Tunisie – Le « décollage » économique, selon Fakhfakh    Covid-19: Tunisair appelle les passagers à se présenter 4h avant le vol    Béja | Démarrage vendredi de la saison de moisson    Covid19 | Les Tunisiens à l'étranger souhaitant rentrer au pays doivent payer les frais de leur confinement sanitaire    Les pièces majeures de la collection d'un dignitaire de l'époque Beylicale ont été retirées de la vente prévue à Drouot    Grève générale du secteur de la santé le 18 juin    L'UE mobilise un fonds d'urgence dans la course aux vaccins    En vidéo : Toutes les cartes bancaires de l'UBCI désormais biodégradables    Du nouveau dans l'affaire de Swagg Man    L'IATA demande au gouvernement tunisien une aide financière directe pour l'aviation, pour sauvegarder l'économie    Tarek Kahlaoui (Centre des études stratégiques sur le Maghreb)    Une jeune extrémiste prête à tout    «Un grand bond en arrière pour l'humanité»    Les représentants des clubs en conclave    Iheb Msakni sanctionné !    L'EN en stage de 5 jours à partir du 8 juin !    Une circulaire de la BCT: Davantage de flexibilité dans l'accès des entreprises résidentes aux sources de financement extérieur    Azouz Ben Temessek : Les fonctions de l'OMS entre la technicité et la politisation    Nouveau cas de Covid importé    La Gabegie totale !    L'Italie s'ouvre aux touristes européens    Tunisie – Djerba: Les bacs de Djerba reprennent totalement leur activité    Les enfants très peu contagieux, selon une étude    Tendres fragments de Monastir    Mort d'Albert Memmi, le Tunisien tourmenté    Un roman intergénérationnel    La Tunisie n'a pas profité de l'effondrement des prix du pétrole    Béja : Des perturbations dans la distribution de l'eau prévues vendredi dans plusieurs régions    Tunisie – Musées: guide des procédures sanitaires de prévention contre la Covid-19    Tunisie : Le stade de Radès parmi les enceintes les plus chaudes de la planète    Libye: Haftar a perdu la bataille de Tripoli    Tunisie : L'ATCT annonce la reprise des entretiens entre candidats et recruteurs étrangers    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 4 juin à 11H00    Covid-19 : Les termes les plus recherchés par les internautes tunisiens durant le confinement    Et Didier Raoult vaincra…    Festival Cannes 2020 : Un film égyptien de production tunisienne dans la sélection officielle    Décès de George Floyd: quatre anciens policiers arrêtés et le Pentagone n'est pas satisfait de Trump.    Hichem Mechichi: Un ministre de l'Intérieur atypique ?    FARK : Kamel BOUTOURIA    CONDOLEANCES : Pr Mohamed Tahar KHALFALLAH    Série « The Eddy », créée par Jack Thorne : Bienvenue dans un Paris Jazzy soporifique    La Fédération américaine songe à faire jouer le Masters 1000 de Cincinnati avant l'US Open    Espagne : la saison reprendra avec la 2e période d'un match de Div.2 interrompu en décembre    Argentine : Maradona prolonge comme entraîneur de Gimnasia La Plata    Ben Gharbia : il y a de la médiocrité au parlement et les choses empirent    Perte de temps    Hassouna Nasfi : ‘'Notre voisine la Turquie''… Je ne veux pas entendre ça    Biens culturels tunisiens mis en vente aux enchères à Paris : Quelle protection pour les collections privées ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tunisie : REACH, le nouveau système de gestion des risques des produits chimiques
Publié dans Investir En Tunisie le 01 - 10 - 2009

Les entreprises tunisiennes sont appelées, plus que jamais, à appliquer dans les meilleurs délais, la directive européenne REACH (Enregistrement, évaluation, autorisation et restrictions des substances chimiques), afin de faciliter l'accès de leurs produits au marché européen.
Entré en vigueur en juin 2007, le règlement REACH a pour principal objectif de renforcer la protection de la santé humaine et de l'environnement par l'introduction d'un système de gestion des risques des produits chimiques.
Cette nouvelle législation qui touche toutes les activités industrielles à base de produits chimiques (peinture, textile, agroalimentaire, parfumerie, cosmétique), rend obligatoire l'enregistrement des produits chimiques fabriqués ou importés dans l'Union européenne, dans des volumes dépassant une tonne par an.
La présentation de la directive REACH ainsi que les mécanismes mis en place par l'Etat en vue d'une meilleure application de ce règlement, ont été au centre d'une journée d'information et de sensibilisation, organisée, jeudi 01 Octobre 2009, à Tunis, par le Centre international des Technologies de l'environnement de Tunis (CITET) avec le concours du Centre des activités régionales de production propre, le Centre technique de la chimie (CTC) et l'Union tunisienne de l'industrie, du commerce et de l'artisanat (UTICA).
Ouvrant la journée, Mr Nadhir Hamada, ministre de l'Environnement et du Développement durable, a indiqué que face à la nouvelle donne internationale, l'alignement au règlement REACH constitue l'une des voies à suivre vers la mise à niveau environnemental du tissu industriel.
Ce règlement, a-t-il ajouté, constitue de nos jours, une exigence pour les entreprises manufacturières tunisiennes, lesquelles n'ont plus d'autres alternatives que de se conformer aux standards européens, notamment environnementaux, afin de préserver et accroître leurs parts de marché.
Le ministre a ainsi appelé toutes les parties concernées à travailler de concert afin de sensibiliser les industriels aux effets néfastes des produits chimiques aussi bien sur la santé de l'Homme que sur l'environnement et de leur donner d'amples éclairages sur la directive REACH.
Mr Hamada a tenu à préciser que, sur près de 100 000 substances chimiques produites sur le marché tunisien, quelque milliers ont fait l'objet d'une évaluation approfondie, relevant que le règlement REACH va permettre de recueillir plus d'informations sur les dangers des substances chimiques.
Au titre de cette nouvelle législation, les produits chimiques jugés dangereux pour la santé et l'environnement seront remplacés progressivement par des substances moins dangereuses, voire plus sûres, a-t-il affirmé.
Au nombre des instruments mis en place pour une meilleure application de la directive REACH, il convient de citer, notamment, la création de la Fédération nationale de la Chimie (FNC) au sein de la centrale patronale, la création d'une unité d'appui «Help Desk REACH » au sein du Centre technique de la chimie et l'élaboration d'un accord de partenariat entre les trois fédérations de la chimie du Maghreb (Tunisie, Algérie et Maroc) pour discuter davantage de cette nouvelle législation au niveau de la région maghrébine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.