Statue de Chokri Belaïd, pluies torrentielles… Les 5 infos du weekend    Bouden : « La création d'un conseil supérieur de l'éducation et de l'enseignement, oeuvrera à redonner à l'école son rôle d'ascenseur social »    Monastir : 22 migrants clandestins sauvés en pleine mer    Marouen Abassi reçoit le gouverneur de la Banque centrale libyenne    Sécurité routière : Légère baisse de la mortalité sur les routes en juillet 2022    Alerte météo | Des cellules orageuses feront leur apparition ce soir    Tunisie – La marine nationale sauve 22 candidats à la migration clandestine    Ghaza : 31 martyrs dont 6 enfants et 4 femmes    Premier League : Mejbri absent et CR7 Remplaçant, Man Utd battu à domicile    La CAF recadre le président De Laurentiis pour les joueurs africains    Talbi avec Lorient, Khazri avec MHSC et Skhiri avec Köln, 3 tunisiens vainqueurs ce dimanche    Tunisie – La crise économique risque de se compliquer encore plus    La statue de Chokri Belaïd provoque un tollé sur la toile    USA : New Mexico : La police enquête sur les meurtres en série de quatre musulmans    L'INM annonce des orages dans le nord-est et le centre du pays    Ben Arous : saisie de 91 quintaux de farine subventionnée utilisée pour fabriquer les pains spéciaux    La croissance économique mondiale stagne en 2022, mais s'agit-il d'une récession?    255 migrants migrants clandestins secourus en une seule nuit entre la Tunisie et l'Italie    Ons Jabeur exemptée du premier tour du tournoi de Toronto    Jean-Jacques Ciscardi sort son nouveau live : Beyrouth-Rome vol 770    Vers la couverture sociale pour les travailleurs agricoles et de la pêche    Repères historiques | Aérodrome de Tunis : Le temps des pionniers    Bizerte: 3 enfants se sont noyés à Ghar El-Melh    Noureddine Taboubi inaugure le mémorial de Chokri Belaid (Vidéo)    Benjemy au Festival International de Hammamet : Prouesses musicales et esthétiques    Notes de lecture | Ondoyances méditerranéennes de Saint Augustin à Sidi Bou Saïd El Baji *    Foot-Europe: le programme du jour    Le festival de Monastir déprogramme Mokdad Shili à cause de ses propos contre Bourguiba    Pourquoi | Répercussions en chaîne...    Vacances estivales et activités pour enfants : Privilégier le divertissement et l'apprentissage    Mohamed Hammadi JARRAYA, Expert en économie et Président de l'observatoire «Tunisia Progress» à La Presse : «La relance, remède aux maux économiques»    L'USBG s'active sur le marché des transferts : Un mercato actif    L'USM se prépare pour la nouvelle saison : Une équipe new-look !    L'UGTT condamne les attaques sionistes contre Gaza    Météo du dimanche 7 août 2022    Wandure is actually a Canadian Dating application That Saves Times by Turning Every on line complement Into a Real-Life Date    Learning to make Up With The Girl After A Fight    Kaïs Saïed ordonne le retrait de son poster placardé sur un minaret    L'UGTT condamne les attaques sionistes contre Gaza    Apparitions médiatiques de Rached Ghannouchi : Un déni qualifié de la réalité    Festival du poisson à la Goulette : De plus en plus prisé    Tennis | Tournoi San José : Ons Jabeur éliminée en quarts de finale    MEMOIRE : Abdelwaheb DAMAK    La Tunisie condamne les raids menés par Israël dans la bande de Gaza    Treatment For Ebony Babes™ Focuses On Helping Ebony Women Proceed Off Their Exes    L'efficacité de l'action    Un Tunisien tué à Montréal : les détails    Décès d'un tunisien dans une fusillade à Montréal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Voyages aériens : le chaos règne dans les aéroports !
Publié dans Business News le 06 - 07 - 2022

La compagnie aérienne nationale, Tunisair, a annoncé, dimanche 3 juillet, le report de plusieurs vols, conséquence des perturbations relevées les 1er et 2 juillet selon son communiqué. La nouvelle a fait l'effet d'une bombe et très vite les réseaux sociaux ont été envahis de photos de files d'attente interminables et de témoignages de passagers, bloqués en Tunisie ou à l'étranger, exprimant leur colère et leur désarroi.

Le ministère du Transport a dû mettre en place une cellule de crise, pour assurer le suivi de l'activité de l'aéroport et le développement de la situation des perturbations des vols. Le ministre du Transport, Rabii Majidi, a souligné l'importance d'accorder l'importance nécessaire à l'accompagnement et à la communication avec les voyageurs appelant toutes les parties à multiplier les efforts jusqu'à la résolution de la crise. Il a assuré, dans une apparition médiatique, lundi, que sur les 279 vols programmés du 1er au 4 juillet 2022, 26 vols n'ont pas été assurés (environ 6.000 passagers) et qu'ils le seront au plus tard jeudi.
Le ministre a expliqué que les pannes survenues sur quatre appareils étaient imprévisibles, que le problème est purement technique, accentué par une pénurie mondiale des pièces de rechange, ajoutant que les perturbations enregistrées dans certains aéroports européens ont également impacté le trafic de Tunisair et que la compagnie aérienne nationale œuvre à louer d'autres appareils pour renforcer sa flotte et qu'elle a contacté dans ce cadre cinquante compagnies aériennes.
Rabii Majidi a souligné que Tunisair a mobilisé ses agents pour accompagner les voyageurs et qu'elle a pris en charge l'hébergement dans des hôtels des voyageurs bloqués à l'étranger. L'équipe de natation de l'Espérance sportive de Tunis, tous niveaux, a d'ailleurs été logée dans un hôtel 5 étoiles à Casablanca en attendant que son vol vers Tunis soit reprogrammé. Vu l'ampleur de la situation, plusieurs voyageurs ont toutefois eu logiquement des problèmes d'hébergement.
Le PDG de Tunisair Khaled Chelly, a assuré de son côté, que des fournisseurs de pièces de rechange se sont engagés à livrer du matériel à Tunisair et que des solutions seront mises en place pour assurer le retour des voyageurs à Tunis. Il a aussi présenté ses plus plates excuses au nom de la compagnie pour les désagréments engagés, rappelant que le contexte est mondial et que Tunisair ne fait pas l'exception…

Grèves, pénurie de pièces de rechange ou sous effectifs, la reprise postpandémie promettait déjà d'être chaotique
Le cas de Tunisair est loin d'être isolé, en effet. Si la compagnie aérienne nationale fait les frais de pannes techniques imprévues, d'autres compagnies ont aussi connu de grandes perturbations ces derniers jours.
En Europe notamment et après la levée des restrictions sanitaires liées au Covid-19, les aéroports ont été pris d'assaut par des vacanciers enfin libérés. Devant cet afflux, que le secteur aérien avait toutefois prédit mais qu'il n'a pas pu, au final, bien gérer, beaucoup de perturbations et d'annulations ont été observées, souvent pour manque d'effectif.
L'organisme de surveillance du trafic aérien européen, Eurocontrol, a prévu pour cet été un nombre de vols équivalant à 95% du niveau de la même période de 2019. Le hic est que le secteur déploré un manque cruel de bras, causé par les départs massifs lors du creux causé par la pandémie du Covid-19 et la nécessité alors de réduire la masse salariale.
A cause de mouvements syndicaux, 150 vols ont été annulés entre le 30 juin et le 2 juillet à l'aéroport de Paris Charles de Gaulle, et d'autres perturbations sont à craindre le week-end prochain, alertent les médias français. La directrice générale d'Air France, Anne Rigail, a été contrainte de présenter des excuses après les perturbations de vols dues à la grève à Roissy et promettre des solutions pour réacheminer les quelques 17.000 bagages pour les remettre à leurs propriétaires. Anne Rigail a confié aux médias locaux que les opérations d'Air France « sont très fortement dégradées » à cause « des dysfonctionnements externes, qu'il s'agisse de mouvements sociaux aéroportuaires ou de dysfonctionnements d'infrastructures ».
La situation n'est pas meilleure du côté de la compagnie aérienne britannique à bas prix Easyjet qui a dû annuler des centaines de vols faute d'effectifs suffisants et se résoudre à réduire sa capacité de transport cet été. Les aéroports du Royaume-Uni et d'Europe manquent cruellement de personnel au sol et ont du mal à recruter dans un secteur qui est de moins en moins attractif. C'est dire que le chaos règne alors que le tourisme reprend en trombe.
Outre atlantique, la situation n'est guère meilleure, la compagnie aérienne Air Canada, notent les médias de la place, s'est classée au premier rang pour les retards les 2 et 3 juillet. 717 vols ont décollé en retard soit un taux de de 67%. Dimanche, elle a vu les deux tiers de ses vols perturbés.
L'Amérique du Nord n'est pas en reste. Le 2 juillet, 600 vols ont été annulés et 3100 autres retardés. Les compagnies aériennes locales déplorent un manque de personnel, pilotes de ligne notamment, et ont du mal à gérer une reprise massive.

Un problème mondial
Ayant particulièrement été mis à mal par la crise du Covid-19, le marché des voyages aériens a dû faire face en mars 2020 à une crise sans précédent. Mis quasiment à l'arrêt, des décisions douloureuses ont dû être prises pour que le secteur de l'aviation commerciale puisse se maintenir à flot et garder un effectif minimal. Le personnel a donc été, dans une grande partie, licencié pour permettre au secteur d'éviter le crash financier.
Aujourd'hui que les restrictions sont levées, les compagnies aériennes et les aéroports se sont retrouvées à gérer des flux de passagers gigantesques avec un personnel réduit, malgré les recrutements intensifs qui ont été menés pour préparer la saison.

Le chaos règne donc dans les aéroports tunisien, européens et américains et cela dure depuis des semaines. Les compagnies, les autorités et les intervenants du secteur promettent des solutions pour que la saison ne vire pas au cauchemar. Entre temps, pour les vacanciers, il faudra sans doute s'armer de patience devant une crise annoncée mais à priori mal anticipée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.