Fête nationale de la femme : Ichraf Chebil annonce le retour des vieux démons    Tunisie : Augmentation des exportations du secteur industriel    Industrie : L'investissement a encore fondu, beaucoup trop    Photo du jour : Le souk du dimanche à l'aéroport    Grèce : le Premier ministre "espionnait" depuis 2019, ça lui coûtera très cher    Un incendie dans une église fait des dizaines de morts en Egypte    Mohsem Marzouki réagit à l'attentat contre Salman Rushdie    Par Jawhar Chatty : La nouvelle régente de Carthage !    Les syndicats sécuritaires : la liberté d'expression ne peut être bâtie aux dépens de la dignité    Salman Rushdie s'en sortira, les ventes de "Versets sataniques" explosent    Egypte : Un incendie tue des dizaines de chrétiens en pleine messe    L'entreprise saoudienne pétrolière : Hausse des bénéfices net record au 2ème trimestre de 90%    Ils n'ont pas le droit !    Formation des dirigeants: Une aubaine pour l'entreprise    La Tunisie exprime son soutien à l'Arabie Saoudite    Volley : La CAN junior dames U21 sera organisée en Tunisie    NBA : Golden State – Los Angeles Lakers, le 18 octobre prochain    Foot-Europe: le programme du jour    Météo : De la chaleur partout et des foyers orageux    Après le ministre le gouverneur et sa soeur, accusés des mêmes horreurs (Document)    Tunisie : Mandat dépôt contre le tueur d'un touriste    Edition estivale des UV — Utopies visuelles à Sousse: Plus d'utopies, plus de moments forts    Zied Gharsa au Festival International de Carthage: Festive, la musique tunisienne !    REMERCIEMENT& FARK: Mohieddine MOUAKHAR    Express    La surchauffe de l'économie singapourienne nécessite un nouveau resserrement monétaire    Pourquoi: Manque d'espaces sanitaires    Pollution marine et menace pour l'équilibre écologique: Va-t-on s'y attaquer réellement ?    DECES: Mohamed Naceur MRAD    Abdelmajid Chétali: Le talent, la passion, la gloire...    Abir Moussi: La nouvelle constitution est une menace pour les acquis de la femme    FIBA 3×3 Nations League 2022 : les résultats de la 2e journée pour la Tunisie    L'apparition d'Ichraf Chebil critiquée sur la toile    Première astronaute tunisienne et africaine : Telnet dévoile la liste des candidates    Pour la première fois, une allocution officielle de l'épouse du chef de l'Etat    Développement du tourisme de plaisance: Les grandes lignes de la feuille de route    Décès du réalisateur Abdeljabbar Bhouri    Foot-Europe: le programme du jour    Eventuelle grève des techniciens de la navigation aérienne    Protéger les femmes    «Naseer Shamma & the peace builders» au Festival International de Carthage: Musique d'amour et de paix    La BNA mécène du festival de Dougga pour une culture inclusive    Salman Rushdie poignardé à New York    La maison du luth arabe en Tunisie à l'initiative du luthiste irakien Naseer Shamma    CAB : Report de l'assemblée élective…    Programme TV du vendredi 12 août    Tahar Melligi , l'historien des artistes, décédé à l'âge de 86 ans    Orange Tunisie expérimente à nouveau la technologie 5G dans le domaine de la Culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Pour Préserver ses acquis, la commission juridique de l'Espérance aura... : ... du pain sur la planche
Publié dans La Presse de Tunisie le 04 - 07 - 2022

Faute de gros moyens pour concurrencer les grands de notre continent, l'Espérance doit faire preuve de beaucoup de savoir-faire sur le plan contractuel...
Au début de la saison 2021-2022, les fans de l'Espérance ont, comme toujours par le passé, nourri l'espoir de voir leur équipe de cœur réussir une belle razzia à l'instar des saisons exceptionnelles de 1994, 2011, 2018 et 2019.
Lesquelles saisons ont été spécialement marquées par l'octroi des quatre trophées de la plus prestigieuse des compétitions, en l'occurrence la Ligue des champions africaine.
C'est que les supporters et la large famille espérantistes n'ont d'yeux que pour les consécrations continentale ou arabe pour prouver la supériorité et la suprématie du principal représentant du football tunisien dont il est le premier porte-drapeau.
Mais malheureusement et pour la troisième saison de suite, c'est-à-dire depuis 2019, le doyen des clubs tunisiens ne brille plus et se contente du titre du champion national.
On ose même dire que l'accumulation des titres de champion de Tunisie (32 depuis l'Indépendance) n'épate plus outre mesure, les supporters devenus habitués à l'excellence qui a connu son firmament particulièrement en 2018 et 2019.
En effet, s'affirmer maître absolu et incontesté du football africain, en présence de tous les mastodontes de notre continent, impose le respect et procure une notoriété et une aura inégalées. Mais pour s'y maintenir, cela demande des moyens énormes et même une vraie industrie où les géants de notre continent Al Ahly, Ezzamalek, T.P. Mazembé, Raja, Wided Casablanca etc.. sont déjà passés maîtres. Et chaque saison qui vient rend la tâche de suivre la cadence plus ardue encore pour l'Espérance.
Recrutements et départs
Il est vrai qu'avec les moyens du bord, l'Espérance reste capable d'affirmer encore sa domination sur le plan local, mais sur le plan continental et régional les choses se corsent de plus en plus.
Et rien que sur le plan du renforcement de l'effectif, en vue d'être fin prête pour les nouvelles aventures à l'extérieur du pays, l'Espérance est contrainte de recruter des joueurs patentés.
Et ce genre de joueurs ne court plus les rues de nos jours. Et même s'ils existent, l'Espérance ne peut plus rivaliser avec les autres pour s'adjuger leurs services. Ce qui nous conduirait à dire qu'à l'avenir, enrôler des joueurs de la trempe de Malitoli ou d'Eneramo (par exemple) relèverait du miracle tellement la concurrence est rude.
Pis encore, même les pépites de l'Espérance, à l'instar de Mohamed Ali Ben Romdhane ou l'Algérien Elyès Chetti qui sont encore sous contrat, au moins pour une autre saison, sont convoités par beaucoup d'autres clubs étrangers (Europe, Afrique, Pays du Golfe).
Ce n'est pas sans risque de les voir s'envoler ! Cela est un phénomène pas nouveau vécu déjà avec Anice Badri, Raouf Ben Ghith et beaucoup d'autres qui risquerait de s'amplifier à l'avenir. Il s'agit d'un vrai marché au vrai sens du terme où seuls les plus nantis ont le droit d'imposer leurs lois... financièrement !
Du coup, parvenir à remporter un titre africain ou arabe à l'avenir relèverait du miracle ou du moins de l'exception. Il ne faut plus se mentir.
Toutefois, pour éviter la fuite des «vedettes», la veille règlementaire (et juridique) se doit d'être créative en imposant des «garde-fous» astucieux visant à préserver les acquis et à bannir l'utilisation de l'Espérance comme tremplin.
Chaque joueur doit donner la contrepartie de sa notoriété acquise à l'Espérance qu'il soit étranger ou Tunisien. Tous les contrats doivent être honorés jusqu'à leur terme.
Par ailleurs, l'Espérance pourra refaire surface à l'échelle continentale, la saison prochaine, si elle arrive à pourvoir son effectif de quelques joueurs patentés dans certains postes tout en empêchant le départ de tous ceux qui sont encore liés contractuellement.
Nous pensons qu'avec une ossature déjà bien étoffée, composée essentiellement de Debchi, Chetti, Togay, Coulibaly, Ben Romdhane, Chaâlali, Bougrine, Badri, Houni, Ben Hamouda, Ben Hmida, Berrima, Mimouni et d'autres nouvelles recrues, l'Espérance aura la latitude de jouer à nouveau les premiers rôles à l'échelle africaine et arabe.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.