Référendum : le Tribunal Administratif rejette le recours intenté par Afek Tounès    Rafik Abdessalem : Kaïs Saïed a profité de ces artistes complaisants pour installer sa nouvelle dictature    Siliana: Avancement de 90% des travaux d'aménagement du foyer universitaire    Abdellatif Mekki : Je serai peut-être candidat aux prochaines élections présidentielles    François Hollande plaide pour une relance du partenariat avec le Maghreb    Tunisie: Le mercure grimpera à 42 degrés    L'Iran arrête trois espions du Mossad    Gaza : L'Ukraine solidaire avec Israël    LG et GOOGLE offrent trois mois d'accès à STADIA PRO    Tunisie : Trois morts à Bizerte    Communauté subsaharienne en Tunisie : Inquiétante flambée du discours raciste    Faire de la Tunisie une plateforme de coopération: Tunisie Japon Afrique    Tribune | Mon message d'Hiroshima    Classement WTA : Badosa recolle à Sakkari et passe 3e, Ons Jabeur 5e    Matches amicaux : Le Barça, l'Atletico et la Roma largement vainqueurs    EXPATRIES | Un trophée pour Belarbi ?    Sélections des jeunes : Le temps des grandes réformes    EST | Des recrutements ciblés : L'empreinte de Nabil Maâloul !    Tunisie: 7,433 millions quintaux de céréales collectés    Hausse des prix des carburants : Le pari risqué du gouvernement    Prix au marché municipal de Beja [Vidéo]    Décès d'un ressortissant tunisien au Canada : Le meurtrier souffrait-il réellement de troubles mentaux ?    Pourquoi | A propos des horloges    Noureddine Taboubi : l'UGTT est pour un régime présidentiel modéré    Rached Ghannouchi : nous avons appelé au boycott et trois quarts des Tunisiens ont répondu    Foot mondial : Programme TV des matches de lundi    QNB – La croissance économique mondiale stagne en 2022, mais s'agit-il d'une récession?    Australie: Qantas demande à ses cadres de venir remplacer les bagagistes    Embellie touristique    Monastir: Sauvetage de 22 migrants clandestins à l'île de Kuriat    Météo du lundi 8 août 2022    Un Algérien viole une Américaine de dans des toilettes publiques en France    Monastir : 22 migrants clandestins sauvés en pleine mer    Tunisie – La marine nationale sauve 22 candidats à la migration clandestine    L'INM annonce des orages dans le nord-est et le centre du pays    Ghaza : 31 martyrs dont 6 enfants et 4 femmes    Ons Jabeur exemptée du premier tour du tournoi de Toronto    La croissance économique mondiale stagne en 2022, mais s'agit-il d'une récession?    Jean-Jacques Ciscardi sort son nouveau live : Beyrouth-Rome vol 770    Sécurité routière : Légère baisse de la mortalité sur les routes en juillet    Benjemy au Festival International de Hammamet : Prouesses musicales et esthétiques    Notes de lecture | Ondoyances méditerranéennes de Saint Augustin à Sidi Bou Saïd El Baji *    Foot-Europe: le programme du jour    Le festival de Monastir déprogramme Mokdad Shili à cause de ses propos contre Bourguiba    Météo : cellules orageuses et pluies éparses dans quelques régions cet après-midi    Wandure is actually a Canadian Dating application That Saves Times by Turning Every on line complement Into a Real-Life Date    Learning to make Up With The Girl After A Fight    Treatment For Ebony Babes™ Focuses On Helping Ebony Women Proceed Off Their Exes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Faut-il enseigner la sociologie dès le secondaire ?
Publié dans La Presse de Tunisie le 28 - 10 - 2011


Par Ezzeddine BEN HAMIDA
La question a le mérite d'être posée.
Je ne prétends nullement, à travers ce modeste article, apporter des réponses aux questions qui vont suivre mais il s'agit d'une esquisse de réflexion que je propose à la discussion.
Pour revenir à notre problématique à savoir l'opportunité d'enseigner la sociologie dès le secondaire, il convient de rappeler que notre société est en effet en pleine mutation. Les transformations économiques — le développement outrancier du secteur touristique qui a comme corolaire une déculturation réelle —, urbanistiques, culturelles — singulièrement la question de l'émancipation de la femme dont on ne peut que se féliciter — et politiques — plus récemment la question désormais fondamentale de la dignité — se sont traduites par un véritable changement social et démocratique, comme le témoignent les élections du 23 octobre.
L'idée sous-jacente serait donc celle de la rationalisation de la pensée de nos jeunes (élèves) citoyens. L'enseignement de la sociologie aurait pour objectif central d'ouvrir la culture des lycéens sur un ordre de réalités et de réflexions que leurs études antérieures (histoire-géographie, éducation islamique et civique, etc.) ne leur ont permis d'aborder que de façon sommaire. Il viserait donc à les mettre en mesure de mieux comprendre la société dans laquelle ils vivent pour mieux appréhender les évolutions d'ordre sociétal.
La sociologie, à l'image des autres sciences sociales, s'est constituée à partir du refus d'expliquer les phénomènes sociaux à l'aide d'une cause extérieure à la société. Alors que la biologie ou la psychologie rendent parfois compte du social par des phénomènes génétiques ou psychiques, la sociologie se singularise par sa volonté d'expliquer le social par le social, la recherche de l'objectivité et l'utilisation du principe de causalité.
En clair, la sociologie a pour ambition de rendre visibles et compréhensibles des phénomènes sociaux qui ne sont pas immédiatement apparents. Les sociologues contemporains ont ainsi montré que la réussite scolaire dépendait du milieu social des élèves alors que tout le monde était, auparavant, persuadé qu'elle dépendait uniquement –et simplement- de leur mérite individuel. En réalité, les deux coexistent.
Le mariage, autre thème qui pourrait être enseigné à nos élèves pour leur montrer que le «Maktoub» est fortement dicté par des considérations d'ordre sociologique, qui sont au moins au nombre de 3 :
– La première est simplement probabiliste : le choix d'un semblable provient du fait que les individus sont placés dans des contextes (école, usines, quartier, etc.) où la probabilité est forte de rencontrer quelqu'un dont l'identité sociale est voisine de la sienne.
– Une deuxième ligne d'interprétation psychoculturelle : la similitude des goûts, des habitudes, qui, d'ailleurs, sont nourries et conditionnées par des éducations voisines.
– La troisième ligne est économique: l'homogamie sociale serait le résultat d'une stratégie rationnelle des acteurs cherchant, par le biais du mariage, à conserver ou augmenter leurs capitaux matériels.
On pourrait également envisager l'analyse du processus de « moyennisation » de la société tunisienne depuis l'indépendance et s'interroger sur les dangers qui pèsent aujourd'hui sur ce processus.
Autre thème crucial auquel il faut sensibiliser nos citoyens, dès leur jeune âge, à savoir l'analyse des inégalités entre homme et femme. L'exemple des inégalités des salaires à compétence égale illustre, hélas, la subjectivité de certaines explications qui ne sont que le produit d'une culture dominante pleine de présupposés et de préjugés.
Ou encore, on peut s'interroger légitimement sur le rôle de notre école républicaine et gratuite dans la mobilité sociale (ascension et descension sociale par rapport à la position des parents). Autrement-dit, la réussite sociale en Tunisie est-elle déterminée par l'origine sociale ?
Beaucoup d'autres thèmes (histoire du syndicalisme tunisien et des différents mouvements sociaux, la montée des inégalités en Tunisie inter et intra catégories socioprofessionnelles, etc.) pourraient être ainsi suggérés à nos jeunes élèves.
L'enseignement de la sociologie, enrichi sur certains thèmes par des analyses économiques, va permettre aux élèves d'acquérir des connaissances de base qui sont souvent en rupture avec leurs connaissances spontanées (culture familiale). Ils apprendront les méthodes des enquêtes, la recherche des informations et la construction des données.
En clair, l'étude de l'environnement socioéconomique et sociopolitique doit aboutir à l'acquisition de savoirs structurants et de savoir-faire qui sont les conditions sine qua non pour comprendre d'une manière rationnelle la société dans laquelle ils vivent.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.