Le Président tunisien présente ses sincères condoléances au Président Michel Aoun et à tout le Peuple libanais frère    Tunisie: Hausse de 56% du déficit budgétaire au premier semestre de 2020    Deux fortes explosions à Beyrouth, bilan provisoire: une centaine de morts et 4000 blessés    Coronavirus : L'UEFA annonce une batterie de règles très strictes    Mini-Football | Coupe de Tunisie (finale) : Quel enjeu !    Affaire EST-WAC devant le tas : Il ne faut pas trop rêver !    ESS | Entraîneur : Benzarti dans le viseur    La dernière chance    Tunisie: 15 candidats à l'immigration clandestine dont une femme secourus au large de Kerkennah    Justice | Verdict de la cour d'appel : Allégement de la peine et libération de Ben Brik    L'Afrique proche du million de cas de contamination au coronavirus    La communauté tunisienne à Beyrouth va bien    Une décennie d'excellence inégalée    Nouveau comité d'investissement pour fournir des solutions au financement de la résurgence énergétique de l'Afrique    Tunisie: Le ministère de l'Energie annonce un accord pour la levée des sit-ins à Redeyef pour trois mois    Santiago Zhang, DRH chez Huawei Tunisie: Repousser les frontières de la technologie au service de l'humain    Liban : Les ressortissants américains appelés à rester à l'abri    Explosion de Beyrouth, un survivant tunisien raconte    Météo : Vent fort près des côtes et mer agitée    Tunisie: Une patiente de nouveau infectée au coronavirus après en avoir guéri    Tunisie: Samia Abbou: Aucun député du Courant Démocrate n'a voté contre le retrait de confiance à Rached Ghannouchi    Libération de Ben Brik, Première image après sa sortie de prison    Formation du gouvernement, programme des rencontres de Mechichi    Le bilan de l'explosion à Beyrouth dépasse 100 morts    Personnel et matériels français s'envolent pour le Liban    Tunisie – Condoléances de Kaïs Saïed au président libanais    Explosions à Beyrouth : 50 morts et 2 750 blessés    Drame à Beyrouth : prés de 30 morts et 3000 blessés dans deux fortes explosions    Bilel Aloui revient avec son tricycle ‘'pédagogique''    Cybermenaces : 10 conseils pour vous protéger pendant vos vacances    Football : Iker Casillas annonce sa retraite    Espagne: Le roi Juan Carlos décide de s'exiler après des soupçons de corruption par la justice    Tunisie – Bac 2020 : Inscription au service SMS dès le 5 août pour obtenir les résultats de la session de contrôle    Ligue 1 : Programme TV de la 18ème journée    Scope of Work : Third Party Inspection for Crushers and Sifters    Seifeddine Makhlouf : « Le prochain gouvernement doit être composé de partis et formé sur la base de quotas partisans »    Mohsen Hassan, expert en économie et ancien ministre du Commerce, à La Presse : «Pas de sortie de crise en l'absence de visibilité politique»    INDISCRETIONS D'ELYSSA    Danse contemporaine à «Sahriyet été 2020 A Hammamet» : Des œuvres riches et subtiles...    226 nouveaux cas de coronavirus en Libye    Drogba candidat aux élections de la fédération ivoirienne de football    Des signes annonciateurs d'un début imminent de la guerre en Libye ?    Lutte contre la migration irrégulière : Pour une coordination plus grande entre les forces sécuritaires et armées    Gisèle Halimi, une autre icône de la diaspora tunisienne disparait    Le coronavirus, un choc traumatique(1)    Kaouther Ben Hania à la Mostra de Venise    Pièce de théâtre "La conférence des oiseaux" à Sahriyet été 2020 à Hammamet    Ciné-Drive en Tunisie : Le cinéma autrement au temps du Coronavirus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'artisanat du cuivre à Kairouan: Beaucoup de difficultés freinent sa promotion
Publié dans La Presse de Tunisie le 05 - 07 - 2020

La ville de Kairouan est réputée pour l'artisanat du cuivre et pour le savoir-faire de ses artisans dont l'émulation a contribué à la dynamisation de la créativité afin de répondre aux exigences de la modernité, tout en respectant l'authenticité du patrimoine.
Notons que les principales branches de l'artisanat du cuivre sont la chaudronnerie, la dinanderie, l'étamage et l'utilisation du métal rouge dans la fabrication des bijoux.
Symbole de l'artisanat du cuivre à Kairouan, la création en 1990 du plus grand couscoussier au monde en cuivre (3,75 m de hauteur) qu'on a placé à l'entrée sud de la ville aghlabide... un accueil chaleureux pour des visiteurs privilégiés.
Mais il est regrettable de constater de nos jours que l'activité de ce métal semi-précieux, aux nombreux usages, tourne au ralenti. D'ailleurs, la rue des Nhaïcia qui abritait, dans les années 60, une centaine de professionnels, n'en abrite aujourd'hui qu'une douzaine encore attachés aux anciennes techniques artisanales. Quant aux autres, ils ont opté pour la fabrication d'articles en fer forgé, et ce, à cause de leur incapacité à continuer dans le secteur du cuivre vu cherté de la matière première. Sahbi Raïess, un artisan de la place, nous confie dans ce contexte: «Le cuivre n'est plus rentable à cause de son prix exorbitant et de la rareté de la matière première.
D'ailleurs, le prix du kilo de cuivre est passé de 80 à 180 D, et ce, à cause de la mainmise de quelques importateurs et intermédiaires avides de gain facile. En outre, l'invasion de l'acier inoxydable, du verre, de l'aluminium, de la poterie et de la porcelaine, a encouragé les gens à délaisser les ustensiles en cuivre et à leur préférer des articles moins chers et nécessitant moins d'entretien.
A titre d'exemple, une «kerouana», une sorte de terrine avec couvercle, qui coûtait 18 D, coûte aujourd'hui 45 D ! De ce fait, les citoyens ont tendance aujourd'hui à n'acheter que les candélabres, les lanternes et d'autres objets d'ornementation...».
Malgré cela, beaucoup de futures mariées font tout pour acheter un trousseau en cuivre qui pesait par le passé 50 kilos et qui n'en pèse aujourd'hui que 20.
Il est composé généralement du couscoussier, de casseroles, de plateaux, de faitouts et de chaudrons. M. Abdelkrim Zeramdeni (81 ans), qui fait partie de ces artisans chevronnés qui se sont spécialisés dans l'art du cuivre, regrette la raréfaction de la main-d'œuvre car les jeunes préfèrent d'autres métiers moins fatigants, moins salissants et qui ne présentent pas de risques pour la santé : «Personnellement, j'ai proposé à plusieurs reprises aux différents responsables de former, dans mon domaine, des jeunes sans emploi... Rien n'a été fait pour sauver le secteur du cuivre de disparition dans deux décennies tout au plus ! En effet, l'artisanat du cuivre nécessite beaucoup de patience car l'ustensile à fabriquer nécessite des gestes difficiles, à commencer par le calibrage, le découpage, le roulage, puis par le martelage et l'assemblage. Quant à l'opération d'étamage, elle doit être faite avant l'usage domestique, et ce, en recouvrant le cuivre d'une couche d'étain.
Et pour savoir si l'étain ne contient pas de plomb que certains artisans avides de gain facile y incorporent, il suffit de passer, le doigt dessus. Si celui-ci noircit, c'est que l'étain contient du plomb, s'il ne noircit pas, c'est que l'étain est bien fait...»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.