Tunisie-Directeur de l'ENIS [VIDEO] : « Nous cherchons à améliorer le classement de nos universités dans le monde »    Où voir les matches d'Aissa Laidouni et Anis Ben Slimane en Europa League ?    Youssef Bouzakher : « La dissolution du CSM n'a jamais été évoquée par le chef de l'Etat »    Dr Rim Belhassine Cherif, Président du groupe régional pour l'Afrique de la Commission d'Etudes 13    Tunisie – Covid : Fermeture d'un troisième établissement scolaire à Djerba    Inauguration du nouveau siège de l'ambassade de l'Etat de Palestine en Tunisie    La Proparco et l'UIB renforcent leur soutien aux entrepreneurs tunisiens affectés par la crise sanitaire    Ali Laârayedh s'offre une sortie qui évoque le dernier repas du condamné    Importation de véhicules en Algérie: Le problème serait-il en voie de règlement?    Zaghouan : Récupération d'une terre domaniale agricole de 120 hectares à Djebel Oust    Kais Saied: Nous n'avons pas de problèmes avec les juifs mais plutôt avec les colonisateurs    France : 3 ministres épinglés pour dissimulation de revenus ça fait beaucoup!    Le marché boursier termine la séance de mercredi, sur une note morose    Tunisie : Rached Ghannouchi reçoit l'ambassadeur de France    L'administration publique, un ''obstacle'' pour 3/4 des PME    Précisions du ministère de la Justice concernant le pass vaccinal    Affaire Khashoggi : le Saoudien arrêté à Paris ne serait pas le bon, Macron soulagé    Coupe Arabe FIFA 2021 : Programme des quarts de finale les 11 et 12 décembre    Les pays où les habitants ont été le plus souvent ivres    Abdellatif Mekki : Les personnes qui gardent encore espoir en Kaïs Saïed n'ont rien compris !    TRANSTU: Changement du trafic du métro sur la ligne 1, entre les stations "Mohamed Ali" et "Kabaria"    NBA : Lakers et Knicks à la relance, Dallas renversé par Brooklyn    UCL : Le Barça pourrait se qualifier ce mercredi ?    Les accords commerciaux avec l'Afrique : Le continent d'avenir    Tunisie: Vers la vaccination des enfants âgés de 5 ans ?    Mandat de dépôt contre le policier ayant agressé le directeur du lycée 9 avril à Sidi Bouzid    Exposition photos, films, concerts et arts numériques au programme de la 1ère édition du "Nawaat Festival"    L'entreprise autrement: Le retard est devenu fatal    Variant «Omicron» — Reprise économique: L'imprévisibilité...!    JTC: Les spectacles au programme du 8 décembre 2021    Sfax: Concert afro-tunisien au théâtre municipal [Vidéo]    Handball — Mondial Dames d'Espagne — Congo-Tunisie (33-24): Un goût d'inachevé    L'équipe de Tunisie se ressaisit: Sursaut rageur et coup d'éclat    LC Europe (Poules / 6è j): le programme de ce mercredi    Le comité scientifique annonce une bonne nouvelle    Comment rendre le système éducatif plus efficace en Tunisie ? Ridha Zahrouni s'exprime sur le sujet [Vidéo]    CONDOLEANCES    Tunisie-officiel : Nouvelle date d'un jour férié    NEWS: Héni Amamou passe à l'EST    Programme de la Cinémathèque Tunisienne du 8 au 18 décembre 2021: Le cinéma fête le théâtre    Les JTC 2021 rendent hommage à la Troupe de la ville de Tunis : Une consécration pour l'Histoire et le parcours    «Corde inconnue, fragment 1» de Fatma ben Aissa à Atelier Y: Déambulation artistique    Tunisie: Augmentation de 14% des prix du fer de construction    Tunisie : Signature d'un contrat de concession pour la restauration «d'El Karaka » de la Goulette et sa transformation en musée de la céramique artisanale    Connect International : Une visite à la capitale sénégalaise Dakar    Coronavirus : Du nouveau concernant Omicron    JO d'hiver 2022 : Le Kremlin appelle à des JO libres de toute politique    Tunisie : Focus sur le projet de réaménagement du musée de Carthage    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Coronavirus : « tragédie » en Italie, nouvelle vague en Asie, l'Amérique latine se confine
Publié dans La Presse de Tunisie le 22 - 03 - 2020

Les cas de contamination par le coronavirus flambaient dimanche en Europe, en particulier en Italie où la situation tourne à la « tragédie », tandis qu'une nouvelle vague semblait gagner l'Asie et que l'Amérique latine se confine à son tour.
« Restez chez vous », « fermez tout » : les mots d'ordre pour éviter les rassemblements et contacts favorisant l'épidémie se répandent partout dans le monde, face à une contagion planétaire rapide et à une situation effroyable en Italie.
De Wuhan en Chine, d'où est partie l'épidémie, à New York, plus de 900 millions de personnes doivent rester à leur domicile pour éviter de contracter le virus qui a déjà contaminé plus de 300.000 personnes dans le monde, dont la moitié en Europe.
Plus de 13.000 ont perdu la vie, dont plus de 7.500 en Europe. Pays le plus touché avec 4.825 morts, l'Italie connaît un scénario que redoutent tous les autres, avec dans certaines régions une contagion qui paraît hors de contrôle et une saturation des capacités de soins.
Alors que la pandémie a fait près de 800 morts en 24 heures, le Premier ministre Giuseppe Conte a annoncé l'arrêt de « toute activité de production sur le territoire qui ne serait strictement nécessaire ».
« Le moment est arrivé de s'arrêter, mais de le faire vraiment », lui avaient auparavant réclamé le maire de Bergame et le président de la Lombardie, province la plus touchée avec 3.095 cas, selon qui la situation « prend désormais des airs de tragédie ».
Second pays le plus touché en Europe, l'Espagne a enregistré près de 400 nouveaux morts en 24 heures (+30 %), portant le total à 1.720. Le personnel de santé paie un lourd tribut à la lutte contre la pandémie, 10 % étant infectés.
En France, où le nombre de morts a bondi de 20 % pour atteindre 562, le premier décès d'un médecin hospitalier a été annoncé. « La vague est là », a résumé le président Emmanuel Macron, préparant les esprits à la prolongation du confinement, sur fond de polémique grandissante sur la pénurie de masques de protection.
Chez son voisin britannique, changement de ton : « les chiffres sont très frappants et ils s'accélèrent. Nous ne sommes qu'à quelques semaines de l'Italie », a mis en garde dimanche le Premier ministre Boris Johnson.
Face à la propagation du virus, le gouvernement a ordonné avant le week-end la fermeture des écoles, pubs, cinémas et salles de sport, mais pas de confinement généralisé.
– Deuxième vague en Asie –
La liste des pays épargnés se réduit comme peau de chagrin : dimanche, la Roumanie a annoncé deux premiers décès.
Alors qu'aux Etats-Unis, environ 30 % de la population est placée en confinement, l'Amérique latine s'y résout à son tour : après le Venezuela, l'Argentine et le Salvador, la Bolivie est entrée en quarantaine obligatoire dimanche, suivie à partir de mardi par la Colombie.
Pays de la région le plus touché (1.128 cas, dont 18 décès), le Brésil, avec ses 210 millions d'habitants, retient son souffle. Bien que le président d'extrême droite Jair Bolsonaro n'ait eu de cesse de minimiser l'épidémie, les gouverneurs des Etats de Sao Paulo et Rio de Janeiro ont pris eux-mêmes l'initiative de mesures de restrictions.
L'Asie, où le nombre de cas a dépassé les 95.000, est-elle frappée par une deuxième vague de contamination? Alors que le nombre de porteurs du Covid-19 en Chine n'a cessé de baisser ces dernières semaines, d'autres pays voient les bilans s'alourdir.
En Thaïlande, qui a recensé dimanche 188 nouveaux cas, la plus forte augmentation quotidienne depuis le début de la pandémie, des voix s'élèvent pour exiger un confinement total de Bangkok, mégalopole de plus de 10 millions d'habitants et épicentre de la crise.
Des millions d'Indiens ont été soumis dimanche à un couvre-feu à titre expérimental dans ce pays d'1,3 milliard d'habitants où 320 cas ont été recensés, un chiffre qui serait largement sous-estimé.
Quoique durement atteint avec près de 1.700 morts, selon des chiffres officiels de plus en plus ouvertement remis en cause, l'Iran tarde à confiner sa population.
Son voisin irakien a en revanche annoncé dimanche l'instauration d'un couvre-feu total dans les 18 provinces du pays au système de santé ravagé, après la mort de 20 personnes et alors que le nombre de contaminations ne cesse de grimper.
Dans certains endroits, la « distanciation sociale » tient cependant de l'utopie. Dans la bande de Gaza, très densément peuplée, le coronavirus a fait son entrée, faisant craindre le pire. Cependant, les deux malades détectés à la frontière avec l'Egypte ont été immédiatement placés en quarantaine.
– On respire mieux –
Même les autorités religieuses prennent part à la lutte : de Tunis à Téhéran en passant par Jérusalem, elles ont appelé les fidèles à prier chez eux, beaucoup de lieux de culte ayant été fermés pour enrayer la propagation de l'épidémie.
Une image qui restera : l'esplanade entourant la Kaaba, lieu le plus saint de l'islam, situé au cœur de la Grande mosquée de La Mecque en Arabie saoudite, est désormais complètement vide.
Sur les bords du Golfe comme en Australie, les plages se vident elles aussi. Près de Séoul, en Corée du sud, un cinéma drive-in rencontre un grand succès, les salles obscures étant fermées, là comme ailleurs.
Conséquence heureuse du confinement, on respire un peu mieux sur la planète, où la pollution atmosphérique provoque 8,8 millions de décès prématurés par an.
En février, les images satellites de la Nasa montraient une baisse drastique de la concentration de dioxyde d'azote à Wuhan. Le phénomène a été observé début mars dans le nord de l'Italie, mais aussi à Madrid et Barcelone.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.