Tunisie – VIDEO : Réaction d'Abir Moussi, à partir du parlement européen, à la loi visant à l'exclure des élections    Loi électorale, résumé des modifications votées par l'ARP    TT International Services, la nouvelle filiale du Groupe Tunisie Telecom    Vacances d'été, Batterie de mesures au profit des Tunisiens à l'étranger de retour en Tunisie    Aménagement de la salle couverte de handball d'El Menzah Sport par l'ambassade du Japon    Dortmund : Lucien Favre prolonge son contrat    Nous ne sommes pas contre l'ALECA, déclare Nourredine Tabboubi    L'observatoire Chahed réclame le report de l'examen de la loi électorale    Le Tourisme, Moteur de Croissance    Deuxième édition de l'Atelier Régional sur les Infrastructures Penitentiares    ''La Tunisie atteindra 70% de son autosuffisance en médicaments en 2020'', selon Sonia Ben Cheikh    Signature d'une convention de partenariat entre le Festival International de Carthage et Tunisair    Tunisie – Bac 2019 : examen info. pour les sections Sciences Exper., Maths et Techniques et examen BD de la section Info.    Mercato : Une nouvelle offre pour le joueur de l'Espérance de Tunis    2e édition des Rencontres de Carthage: thème central, La lutte contre les fake news (Programme)    Huawei clôture son entrée de gamme avec le Huawei Y5 2019    Tunisie- Le ministre du commerce revient sur la crise du lait qu'a connue Tunisie au cours de cette année    Tunisie: Inscription à l'ordre du jour de l'ARP du projet d'amendement de la loi électorale    Michel Platini en garde à vue à cause de la Coupe du monde 2022    Tunisie : Marc Xue, vice-président de Huawei participe au TIF 2019    La cybersécurité en Tunisie, une question prioritaire du Conseil de sécurité nationale    Les Energies Renouvelables en TUNISIE : Une Priorité absolue !    Copa América : le Chili rejoint l'Uruguay à la tête du Groupe C    Golfe d'Oman : Les Etats-Unis publient de nouvelles photos accusant l'Iran et renforcent leur dispositif militaire au Moyen-Orient    Tunisie- Un homme armé commet un hold-up dans une agence bancaire à Dar Chaabene    3 municipalités de l'île de Djerba signent la charte du label “Green Djerba”    CAN 2019 : L'équipe nationale s'envolera demain pour l'Egypte    CAN 2019 – préparation (Tunisie-Burundi) 2-1 : Les déclarations    Tunisie- Instance de l'accès à l'information : “60 % des dossiers ont été tranchés”    Les prix des hôtels n'ont pas changé, c'est le pouvoir d'achat du Tunisien qui est en berne !    Météo: Prévisions pour mardi 18 juin 2019    Code électoral : une violation au nom de la consécration    Décès de l'ancien Président égyptien Mohamed Morsi au cours de son audition au tribunal    Les frères musulmans d'Egypte : La mort de Morsi est un homicide volontaire    Nigéria : 30 morts et 40 blessés dans un triple attentat revendiqué par Boko Haram    Les forces américaines sommées par Téhéran de quitter le Golfe d'Oman    La Sélection tunisienne de pétanque remporte le Championnat d'Afrique et se qualifie pour le Championnat du monde 2020 en Suisse    Après le chaos qui a suivi les frappes aériennes de l'OTAN et le meurtre de Kadhafi, OBAMA a reconnu qu'il s'agissait de la « pire erreur de sa vie »    REGARDE-MOI de Nejib Belkadhi remporte 4 prix au festival du cinéma tunisien    Une idée sur les salaires des Présidents, Chefs de gouvernement, et Chanceliers…    MOOD TALENT devient partenaire de LA SAISON BLEUE    Retour sur les décisions prises en faveur du secteur sportif à l'occasion de la Journée nationale du sport    Six orphelins de djihadistes de l'EI rapatriés en Belgique    Festival International De Poésie de Sidi Bou Saïd 2019 du 14 au 16 juin    « Boulevard Paris 13 », ou le premier Louvre du Street Art conçu par le franco-tunisien Mehdi Ben Cheikh    BardoFest du 19 au 30 juin 2019 avec du théâtre, du cinéma et du jazz (Programme)    Organisé par Le Pont Genève, huit maires tunisiens en voyage d'échange en Suisse    L'association Jeunesse et Horizons, en partenariat avec la Fondation Orange, organise la 5ème édition du TABARKA SKY LANTERN FESTIVAL    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Chacun d'entre nous poursuit une quête
Lu pour vous ‘'L'amant de la mer''
Publié dans La Presse de Tunisie le 25 - 03 - 2019

Alyssa Belguith distille, par procuration, le parcours de ceux qui éprouvent le besoin d'élévation. Au fil de ce récit curieusement séduisant, l'auteur cherche à prouver que, pour comprendre les grandes choses, la seule issue est de se faire contemplatif et de se choisir un maître. Un contrat Win-Win où le maître trouve aussi son compte en ponctuant son identité au même moment où il révèle la sienne à son disciple.
Deniz Aydin renferme une histoire que l'auteur nous sert au goutte-à-goutte, telles des clefs que l'on parsème sur un parcours de chasse au trésor. On trouve le procédé suspect tout de suite et on imagine le pire. Va-t-elle nous révéler une identité criminelle, une folie en bonne forme, le déshonneur et l'apostasie ?
On apprendra plus tard que l'on n'est pas tombé trop loin et que l'histoire recèle une crise de foi mais, pour l'heure, nous devrons nous contenter de ce que nous distille Alyssa Belguith ; c'est-à-dire le thème du vieil homme et de la mer qu'elle revisite, le mettant (comme ceux qui l'ont précédée) face aux éléments, obligé de se croire égal à ces forces primordiales.
Le maître et le disciple
Elle nous chuchote que c'est tout ce que nous aurons en coupant court à l'alternative évidente : la terre ferme. Du plancher des vaches, elle ne permet à Deniz Aydin d'être retenu que par trois lieux : l'auberge, le bar, le port !
La solitude du vieil homme est tout de suite suspendue par l'entrée en scène d'un jeune marin, Ümit, qui se comporte, non pas comme un jeune écervelé inconscient de ce qui se passe autour de lui, mais plutôt comme un disciple dans la tradition la plus pure dont le but ultime est d'apprendre quelque chose du vieil aguerri, rafler tout ce qui lui tombe sous la main ; les idées, les astuces face à l'indicible, voir plus haut, bien plus haut. Et il en apprend…
Nous écoutons avec lui un discours sans nul autre pareil sur la mer, au-delà de son identité d'élément, vers la sphère des grands symboles, en guise de don du Seigneur. Un discours tissé de mystères où le jeune marin se découvre une identité de contemplatif à la lumière de la sagesse du vieil érudit.
Pourtant, Aydin est ravagé par les doutes, jusque sur sa propre raison ! Un doute qui l‘élève encore plus dans cette conscience du monde que nous lui découvrons au fil des révélations. La terre tangue sous les pieds du disciple quand le maître atteste qu'il entend la terre tourner. Respect et stupeur.
Les deux marins, le vieux et le jeune, devenus deux Mouridin (le Mourid est ‘'celui qui veut'', ‘'celui qui aspire à'', ‘'celui qui est en quête de l'agrément du Seigneur‘‘) ; le maître et le disciple s'élèvent ensemble par les interrogations et les prières. Aimer sans voir, c'est la définition de la croyance en la toute-puissance du Seigneur, pratiquement dans les pas de Sayyidouna Ibrahim qui Lui a demandé : ‘'Montre-moi comment tu fais revivre les morts.''
L'ascèse à laquelle aspirent les plus sages
Telle une illumination, la vérité leur apparut que si le disciple avait besoin d'un maître pour justifier son identité, le maître ressentait aussi le caractère nécessaire du disciple pour la même raison.
C'est donc une manière de découverte commune, d'une part, et de deux révélations personnelles, de l'autre, qui se cristallisent dès lors au fil de dialogues étonnants repus de symboles et parsemés de l'intelligence des choses. Ce qui nous donne une impression persistante de relire, sous un nouvel éclairage, une nouvelle lumière, les dialogues qui nous sont parvenus de la sagesse grecque devant lesquels des générations entières se sont arrêtées depuis des siècles. Le tout drapé, nous semble-t-il, des grands thèmes et des grands mystères que les chercheurs de la pensée ont inlassablement cherchés à élucider depuis la nuit des temps.
Un exemple ? Voici l'un des dialogues les plus courts entre le maître et le disciple, entre les deux marins dont les yeux considèrent l'infinité, non seulement vers la mer, mais aussi certainement au-delà de la mer et au-delà de l'horizon :
‘'--Maître, est-ce que tout va bien ? Vous m'avez l'air… ailleurs. Comme… préoccupé. L'êtes-vous maître ?
--Suis-je quoi ?
--Ailleurs. Je sais que vous l'êtes. Vous êtes au port, votre port.
--J'y suis bien.
--Je vous laisse.
--Non, vous m'accompagnez.''
Un long parcours s'égrène pour culminer, comme il se doit, par l'incontournable ascèse à laquelle aspirent les plus sages d'entre-nous. Ecoutons Alyssa Belguith le dire dans sa propre prose : ‘'Un ermite vit-il dans l'extase ? Son inconfort devient le comble du confort. Il faut qu'il en sorte. Mortifier la chair, fortifier l'esprit, certes. Mais n'y prenait-il point trop de plaisir ?... Oui, l'aube se pinte et avec elle l'espoir d'un nouveau départ, d'un nouveau voyage, fût-il seulement intérieur.''
Alyssa Belguith semble défendre cette thèse que chacun d'entre nous est un Mourid qui poursuit une quête, où que nous nous trouvions et elle le prouve en confiant la quête de l'élévation à des marins quelconques ; du moins dans un premier temps, avant de virer de bord et de nous montrer que le trivial est capable de recéler le sublime.
L'ouvrage
‘'L'amant de la mer'', 330p., mouture française
Par Alyssa Belguith
Editions Arabesques, 2018


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.