Tunisie – Fakhfakh resserre les rangs de sa coalition    Mekki : Bienvenue aux Algériens dès aujourd'hui    Tunisie – Crise gouvernementale : Que stipule l'article 99 de la constitution que Kaïs Saïed veut utiliser pour reprendre les choses en mains ?    Tunisie – Désignation d'un nouveau gouverneur à Kébili    La France rend les crânes de 24 combattants de l'indépendance à l'Algérie    Un obus de guerre déterré à Bizerte    Coopération entre l'Inde et la Tunisie en matière d'Energies renouvelables    La Turquie commence le procès des 20 Saoudiens pour le meurtre de Khashoggi    Lancement du guide méthodologique de l'inspecteur administratif et financier en Tunisie    Fatah et Hamas «unis», l'exception qui confirme la règle    L'Etoile du Sahel au fond du gouffre    Le transport et la logistique et le développement IT, les secteurs porteurs de demain    Hausse de l'encours de la dette publique de 4%    30 projets déclarés au premier semestre de 2020 pour un investissement global de près de 1,3 milliard de dinars    CMF : OPA Obligatoire sur les actions de « HEXABYTE    65 analyses négatives à Médenine    «La grande majorité de mes textes fait la part belle aux femmes»    Visas pour Cinéma : l'exploitation non commerciale à 7 films    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 3 juillet à 11H00    Covid-19 | Ouverture des frontières : Pas de tests RT-PCR pour les voyageurs revenant en Tunisie, en cas d'empêchement justifié    DECES : Zohra Bent Mohamed Akrout    DECATHLON Tunisie : L'enseigne sportive utile...Avant, pendant et après la crise du Covid-19    Transport : A cause de la mauvaise qualité de ses navires, la Tunisie figure sur la liste noire de Paris MoU    CONDOLEANCES    MEMOIRE : Abdallah HABIBI    Jean Castex nommé Premier ministre français    Russie, réforme de la Constitution : Vladimir Poutine peut rester au pouvoir jusqu'en 2036    Abdelaziz Kacem - 3 juillet 2013 : Le jour où tout a basculé    151 analyses négatives à la prison El Dir au Kef    Un nouveau Premier ministre Français sera nommé dans 3 heures    Mohamed Moez Belhassine nommé nouveau Directeur général de l'ONTT    Programme TV du vendredi 03 juillet    Voiture électrique : Déploiement à grande échelle    Lecture dans l'oeuvre romanesque de John Steinbeck à la Maison du Roman    Le producteur Tunisien Tarak Ben Ammar nouveau membre du comité exécutif de l'Academy des Oscars    Mini-football | Coupe de Tunisie – Huitièmes de finale : Siliana est tombée    Le bureau des Nations Unies s'engage à poursuivre son appui à la Tunisie dans sa lutte contre le coronavirus    Tennis | Tournois nationaux : Un circuit d'été    Météo | Températures en hausse avec un vent de sirocco    Adoption de la version finale du projet de la loi sur la protection des forces de sécurité intérieure et de la douane    Un conseil des ministres adopte plusieurs textes législatifs    Transfert : Hamdi Nagguez signe pour 3 ans à l'Espérance de Tunis    La Ligue des champions en Espagne sera diffusée sur Movistar+ jusqu'en 2024    385 nouveaux cas en Algérie en 24 heures    Tarak Ben AMMAR votera aux prochains Oscars    Cin'étoiles d'été : Projections de films récents par l'IFT à Tunis, Sousse et Sfax (Programme)    Report du festival de la chanson tunisienne à 2021    Nouveau partenariat entre le MAMC et deux institutions culturelles publiques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'appel de l'au-delà
Opinions
Publié dans La Presse de Tunisie le 01 - 06 - 2011


Par Walid Cherif*
Au cours de mon voyage en France en 2009, j'ai lu dans l'un des journaux mis à la disposition des usagers du métro un petit article fort poignant.
Il se trouve que quelque part en France, une femme a épousé un homme mort depuis une année. Eh oui, elle l'a épousé à titre posthume. La cérémonie s'est déroulée dans une église, la femme a porté la robe blanche, elle a attaché l'alliance de son défunt mari à son collier, elle a déposé un bouquet de fleurs sur sa tombe, puis elle est rentrée veuve chez elle. Pour ceux qui se soucient de l'aspect légal de ce mariage, ils sauront en se référant à la législation française que celle-ci autorise depuis 1959, sous certaines conditions, ce type de mariage mais en aucun cas il ne conférera de droit matériel au conjoint survivant.
A l'instant, il m'est venu à l'esprit cet esclave «noir»(*) qui a vécu dans une autre époque et qui a répondu, sans hésiter, à l'appel de l'au-delà. Lui qui n'avait connu qu'une de servitude et les idoles faites de pierre.
En ce moment aussi, mon esprit a été hanté par l'image des masses s'immobilisant devant les prêcheurs satellitaires, versant larmes chaudes, poussant soupirs fiévreux et pendant leurs cerveaux aux ficelles vénéneuses tendues par ces prêcheurs en croyant chercher le salut dans des recettes composées de gestes et de formules textuelles. Eux qui ne sont pas prêts à croire au-delà du palpable dans leur exercice de l'être-au-monde.
Beaucoup ne verront au fil des lignes ni analogie ni antinomie.
Moi, je les perçois nettes.
———————————————————————
(*) Il s'agit de Bilal Ibn Rabah (Bilal Al Habashi), l'un des tout premiers convertis à l'Islam, alors religion nouvelle dénommée l'Appel (addaoua). Sa persistance sur sa conviction et sa patience envers la torture sont restées dans les annales de l'histoire de l'Islam. Il aurait dit à Omayyah Ibn Khalaf, son maître qui l'a soumis à la torture pour le porter à renier sa foi: «Je ne crains pas d'affirmer ma foi. Je n'ai nulle intention de l'abjurer. Je suis ton esclave mais je reste libre de choisir ma croyance». Bilal sera devenu l'un des grands compagnons du Prophète qui l'a chargé à Médine de lever le premier appel à la prière (Adhân).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.