Nouvelles mesures: Qalb Tounes craint une dictature    Le parti des travailleurs appelle à la résistance face à la dictature de Saïed    Mongi Rahoui: La confiance est là, tout le reste n'est que détail    Le programme d'incubation et d'accompagnement « Afkar » célèbre les entrepreneurs lauréats du programme « Diaspora For Development »    JO d'hiver 2022 – Pandémie : la flamme olympique allumée à huis clos    Les quartiers huppés de l'Ariana privés d'eau potable    Imed Dghij appelle à manifester devant le palais de Carthage    Tunisie- Daily brief du 23 septembre 2021: La présidence de la République annonce de nouvelles mesures    Fédération camerounaise de football : Samuel Eto'o dépose sa candidature    Quatre partis créent le Front démocratique    Opportunités : Une trentaine d'entreprises tunisiennes à EXPOLIVA'2021    Dernière minute-Coronavirus: 7 décès et 683 nouvelles contaminations, Bilan du 21 septembre 2021    La FMDM décerne un doctorat honorifique à une étudiante décédée du Covid-19    Officiel – Le texte intégral du décret présidentiel N° n° 2021-117 du 22 septembre 2021, relatif aux mesures exceptionnelles    Bourse de Tunisie : 2ème séance consécutive dans le rouge pour le Tunindex    Les nouvelles mesures exceptionnelles annoncées par Kaïs Saïed    FTAV: Le tourisme intérieur a sauvé la saison    Rentrée 2021-2022: Optimisez votre travail collaboratif grâce au vidéoprojecteur Epson EB-735FI    Monde- Daily brief du 22 septembre 2021: Le chef du gouvernement libyen rejette le retrait de confiance    Deux femmes héroïnes d'un évènement qui unit l'art et la littérature: Azza Filali et Chiara Montenero    Journées du Québec en Tunisie: 438 postes proposés par des entreprises canadiennes    Lyon OL vs Troyes : Liens streaming pour regarder le match    Ligue 1 : programme du tournoi barrage    La Tunisie devient membre de la Fédération internationale de hockey sur glace    Enseignement supérieur privé / Paramédical : Pas d'équivalence pour les bacheliers non scientifiques    Metz – PSG : Où regarder le match du 22 septembre de ligue 1    Les droits de douane ne dépassent pas 2,3% de la valeur des importations    Al Karama appelle ses partisans à protester contre la comparution des civils devant les tribunaux militaires    Libye: Dbaïba rejette le retrait de confiance    Monaco – Saint-Etienne: où regarder le match du 22 septembre    Classement des 500 meilleures chansons de tous les temps (top 5 en vidéos)    Bilan Covid-19 : 1013 nouveaux cas et 15 décès    Réunion sur la gestion des 50 MDT destinés à l'entretien des écoles    Le projet tuniso-italien "EVE" été présenté à Nabeul    Des secrétaires généraux de partis à la "Rue Mohamed Ali" pour chercher soutien    Art'cot organise une exposition grand format à la Médina de Tunis    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 22 Septembre 2021 à 11H00    Congrès mondial des écrivains de langue française les 25 à 26 septembre à Tunis (Programme)    Egypte : Décès du maréchal Mohamed Hussein Tantaoui    Le photographe tunisien Habib Hmima n'est plus    Abu al-Bara al-Tounsi tué dans un raid à Idleb    Le ministre des Affaires culturelles reçoit Noureddine et Nejia Ouerghi    Crise des sous-marins: Quelques leçons pour les Arabes    "Streams" de Mehdi Hmili en compétition officielle du FIFF de Namur et de La Mostra de Valencia en Espagne    30 auteurs au Congrès des écrivains de langue française à Tunis    Pêcheurs tunisiens interpellés par les garde-côtes libyens : Le ministère de la Défense rappelle la réglementation    Comment comprendre les prochaines élections en Allemagne et quel impact sur la Tunisie du départ d'Angela Merkel    Cinq enseignements à tirer de l'abominable gestion américaine de la tragédie afghane    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La guerre sacrée...
Publié dans La Presse de Tunisie le 05 - 08 - 2021

S'il y a quelque chose de très urgent à combattre, ou plutôt qu'il faut commencer à combattre sérieusement, c'est sans doute la corruption qui a envahi tous les secteurs sans exception. Elle concerne tout le monde : partis, fonctionnaires, hommes d'affaires, entreprises publiques, santé, justice, culture et sport, enseignement, énergie, médias... Bref, un fléau qui a fragilisé l'économie et privé l'Etat d'un immense vivier. En même temps, le coût de la corruption est énorme et pèse lourd sur les équilibres macroéconomiques. Et si on est arrivé à ce stade de chaos, c'est en grande partie à cause de la corruption et de l'impunité devant des dossiers lourds et argumentés par des preuves. Cette feuille de route que l'on veut doit comporter systématiquement un plan clair de l'approche anti-corruption. Les dossiers sont là, les organes de la justice tunisienne, malgré toutes les infiltrations, tiennent encore bon. Il suffit d'accélérer la cadence, de passer à l'action et de donner les moyens qu'il faut à notre justice pour mettre fin à ces tragédies et à ces scandaleux agissements.
Cela va avoir des effets impressionnants à court terme sur le plan international. Les bailleurs de fonds, les investisseurs et les pays partenaires auront une motivation de plus pour rentrer dans des ententes et des projets communs. La transparence est, rappelons-le, un indicateur clé en finance internationale : autant on offre une garantie solide pour la protection des intérêts des investisseurs nationaux et internationaux, autant les capitaux vont affluer. On le répète, la lutte contre la corruption (un fléau qui dure depuis des décennies) est la base de tous les projets de réforme. Malheureusement, des voix s'élèvent ces jours pour essayer, au nom d'une fausse lecture des lois et d'une malsaine intention, d'enterrer la vérité, de détourner l'attention sur la récupération des fonds spoliés depuis des années. Ces gens, portant la casquette d'analystes économiques, jouent un rôle pas innocent comme ce fut le cas en 2011. Ce n'est pas le moment de rater cette occasion de commencer une nouvelle page dans notre histoire. Il est temps de mettre fin aux détournements des deniers publics sans qu'il y ait des poursuites. C'est capital si l'on veut réussir cet après-25 juillet encore flou et sceptique, faute de décisions en profondeur. Le temps n'est pas un allié de circonstance.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.