    Abdesalem: Abdelli qui a soutenu Saïed, il goutte aujourd'hui au poison qu'il réservait aux adversaires de Saied    Série de limogeages au ministère du Transport    Monde : Daily Brief 08.08.22 l'ONU appelle à stopper toute attaque "suicidaire" contre des centrales nucléaires en Ukraine    Tunisair : Annulation de 3 vols en provenance de Bamako, faute de carburant    Zarzis: Ignorant le public, l'algérien Fayçal Sghaier se retire et refuse de donner le concert ! (Vidéo)    Ghannouchi : Soit la violence… soit le dialogue pour coexister    Recette : Comment trouver une bonne pastèque ?    Tunisie-Référendum: Rejet du recours intenté par Afek Tounès    Lotfi Abdelli: Je suis en danger, et cela peut être c'était mon dernier spectacle (Vidéo)    Tensions entre Lotfi Abdelli et les sécuritaires : ouverture d'une enquête    Boom de la fibre optique en Algérie !    Lutte contre la traite humaine : Il y a encore du chemin à faire    Référendum : le Tribunal administratif rejette le recours intenté par Afek Tounès    Ukraine : Poutine aurait la solution, 100 000 soldats nord-coréens surentraînés    La galerie Saladin expose l'artiste-peintre Luigi Maria De Rubeis : Force et délicatesse    Festival international de Hammamet | Concert de Hamza Namira : Précieux moments de musique et de chant    Zouhair Maghzaoui : Ahmed Néjib Chebbi n'est qu'une vitrine pour l'islam politique    Grombalia: Les habitants protestent contre la coupure d'eau depuis plus de 3 mois (Audio)    François Hollande plaide pour une relance du partenariat avec le Maghreb    Tunisie : Trois morts à Bizerte    LG et GOOGLE offrent trois mois d'accès à STADIA PRO    L'Iran arrête trois espions du Mossad    Gaza : L'Ukraine solidaire avec Israël    Le Premier ministre japonais effectuera sa 1ere visite en Tunisie et au Maghreb    Tunisie: 7,433 millions quintaux de céréales collectés    Faire de la Tunisie une plateforme de coopération: Tunisie Japon Afrique    Communauté subsaharienne en Tunisie : Inquiétante flambée du discours raciste    Tribune | Mon message d'Hiroshima    EXPATRIES | Un trophée pour Belarbi ?    Décès d'un ressortissant tunisien au Canada : Le meurtrier souffrait-il réellement de troubles mentaux ?    Prix au marché municipal de Beja [Vidéo]    Sélections des jeunes : Le temps des grandes réformes    EST | Des recrutements ciblés : L'empreinte de Nabil Maâloul !    Classement WTA : Badosa recolle à Sakkari et passe 3e, Ons Jabeur 5e    Matches amicaux : Le Barça, l'Atletico et la Roma largement vainqueurs    Pourquoi | A propos des horloges    Météo : Le mercure grimpe jusqu'à 42 degrés    Foot mondial : Programme TV des matches de lundi    Monastir: Sauvetage de 22 migrants clandestins à l'île de Kuriat    Monastir : 22 migrants clandestins sauvés en pleine mer    Ons Jabeur exemptée du premier tour du tournoi de Toronto    Jean-Jacques Ciscardi sort son nouveau live : Beyrouth-Rome vol 770    Foot-Europe: le programme du jour    Le festival de Monastir déprogramme Mokdad Shili à cause de ses propos contre Bourguiba    Wandure is actually a Canadian Dating application That Saves Times by Turning Every on line complement Into a Real-Life Date    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La culture du Colza en Tunisie : une solution aux enjeux de durabilité du secteur agricole
Publié dans WMC actualités le 28 - 10 - 2021

Les conclusions du séminaire organisé par l'Association Pour l'Agriculture Durable (APAD) et AGROPOL, l'Association de coopération pour le développement à l'international des filières oléoprotéagineuses, sur les enjeux et les perspectives de la culture du colza en Tunisie ont été présentées lors d'une conférence de presse du programme Maghreb Oléagineux.
Depuis 2019, le programme Maghreb Oléagineux, cofinancé par Terres Univia et l'Union Européenne accompagne le développement de cette filière stratégique pour le pays.
La filière colza, un levier stratégique pour renforcer la résilience du secteur agricole et la souveraineté alimentaire
Compte tenu de l'importance de l'agriculture pluviale dans les pays du Maghreb, les performances du secteur sont fortement dépendantes des aléas climatiques. Dans son dernier rapport, le Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat (GIEC) dresse un constat alarmant sur l'intensification du changement climatique et l'accélération des problèmes existants. Les conditions climatiques défavorables de ces dernières décennies pourraient donc progressivement devenir la norme au Maghreb. Pour limiter les impacts des difficultés croissantes du secteur, notamment en termes de souveraineté alimentaire, les systèmes de production et les pratiques culturales doivent évoluer. Au Maghreb comme dans le reste du monde, la diversification et l'allongement des rotations est l'une des mesures clé à adopter.
En Tunisie, la culture du colza est adaptée aux conditions agropédoclimatiques des principales zones de production de blé. Elle est également reconnue comme essentielles pour améliorer les performances et la durabilité des exploitations de grandes cultures. Par conséquent, une plus grande intégration du colza aurait de nombreux effets bénéfiques sur la bonne gestion agronomique des terres et l'amélioration des rendements des cultures céréalières, et notamment celles du blé dur. A ce titre, des études ont démontrées que l'introduction du colza dans la rotation des cultures permet une progression du rendement du blé de 20% en moyenne[1].
Afin de bénéficier pleinement de ces avantages, la Tunisie mise plus que jamais sur le développement de la culture du colza. En effet, la superficie de colza récoltée est passée de 463 hectares en 2014-2015, à 14.330 hectares lors de la saison 2020-2021 et les prévisions d'emblavements pour l'actuelle campagne sont de 20 à 22.000 ha. Selon M. Tarek Jarrahi, Directeur Général de L'Institut National des Grande Cultures (INGC), « Depuis 2014, la progression annuelle moyenne des superficies de colza est de 84%. Sur la même période, le nombre d'agriculteurs cultivant du colza est quant à lui passé de 55 à 407. Ces évolutions quasi exponentielles témoignent de l'attractivité de cette culture dont la production s'est élevée à 18.500 tonnes lors de la dernière campagne avec un rendement atteignant 30,5 quintaux/ha dans certaines régions ».
A long terme, la Tunisie ambitionne d'atteindre une surface cultivée de 150.000 hectares de colza, ce qui permettrait au pays de réaliser des récoltes estimées à 240.000 tonnes. A ce niveau de production, les effets positifs induits sur la souveraineté alimentaire, la création de valeur pour le monde rural et la balance commerciale sont conséquents. D'après M. Aziz Bouhejba, Président de l'Association pour l'Agriculture Durable (APAD), « le séminaire a démontré que la Tunisie serait alors en capacité d'augmenter sa production de céréale de plus de 50.000 tonnes et de couvrir 30% de sa consommation de tourteaux et près de 50% de sa consommation d'huiles végétales. Au global, cela représentera un gain d'environ 500 millions de dinars au niveau de la balance commerciale et des revenus supplémentaires pour les producteurs et l'ensemble des acteurs du monde agricole ».
Le colza, une chance au nord et au sud de la Méditerranée
Les acteurs de la filière française du colza ont témoigné des enjeux et défis de la culture de colza au nord de la méditerranée. De nombreux points de convergence avec la situation en Tunisie et dans les autres pays du Maghreb ont été soulignés. Les discussions ont notamment mis en avant l'importance d'un cadre réglementaire favorable et d'une structuration en adéquation avec les défis à relever à chaque stade de développement de la filière. La formation des acteurs de la filière est également un facteur clé de succès pour le développement du colza.
L'accompagnement technique et la montée en compétences du monde agricole, au cœur du Programme Maghreb Oléagineux
A cet effet, le Programme Maghreb Oléagineux s'inscrit dans la stratégie de développement de la filière colza des acteurs publics et privés et en premier lieu Carthage Grains, le triturateur à l'initiative de la relance de la filière colza avec les pouvoirs publics en 2014. En étroite collaboration avec les services de l'INGC (Institut National des Grandes Cultures), de l'APAD (l'Association Pour l'Agriculture Durable) et CMA (Comptoir Multiservices Agricole), le programme Maghreb Oléagineux contribue à la formation des acteurs de terrains et sensibilise les décideurs à l'intérêt de la filière colza. Selon Guénaël Le Guilloux, responsable du développement international chez Terres Univia et Directeur d'AGROPOL : « Le transfert de bonnes pratiques aux agriculteurs est un facteur clé de succès. Les visites de champs (Field Days) animées par les conseillers formés par Terres Univia, participent à la diffusion de ces Best Practices et permet d'informer les producteurs sur les atouts des semences européennes de colza et de tournesol pour réussir leur culture ». Depuis le lancement du Programme en 2019, près de 70 conseillers agricoles ont été formés et 136 Field Days ont été organisés au bénéficie de plus de 2 600 agriculteurs. Un nouveau cycle de formation débuté en juin 2021 permettra de former 23 nouveaux conseillers agricoles.
Avec 1100 variétés, le catalogue européen offre un large choix de semences de grandes qualités et parfaitement adaptées aux conditions climatiques de la Tunisie pour exploiter pleinement son potentiel comme l'atteste les rendements des dernières campagnes.
Un atelier en 2022 pour favoriser le développement des filières colza sur les deux rives de la méditerranée
A l'issu du séminaire les participants ont exprimé le souhait de voir un atelier organisé à Tunis en 2022 afin de partager et capitaliser les expériences des acteurs filières oléagineuses des deux rives de la méditerranée engagés pour que leur pays se donne les moyens de leur souveraineté en huile et protéines.
A Propos de Terres Univia : Terres Univia est l'interprofession française des huiles et des protéines végétales. Elle regroupe les principales associations et fédérations professionnelles de la production, la commercialisation, la transformation et l'utilisation des oléagineux et des plantes riches en protéines. Ses missions : la connaissance des productions et des marchés, la promotion de la filière et de ses produits, le pilotage des dispositifs de qualité, le soutien aux actions de R&D, l'organisation des pratiques professionnelles et la diffusion de ses connaissances auprès des professionnels. Pour en savoir plus : www.terresunivia.fr
[1] Source : SEMAE, étude réalisée en France, comparant les rendements de blé après colza avec ceux d'un blé après blé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.