Tunisie – VIDEO : Un incendie se déclare sur l'autoroute Tunis – La Marsa    Tunisie : L'US Monastir remporte le championnat de basket-ball    Tunisie – Reprise de l'incendie au sommet du Mont Nador à Ghar el melh    Tunisie – VIDEO : Ennahdha pose ses conditions pour accorder son aval au gouvernement Mechichi    Tunisie | 22 nouvelles contaminations au coronavirus dont 10 locales    Par le polytechnicien Hazem Bouzaiane : Crime de non-assistance à un pays en danger… (partie 1)    9 Août, Journée internationale des peuples autochtones : les musées tunisiens célèbrent l'autochtonie    18 morts et plus de 120 blessés dans une sortie de piste d'un avion en Inde    Jendouba | Elargir la superficie allouée à la culture de la canne à sucre pour atteindre les 4500 ha, en 2023    Coronavirus : 22 nouveaux cas dont 10 cas locaux enregistrés dans 6 gouvernorats (Tunis, Ariana, Monastir, Sfax, Gabés, Médenine)    EST et USM à l'épreuve du déplacement    Mort de 27 migrants en majorité des ghanéens    Un derby prometteur !    Souvenirs et nostalgie    Prêts... Partez !    Boukornine entre littérature et histoire    TOPNET, signe un partenariat Tripartite avec TTN et QWEEBY pour le lancement de la facture électronique    Le ministère de l'intérieur lance un appel à témoin contre un terroriste    A Kairouan, la situation est alarmante    Juventus Turin : Maurizio Sarri limogé après l'élimination contre l'Olympique Lyonnais    Tunisie : La Télédéclaration obligatoire à partir d'un CA de 100 mille dinars (Rappel)    Une nouvelle vague de phishing se propage sur Facebook    L'ANSI alerte sur une nouvelle vague de "phishing" sur Facebook    CONDOLEANCES    Reportage | Soldes d'été : Le top départ est donné !    Saida Ounissi tire à boulets rouges sur Fethi Belhaj ministre de l'Emploi    Tourisme : La peur de voir la situation se compliquer    DECES : Mahmoud Ben Aleya JERBI    L'Italie annonce le début de l'expulsion des immigrés clandestins tunisiens à partir de lundi    Basket | Finale retour du super play-off (ESR-USM) : L'USM à une victoire du sacre    Tunisie: Reprise des activités d'exploitation du phosphate à Mdhilla    CONDOLEANCES : Mounira GHORBAL    France – L'AS Saint-Etienne veut se débarrasser de Wahbi Khazri    Météo : Ciel dégagé et températures modérées    Une soirée musicale sous le signe de la solidarité avec Beyrouth    Zaghouan : L'approvisionnement en eau potable à Nadhour va bientôt s'améliorer    L'argenterie tunisienne dans toute sa splendeur    Un glacier du Mont Blanc menace de se détacher    Trump contre TikTok, ou la guerre froide du Web    Amir Fehri se confie sur sa nomination en tant qu'ambassadeur de l'ALECSO    « Summer Show », exposition collective à la galerie Selma-Feriani avec Younes Ben Slimane, Dora Dalila Cheffi et Fares Thabet : A découvrir !    La commission des litiges résilie le contrat d'un joueur du CSS    L'Espagne est redevenue une zone rouge à cause des clubs de nuit, selon Nissaf Ben Alaya    Liste des membres de la Commission d'encouragement à la production cinématographique pour l'année 2020    Des rencontres au TOP prévues par Hichem Mechichi ce vendredi : 4 anciens Chefs de gouvernement et 2 ex Présidents de la République !    Double explosion à Beyrouth : au moins 113 morts et 4 000 blessés selon un dernier bilan    La Tunisie envoie des aides au Liban    Liban: Au moins 135 morts et plus de 5000 blessés dernier bilan de l'explosion de Beyrouth    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tribune | Politique culturelle publique et condition de l'artiste
Publié dans La Presse de Tunisie le 16 - 07 - 2020


Par Mohamed KOUKA
Lors de la Seconde Guerre mondiale des députés de la Chambre des Communes du Royaume-Uni réclamaient l'abolition de toute subvention à l'art et à la culture afin de contribuer à l'effort de guerre pour renforcer l'arsenal militaire utilisé pour combattre le IIIe Reich conquérant. Winston Churchill, Premier ministre du moment répliqua par une interrogation: "Then, what are we fighting for? ". (Pourquoi nous battons-nous alors ?). Cette réponse me vint à l'esprit suite à l'apparition de l'épidémie du Covid19, suivie de la suggestion de certains religieux de détourner le budget de la culture au profit de la santé et des hôpitaux, alors qu'il était plus indiqué pour ce faire de s'adresser au ministère des Affaires religieuses, action qui aurait pu être dans l'ordre naturel des choses, comme acte de piété...
En ce début de troisième millénaire on ne prend pas encore la mesure réelle de l'exigence de l'action culturelle, de l'apport fondamental de la culture au développement, à l'évolution, à l'humanisation de la personne, à ne pas confondre avec cette culture de consommation, tout entière fabriquée pour le plaisir immédiat et la pure récréation. Sa séduction tient en partie à la simplicité qu'elle déploie, il faut éviter la complexité, offrir des produits sans consistance. Le but : amuser !
Mais la culture recouvre tout ce par quoi l'existence humaine apparaît comme s'élevant au-dessus de la pure animalité, et plus généralement, à travers elle au-dessus de la simple animalité. «La culture » qui caractérise l'Homme peut être considérée soit comme un état des facultés humaines, soit comme un système de fonctions ou de pratiques nécessairement coordonnées, soit encore comme un processus qui peut lui-même être étudié. La mutation de la culture en vient à désigner «l'ensemble des formes acquises de comportement dans les sociétés humaines».Et puisque tout comportement humain est acquis, qu'aucun comportement humain n'est simplement inné, la culture comme ensemble de comportements acquis englobe tous les comportements humains. Il n'est plus un seul comportement humain qui ne soit «culturel». Pratiquer une religion, écrire un article, de même que danser, cuire un œuf, ou pratiquer un sport.
Eclairez-moi maintenant je vous le demande ! Pourquoi nos quartiers, nos rues et ruelles et même nos boulevards croulent sous des tas d'ordures. Les jardins du Belvédère se sont transformés, non seulement en parking gratuit, à ciel ouvert, mais dont la plupart des trottoirs se sont transformés en dépotoirs d'ordures ménagères et autres immondices ; que dire des sacs en plastique bleus qui défigurent insolemment les arbres et ce qui reste de verdure. Ceci dit je n'oserais m'aventurer à l'intérieur du zoo...Pauvres bêtes ! . A qui incombe la faute ? Pas seulement aux services municipaux bien évidemment, encore que le malheur provient de l'ignorance, du manque d'éducation, du citoyen analphabète... faillite de la culture, alors que les mosquées ne désemplissent pas. J'ai même vu de mes yeux des croyants à la sorties de la prière du vendredi, balancer des mouchoirs de poche à tout va, avec une tranquillité d'âme si je puis dire sidérante. L'éducation est le plus grand et le plus difficile problème qui puisse être proposé, seule l'éducation peut faire progresser la lumière et le problème est éminemment culturel.
L'art a une fonction éducative à la liberté, car il permet une activité accomplie de la sensibilité et de l'entendement, réalise la prise de conscience et la lucidité. L'art est le complément nécessaire et vital à la culture ; mais en ce moment de notre histoire la culture et l'art sont en mauvaise passe, la bêtise, depuis quelque temps, s'affirme dans l'indifférence générale et c'est symptomatique de la médiocrité de l'époque . Un de nos plus grands comédiens, homme de théâtre incontournable, est acculé à une grève de la faim pour faire prévaloir ses droits l On atteint le fin fond de la régression et c'est le miroir de l'époque. Vous avez dit «culture» ? !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.