Abir Moussi dit être visée par un plan d'assassinat    L'ATFD appelle à la révision du Code du statut personnel    Un an après sa visite aux artisanes de Hay Hlel, Kaïs Saïed y retourne    Le service de la dette extérieure éponge la totalité des transferts de la diaspora    Mali : Un exploit sur le marché obligataire régional, toutes les dettes réglées    Première astronaute tunisienne : Telnet Holding dévoile les candidates    Décès du réalisateur Abdeljabbar Bhouri    Hatem M'rad: Les trois grands sens de la démocratie    Tunisie - Un Français meurt en prison dans des conditions pénibles alors qu'il a été libéré par un juge    WTA Cincinnati : Ons Jabeur exemptée, Serena défie Raducanu    Kef : La maladie de la langue bleue sévit    Taboubi à propos de la réunion avec le gouvernement : ce n'est pas un nouveau pacte social !    L'agence de notation japonaise R&I dégrade, une nouvelle fois, la note de la Tunisie    Semaine boursière : Le Tunindex enchaine les hausses    L'huile subventionnée débarque à Monastir    Royaume-Uni : Le probable successeur de Boris Johnson déjà plombé par un scandale    Un énorme soulagement à Sfax et Bizerte, dans la même journée    L'UE assaillie par les migrants clandestins, +86% cette année    Foot-Europe: le programme du jour    Tourisme: La plaisance veut croire en sa bonne étoile    Régate de La Route du Jasmin: Une affluence record    Fête nationale de la femme: La « condition féminine », une imposture !    Protéger les femmes    Les étudiants en quête d'un logement décent: Un vrai casse-tête !    Eventuelle grève des techniciens de la navigation aérienne    Le FTDES dénonce la poursuite de la marginalisation de la question relative au transport des ouvrières agricoles    Arrestation d'un trentenaire condamné à 11 ans de prison    Importation anarchique et déficit de la balance commerciale: Le protectionnisme, un mal nécessaire ?    «Naseer Shamma & the peace builders» au Festival International de Carthage: Musique d'amour et de paix    « Kurt Rosenwinkel » au festival international de Hammamet: La nuit du jazz    La surchauffe de l'économie singapourienne nécessite un nouveau resserrement monétaire    Hédi Ben Abbès, président de la Chambre de commerce et d'industrie tuniso-japonaise (Ccitj): De premiers projets seront signés    La BNA mécène du festival de Dougga pour une culture inclusive    Par Jawhar Chatty : 13 août, la short list de Kais Saied    FIBA 3×3 Nations League 2022 : les résultats du premier jour pour la Tunisie    Foot Européen : Programme TV des matches du samedi    Salman Rushdie poignardé à New York    Un jeune tunisien meurt dans une prison italienne    La maison du luth arabe en Tunisie à l'initiative du luthiste irakien Naseer Shamma    Plusieurs terroristes touchés après des affrontements avec des militaires à Jebel Selloum    Femmes et militaires : Ces tunisiennes qui nous honorent    EST | Transferts d'été : Le remue-ménage se poursuit...    Après le report du verdict de la commission nationale d'appel au 6 septembre : La fuite en avant    CAB : Report de l'assemblée élective…    Dialogues éphémères | Laisser faire la main de Dieu...    Tahar Melligi , l'historien des artistes, décédé à l'âge de 86 ans    Ons Jabeur abandonne le tournoi de Toronto sur blessure    Orange Tunisie expérimente à nouveau la technologie 5G dans le domaine de la Culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tout sur la sélection officielle
65e festival de Cannes
Publié dans La Presse de Tunisie le 24 - 04 - 2012

Cette année, la Tunisie sera absente de la sélection officielle de la 65e édition du festival international du film, qui se déroulera du 16 au 27 mai à Cannes. Mille feuilles le nouveau film de Nouri Bouzid n'a pas convaincu le comité de sélection. Par contre, Après la bataille de l'Egyptien Nousri Nasrallah est en compétition officielle alors que Les chevaux de Dieu du Marocain Nabil Ayouch sera projeté dans le cadre de la section parallèle Un Certain Regard. Cela pour la participation arabe. Quant à l'Afrique, elle sera représentée avec La Pirogue de Moussa Touré dans la même section.
Le programme définitif de Cannes a été déjà annoncé par son président Thierry Frémaux. Pour la troisième année consécutive, le Festival international du film de Cannes ouvrira les marches de sa 65e session, le 16 mai prochain, avec un film américain Moonrise Kingdom de Wes Anderson. En 2010, Robin des Bois de Ridley Scott et en 2011 Minuit à Paris de Woody Allen ont débuté le festival. Moonrise Kingdom est une comédie dont l'histoire se déroule en 1965 sur une ile au large de la Nouvelle-Angleterre dans une sorte de camp de vacances scout tenu par Edward Norton. Deux gamins, Sam et Suzy, 12 ans, prennent la fuite afin de vivre leur coup de foudre à la fraîche, loin des regards indiscrets. Les parents, paniqués, partent à leur recherche. C'est le troisième film du réalisateur après A bord du Darjeeling Limited et Fantastic Mr Fox.
A la clôture, le 27 mai, sera projeté Thérèse Desqueyroux l'ultime film de Claude Miller emporté par la maladie le 4 avril dernier peu après avoir terminé le montage. Il achève avec ce film, adapté du roman de François Mauriac, une carrière foisonnante à laquelle Cannes et tous les admirateurs du cinéaste seront heureux de rendre hommage. «Ce qui me passionne dans la démarche cinématographique, c'est de m'attacher au plus près au jeu des apparences, gestes, regards, comportements et d'essayer de faire deviner l'intérieur des êtres, leur jardin secret, alors qu'on ne voit d'eux que l'extérieur». Elève de la Nouvelle Vague et assistant de François Truffaut, Claude Miller cinéaste de l'intime, a créé au fil de son œuvre un univers qui a su toucher un vaste public, de La meilleure façon de marcher (1976) à Garde à vue (1981), de Mortelle randonnée (1983) à L'Accompagnatrice (1992) et Un secret (2007), du Prix Delluc pour L'Effrontée (1985) au prix du jury de Cannes pour La Classe de neige (1998).
Compétition et sections parallèles
La sélection officielle compte plus d'une cinquantaine de films. 21 films sont en lice pour la Palme d'Or. Il s'agit de De rouille et d'os de Jacques Audiard, Holy Motors de Leos Carax, Cosmopolis de David Cronenberg, The Paperboy de Lee Daniels, Killing Them Softly de Andrew Dominik, Reality de Matteo Garrone, Amour de Michael Haneke, Lawless de John Hillcoat, In another country de Hong Sangsoo, The Taste of money de Im Sang-soo, Like someone in love d'Abbas Kiarostami, La part des anges de Ken Loach, Dans la brume de Sergei Loznitsa, Beyond the hills de Cristian Mungiu, Après la bataille de Yousry Nasrallah, Mud de Jeff Nichols, Vous n'avez encore rien vu d'Alain Resnais, Post Tenebras Lux de Carlos Reygadas, Sur la route de Walter Salles, Paradis: Amour d' Ulrich Seidel et The Hunt de Thomas Vinterberg.
La section Un Certain Regard comprend une vingtaine de films dont plusieurs premières œuvres. Ces films sont Miss lovely d'Ashim Ahluwalia, La Playa de Juan Andrés Arango, « Les chevaux de Dieu » de Nabil Ayouch, Trois mondes de Catherine Corsini, Antiviral de Brandon Cronenberg, 7 dias en la Habana » de Benicio Del Toro, Pablo Trapero, Julio Medem, Elia Suleiman, Juan Carlos Tabio, Gaspard Noé et Laurent Cantet, Le grand soir de Benoit Delépine et Gustave Kervern, Laurence Anyways de Xavier Dolan, Después De Lucia de Michel Franco, A perdre la raison de Joachim Lafosse, Student de Darezhan Omirbayev, La Pirogue de Moussa Toure, Elefante Blanco de Pablo Trapero, Confession d'un enfant du siècle de Sylvie Verheyde, 11.25 the day he chose his own fate de Koji Wakamatsu, Mystery de Lou Ye et Les bêtes du sud sauvage de Benh Zeitlin.
Hors compétition, les œuvres programmées sont Io e te de Bernardo Bertolucci et Madagascar 3, Bons baisers d'Europe d'Eric Darnelle et Tom McGrath, Hemingway et Gellhorn de Philip Kaufman. Quant aux séances de minuit, seront projetés Dario Argento's Dracula de Dario Argento et Ai to Makoto de Takashi Mike. Des séances spéciales seront consacrées aux films suivants : Der Mull im Garten Eden de Fatih Akin, Roman Polanski : a film memoir de Laurent Bouzereau, The Central Park five de Ken Burns, Sarah Burns et David McMahon, Les invisibles de Sébastien Lifshitz, Journal de France de Claudine Nougaret et Raymond Depardon, A musica segundo Tom Jobim de Nelson Pereira Dos Santos, Villegas de Gonzalo Tobal et Mekong Hotel de Apichatpong Weerasethakul.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.