Kaïs Saïed, justice, Ennahdha … Les 5 infos de la journée    Comment et où voir les matches en direct sur TV ce mardi ?    Gr A – Coupe Arabe : Oman 2e qualifié et croisera la Tunisie en 1/4 de finale    Contrats de lobbying : I Watch dément la version d'Ennahdha    Rendement insignifiant de la Bourse de Tunis sur l'année 2021    Tunisie-Béja : Deux routes coupées à Nefza en raison des fortes pluies    Tunisie-Ministre des Affaires Sociales : Une solution à la crise environnementale à Sfax sera annoncée bientôt    Menace de mort: Noureddine Taboubi abandonne les poursuites judiciaires    Galactech et la Fédération Tunisienne d'Esports annoncent un partenariat prometteur    Tunisie-Allemagne : Mise en service, jeudi prochain, d'une centrale photovoltaïque pour l'autoconsommation d'une fromagerie tunisienne    Coopération méditerranéenne : Le projet "Fish Med Net" plaide pour un ppp renforcé dans le secteur de la pêche artisanale    Tunisie : Rahoui : Saïed enquête contre l'appareil secret d'Ennahdha    Automobile: Top 10 des voitures d'occasion les plus vendues en 2021 !    Zaghouan : Récupération de 120 hectares de terrains domaniaux    Une marche le 10 décembre pour dénoncer les féminicides et les violences à l'encontre des femmes    Kais Saied reçoit Nejla Bouden    Mahmoud Abbas répond à l'invitation de Saied    Tunisie-coronavirus : Réception d'un don des USA de 301 860 doses    Tunisie – EAU : compo de départ des Aigles    Des arrestations parmi les partisans du Parti des travailleurs ?    Des membres du Conseil de la Choura gèlent leurs activités    Louzir : La vaccination sera obligatoire, à partir de 2022    Dhafer El Abidine, Lotfi Achour, Anis Lassoued & Afef Ben Mahmoud primés au festival du Caire    "Dubai Expo 2020" accueille les "Digital Tunisia Days"    Mort suspecte d'un Tunisien en Italie    HANDBALL — CHAMPIONNAT DU MONDE FEMININ: Le sept tunisien pour le rachat    Sur les traces de nos expatriés: Laidouni marque des points    C3 – TOUR DE RECADRAGE – MANCHE RETOUR : CSS-TUSKER FC (1-0): Le CSS au petit trot    Jonas Hassen Khemiri rafle le Prix Médicis étranger 2021    Exploitation pétrolière — Hamed El Matri : «L'exploration pétrolière en Tunisie est boudée par les investisseurs»    Macron chez MBS : Les dessous d'un quasi baisemain à un homme accusé de milliers de crimes au Yémen    Coronavirus-Omicron : Un seul cas en Tunisie ?    Météo | Poursuite d'un temps froid et pluvieux    Réserves en devises — Craintes d'une nouvelle année touristique en berne: Les expatriés pour sauver la donne ?    Tunisie : Repositionnement d'Ennahdha ?    Pourquoi: Les journées théâtrales de Carthage    Série documentaire «Le Parcours des Tyrans» de Peter Dinklage: Un ludisme impressionnant !    Vient de paraître: J'ai fermé mes maisons de Marianne Catzaras    Une mauvaise solution    Banni de Twitter, YouTube, Facebook, Trump lance son propre réseau social    Plus de 219 mille candidats au pèlerinage 2022    Un arbitre allemand siffle Tunisie-Emirats Arabes Unis    Une femme blessée dans l'explosion d'une mine à Kasserine    La police turque aurait déjoué un attentat à la bombe visant le cortège d'Erdogan    JTC 2021: Une inauguration inédite célébrant plusieurs expressions d'art et transmise à la télé    Yasmina Khadra appelle au sauvetage de la librairie El Moez    Tunisie Télécom accompagne la Tunis Fashion Week    Ghazi Moalla : Trois personnalités sont les favoris pour l'élection présidentielle libyenne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Kaïs Karoui : Le président a accès à des rapports et ne parle pas dans le vide !
Publié dans Business News le 27 - 10 - 2021

Kaïs Karoui, l'activiste politique et bénévole dans la campagne "explicative" du président de la République, Kaïs Saïed, a expliqué, lors de son intervention ce mercredi 27 octobre 2021, sur la Radio nationale, que le projet politique adopté par le président consiste à établir la démocratie de base et à réformer le code électoral.

Il a précisé que le projet prévoit des élections dans les délégations et sur les personnes, puis les élus constituent un conseil local dans la délégation, après quoi deux tirages au sort sont réalisés : le premier pour désigner celui qui va représenter la délégation au Parlement et le deuxième pour désigner celui qui va représenter la délégation au niveau régional, donc dans le gouvernorat. Le schéma consiste donc à avoir des conseils locaux dans les délégations, des conseils régionaux dans les gouvernorats et le Parlement.

« Ce programme n'a rien à avoir avec les comités populaires des soviets pour la simple raison que les conseils locaux et régionaux n'auront aucun pouvoir exécutif et leur rôle se limitera au législatif. C'est un pouvoir qui sera proche du peuple et qui portera sa voix au Parlement » a poursuivi Kaïs Karoui.

Il a ensuite souligné que les problèmes que rencontre la Tunisie depuis 2013 sont principalement dus au système politique et que ce dernier doit être changé. « Les partis jusqu'ici n'ont pas réellement existé car ils n'ont pas fait leur travail, peut être que ce nouveau système va les pousser à enfin travailler pour le peuple comme ils le devraient… Kaïs Saïed ne s'est pas accaparé tous les pouvoirs, au contraire, c'est eux qui avaient tous les pouvoirs, législatif, exécutif et judiciaire, le président a pour rôle de défendre l'Etat et quand il a vu que l'Etat a failli s'effondrer il a décidé d'activer l'article 80 temporairement et selon mon avis, et quand je vois l'étendue des dégâts, les réformes prendront au moins jusqu'à octobre 2024 » a ajouté Kaïs Karoui.

Il a enfin souligné que Kaïs Saïed n'envisage pas de dissoudre le Parlement dans la mesure où la constitution l'obligerait à mettre en place des élections dans les trois mois, ce qui n'est pas du tout suffisant pour poursuivre les réformes engagées. « La dissolution n'est pas possible en ce moment donc le gel va se poursuivre. Les mesures exceptionnelles n'ont pas suspendu la constitution mais seulement deux parties, celle qui traite du pouvoir exécutif et celle qui traite du pouvoir législatif, le reste est encore en vigueur. Les libertés sont garanties, personne n'a été poursuivi pour ses idées ou pour avoir critiqué le président. Les Tunisiens savent très bien qu'il y a des problèmes dans le pays mais le président sait des choses qu'on ne sait pas, il a accès à des rapports et aux données exactes, il ne parle pas dans le vide et le patriote qu'il est ne peut pas rester de marbre devant l'injustice et devant les supplices infligés au peuple » a-t-il conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.