Zouhair Maghzaoui : Même les sympathisant d'Ennahdha le soutiennent discrètement    Canon et Climatepartner Célèbrent Dix ans de Partenariat    Tunisie: Reprise du transport du phosphate vers le complexe chimique après un mois de suspension    La production globale de phosphate n'a pas dépassé les 2136 mille tonnes, à fin juillet 2020    Les Allemands invités à investir en Afrique post-Covid-19    Tunisie: Nabil Karoui: "Les affaires libyennes ne sont pas les notre"    Drogba candidat aux élections de la fédération ivoirienne de football    Reprise de l'acheminement du phosphate vers le groupe chimique    Tunisie: Cinq nouvelles infections locales au coronavirus à Sousse    2 femmes meurent dans un accident de la route à Mahdia    Météo: Prévisions pour mardi 04 août 2020    OFFICIEL : Saïd Saïbi nommé entraîneur de l'AS Rejiche    Des signes annonciateurs d'un début imminent de la guerre en Libye ?    SAVE une bouffée d'oxygène de 3 millions de dinars pour les startups les plus impactées par la crise Covid19    Coupure d'eau : Fermeture de la route reliant Béja à Téboursouk au niveau d'Aïn Melliti    Football | Décès du jeune internetional junior Aziz Touati    Coronavirus : 4 nouveaux cas de contamination dont 3 locaux    Encore 3 cas de عدوى محلية contamination locale de Coronavirus et 1 cas importé enregistrés à Tunis, Jendouba et Sfax    289 malades encore porteurs du virus en Tunisie    Tunisie : Discours de Kaïs Saïed à Mahdia et Sfax sur l'émigration illégale    Invitée par Mechichi, Abir Moussi rappelle ses conditions    Lutte contre la migration irrégulière : Pour une coordination plus grande entre les forces sécuritaires et armées    Affaire Fakhfakh-VIVAN : Un Nouveau rebondissement    Le chef du gouvernement désigné entame les concertations avec les groupes parlementaires    Ligue des champions de l'UEFA : C'est l'heure de la reprise !    L'OTE diffuse des cours de langue arabe sur sa chaîne YouTube    Tunisie : Les nouveaux prix des cigarettes à partir du 03 août 2020    Les Nouveaux Freebuds et Watch GT 2e de Huawei, La touche finale pour accessoiriser votre style    Formation du gouvernement, Programme des rencontres de Mechichi    BAD : La Covid-19 n'empêche pas l'Afrique de l'Est d'être une région dynamique    Espérance de Tunis : Hamdou Elhouni, blessé, sera indisponible une semaine    Météo : Températures en légère baisse    Les Emirats à la Turquie : Ne vous immiscez pas dans les affaires arabes    Success Story : Mohamed Abid, un tunisien à la conquête de Mars    Mohamed Abid, le Tunisien à la conquête de la planète Mars    Foot-Ligue Europa : le programme des huitièmes de finale    Monastir | Les familles de 24 pêcheurs appellent à intervenir pour libérer leurs enfants retenus par les autorités italiennes    Palais Borj Baccouche : Un joyau architectural à l'abondan    Migration irrégulière: 27 Tunisiens secourus au large de Kerkennah    La régularisation ne concerne pas les nouveaux arrivés    Gisèle Halimi, une autre icône de la diaspora tunisienne disparait    Le coronavirus, un choc traumatique(1)    Kaouther Ben Hania à la Mostra de Venise    Leila Ben Gacem: Le monde d'une entrepreneure socio-culturel(Vidéo)    Pièce de théâtre "La conférence des oiseaux" à Sahriyet été 2020 à Hammamet    Ciné-Drive en Tunisie : Le cinéma autrement au temps du Coronavirus    Ceux d'en haut qui nous regardent    Rencontre avec Yosra Nafti dans le cadre de « IJA, la culture en accès libre » : Autour du tirage argentique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Reportage | Baccalauréat – Troisième journée : Sur les chapeaux de roues
Publié dans La Presse de Tunisie le 11 - 07 - 2020

Sourires, accolades, chaleureuses embrassades, à la fin de la journée du premier acte de la session principale du bac, l'heure est à la décontraction et au soulagement quoique...rien ne soit encore joué !
Vendredi 10 juillet 2020 au lycée pilote Habib-Bourguiba, pépinière des futurs cadres et responsables de l'Etat tunisien, les têtes sont à la fête. Sous un soleil de plomb, la troisième journée des épreuves et la dernière de la semaine s'annonce décisive. Et pour cause. Les épreuves de maths et sciences selon la spécialité du candidat sont encore au menu du jour. La veille, la section Maths est concernée par une épreuve de maths, hier, tout comme la section Sciences avec la matière des sciences. Deux épreuves dans la même journée pour finir la semaine en trombe. L'angoisse est palpable chez les parents qui bravent la chaleur assis et debout des heures durant à l'ombre des arbres. Dès 14 heures, les premiers futurs bacheliers se mettent à sortir un par un, puis par groupes de deux ou trois pendant au moins quinze minutes.
Khaled E., la cinquantaine, père d'un jeune garçon, évoque sur un ton serein les aspirations de son fils : «Je m'attends forcément à des résultats satisfaisants au vu de son brillant parcours durant toute l'année». Il envisage carrément d'inscrire son poulain à l'étranger, en Europe, en cas de résultats satisfaisant et excellent. Beaucoup de parents pointent aux abords du Lycée Carnot en attendant la sortie de leurs protégés. Il est 13h30, un père attend patiemment la sortie de sa fille qui subit l'épreuve de français. Il raconte le parcours satisfaisant de sa bien-aimée Marwa sereinement : «Elle est inscrite au bac Sciences et a subi l'épreuve de maths le matin après avoir passé celle des sciences la veille. Je suis confiant quant à la réussite de ma fille». Il est vrai que l'établissement pilote, d'une grande renommée, enregistre des taux de réussite très élevés, bien au-delà de la moyenne nationale avec rarement des cas d'échec. D'après les échos, l'épreuve des mathématiques est coriace et complexe. Un autre son de cloche est parvenu de Yasmine C., blondinette de 18 ans, inscrite au bac Sciences dans un autre lycée qui donne ses impressions sur le démarrage des épreuves avec un sentiment d'amertume : «Le sujet de l'épreuve des sciences la veille a comporté sur des notions qui n'ont pas été abordées depuis 2013 au sujet de la biogénétique. Du reste, une partie de l'examen est difficile avec des questions très pointues ou complexes». Un sentiment fort partagé au cours des épreuves de jeudi 9 juillet à la fois pour les candidats de la section Sciences que ceux de la section Mathématiques. Pour revenir sur l'épreuve littéraire du jour avec le français, deux thèmes sont proposés en fonction de la filière du bachelier. C'est soit l'amour pour une grande majorité des élèves de la section Maths, soit la guerre pour leurs homologues de la section Sciences.
Au choix : l'amour ou la guerre
Le sujet sur l'amour traite la question : «Dans quelle mesure l'amour peut changer la vision de l'homme ?» Il comporte trois parties avec une partie introductive scindée en un questionnaire et un argumentaire respectivement sur trois et sept points avant d'entamer la deuxième partie sous forme d'essai et commentaire écrit sur dix points. Imène, jeune brune, ne cache pas sa déception même si elle garde le sourire aux lèvres au moment de parler avec son camarade. Elle confie : «Je trouve que le sujet est plus difficile que prévu. Dans mon esprit, l'examen de français va conforter ma réussite au bac mais là je crains que je ne gagne pas beaucoup de points dans cette matière. Je me concentre sur les prochaines épreuves de la semaine à venir. Pas plus». Un autre garçon, cheveux frisés et assez dodu, affirme l'air rassurant que «c'est abordable et accessible». D'autres candidats sondés sur place à la sortie des examens affirment avoir subi une épreuve de français portant sur le théme de la guerre. Inscrits en bac Sciences techniques, ils redoutent être passés «à côté du sujet» sur cette question épineuse en temps de «guerre» justement…contre le Covid-19, le terrorisme ou le grand banditisme.
Après une longue attente, la délivrance arrive pour les parents qui récupèrent leurs enfants après trois jours harassants et pénibles pour les nerfs. De nombreux candidats rentrent rapidement vers la maison pour continuer leurs révisions avec le programme tout aussi chargé qui les attend la semaine prochaine. D'autres plus joyeux, confiants et sereins rentrent à petit trot espérant achever la suite des examens dans de bonnes conditions. Un contraste qui en dit long sur les chances de réussite et de succès de chacun.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.