David Silva quittera Manchester City à la fin de la saison prochaine    Ce que l'on sait de l'affaire de l'infirmier poignardé à l'Hôpital Mahmoud El Matri    Après l'agression subie par deux de ses agents, l'hôpital Mahmoud El Matri reprend normalement son activité    CAN 2019 (Groupe E) : La sélection tunisienne à pied d'œuvre pour préparer le match face au Mali    En Photos: Partenariat Shell et Geely: Performance that reaches the sky    Médias et enjeux électoraux de 2019 : Le cas des médias audiovisuels !    Tunisie: Saisie de 4 kg de cocaïne et 20.000 pilules d'ecstasy au port de la Goulette    CAN 2019 : Résultats des rencontres du mardi et Programme du mercredi 26 Juin    Tunisie- Approvisionnement de la délégation de Sidi Thabet en gaz naturel à partir du deuxième trimestre 2020    Tunisie: Noureddine Taboubi dénonce une confusion dans la gestion des affaires publiques    Tunisie: Nidaa Tounes propose Béji Caïed Essebsi pour un second mandat    Par Mohamed Salah Ben Ammar : Le péché originel d'un quinquennat raté    2 start-up tunisiennes signent des contrats commerciaux à l'international : L'accélérateur Orange Fab Tunisie clôture en beauté sa première saison    L'Afreximbank accorde un prêt de 500 Millions de Dollars à la Tunisie    Trump menace l'Iran d'une attaque destructrice    Les deux gagnants tunisiens au Championnat Microsoft Office Specialist participent à la compétition mondiale à New York    Tunisie: Salon de l'emploi “Tunisia Jobs” à Sousse présente 520 opportunités de travail pour les promus de l'université    CAN 2019 : Tunisie – Mali, à quelle heure et sur quelle chaîne ?    Nabil Karoui désigné officiellement Président du parti « Cœur de Tunisie » anciennement appelé « Parti tunisien pour la paix sociale »    Révision à la hausse de la tarification de l'électricité et du gaz naturel    Huawei remporte le Prix de contribution exceptionnelle pour ses 20 ans d'existence en Tunisie    Sarra Besbès remporte la médaille d'Or à Bamako lors des Championnats d'Afrique d'Escrime    Copa América (Quarts de finale) : Chili-Colombie en tête d'affiche    Energies renouvelables : les meilleurs experts au Sommet « Place au soleil » à Tunis    Tunisie: Mohsen Marzouk appelle à une charte contre les tensions politiques    Tunisie : Mohamed Ayachi Ajroudi quitte le Stade Gabésien    Nabeul, décès d'un 7ème nouveau-né à l'hôpital Mohamed Tlatli    Rencontre-débat : Violations des droits de l'Homme le long des frontières extérieures de l'UE au Sahel    CEPEX :Plus de 20 exposants tunisiens au salon Summer Fancy Food Show    Le secrétaire d'Etat Hatem Ferjani participe à la réunion des coordinateurs nationaux du sommet du forum de coopération Chine – Afrique à Beijing    Tunisie – Météo : Températures en légère baisse dans les régions côtières    CAN 2019 : Résultats des matchs du lundi et Programme des rencontres du mardi    Tunisie-La 55ème édition du Festival du Carthage du 11 juillet jusqu'au 20 août    Le PDL a internationalisé une série d'affaires de violation des droits humains en Tunisie, selon Abir Moussi    Néji Jalloul annonce officiellement sa démission de Nidaa Tounes    Tunisie : La 55ème édition du festival international de Carthage du 11 juillet au 20 août 2019    Alerte incendie en Grande-Bretagne, le parlement de Westminster évacué    Arabie saoudite: Un mort et 7 blessés dans une nouvelle attaque houthie contre un aéroport    En vidéo : Fête de la musique By MG    Libye: Un avion dérouté de l'aéroport de Tripoli après la chute d'un obus    Tensions au Golfe: La Compagnie aérienne saoudienne change l'itinéraire des vols de ses avions    L'Iran reste en alerte, Trump aurait renoncé à des représailles    La Tunisie élue à la présidence du comité permanent de la Conférence des Etats signataires de la Convention de l'Unesco    SFAX célèbre la fête de la musique à travers la fondation BIAT et l'IFT    Tunisie : La Fête de la Musique sera célébrée avec 179 concerts le 21 juin    La DIVA Amina FAKHET : Pour une 2ème fois à Yuka gammarth le 16 juillet 2019.    Signature d'une convention de partenariat entre le Festival International de Carthage et Tunisair    Une idée sur les salaires des Présidents, Chefs de gouvernement, et Chanceliers…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





A l'épreuve de l'indemnisation des victimes
Instance Vérité et dignité
Publié dans La Presse de Tunisie le 06 - 12 - 2018

A mesure qu'approche la fin de la mission de l'Instance, on se demande comment les victimes seront indemnisées financièrement et si les caisses de l'Etat peuvent leur fournir les centaines de milliers de dinars qu'elles attendent
L'Instance se prépare à affronter une sérieuse épreuve : donner satisfaction aux 65 mille victimes
A moins de trois semaines de la publication par l'Instance vérité et dignité de son rapport définitif marquant la fin de sa missions et dévoilant surtout la liste officielle des victimes qui seront indemnisées matériellement, s'est posée, de nouveau, la question du Fonds de la dignité censé accorder les réparations financières aux ayants droit.
Du côté de l'Assemblée des représentants du peuple (ARP), plus précisément au sein de la commission parlementaire des finances, le torchon brûle entre les députés nidaïstes et ceux représentant Ennahdha sur les centaines de millions de dinars que le fonds devrait accorder aux victimes de la répression et de la dictature dont l'IVD a déclaré les dossiers recevables.
Les nidaïstes considèrent qu'il est temps de mettre un terme à une bavure commise par les membres de l'Assemblée nationale constituante (ANC) consistant en la création du Fonds de la dignité pour compenser matériellement des victimes des régimes Bourguiba, Ben Ali et aussi ceux s'estimant lésés par le gouvernement de la Troïka (comme les victimes de la chevrotine à Siliana en novembre 2012). Commençant par proposer l'annulation pure et simple du fonds en question, les députés nidaïstes de la commission ont changé de position pour exiger que les crédits (10 millions de dinars) qui seront consacrés au fonds dans le cadre de la loi de finances 2019 soient versés aux familles nécessiteuses, proposition qui est tombée lors du vote des membres de la commission puisque seuls les cinq députés nidaïstes ont voté pour, alors que les nahdhaouis ont rejeté la proposition, et que les députés représentant Machrou Tounès et la Coalition nationale ont préféré s'abstenir.
Quant aux députés nahdhaouis membres de la commission des finances, ils ont axé leurs interventions sur la nécessité d'indemniser les victimes de la répression, dénonçant les tentatives menées par certaines parties qui «diabolisent la justice transitionnelle et font tout pour que les victimes soient privées des indemnisations auxquelles elles ont droit», comme l'a souligné le député nahdhaoui Mohamed Ben Salem devant les membres de la commission.
Sauf que le bloc parlementaire nidaïste n'a pas accepté que ses deux proposition soient rejetées par la commission et a décidé de porter l'affaire devant le Tribunal administratif en y introduisant un pourvoi demandant l'annulation de la création du fonds appelé Fonds de la dignité et de la réhabilitation des victimes de la tyrannie créé en vertu de la loi de finances 2014 prévoyant l'indemnisation des victimes des violations et de la dictature.
65 mille dossiers avalisés par l'IVD
Mais pourquoi est-on retourné à la polémique opposant l'IVD et les partis la soutenant à ceux qui considèrent que «les militants anti-Ben Ali et Bourguiba n'ont pas à monnayer leur action militante» ?
La question s'impose à la faveur des décisions que l'Instance vérité et dignité se prépare à publier dans son rapport définitif et à dévoiler le nombre de victimes qui seront indemnisées financièrement.
Et certaines sources annoncent que l'Instance a décidé d'accorder des indemnisations financières à quelque 65 mille victimes, ce qui correspond à quelques milliers de millions de dinars que les ressources du Fonds sont incapables de satisfaire.
Et même si la majorité des députés, qu'ils appartiennent à la commission des finances ou non, sont favorables à ce que la justice transitionnelle suive son cours normal et que les victimes soient indemnisées équitablement et en tenant compte de la réalité des ressources de l'Etat, il est des révélations qui ne laissent personne indifférent comme celle avancée par Mongi Harbaoui, député nidaïste, qui assure : «90% des personnes qui seront indemnisées par le Fonds de dignité appartiennent au mouvement Ennahdha».
Il ajoute : «Les victimes ont été définies sur la base d'un tri politique pour le compte d'une couleur politique particulière et d'un eul parti politique qui est le mouvement Ennahdha».
Approche que partage le député du Front populaire Abdelmoneem Ben Anès qui considère qu'Ennahdha «cherche à limiter les indemnisations à ses adhérents exclusivement en profitant des ressources du Fonds en tant que récompenses financières à accorder aux nahdhaouis».
En tout état de cause et au-delà de la polémique sur le Fonds d'indemnisation et sur l'identité de ceux qui en profiteront, la grande inconnue reste la réaction de ceux parmi les victimes qui n'accepteront pas les sommes d'argent qui leur seront accordées par la commission de dédommagement relevant de l'IVD.
Du côté de l'Instance, on parle d'un barème et de critères qui serviront pour l'évaluation de l'indemnisation à encaisser. Mais allez faire comprendre à une victime que son dossier est évalué à 10 mille dinars alors que celui de son voisin l'est à cent ou deux cent mille dinars.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.